Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

23 avril 2014

De la maison des écluses

ecluse 007

 

De la maison des écluses

au bord de la Seine

Il ne reste presque plus rien.

Les souvenirs s'usent

Oubliant la belle riveraine

Qui attendait les  marins.

C'est une maison au fil de l'eau

Une fenêtre, encore un rideau

Des murs cachés par le lierre

Trois marches d'escaliers en pierre.

Dans le vent de l'oubli

qui  a emporté la vie

Les chalands passent encore

Animant lentement le décor

Qu'un artiste peintre  dessine

Dans le soir qui décline.

La petite maison s'est endormie,

Belle au bois dormant du bord de Seine.

Dans ses bras à jamais blottie

Elle soupire sa peine.

Daniel

 

 

ecluse 008

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur De la maison des écluses

  • Tout passe... Ainsi va la vie... Belle journée Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 23 avril 2014 à 10:29 | | Répondre
  • C'est vraiment réussi et, en te lisant, je ne soupire pas ma peine et je ressens une douce nostalgie. Amitiés poétiques.

    Posté par Ariaga, 23 avril 2014 à 19:02 | | Répondre
    • Nostalgie du temps qui passe...J'aimais beaucoup les écluses car il y avait de la vie.

      Posté par DANIEL GENTY, 26 avril 2014 à 18:19 | | Répondre
  • c'est dommage de laisser à l'abandon de telle maison, elles ont tout de même une histoire

    Posté par flipperine13, 23 avril 2014 à 23:42 | | Répondre
    • Et pourtant, elle est bien à l'abandon....

      Posté par DANIEL GENTY, 26 avril 2014 à 18:20 | | Répondre
      • Bonjour Daniel,
        Tandis que je vous imagine déjà botté au fond de la cave...
        J'ai trouvé pour vous, un logis...
        Au cas ou ?
        Bon dimanche quand même.

        Posté par Eve Lyne, 05 juin 2016 à 05:55 | | Répondre
        • Il fallait y penser à la maison des écluses. La pauvre, elle est engloutie par l'eau !

          Posté par DANIEL GENTY, 06 juin 2016 à 18:32 | | Répondre
  • Bonsoir Daniel,
    Je ne peux qu'aimer ce poème illustrée de très belles photographies...étant petite fille de mariniers (sur les péniches et les canaux de France), un de mes oncles tient encore une écluse...que de bons souvenirs...tant de vies dispersés...sur une profession en voie d'extinction...oui, ils existent de ces maisons abandonnées, mais si pleine d'une vie ! Si riches en émotions...j'aime m'y replongée dans cette nostalgie d'antan...merci à vous Daniel...toute mon amitié et ma rose poétique. Belle fin de semaine et bon wk à vous ainsi qu'à votre famille. Corinne (Cronin)

    Posté par cronin, 24 avril 2014 à 17:25 | | Répondre
    • Tout un monde qui s'efface doucement......

      Posté par DANIEL GENTY, 26 avril 2014 à 18:30 | | Répondre
  • Bonsoir Daniel,
    J'aime cette jolie poésie mélancolique. les maisons ont comme les êtres humains une vie propre avec des périodes fastes et d'autres faites d'abandon et de déclin.

    Posté par lyne-Anke, 24 avril 2014 à 23:29 | | Répondre
    • Tout change constamment. Rien n'est figé. La sagesse est de s'adapter à ces évolutions.

      Posté par DANIEL GENTY, 26 avril 2014 à 18:31 | | Répondre
  • Nous n'avons pas toujours conscience de ce qu'une maison représente pour chaque humain en plus des aspects matériels !

    Posté par Francine, 25 avril 2014 à 10:05 | | Répondre
    • Les maisons ont une âme et vibrent en fonction de ceux qui l'habitent. Il y a des maisons tristes et des maisons pleines de vie.

      Posté par DANIEL GENTY, 26 avril 2014 à 18:33 | | Répondre
  • Tout pas.... Cela ne sert à rien de retenir ou de s'accrocher....

    Posté par DANIEL GENTY, 26 avril 2014 à 18:17 | | Répondre
  • Elles sont le témoin silencieux de tant d'histoires . J'aime beaucoup les navigue fluviales et ainsi prendre le temps d'être en résonance avec tout .

    Posté par Arlettekassiopee, 28 avril 2014 à 19:14 | | Répondre
  • Les canaux et les écluses dégagent une atmosphère apaisante. J'aime me promener sur le chemins de halage.

    Posté par DANIEL GENTY, 28 avril 2014 à 20:42 | | Répondre
Nouveau commentaire