Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

17 septembre 2013

Au bord du vent

 

vent

Claude Théberge

 

Je suis assis au bord du vent

Les pieds dans le néant.

Je regarde passer les vie

Qui descendent du ciel

Comme des goûtes de pluie.

Mais où donc vont-elles

Et pour combien de temps ?

Les saisons sont des instants

Qui meurent et renaissent,

accompagnant nos destins

Jusqu’au final de la grand’ messe.

Les vies se posent sur  terre

Et vibrent chaque matin

Pour voyager dans les  jours

Laissant filer les hiers

Jusqu’au bout du parcours.

Pourquoi suis-je donc venu ?

Parfois je me sens un peu perdu

Et j’aimerais bien tirer

Les ficelles de l’éternité .

C’est le grand mystère

Qui frissonne dans l’univers.

Assis au  bord du vent,

Je regarde filer les étoiles

Et voudrais déchirer le voile

Qui entoure ma vie.

Je ne suis pas d’ici

Simplement de passage

Ma maison est ailleurs

Là bas dans les nuages

Là où se trouve le bonheur.

Daniel

 Je rentre de mon séjour en Sicile et reprends le fil des blogs. Je ne peux répondre à tous les  commentaires que j'ai tous lus. Je suis heureux de retrouver Kéa et Marie Christine qui n'avaient pas poster de commentaires depuis longtemps. Je constate qu'Eve Lyne tient la grande forme ! Heureux de tous vous retrouver pour cheminer ensemble....

 

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Au bord du vent

    Oui, une journée pour bien s'amuser avec un cerf-volant !...Amitiés

    Posté par Phène, 17 septembre 2013 à 08:49 | | Répondre
  • Magnifique poème !

    Posté par veronique, 17 septembre 2013 à 10:04 | | Répondre
  • J'aime beaucoup.

    Posté par manouche, 17 septembre 2013 à 11:12 | | Répondre
  • Très beau poème, qui vient de haut ! Des images douces et aériennes et paisibles, même si elles sont teintées de nostalgie . Nostalgie de l'âme qui se languit de retrouver son origine . O Amour initial, Source de nos vies, comme nos coeurs t'appellent avec infiniment de passion ! Et la Source qui n'est pas sourde, reconnaissante, nous répondra en installant la Joie dans nos coeurs blessés . Et nous oublierons tout . Nous oublierons les durs efforts, les labeurs, les souffrances infligées pour arriver jusqu'à Elle . Tout ce passé nécessaire sera balayé d'une immense Caresse divine et nous plongera dans un apaisement et un ravissement encore inimaginables . Balayée la poussière de notre aveuglement . Nous verrons enfin la lumière, notre propre lumière et celle de toute la Création . Le parcours a été dur mais ne fut pas en vain . Nous éprouverons même une infinie compassion envers nous-mêmes pour tout ce que nous avons enduré afin que se réalise le Plan divin, coûte que coûte, sans en avoir les fruits immédiats . Mais l'arbre finit toujours par produire, et les fruits par mûrir, et nous par les savourer au moment exact où nous sommes prêts .
    Merci Daniel pour ce beau poème (qui m'a inspirée comme tu le vois !) .
    PS : J'espère que tu as profité au maximum de ton séjour en Sicile .

    Posté par marie christine, 17 septembre 2013 à 12:37 | | Répondre
    • Bravo pour l'inspiration. C'est comme si j'y étais. Je suis rentré hier soir et le retour fut dur au niveau température car il faisait chaud en Sicile et l'eau était bonne !! J'étais dans la Sicile baroque et en ai profité pour visiter plein d'églises et de palais. J'ai beaucoup aimé. J'en ferais certainement un diaporama un peu plus tard.

      Posté par Daniel, 17 septembre 2013 à 17:39 | | Répondre
    • "Et la Source qui n'est pas sourde, reconnaissante, nous répondra en installant la Joie dans nos coeurs blessés."
      En effet, le poème de Daniel fut une belle inspiration...
      En plus du chat sur le clavier !

      Posté par Eve Lyne, 18 septembre 2013 à 06:11 | | Répondre
  • Une poésie très jolie et étrange, la philosophie et ses questions si importantes est là aussi et le charme de l'enfance, merci Daniel

    Posté par Lyne-Anke, 17 septembre 2013 à 16:38 | | Répondre
  • j'espère que tu as passé un bon séjour, belle journée

    Posté par witney, 18 septembre 2013 à 11:01 | | Répondre
    • Oui, un super séjour. Je pense faire un diaporama quand j'aurais du temps.

      Posté par Daniel, 18 septembre 2013 à 17:25 | | Répondre
  • LE blog qui donne le désir...
    en passant par chez witney...

    Posté par mamalilou, 18 septembre 2013 à 16:02 | | Répondre
    • Bienvenue sur mon blog, certes un peu spécial et parfois trop sérieux !

      Posté par Daniel, 18 septembre 2013 à 17:28 | | Répondre
  • Les vacances ont été inspirantes et certainement inspirées... Belle fin de journée Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 18 septembre 2013 à 17:07 | | Répondre
    • Oui , c'est toujours l'occasion de réfléchir, ce qui fut le cas. En vacances on a l'esprit plus libre....

      Posté par Daniel, 18 septembre 2013 à 18:31 | | Répondre
    • Oui , c'est toujours l'occasion de réfléchir, ce qui fut le cas. En vacances on a l'esprit plus libre....

      Posté par Daniel, 18 septembre 2013 à 18:31 | | Répondre
  • Tu fais très fort pour ton retour et l'illustration est superbe. Amitiés poétiques

    Posté par Ariaga, 18 septembre 2013 à 17:16 | | Répondre
    • J'aime bien ce que fait ce peintre canadien.

      Posté par Daniel, 18 septembre 2013 à 18:33 | | Répondre
  • la vie une grande roue qui tourne

    Posté par flipperine13, 18 septembre 2013 à 18:26 | | Répondre
    • Comme à la loterie. Parfois on gagne le gros lot, parfois rien du tout....

      Posté par Daniel, 18 septembre 2013 à 18:35 | | Répondre
  • très beau poème

    Posté par dani, 19 septembre 2013 à 10:25 | | Répondre
  • bravo pour ce poème, on est bien de passage et le temps passe vite et parfois on se dit, si j'avais su...Bon samedi

    Posté par witney, 21 septembre 2013 à 09:44 | | Répondre
    • C'est vrai le temps passe si vite! N'ayons pas de regrets, profitons pleinement.

      Posté par DANIEL GENTY, 21 septembre 2013 à 20:28 | | Répondre
Nouveau commentaire