Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

15 août 2013

C'est un petit monde......

miroir-mon-beau-miroir1L’ego est un monde tout petit, cloisonné et balisé par des principes et des jugements. C’est un monde qui se protège et qui rejette tout ce qui n’est pas conforme à ses valeurs et ses références. Il est peuplé de schémas tout faits et répétitifs qui ne souffrent aucune contradiction. C’est le monde des égoïstes, des individualistes, de ceux qui veulent toujours avoir raison et dominer, qui veulent imposer aux autres leur façon d’être et leur comportement.

C’est aussi  un monde qui n’accepte  pas les différences et qui ne reconnait pas l’autre en tant que tel. Il est comme un miroir déformant qui travestit la réalité pour créer une illusion : illusion sur la vie, sur les autres mais aussi sur soi.

L’Univers est ainsi peuplé de petits mondes, sortes de bulles qui s’entrecroisent, se bousculent, s’ignorent ou se percutent mais qui, en aucun cas, se rejoignent ou fusionnent. L’ego est lui-même une illusion, nourrie par le monde des pensées et de nos propres repères.

Surtout ne supprimons pas ce petit monde, nous en avons tant besoin. Mais apprenons simplement à l’ouvrir et à effacer progressivement ce mur  pour laisser entrer en nous, le plus naturellement possible, des perceptions et des ressentis venus d’ailleurs.

Plus l’ego est fort et plus on est fragile.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur C'est un petit monde......

  • on a besoin de penser à soi, de se faire plaisir personne ne le fera pour nous mais il faut aussi avoir un regard sur l'autre

    Posté par flipperine13, 15 août 2013 à 18:10 | | Répondre
    • Tout est question d'équilibre.

      Posté par Daniel, 16 août 2013 à 19:48 | | Répondre
  • "Plus l'égo est fort plus on est fragile."
    C'est un cercle vicieux car plus on se sent fragile plus l'égo fait des siennes, essaye de camoufler en simulant la force. C'est peine perdue car avec ses entourloupettes le malaise grandit. Avec le temps j'ai appris à lacher prise de plus en plus. Le malaise diminue et l'authentique prend de plus en plus de place. Un chemin sans fin...

    Posté par maty, 16 août 2013 à 04:56 | | Répondre
  • Souhaitons que nos petits mondes s'aiment suffisamment pour s'oublier et se fondre au grand monde de la vie... Un chemin et quel chemin ! Beau week end Daniel. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 16 août 2013 à 11:16 | | Répondre
    • Si cela pouvait être vrai! Pourtant nous devrions tendre à cela.

      Posté par Daniel, 16 août 2013 à 19:58 | | Répondre
    • Si cela pouvait être vrai! Pourtant nous devrions tendre à cela.

      Posté par Daniel, 16 août 2013 à 19:58 | | Répondre
  • Ce petit lutin tapageur qui nous aveugle bien souvent. Il empoisonne bien nos vies. Arriver à se regarder avec sincérité et savoir reconnaître quand il opère demande un log travail. Belle journée à vous Daniel. Amitiés. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 16 août 2013 à 11:47 | | Répondre
    • Long travail, en effet mais qui vaut le coup. C'est l'occasion d'élargir sa conscience et d'accéder à un niveau de compréhension autre

      Posté par Daniel, 16 août 2013 à 20:04 | | Répondre
  • En effet, ne supprimons pas ce petit monde, c'est une structure dont nous avons besoin mais ouvrons le, comme tu le dis si bien. Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 16 août 2013 à 19:10 | | Répondre
  • Nous avons besoin de l'ego mais nous ne devons pas devenir esclave de celui-ci. Recul et lucidité sont les deux mamelles de la sagesse.

    Posté par Daniel, 16 août 2013 à 20:01 | | Répondre
  • Hello Daniel !
    C'est quoi l'égo?
    Peut-être un privilège pour ceux qui n'ont rien d'autre à faire que d'observer leur nombril, qui sait ?
    Bonne nuit .

    Posté par Eve Lyne, 16 août 2013 à 22:06 | | Répondre
  • C'est exactement ça l'égo. Va falloir que je penses un peu autres!

    Posté par Daniel, 19 août 2013 à 15:04 | | Répondre
  • Quand l’égo est de moins en moins présent, c’est qu’il n’a plus de prise. En fait, il est toujours présent car indissociable de notre esprit par notre lien permanent entre l’animal et le divin.
    S’il a de moins en moins de prise c’est que l’on parvient à le dissoudre dans la vraie nature de notre esprit, semblable au ciel immaculé… inaltéré.

    Ne pas lui donner de prise, c’est avoir toujours cette petite lampe (vigilance) allumée, comme un éveillé devant un obstacle et qui le prend dans ses bras sans lui donner plus d’importance que cela.

    Ne pas donner de prise à l’égo c’est le prendre comme il est, non séparé, sans rivalité ni animosité, au contraire avec beaucoup de tendresse et d’amour, lui témoigner son intérêt tout en montrant que notre prise de conscience s’approfondit un peu plus chaque jour sur le chemin.

    Ne plus avoir de prise sur l’égo c’est l’associer à chaque action de la vie, le prendre en considération devant chaque obstacle, l’aimer sans lui laisser la possibilité de prendre le dessus.

    Ne pas laisser l’égo prendre la place, c’est aussi parfois lui laisser du champ pour s’exprimer car la souffrance est toujours au bord du chemin, chaque fois que l’obstacle imprévu se présente ; c’est ne pas l’étouffer en permanence car la colère ou le chagrin sont souvent nécessaires à l’animal pour rejoindre l’humain et le divin.

    Ne pas laisser d’espace à l’égo c’est laisser de l’espace devant chaque événement pour qu’il se fonde en soi, là où le cœur s’ouvre, où l’ange apparaît, où le guide survient et où toutes les énergies fusionnent pour faire naître l’Amour dans la Lumière.

    Posté par alain thomas, 21 août 2013 à 00:45 | | Répondre
  • Le jeu de "l'égo" consiste à construire une barrière entre nous et le reste...

    L'ego construit un enclos, le ferme et dit "ça, c'est moi !".
    C'est à la fois indispensable (pour avoir une identité) et futile (car nous ne sommes pas "séparés" des autres et de ce qui nous entoure)...

    Faut faire avec ! )

    Et ne pas oublier de laisser la barrière "ouverte" !

    Amitiés.

    Posté par La Licorne, 22 août 2013 à 13:20 | | Répondre
    • Oui, l'ego est en quelque sorte une prison avec quand même une petite fenêtre pour voir le soleil à l'extérieur.

      Posté par Daniel, 22 août 2013 à 18:06 | | Répondre
Nouveau commentaire