Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

14 avril 2014

Vivre sans peur

 

krishnamurtiteachings

Krishnamurti est certainement l'auteur spirituel qui m'a le plus marqué. Une simple phrase de sa part peut  ouvrir des portes, déclencher une réflexion intense et faire prendre conscience de nouveaux comportements à adopter. Ce qu'il prônait avant tout, c'était la liberté, loin des religions, des dogmes, des maîtres spirituels et, pour moi, cela n'a pas de prix. Je vois tellement, dans mon entourage, des gens enchâinés à leurs croyances pour qui rien d'autres ne peut exister. Moi je considère, au contraire qu'il vaut mieux être ouvert à tous les inconnus, toutes les possibilités. Voici une de ces phrases qui me plaît bien.

"La peur existe quand je désire vivre dans un modèle particulier. Vivre sans peur signifie vivre sans aucun modèle particulier. La peur surgit quand j’exige une façon de vivre particulière "

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Vivre sans peur

    Belle est la théorie.. J'ai deux amis qui ont été pensionnaires au Centre éducatif Krishnamurti de Brockwood Park dans les années 75-80 et qui témoignent de principes pas très "catholiques" de la part du fondateur; comme par ex le fait de former les couples selon ses propres choix -comme ce fut le cas pour eux- ou bien d'autoriser les visites parentales et les sorties uniquement si le "comportement spirituel" de l'élève était conforme à ses attentes soit, si le jeune était suffisamment endoctriné pour ne pas souhaiter quitter les lieux. Hic. Donc, en l'occurrence: qui craignait quoi ?... Bonne semaine, cher Daniel

    Posté par Phène, 14 avril 2014 à 09:11 | | Répondre
    • Ces témoignages sont sans doute vrais. Pour ma part ce que dit Krishnamurti a toujours résonné en moi, notamment tout ce qui touche à la liberté face aux religions et aux maîtres spirituels. Il faut dire que je suis viscéralement indépendant et que toute aliénation à un dogme ou une religion n'est pas du tout pour moi. A vrai dire je crois que je n'aime pas l'autorité et que lorsque je commence à sentir une emprise quelconque je m'enfuis à toutes jambes. J'aime le doute et pas les vérités.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 avril 2014 à 17:45 | | Répondre
  • La liberté est primordiale, il me semble qu' il faut cueillir des fleurs et offrir des fleurs tout au long d'un chemin mais ne pas s'enchainer à un arbre... J'apprécie beaucoup d'écrits de Krisnamurti, je ne les comprends pas tous. J'aime l'idée de "la liberté, loin des religions, des dogmes, des maîtres spirituels". Belle journée Daniel

    Posté par Plumes d Anges, 14 avril 2014 à 10:06 | | Répondre
    • C'est un auteur pas toujours facile à lire. Pour ma part je le lis pendant un temps très court mes facultés d’assimilation étant faibles.
      Je partage ton avis sur la liberté. J'ai toujours préféré le doute à la vérité.

      Posté par DANIEL GENTY, 14 avril 2014 à 17:48 | | Répondre
  • Plus le temps passe et plus je comprends Krishnamurti. Je lis, je relis et je redécouvre ; je suis entièrement d'accord sur ce qu'il dit de la peur. Il faut vivre loin des dogmes des religions et s'ouvrir à la liberté de penser. Un chemin plutôt difficile car la religion que l'on a reçue de ses parents (catholique pour ma part ; et pourtant, mes parents n'étaient pas pratiquants...) n'a fait qu'entretenir un sentiment de culpabilité. Je commence à me libérer de tout cela et je viens d'avoir... 60 ans !!! Mieux vaut tard que jamais !!! Bonne soirée, Daniel !

    Posté par nicole, 14 avril 2014 à 17:04 | | Répondre
  • Comme je partage ton avis; C'est dommage que cette religion soit si culpabilisante. De toute façon il vaut bien mieux vivre hors de tout dogme. Nous avons déjà tellement de fardeaux à porter. 60 ans , c'est le bel âge pour changer et donc avancer encore plus vite. Quand on est libérée , on est un peu plus légere !!

