Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

17 mai 2015

Les clandestins

 

 

Boatpeople

Ils n’ont plus rien

Seulement leur désespoir.

Poussés par le souffle du vent

C’est pour eux le grand soir.

Ils ont quitté leur terre natale

Pour partir à la quête du graal.

Pieds nus, avec pour seul bagage

Leur âme, ils laissent leur village

Pour se confier aux voiles

D’un vieux rafiot vermoulu.

Grelotant sous les étoiles

Ce sont les clandestins

Les moins que rien, les malvenus

Qui sont prêts à tout abandonner

Pour un eldorado d’illusion.

Voyage chaloupé, sur la mer démontée,

Ils partent pour une autre prison.

Des passeurs sans scrupules et violents

Leur ouvrent les portes du néant.

Vogue, vogue, petit bateau

L’humanité court au fiasco.

Soufflez, soufflez les alizées

Un jour viendra le temps de l’égalité.

Un pied posé sur le sable fin

Voici venu le monde tant désiré.

Il ne vous tend pas la main

Si seulement vous le saviez !

Daniel( Déjà publié en 2008)

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Les clandestins

  • Oh! Daniel, c'est magnifique.

    Posté par manouche, 17 mai 2015 à 09:01 | | Répondre
    • Oh oui ce fut un beau voyage. Nous avions la chance d'avoir une amie qui travaillait à l’ambassade de France. Cela nous a facilité les choses.

      Posté par DANIEL GENTY, 18 mai 2015 à 18:15 | | Répondre
  • triste vie que la leur et que faire?

    Posté par gazou, 17 mai 2015 à 09:37 | | Répondre
    • Pas grand chose. Il faudrait réduire les inégalités sociales et rétablir un certain équilibre entre pays riches et pays pauvres. Un vœux pieux !

      Posté par DANIEL GENTY, 18 mai 2015 à 18:16 | | Répondre
  • pas simple de solutionner cela.. joli poème !

    Posté par witney18, 17 mai 2015 à 14:20 | | Répondre
    • Très difficile en effet. Mais cela ne peut plus durer !

      Posté par DANIEL GENTY, 18 mai 2015 à 18:17 | | Répondre
  • beaucoup n'arrivent pas vivants et on ne peut accueillir tout le monde quand même, des gens dans le malheur

    Posté par flipperine, 17 mai 2015 à 23:55 | | Répondre
    • C'est un problème très complexe qui se joue à l'échelon mondial.

      Posté par DANIEL GENTY, 18 mai 2015 à 18:18 | | Répondre
  • Une citation d'Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du Diable

    “Immigrant. Individu mal informé qui pense qu'un pays est meilleur qu'un autre.”
    Ton texte est très émouvant.

    Posté par Lyne-Anke, 18 mai 2015 à 14:03 | | Répondre
    • C'est exactement ça. Ils ne savent pas où ils vont mettre les pieds. Quand je vois le nombre de SDF dans Paris qui survivent dans l'indifférence générale !

      Posté par DANIEL GENTY, 18 mai 2015 à 18:21 | | Répondre
  • Que ce poème date de 2008 prouve à quel point ce problème est récurrent sans qu'une solution soit trouvée !
    Bien exprimé, Daniel. Mais cela reste un triste constat.
    Bonne semaine,
    Cathy.

    Posté par Cathy, 18 mai 2015 à 14:23 | | Répondre
  • Tout est si bien dit là ! Nous assistons à des tragédies indignes et plus le temps passe, plus elles sont inadmissibles. Les politiques s'unissent et mettent en route des guerres, pourquoi ne s'unissent-ils pas pour trouver ensemble des solutions qui respectent la dignité humaine ? Merci Daniel pour ce beau billet. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 18 mai 2015 à 15:51 | | Répondre
    • Comme tu as raison dans tes propos. Je ne tiens pas le monde politique en haute estime. Ils n'ont pas la force pour s'attaquer aux vrais problèmes.

      Posté par DANIEL GENTY, 18 mai 2015 à 18:34 | | Répondre
  • La vrai solution que nous, pays dit civilisé, c'est d'envoyer des gens sur place pour leur apprendre à vivre en les responsabilisant et en leur montrant qu'ils sont capables. Malheureusement on envoie beaucoup d'argent à leur dirigeants qui gardent cet argent à leur profit et tant pis si le peuple meurt. Quand aux dons que nous envoyons, bien souvent ils n'arrivent pas à destination car de nombreux vols ont lieu pendant le voyage. Une cousine a été consul dans de nombreux pays en Afrique et a été écoeurée de voir tout le gaspillage fait par les politiques à leur profit. Ce qui est regrettable c'est que beaucoup de pays veulent leur indépendance et ne sont pas capables de s'assumer ensuite. Après les colonisations qui ont quand même laissé de très bonne choses et surtout d'avoir mis de nombreux pays sur de bonnes rails, tout a été démoli et maintenant la misère est revenue. On pourrait discuter des heures là-dessus. Pour terminer, ce sont les passeurs les plus pourris et c'est eux à qui il faut faire la chasse. Très difficile de gérer des êtres humains. Trouvera-t-on un jour une solution ?

    Posté par Lauriza, 20 mai 2015 à 08:22 | | Répondre
    • Oui les passeurs sont à bannir. Dans la colonisation s'il y a eu de bonnes choses, il y en a eu aussi de moins bonnes. J'ai vécu un temps en Algérie et j'ai eu honte parfois du comportement de certains colons. Tout cela n'est pas facile et comme tu le dis, c'est sur place qu'il faut régler les problèmes.

      Posté par DANIEL GENTY, 20 mai 2015 à 17:35 | | Répondre
Nouveau commentaire