Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

15 octobre 2013

La vie pouvait commencer !

bebe

 

Si  j'avais su que c'était comme ça, je ne serais jamais venu. J'étais bien au chaud dans le ventre de ma mère et même avant, lorsque j'étais là haut, j'étais encore mieux. J'étais tellement loin du monde que je n'imaginais ce qui allait m'attendre. Ah, je me souviens! Tout était doux et silencieux, tout était si vaste, là haut! Pas  un bruit plus haut que l'autre, une impression de glisser, de totale liberté.

Personne ne m' a prévenu. Pourtant j'en ai croisé qui remontaient. Il est vrai que certains avaient l'air épuisés. J'aurais dû m'en douter. Mais j'étais innocent et surtout curieux de savoir ce qui pourrait bien arriver . Je n'allais pas être déçu. Quelle idée j'ai eue!

Un jour j'ai décidé de sortir. Un violent coup de vent s'est abattu sur moi. Le grand frisson. Fini la tranquillité. Tout devenait petit, agité et angoissant. J'ai pris peur et je me suis à pleurer. La vie pouvait commencer.......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 08:00 - Expériences de vie - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur La vie pouvait commencer !

    Bah! tout compte fait mieux vaut cela que le néant!

    Posté par manouche, 15 octobre 2013 à 09:31 | | Répondre
  • Cher Daniel,
    Voilà un sujet intéressant auquel je pense bien souvent.
    Le néant d'avant la vie ...
    Et peut-être même, le néant d'après la vie ...
    Qui sait ?
    Tu vois, ma foi a aussi ses limites ...
    Moi, c'est clair, j'étais mieux "avant" !
    Et Il m'a promis que je serai mieux "après" !
    Au pays du "lait et du miel" ...
    Là où le lion jouera avec l'agneau.
    Allez, bon aprem à chacun.

    Posté par PLV, 15 octobre 2013 à 12:58 | | Répondre
    • Moi aussi j'étais mieux avant. Quant à l'après je n'ai pas encore de réponse. Ce sera la surprise !

      Posté par Daniel, 16 octobre 2013 à 08:55 | | Répondre
  • Je continuerais ainsi ton texte. La vie pouvait commencer et j'allais oublier les souvenirs de la vie d'avant en parcourant le chemin du retour vers cette vie. Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 15 octobre 2013 à 17:11 | | Répondre
    • Certains ont des souvenirs d'avant. Quel mystère que la destinée!!

      Posté par Daniel, 16 octobre 2013 à 08:57 | | Répondre
      • "Je sais que ma mère se sentait seule et qu'elle était heureuse de me porter en elle. - Oui, j'ai choisi de naître. Quelqu'un m'a aidé à faire ce choix; et c'était une voix en qui j'avais toute confiance. - Les deux morts qui ont mis fin à mes vies passées étaient des expériences très agréables. La tragédie, c'est de naître. Telles sont quelques-unes des réponses que la célèbre psychologue américaine a réunies dans ce livre, né d'une expérience menée sur 750 volontaires qui acceptèrent de se soumettre à ses questions - sous hypnose. Parmi ces questions: Avez-vous vécu avant de naître? Avez-vous choisi votre sexe, vos parents, votre époque? Des témoignages venus de notre passé le plus enfoui qui éclairent d'un jour surprenant le monde de la vie et le monde de la mort: deux mondes que l'on isole, que l'on oppose encore, alors que tout semble bien indiquer qu'il n'y a pas entre eux de "frontière"..."

        C'est tiré du très beau livre d'Helen Wambach : "La vie avant la vie"

        Posté par La Licorne, 16 octobre 2013 à 14:54 | | Répondre
        • Je reviens...car je n'avais pas fini mon message...
          Il y a une quinzaine d'années, je me suis posée beaucoup de questions sur le sens de l'existence...(ce n'était pas nouveau, je m'en suis toujours posé, mais disons que je suis allée plus loin...).
          Je me suis dit qu'il y avait quelque chose d'étrange dans le fait de trouver "logique" que la vie (et la conscience) puissent "sortir du néant"...et quelque chose d'étrange aussi dans le fait de penser que de nombreuses croyances admettent que la vie puisse se poursuivre après la mort, mais qu'elles ne se posent jamais la question de "l'avant"...je voyais là une sorte de dissymétrie qui allait à l'encontre du bon sens : si la vie survivait à la disparition du corps, alors pourquoi n'y aurait-il pas aussi "une vie avant la vie"...???
          Après quelques recherches, j'ai trouvé le livre d'Helen Wambach (cité ci-dessus) que j'ai trouvé très intéressant.
          Et puis j'ai trouvé plein d'autres témoignages troublants , et petit à petit, j'en suis venue à formuler l'hypothèse que, peut-être la vie n'était pas "discontinue" mais continue...qu'il n'y avait en fait qu'une vie, que "la" vie et rien d'autre...que ce que nous appelons le "néant" n'existe pas...ni après...ni avant !
          Depuis, de nombreux événements sont venus me le confirmer...mais ce serait très long à développer...
          Je peux juste vous dire que la naissance de ma fille a été une "révélation" à ce niveau : si vous-même, vous avez déjà eu l'occasion de plonger votre regard dans les yeux d'un tout nouveau-né, peut-être comprendrez-vous de quoi je parle...ce qu'on y lit est très troublant...

