Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

23 mars 2014

Ce jour là

fractale 1

Ce jour là je n’avais pas d’inspiration. Je me suis dirigé vers ma bibliothèque. J’ai pris un livre au hasard et l’ai ouvert, toujours au hasard, à la page 57. Il s’agissait d’un livre écrit par Anne et Daniel Meurois-Givaudan «  Par l’esprit du soleil ».

 

Si vous demandez à l’humanité pour quelle raison elle croit en la réalité de Dieu, la majorité des hommes et des femmes qui la compose vous fournira des réponses tellement imprécises que vous verrez qu’il faudrait peu de choses pour que cette même croyance s’effrite et se déstabilise. La plupart d’entre vous, hommes  de la Terre, croyez en une chose, en une force, parce que votre père, parce que votre mère, vous ont éduqués dans telle voie plutôt que dans telle autre, parce que votre civilisation, votre contexte personnel de vie ont ingénieusement façonné des modèles d’existence arbitraires érigés en vérités absolues. Je vous le demande donc : sur quelle force de vie s’est-elle basée ? Sur une force intérieure lentement nourrie par vos propres expériences ou sur le credo de quelques uns qui pré digèrent à votre place ce qu’ils estiment bon de donner ?

Ainsi, je vous appelle à faire table rase de toute croyance, de toute idéologie, de toute pensée, même qui n’est pas née de vous. C’est un état d’urgence que je déclare par ces quelques mots……

……Je vous demande de dépolluer ce que vous appelez votre mental et qui est la partie raisonneuse de votre être, celle qui pense savoir, ou du moins  être capable de juger et penser…..

……Combien d’hommes se targuant d’être forts et libres par la nature de leur pensées et de leurs idées, ne sont-ils pas en fait les marionnettes d’influences et d’énergies habiles qui les manipulent et leur insu ?   

…..Soyez vous-même et non pas ce que la société voudrait que vous soyez, cessez de ne vivre que par et pour le regard d’autrui.

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Enseignement spirituel - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Ce jour là

  • Excellent ! Se dépouiller de toutes les influences, quel boulot ! Même le désir ou la certitude de bien faire sont suspects parce que souvent on veut ressembler à tel ou tel pour se plaire à soi-même ou plaire à Dieu . Les pièges sont multiples . Commencer par se débarrasser du souci du jugement des autres et de l'appréciation de soi . On n'existe pas à travers les autres ni à travers aucune possession ni aucun artifice terrestre . Chacun possède ses propres ressources divines . Notre rôle sur terre est peut-être juste de les reconnaître et de les encourager mutuellement .

    Posté par marie christine, 23 mars 2014 à 12:18 | | Répondre
  • Il est tellement important de rester soi-même, en effet !
    "Ne pas rentrer dans le moule" peut parfois poser des problèmes (dans le travail, notamment), mais pouvoir se regarder dans le miroir sans aucune crainte est le plus beau des cadeaux à s'offrir à soi-même.

    Très juste réflexion, Daniel.
    Merci,
    Bon dimanche,
    Cathy.

    Posté par Cathy, 23 mars 2014 à 13:23 | | Répondre
    • Rester soi-même. Pas toujours facile. Le poids des traditions est parfois étouffant. Je sais ce que vous avez pu vivre dans votre travail....

      Posté par DANIEL GENTY, 24 mars 2014 à 18:53 | | Répondre
  • nous recevons une éducation tant que nous sommes enfants, jeunes nous suivons les conseils, les idées de nos parents et par la suite nous pouvons prendre nos positions

    Posté par flipperine13, 23 mars 2014 à 23:49 | | Répondre
    • Voler de ses propres ailes comme l'oisillon qui sort du nid. Que de dangers à affronter !

      Posté par DANIEL GENTY, 24 mars 2014 à 18:54 | | Répondre
  • Etre soi-même, un long combat à engager avec cet usurpateur d'ego qui use de toutes les stratégies pour nous faire croire que nous sommes quelqu'un d'autre !... Bon lundi, cher Daniel

    Posté par Phène, 24 mars 2014 à 10:46 | | Répondre
    • Et pendant ce temps là, les jours passent sans que rien ne change! Essayons de ne pas trop vivre dans l'illusion.

      Posté par DANIEL GENTY, 24 mars 2014 à 18:56 | | Répondre
    • J'aime bien me laisser porter par l'inattendu( qui n'en n'est pas!)

      Posté par DANIEL GENTY, 24 mars 2014 à 18:57 | | Répondre
  • Je ne crois pas que ce soit le hasard et cette manière de faire venir un texte à soi est, finalement, une mancie. Amitiés philosophie.

    Posté par Ariaga, 24 mars 2014 à 15:41 | | Répondre
  • Être soi, se défaire du carcan de tout ce que l'on nous a inculqué... quel travail et quel beau travail ! Comme parents et comme grand-parents, là aussi, il nous faut être "légers"... J'aimais bien ce couple Meurois-Givaudan, je n'ai pas lu depuis longtemps et les ai perdus de vue, chacun sur leur route. Belle journée Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 24 mars 2014 à 16:08 | | Répondre
    • Ah oui, c'est un beau travail qui vaut vraiment le coup. On décante, on se dépouille, on devient tout simplement soi. Bonne semaine, Brigitte.

