yoga

 

Je me rends compte que, sur mon blog, je parle rarement du yoga alors que celui-ci occupe une part importante de ma vie. Aujourd’hui je vais donc tenter d’évoquer le yoga que j'enseigne depuis plus de 25 ans.

 Autant dire que mes cours m’ont beaucoup appris tant au niveau humain qu’au niveau de mon développement personnel car je considère le yoga avant tout comme une réflexion sur notre façon d’être et nos possibilités d’évolution.

Certes je propose à mes élèves un yoga classique basé sur les postures, les détentes et les respirations mais je tente d’aller bien au-delà, vers un yoga plus méditatif ou les visualisations et les respirations  vont être une aide efficace pour tendre à des états de sensibilité plus profonds.

En fait ce qui m'intéresse le plus  à enseigner, c'est de développer ses propres perceptions, ses sens,  car le ressenti s'en trouve changer et donc améliorer. Avoir un meilleur ressenti permet d'ouvrir encore plus  sa compréhension du monde mais aussi et surtout d'élargir sa conscience souvent effacée par un mental trop présent.

Donc  développer ses sens  en essayant de percevoir ce qui nous entoure avec ceux-ci et non avec son mental et ses pensées. Le mental parasite souvent nos perceptions car il interprète les événements qui surgissent en fonction de paramètres qui nous sont propres : éducation, croyances, valeurs personnelles, etc. La réalité de la vie ne s’appréhende qu’avec les sens et cette réalité est intimement liée au plan invisible et cosmique qui nous entoure. Je propose à mes élèves différents exercices visant  à affiner leurs sens : écoute de son et de musique, visualisations de couleurs, exercices au niveau du toucher et méditations.

Le yoga m'a appris que l'on ne peut connaître les mondes subtils et invisibles par la pensée. La pensée sert à analyser, rationnaliser, trouver des explications alors que nos sens nous permettent d'aller au delà. La pensée divise et le contact simple et direct avec les autres plans ne peut se faire que par un processus d'union et de globalisation.

Nous ne pouvons nier notre mental et vivre sans pensées mais nous pouvons aussi percevoir autrement. C’est le sens de toute ma démarche : trouver des espaces de compréhension subtiles afin d’élargir sa conscience et d’appréhender la vie dans sa réalité.

Daniel