Une amie lectrice de mon blog m'a adressé, en ce début d'année, ce beau et profond poème que je me permets de diffuser.

 

lumière

 

En soleil intérieur voici la révérence

Par ce qui se perçoit sans jamais s'attraper

Déployée tout au cœur de l'année qui  s'avance

Lorsque le premier jour est égal au dernier .
 


Que l'Ami se fait Roi porteur de l'évidence

Déposée en aumône au détour du sentier

Pour que chante sans fin la Vie en innocence

En cette heure bénie de l'enfant Nouveau Né.


 
Ce qui parle alors au creux de ton oreille

En ce tutoiement qui paraît singulier

C'est le Même qui s'offre quand tu le reconnais

Et devient le Mystère qui te porte et te crée.

 

Quelque chose t'appelle et tu sens ce que c'est

Pour l'avoir en ton cœur épousé en secret

Alors à tire d'ailes laisse la Vie passer

En soleil intérieur, rayonne en ce qui Est.

 

Lise