          Posté par La Licorne, 16 octobre 2013 à 22:45 | | Répondre
          • Je partage cette façon de voir. Il m'est arrivé de ressentir des événements passés, remontant certainement à des vies antérieures. Cela s'est imposé à moi avec certitude. Ce n'était pas un rêve mais des images que je revivais intensément. Nous naviguons toujours entre deux mondes.

            Posté par DANIEL GENTY, 17 octobre 2013 à 09:00 | | Répondre
        • Tu as l'art de toujours trouver des textes appropriés! En tout cas je crois à l'existence de plusieurs vies. Bonne journée.

          Posté par DANIEL GENTY, 17 octobre 2013 à 08:54 | | Répondre
  • ainsi débute la vie et c'est à nous de mener la barque au mieux!

    Posté par eki eder, 15 octobre 2013 à 21:31 | | Répondre
    • Il faut bien savoir mener sa barque car les écueils sont nombreux.

      Posté par Daniel, 16 octobre 2013 à 08:58 | | Répondre
  • Au moins il a pu enfin voir sa maman !!!

    Posté par Pâques, 15 octobre 2013 à 23:42 | | Répondre
  • C'est très beau et ta photo est sublime ! Je dirai à ce magnifique petit être : Aie confiance, ouvre toi au monde st sois toi-même... Belle journée Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 16 octobre 2013 à 08:48 | | Répondre
  • coucou,
    et souvent..
    QUELLE VIE..!!
    belle journée à toi
    bizzz

    Posté par claire, 16 octobre 2013 à 09:02 | | Répondre
  • Comme le disait si bien le P'tit Gibus : "Si j'aurais su , j'aurais pas v'nu !"
    La "guerre de la vie" est pire que la "guerre des boutons" et le fait d'atterrir dans cette "vallée de larmes" ne doit pas être particulièrement agréable...
    Il est bien possible que ce que nous voyons, côté adulte, comme "un magnifique événement" soit le plus grand traumatisme qui soit !
    Tous les bébés sont de petits êtres très courageux...
    Quitter la sécurité et le confort pour une aventure mouvementée et pleine de risques...
    Pas étonnant que leur premier réflexe soit... de pleurer !

    Posté par La Licorne, 16 octobre 2013 à 14:47 | | Répondre
  • Bonsoir Daniel,

    Une image craquante...et trop mignone...un petit ange... en ce "cocon douillet", ce petit nid, bien à l'abri, d'un ventre maternel...de cette "eau nourricière"...mais la vie ne serait pas la vie, si "les petits oisillons" n'apprenait pas à s'envoler vers d'autres rives...si difficile soit la vie, elle fera grandir un "petit homme", en son sein, à lui d'y trouver sa place parmi les Hommes, et trouver l'équilibre en sa vrai nature...à construire...merci Daniel, je vous souhaite une très belle fin de soirée, toute mon amitié et ma rose. Corinne (Cronin)

    Posté par cronin, 16 octobre 2013 à 19:37 | | Répondre
    • Voler de ses propres ailes n'est pas toujours facile. J'ai souvent galéré dans ma vie mais j'ai aussi beaucoup appris.

      Posté par DANIEL GENTY, 17 octobre 2013 à 08:56 | | Répondre
  • Quelle idée originale que de regarder les choses à l'envers !
    Ou plutôt à l'endroit, justement ...
    Ou plutôt l'être dans sa Vie éternelle . Les voyages de l'âme ...

    Posté par marie christine, 16 octobre 2013 à 22:03 | | Répondre
  • "C'est ici, dit-il, que l'ange pose un doigt sur les lèvres du bébé, juste avant la naissance. Chut ! - et l'enfant oublie tout. Tout ce qu'il a appris là-bas, avant, en paradis. Comme ça, il vient au monde innocent..."

    Nancy Huston
    "L'empreinte de l'ange"

    Posté par La Licorne, 16 octobre 2013 à 22:51 | | Répondre
  • La grande question est le pourquoi de l'oubli général de l'autre monde et surtout l'oubli de ce qui nous amène dans ce monde terrestre. La conscience de notre mission sur Terre n'aiderait-elle pas à sa réussite ?

    Posté par Francine, 17 octobre 2013 à 10:51 | | Répondre
    • Bonne question...Francine !

      La réponse est sans doute dans le fait que le souvenir de tout ce que nous avons été "avant"... (positif ou négatif) serait un énorme "poids" qui nous empêcherait de "repartir à zéro", avec foi et élan...
      Et concernant notre mission ici-bas, certains la découvrent assez vite, d'autres très lentement...cela dépend. Tout connaître d'avance enlèverait sans doute un peu d'intérêt à la chose...
      Mais ce ne sont là bien sûr que des réponses partielles : tout cela reste un grand mystère...

      Posté par La Licorne, 17 octobre 2013 à 16:27 | | Répondre
    • Bonne question Francine. Peut être nous faut-il repartir à zéro. Enfin presque car l'on doit quand même conserver quelques acquis. Notre âme, elle sait.

      Posté par DANIEL GENTY, 17 octobre 2013 à 17:26 | | Répondre
  • Joli comme tout...
    Mais oui, il faut franchir le pas. Et encore un autre. Et encore et encore, toujours avancer...

    Posté par Pastelle, 17 octobre 2013 à 15:14 | | Répondre
  • Nous nous transformons constamment dans l'éternité.

    Posté par Daniel, 17 octobre 2013 à 17:38 | | Répondre
Nouveau commentaire