Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

10 août 2013

Méditation sur la vieillesse

LE-VENT

 

Je vieillis, je m’efface, je gomme les aspérités. Je me transforme et j’aspire à d’autres valeurs. Mon aspect physique se transforme et mon corps perd de sa tonicité mais, dans ma tête, je me sens encore jeune. Je comprends mieux, je prends le temps, ce temps qui s’enfuit à grandes enjambées et que je ne rattraperais jamais. J’accepte, je relativise, je ploie. Tout passe et tout évolue, je le sais, je le ressens. Il ne faut pas s’attacher. Rien ne sert de posséder, de s’agripper à ses souvenirs. Mon ego commence à être moins fort et les autres m’intéressent de plus en plus. Je deviens plus tolérant. J’avance encore à tâtons mais j’avance. Il n’y a jamais de fin, seulement des transitions.

Je regarde le monde, je deviens plus lucide et j’aime mieux. Mes pulsions sont moins fortes et je m’adoucis. Je connais mes défauts et mes faiblesses et je les accepte plus facilement. Surtout ne pas se voiler la face. J’ai l’impression d’avoir vécu plusieurs vies comme un acteur qui a joué plusieurs pièces de théâtre. Drôle d’impression, c’est moi et ce n’est pas moi. Ou allons-nous ? La vie est un vrai mystère et la mort aussi. Je parlais plus haut de transition et je pense que nous sommes toujours en transition. Fragile la vie, fragile le destin.

En quelques secondes tout peut s’arrêter. Rien n’est sûr. Il suffit d’en avoir conscience. Comme un oiseau sur la branche, instable et attentif, je m’attends à tout. Je quitte doucement le monde de l’illusion pour gagner les profondeurs de mon être.

« Comme le vent, je passe, éphémère, et je poursuis la route. Alizées, tempête, bourrasque ou douce caresse, mais je suis toujours le vent »

Daniel

 

Posté par DANIEL GENTY à 08:00 - Enseignement spirituel - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Méditation sur la vieillesse

  • Bravo Daniel, tu as tout dit en quelques lignes... J'adhère totalement !

    Posté par Elizabeth L.C., 10 août 2013 à 09:24 | | Répondre
    • Le fait de vieillir peut constituer un enrichissement personnel. Il faut simplement accepter le temps qui passe sans avoir de regret. Alors des portes s'ouvrent pour comprendre d'une autre façon.

      Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:31 | | Répondre
  • très juste mots, je pense que les années apportent sagesse et une autre philosophie de vie

    Posté par dani, 10 août 2013 à 17:36 | | Répondre
    • La sagesse se gagne au fil des années. ....Moins de fougue et plus de sagesse.

      Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:32 | | Répondre
  • C'est curieux, tu dis "je vieillis , je m'efface" et moi j'ai l'impression de me densifier, Je reviendrai avec plus de temps pour réfléchir sur ce texte important. Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 10 août 2013 à 17:44 | | Répondre
    • Pour moi s'effacer signifie que mon comportement vis à vis des autres s'est modifié. Il me semble avoir gommer certaines aspérités de ma personnalité qui pouvaient interpeller mon entourage. Je pense à mon impatience notoire qui s'est beaucoup atténuée

      Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:36 | | Répondre
  • M'enfin Daniel, dis pas de bêtise :
    "C'est l'ambition d'une feuille morte que d'être dans le vent."
    Gustave Thibon.

    Posté par PLV, 10 août 2013 à 23:56 | | Répondre
    • Ah qu'elle est marrante cette phrase ! Je ne suis pas dans le vent( c'est ce que pensent mes petits enfants) et je ne suis pas encore mort! J'aime beaucoup la vie. D'ailleurs plus je vieillis et plus je l'aime. Il y a des instants qui peuvent prendre beaucoup de densité.

      Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:39 | | Répondre
  • C'est la voix du sage en toi qui parle. Prendre conscience de sa finitude ne veut pas dire être triste, c'est mieux goûter l'instant et apprécier l'autre, comme tu sais si bien le faire. Merci pour ce billet plein de réelle douceur. Bon dimanche. Amitiés. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 11 août 2013 à 09:47 | | Répondre
    • Mieux goûter le temps, c'est exactement cela. Je prends conscience du temps qui passe et je vis beaucoup plus dans l'instant présent.

      Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:41 | | Répondre
  • Avec les années, plus de lacher prise, de sagesse, et de philosophie...bon dimanche

    Posté par witney, 11 août 2013 à 10:27 | | Répondre
    • Et de tolérance !

      Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:46 | | Répondre
  • Comme le vin, vous bonifiez en vieillissant, Daniel !
    La sagesse arrive avec l'âge... Mais le cœur d'enfant peut rester intact.
    Belle pensée...
    Cathy.

    Posté par Cathy, 11 août 2013 à 15:02 | | Répondre
  • Mon cœur est toujours ouvert à la nouveauté et conserve sa capacité d'émerveillement. Je ne suis pas blasé de l'existence.

    Posté par Daniel, 11 août 2013 à 18:47 | | Répondre
  • Beaucoup de sagesse dans ces lignes. Sagesse qui n'est, malheureusement, pas partagé pas tous.

    Posté par Bonheur du jour, 11 août 2013 à 19:16 | | Répondre
    • Sagesse? Oui un peu mais j'ai encore une grande marge de manœuvre.

      Posté par Daniel, 13 août 2013 à 16:34 | | Répondre
  • Oui oui oui Daniel ...
    J'adhère totalement lorsque tu évoques des instants de rare densité dans nos vies "vieillissantes".
    Et je trouve que ces ressentis exceptionnels se vivent dans une sorte de solitude acceptée paisiblement ... Peut-être même choisie ?
    Bonne soirée.

    Posté par PLV, 11 août 2013 à 19:53 | | Répondre
    • Je ressens cette densité de plus en plus souvent. Cela commence le matin en prenant conscience que c'est un jour nouveau. Quant à la solitude, il est vrai qu'elle aide à prendre conscience de cette densité, comme le silence d'ailleurs.

      Posté par Daniel, 13 août 2013 à 16:38 | | Répondre
  • Comme je comprends ! Pour rien au monde, je ne voudrais retourner en arrière... Belle soirée d'été. brigitte

    Posté par Plumes d Anges, 12 août 2013 à 16:08 | | Répondre
    • Moi non plus car ma vie n'a pas été facile. Rien ne vaut l'instant présent.

      Posté par Daniel, 13 août 2013 à 16:39 | | Répondre
  • C'est marrant ça !
    Tu vois Plumes d'Anges, moi non plus, pour rien au monde je ne voudrais retourner en arrière !
    Trop de moments incertains et difficiles !
    Un seul regret : c'est de ne plus donner la vie à un tout petit bébé ...
    ça, c'est trop top :
    Tenir dans ses bras son tout petit !
    Mais comme dirait l'autre :
    "On ne peut pas être et avoir été."

    Posté par PLV, 12 août 2013 à 19:37 | | Répondre
  • très beaux tes mots. Bonne nuit

    Posté par dani, 12 août 2013 à 22:34 | | Répondre
  • Moi, sans mes souvenirs , ce n'est plus moi...

    Posté par Lyne-Anke, 13 août 2013 à 00:43 | | Répondre
  • C'est bien les souvenirs mais le présent est plus important( enfin, c'est mon avis....)

    Posté par Daniel, 13 août 2013 à 16:42 | | Répondre
  • Bonjour,
    De belles paroles!Il est clair que la vieillesse n'est pas une fatalité; c'est une renaissance au contraire!

    Posté par monte-escalier, 27 août 2013 à 19:56 | | Répondre
Nouveau commentaire