      Posté par DANIEL GENTY, 24 mars 2014 à 19:00 | | Répondre
  • Mon père disait de moi que j'étais une martienne vivant hors du monde, toujours à l'ouest comme on dit aujourd'hui... pourtant je me rends compte (notamment avec le blog !) à quel point je vis du regard d'autrui... difficile de faire abstraction des autres et d'être soi-même ! Difficile ou impossible d'ailleurs ?...

    Posté par MARIE, 24 mars 2014 à 20:54 | | Répondre
    • Oui pas facile mais il y a quand même des attitudes que l'on peut changer : la comparaison, par ex.

      Posté par DANIEL GENTY, 26 mars 2014 à 15:00 | | Répondre
  • un travail de chaque instant!

    Posté par eki eder, 24 mars 2014 à 21:20 | | Répondre
  • Oublier tout ce qu'on nous a dit...
    quitter la "foi" (aveugle) pour l'expérience (vécue)...le divin "en conserve" pour le "divin vivant"...et quotidien...
    Rien de tel que les produits "frais" ! )

    Posté par La Licorne, 25 mars 2014 à 00:22 | | Répondre
    • Rien de tel que les produits frais et les circuits courts!

      Posté par DANIEL GENTY, 26 mars 2014 à 15:02 | | Répondre
  • "...faire table rase de toute croyance, de toute idéologie..." YES Daniel !

    plus facile à dire qu'à faire parce que même croire qu'on adhère à aucune croyance est déjà une croyance qui... en plus est absolument fausse. Nous sommes pétris de croyances,... bien à notre insu !

    Posté par kea, 25 mars 2014 à 15:35 | | Répondre
    • On peut quand même se dépolluer un peu et arrêter de se comporter comme un mouton! même s'il y a des règles à observer.

      Posté par DANIEL GENTY, 26 mars 2014 à 15:08 | | Répondre
      • Je pense Daniel (encore une croyance) que nous vivons dans deux mondes. L'un ou les croyances sont nécessaires, le monde physique et tangible, et un autre où il n'est pas suffisant de croire, par exemple : "je crois en Dieu, je crois en un paradis à la fin de mes jours si je suis un bon p'tit soldat". Dans ce domaine il faut savoir pour soi-même, les croyances sont nocives si je les prends pour du cash. Tout doit être constamment remis en question et expérimenté au plus profond de soi. Krishnamurti raconte dans un poème son expérience du divin à un moment précis (d'ailleurs je cherche ce poème sans succès depuis quelque temps). C'est sublime, mais moi ce que je veux c'est de vivre cela par moi-même et Krishamurti ou Jésus ou qui que ce soit sont pour moi des inspirations à tendre vers la connaissance du Divin qui m'habite. Ce sont là des Maîtres, des inspirations, des miroirs, point final ! jamais ils ne feront le chemin à ma placeet je ne prendrai pas pour du cash ce qu'ils disent même si je suis bien consciente qu'ils disent la vérité.

        C'est l'fun pour ça les blogs, ça donne la chance de s'exprimer et ainsi de voir plus clair en soi. Merci Daniel.

        Posté par kéa, 26 mars 2014 à 15:34 | | Répondre
        • Nous avons tout en nous. C'est à nous de faire le travail et non aux maîtres.Je pense aussi qu'il faut se méfier de ses croyances. Je suis d'accord avec tes propos. Krishnamurti m'a ouvert des portes.

          Posté par DANIEL GENTY, 27 mars 2014 à 16:52 | | Répondre
          • C'est à nous de faire le travail et oui que ce soit Krishnamurti, Krishna, Jésus Boudha, et bien d'autres (à moins d'en faire une religion) ça ouvre des portes et sans eux je pense que nous en serions encore à l'âge de pierre. La vie semble faite ainsi qu'il nous faut des exemples, comme l'enfant ressent le désir de marcher sur ses deux jambes en voyant ses parents le faire. Un enfant qui aurait grandi parmi les loups ne marcherait jamais sur ses deux jambes mais à quatre pattes comme il l'a vu faire. Personne n'y peut rien si la vie est ainsi faite, et personnellement je trouve que c'est extrêmement bien fait : ça démoli l'égo du self made man non ?

            Posté par kéa, 27 mars 2014 à 17:18 | | Répondre
          • Tous ces maîtres ont délivré des enseignements dans lesquels nous pouvons puisés. Mais rien ne remplacera notre expérience et notre travail intérieur.

            Posté par DANIEL GENTY, 28 mars 2014 à 18:11 | | Répondre
          • N'est-ce pas exactement ce qu'ont toujours dit ces maîtres ?

            Posté par kéa, 28 mars 2014 à 22:05 | | Répondre
  • C'est tout à fait ça, Kea ! "Nous sommes pétris de croyances à notre insu" .
    Si on y regarde de plus près, la plupart de nos pensées et de nos sentiment n'ont rien d'original, ils sont les mêmes que ceux de la société ou d'une partie de la société . Parce que nous avons tous à peu près les mêmes peurs, les mêmes influences, les mêmes idées reçues .
    Prendre conscience de tout ça et en sortir demande beaucoup de temps et de vigilance . Et au bout : la libération !

    Posté par marie christine, 26 mars 2014 à 14:11 | | Répondre
  • Oui, en sortir demande du temps et c'est pour cela je pense (encore une croyance) que la vie ne dure pas qu'un jour... mais plusieurs jours... pour nous donner le temps !

    Posté par kéa, 26 mars 2014 à 15:38 | | Répondre
Nouveau commentaire