Tous les pouvoirs de l'univers sont déjà en vous. C'est vous qui vous êtes caché les yeux avec vos mains. Vous vous plaignez qu'il fait noir. Sachez qu'autour de vous il n'est pas de ténèbres. Ôtez les mains de devant vos yeux et la lumière paraîtra, qui était là de toute éternité.

Swami Vivekanenda

 

 

VivekanandaNé en 1863, Vivekananda n’avait que 18 ans lorsqu’il rencontra Ramakrishna pour la première fois. Vivekananda était alors un jeune Indien de son temps, partagé entre les attraits de la civilisation occidentale de progrès et les attraits de la civilisation ancestrale de l’Inde, entre la nécessité de réformes sociales qui demandait de s’engager dans l’histoire et la nécessité d’une vie intérieure qui demandait de considérer l’éternité comme la seule réalité.

Avant de quitter ce monde, Ramakrishna confia à Vivekananda la responsabilité des disciples lequel, dans les années qui suivirent ce départ, vécut la vie d’un moine errant et mendiant, traversant toute l’Inde. Cette étape de sa vie, en même temps qu’elle accrut sa conscience spirituelle accrut aussi sa conscience de la misère sociale dans laquelle se trouvait ses frères indiens ; de tout cela il tira plusieurs conclusions qu’on peut résumer ainsi : d’abord nul ne peut épanouir sa puissance spirituelle s’il vit dans une misère matérielle – il faut donc travailler à l’élévation sociale du peuple ; ensuite la prospérité matérielle, qui est la grande force de l’Occident, n’est une véritable prospérité que si elle est subordonnée à la prospérité spirituelle – il faut donc travailler à l’élévation spirituelle de toute l’humanité