Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

15 janvier 2016

Dans les années 85 !

En 2011, ma femme se fait voler son portefeuille alors qu'elle déjeunait, au restaurant, avec ses petits enfants. Cinq ans se sont écoulés lorsque, il y a une quinzaine de jours, la BNP de Montreuil l'informe par téléphone qu'un client à ramener à son agence le portefeuille volé avec tous les papiers. Ma femme accueille la nouvelle avec indifférence puisque, entre temps, elle a eu tout loisir de refaire ses papiers.

La semaine dernière , un courrier arrive avec le fameux portefeuille. Par curiosité  ma femme l' ouvre pour savoir ce qu'il contenait. Elle se retourne vers moi et me dit" Regarde, Daniel, je retrouve toutes les photos anciennes que je conservais toujours sur moi !". Et nous voilà à visionner ces photos d'un autre temps: ma femme lorsqu'elle était petite fille, ma femme avec des amies, sa mère en photo et oh ! surprise deux photos de vacances.

Un choc émotionnel pour moi ! Ma femme,  mes enfants et moi dans les années 85 !Les souvenirs affluent.....Le temps des vacances ! ! nous étions jeunes, nous partions en 2 CV souvent dans le sud. Nostalgie du temps qui passe, un instant de bonheur. J'aimais le temps des vacances, nous nous retrouvions tous ensemble pour partager le soleil et la mer. Instants de complicité, loin des obligations de la vie. On pique nique dans les bois et la glacière à droite sur la photo est toujours à la maison .....Mais comme nous avons vieilli !!Pas de regrets à avoir.....Mais quand même

 

Daniel

vacances 001

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Dans les années 85 !

    Mais quand même où était-il passé ce portefeuille pendant tout ce temps?
    comme quoi, il ne faut jamais désespérer...
    Oui, nous avons vieilli..qu'importe, nous sommes vivants et le coeur peut rester jeune

    Posté par gazou, 15 janvier 2016 à 19:31 | | Répondre
    • Quand je me regarde dans la glace, il est sûr que j'ai vieilli ! Mais dans ma tête j'ai encore trente ans !

      Posté par DANIEL GENTY, 18 janvier 2016 à 17:21 | | Répondre
      • Patience, Daniel, patience...
        Un temps viendra ou nous retomberons en enfance !
        (sourire)

        Posté par Eve Lyne, 18 janvier 2016 à 18:45 | | Répondre
        • j'espère bien mourir avant et si possible en dormant dans mon lit. Mais faut pas rêver !

          Posté par DANIEL GENTY, 20 janvier 2016 à 17:52 | | Répondre
  • Incroyable cette histoire. Ca m'intrigue vraiment. Où était ce portefeuille ?
    En tout cas je suis heureuse que vous ayez retrouvé ces joli souvenirs...

    Posté par Pastelle, 16 janvier 2016 à 13:37 | | Répondre
    • Des beaux souvenirs ! Nous étions jeunes et insouciants !

      Posté par DANIEL GENTY, 18 janvier 2016 à 17:23 | | Répondre
  • une belle surprise !

    Posté par eki eder, 16 janvier 2016 à 14:42 | | Répondre
  • cc
    un gros coup de nostalgie
    par le biais d'un grand hasard..
    c'est si beau..
    quand méme....
    bzzz
    claire

    Posté par claire, 16 janvier 2016 à 16:51 | | Répondre
    • Quand je revois des photos anciennes, cela me rend toujours mélancolique .

      Posté par DANIEL GENTY, 18 janvier 2016 à 17:24 | | Répondre
  • je comprends que cela t'ai fait tout drôle ... les années ne font pas que passer, elles nous changent aussi. Bises et bonne soirée.

    Posté par durgalola, 16 janvier 2016 à 20:18 | | Répondre
  • À lire ton article, j'en ai la gorge serrée, car tes souvenirs de vacances au bord de la mer et l'étape du pique-nique que l'on faisait également font resurgir en moi tant de souvenirs, des moments magnifiques, magiques restés gravés à jamais dans mon coeur. Bon dimanche Daniel

    Posté par Florinette, 17 janvier 2016 à 11:00 | | Répondre
    • Ah si parfois on pouvait arrêter le temps, ou du moins revenir en arrière quelques instants.

      Posté par DANIEL GENTY, 18 janvier 2016 à 17:27 | | Répondre
      • Non, non, Daniel...
        Ce n'est que nous, qui passons devant le temps...
        Le temps, Lui... a tout son temps !
        (re sourire)

        Posté par Eve Lyne, 18 janvier 2016 à 18:52 | | Répondre
  • tu as raison, pas de regrets. Chaque jour est comme le premier de notre vie. amitiés.

    Posté par Ariaga, 17 janvier 2016 à 17:09 | | Répondre
    • Le temps est implacable. Il continue d'avancer sans se retourner !

      Posté par DANIEL GENTY, 18 janvier 2016 à 17:29 | | Répondre
  • Petits clins d'oeil du passé, certainement pas par hasard !...

    Posté par Aloysia_Martine, 17 janvier 2016 à 19:00 | | Répondre
  • Trop belle histoire Daniel !
    Par quatre fois, je me suis moi-même trouvé du côté du "découvreur de portefeuille" !
    a) Une fois à Nanterre, vers 1985, sur le seuil d'une porte, en centre-ville, non loin de la grand Poste, un portefeuille avec quelques sous dedans.
    Je l'ai porté à la gendarmerie, place de la Boule.
    Les gendarmes ne m'en ont dressé aucun reçu ni inventaire ...
    Que sont devenus les 3 sous ?
    b) Une autre fois, dans Paris, descendant d'un bus, vers 1976, je remarque dans le caniveau un porte-carte. Je l'entrouvre et remarque une carte d'invalidité avec l'adresse. Je m'y rends. Je tombe sur une pauvre dame, folle de joie à la vue de sa carte retrouvée. Mon geste lui évita un tas de démarches pénibles dans son état. Pour me remercier, elle m'invita à dîner dans un restau chinois.
    c) Lors de vacances à Erquy, dans cette Bretagne que tu aimes Daniel, je m'avance souvent dans les recoins pour profiter d'un panorama inédit, loin des foules. J'entre donc dans une pseudo pâture, et le long d'un bosquet, je ramasse un chéquier.
    Que je suis allé remettre à la police. Euh, jamais reçu de merci !
    d) Et une dernière fois, à Noyon, sur un trottoir, croisant un jeune homme, par le plus grand des hasards, quasi en même temps je crois, nos yeux remarquent un billet de 200 francs (Eh oui, je date d'un autre siècle ...) volant par terre. Nos pieds bloquent quasi en même temps le fameux billet. Je me baisse plus vite et j'attrape la précieuse monnaie. Le jeune-homme lâche prise sans violence. Ouf ! Mais qu'en faire ? J'ai gardé 100 francs pour ma femme, car on lui avait volé peu de temps auparavant, la même somme, et je donne les autres 100 francs au presbytère pour faire dire une messe à l'intention du propriétaire lésé.
    Conclusion : J'ai tâché de suivre ce que me murmurait ma conscience.
    Et peut-être, un jour, au Paradis, rencontrerai-je ces anonymes de la terre ?
    Amitiés.

    Posté par PLV, 19 janvier 2016 à 12:52 | | Répondre
    • De belles histoires de portefeuille. Moi je n'en ai jamais trouvé mais j'en ai perdu plusieurs !

      Posté par DANIEL GENTY, 20 janvier 2016 à 17:57 | | Répondre
Nouveau commentaire