Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

26 janvier 2015

La dualité dans la nature

swami

 

Il y a un changement continuel dans le monde extérieur. La vie et la mort se côtoient. Il y a la lumière et l'obscurité, le soleil et l'ombre, le plaisir et la douleur, la chaleur et le froid, l'amour et la haine etc... Ces opposés sont innombrables. Mais nous aimons certains et détestons les autres. Nous voulons les bons , pas les mauvais. Nous avons soif de plaisir, détestons la souffrance. 

Mais la vie se compose de toutes ces expériences: bonnes et mauvaises, difficiles et faciles, simples et complexes. Nous voulons l'agréable et pas le désagréable. Ainsi, nous appauvrissons nos vies. Vivre, c'est tout expérimenter. Nous voulons le miel et pas la piqûre de l'abeille. La mère désire un enfant, mais pas les douleurs de l'enfantement. Ceci est dû à l'ignorance. Le plaisir ne va pas sans la peine. C'est uniquement quand nous connaissons la peine que nous pouvons apprécier le plaisir. Seul l'homme qui a souffert de la chaleur du soleil peut apprécier la fraîcheur de l'ombre. 

De plus rien n'est mauvais ou bon entièrement, absolument. Il y a seulement des différences. Le venin de cobra peut être mortel, et aussi sauver des vies dans d'autres circonstances thérapeutiques. Tout est relatif, autrement dit. Le bien et le mal sont relatifs. Ce qui est bien pour l'un est mal pour l'autre. Et chaque chose est un mélange de bien et de mal. Donc acceptez la réalité comme elle s'exprime dans la dualité et adaptez-vous en conséquence.

Swami Prajnanpad

Svâmi Prajnânpad est un maître indien contemporain ( 1891-1974) dont l'enseignement, plongeant ses racines dans la tradition indienne la plus ancienne, éclaire d'une manière entièrement nouvelle le cheminement de celui qui aspire à connaître la vérité.
Formé aux disciplines scientifiques, Svâmi Prajnânpad réconcilie science et tradition, approche matérialiste et spirituelle. Svâmiji, dans un souci d'efficacité pratique, se réfère constamment à l'expérimentation, rejette tout recours à une autorité quelle qu'elle soit, mais n'hésite pas à utiliser toutes les méthodes permettant de libérer le disciple de ses blocages émotionnels.

Svâmi Prajnanpad n’a jamais écrit de livre ni fait de conférence, il  accordait des entretiens individuels à un petit nombre de personnes (dont 9 français). Il répondait à leurs lettres. Certains de ses entretiens ont été enregistrés.

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Enseignement spirituel - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur La dualité dans la nature

    C'est en progressant sereinement sur le chemin de la dualité éclairé par un Maître que l'on parvient à l'UNité... Bonne semaine, cher Daniel

    Posté par Phène, 26 janvier 2015 à 09:16 | | Répondre
  • La vie est effectivement cela... C'est dans l'épreuve qu'on apprend, dans la défaite aussi... Victoire et opulence n'enseignent rien. Vouloir le positif sans le négatif montre oh combien nous sommes immatures...

    Posté par Shirokuma, 26 janvier 2015 à 12:46 | | Répondre
    • Les épreuves sont un véritable enseignement à condition de savoir en tirer les leçons.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2015 à 16:16 | | Répondre
  • il y a tout cela dans notre monde, on expérimente, ensuite élargir ??

    Posté par witney18, 26 janvier 2015 à 17:39 | | Répondre
  • La dualité est le propre de notre monde terrestre mais au fond de moi, je sens que nous devons tendre à une unité lumineuse, dans une autre dimension, peut-être... c'est ce que je ressens aujourd'hui. Belle soirée Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 26 janvier 2015 à 21:25 | | Répondre
    • Je suis comme toi. Je ne cherche plus les conflits ni les divisions. J'ai besoin d'harmonie et d'union.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2015 à 16:19 | | Répondre
  • D'accord avec Plumes d'Anges !
    D'abord il y a la dualité : souffrances/plaisirs pendant très longtemps .
    Puis dépasser cette dualité pour réaliser la paix et la joie intérieure permanentes .

    Posté par Marie-Christine, 26 janvier 2015 à 23:39 | | Répondre
  • S'adapter c'est le secret pour pouvoir vivre convenablement et avancer vers un chemin de paix. Mais il faut aussi accepter ce qu'on ne peut pas changer.

    Posté par Lauriza, 27 janvier 2015 à 16:05 | | Répondre
    • Exact, je partage cette façon de voir. Si nos facultés d'adaptation sont grandes, alors la vie sera plus douce, plus légère. Cela exige souplesse et fluidité mentale. Cela exige , sans doute, un égo qui commence à s'effacer.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2015 à 16:24 | | Répondre
      • Les circonstances seront sans doute les mêmes, mauis on les verra et les vivra autrement, sans en souffrir . Justement grâce à l'effacement progressif de l'ego .
        Vivement la délivrance !

        Posté par Marie-Christine, 27 janvier 2015 à 19:37 | | Répondre
  • accepter ce qui arrive (pas facile sur le moment) mais avec le recul on voit les avantages.

    Posté par eki eder, 27 janvier 2015 à 18:15 | | Répondre
  • ce n'est pas tjs évident de s'adapter et parfois le découragement s'empare de nous

    Posté par flipperine, 28 janvier 2015 à 18:44 | | Répondre
    • Même si on a un petit coup de mou, il faut persévérer ! Rester bien centré et continuer.

      Posté par DANIEL GENTY, 29 janvier 2015 à 17:22 | | Répondre
  • Bel article ! En effet il est essentiel de comprendre que la dualité est un piège dont nous devons sortir. Bonne fin de soirée, Daniel.

    Posté par Aloysia_Martine, 29 janvier 2015 à 21:40 | | Répondre
    • Mais quel boulot pour en sortir...Passions, désirs, jugements, comparaisons....Quel foutoir !!

      Posté par DANIEL GENTY, 31 janvier 2015 à 17:20 | | Répondre
Nouveau commentaire