    Posté par DANIEL GENTY, 14 avril 2014 à 18:11 | | Répondre
  • ona tjs peur de qq chose, de la maladie surtout quand beaucoup de nos proches sont disparus à cause d'elle, moi j'avais la peur des ponts et je l'ai travaillée avec une psychologie chargée des peurs et maintenant je passe sur un pont et je peux même m'y arrêter il ne faut surtout pas se moquer des gens qui ont peur cela aggrave la peur

    Posté par flipperine13, 14 avril 2014 à 19:02 | | Répondre
  • Cette peur que l'on traîne comme un boulet parfois depuis la plus tendre enfance et qui peut empêcher certains de mourir sereinement. Je crois que l'analyse de KM est vraiment juste. A nous de la faire notre ! Amitiés. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 15 avril 2014 à 14:55 | | Répondre
    • Beaucoup de nos comportements sont régis par la peur: la fuite, la colère, l’agressivité.....Nos peurs sont souvent inconscientes et hélas bien nombreuses( peur de l'avenir, de l'échec, d'être jugé, de ne pas être à la hauteur, peur de tout perdre....)

      Posté par DANIEL GENTY, 16 avril 2014 à 16:05 | | Répondre
  • Comme pour toi, Krishnamurti à eu et a encore une forte influence sur moi. J'ai eu la chance, il y a longtemps, d'avoir un vieil ami (décédé depuis) d'une lumineuse spiritualité qui fut un de ses compagnons. Quelle belle période de ma vie ! Amitiés spirituelles.

    Posté par Ariaga, 15 avril 2014 à 17:38 | | Répondre
    • Mon professeure de yoga a connu Krishnamurti et assister à certaines de ses conférences en Suisse à Saanen. C'était assez impressionnant

      Posté par DANIEL GENTY, 16 avril 2014 à 16:07 | | Répondre
  • Rien de plus dangereux ... et plus encore si on est une femme... que de vivre sans peur ! j'en ai trop souvent fait l'expérience avec des situations qui auraient pu mal finir... mais je continue ma route en toute liberté, avec juste un peu plus conscience du danger !

    Posté par MARIE, 15 avril 2014 à 21:46 | | Répondre
    • Moi je pense le contraire. Les peurs contiennent plein d’inhibitions et peuvent entraîner des blocages. Ce sont des freins qui nous empêchent de nous épanouir.

      Posté par DANIEL GENTY, 16 avril 2014 à 16:09 | | Répondre
      • Je ne parle pas de la peur de faire ou d'entreprendre quelque chose... je parle de peurs plus primitives en rapport avec le milieu ambiant !

        Posté par MARIE, 16 avril 2014 à 23:38 | | Répondre
        • Peut être suis je curieux mais peux tu préciser de quelles peurs il s'agit. Peurs qui remontent à l'enfance? Peurs vis à vis d'un environnement?
          Je ferme mon ordi, monte dans ma voiture et pars quelque jours à l'île de Ré profiter de la mer.

          Posté par DANIEL GENTY, 17 avril 2014 à 08:12 | | Répondre
  • Avoir conscience de nos peurs permet de distinguer les peurs indispensables pour éviter quelque chose de grave (c'est plus de la prudence), des peurs qui sont liées à des événements passés créant des inhibitions. Mais la conscience de nos inhibitions ne suffit pas à les dépasser. Outre les pensées positives, les exercices respiratoires, que faire dans ces cas là ? Comment chacun, ou chacune, y arrive ?

    Posté par Francine, 16 avril 2014 à 17:04 | | Répondre
  • Je pense qu'avoir conscience de ses peurs est déjà un grand pas en avant. Cela permet de mieux les comprendre et donc de mieux les gérer. Souvent je ressens que certains de mes comportements sont liés à des peurs ataviques, notamment mon agressivité.

    Posté par DANIEL GENTY, 16 avril 2014 à 20:32 | | Répondre
Nouveau commentaire