Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

07 juillet 2013

Comme la mouche enferrée dans la toile d'araignée

Le temps est venu de faire une pause. Direction le sud pour 15 jours de vacances au soleil !  A moi, les Maures et l’Esterel, les petits chemins côtiers, la mer et le soleil ! J’ai programmé plusieurs textes pendant mon absence mais la musique sera toujours la même. A bientôt.

 

toile-d-araignee

Des pensées qui vont et viennent, des pensés qui se bousculent et qui vous prennent la tête. Des pensées qui racontent une histoire ou qui imaginent des scénarios agréables ou bien catastrophiques qui, peut-être, ne verront jamais le jour. Nous sommes souvent prisonniers de nos pensées comme la mouche enferrée dans la toile d’araignée. Nous ressassons, nous réfléchissons……..Pauvres de nous ! Car pendant que nous pensons à ce qui sera ou à ce qui a été, nous ne voyons pas le monde vivre devant nos yeux. Il y a comme une déconnexion inconsciente qui fait que nous vivons dans notre bulle, coupés des autres ou de notre environnement. Combien de fois n’avons-nous pas écouté ce que nous disait notre interlocuteur, trop préoccupé par nos pensées.

La pensée peut être perverse car elle peut inventer n’importe quoi et voir des choses qui ne sont pas. Elle peut nous jouer des tours pendables car elle déforme tout.

« La pensée accumule les mémoires innombrables, enregistrées en nous, de nos plaisirs et de nos douleurs. De ces mémoire elle renaît. Ainsi que je l’ai dit, la pensée est le passé, elle est toujours vieille ». Krishnamurti

Nous ne pouvons vivre sans pensées mais nous pouvons aussi apprendre à les canaliser en prenant conscience de cet état de fait. Encore mieux : nous pouvons apprendre à lâcher prise pour créer des espaces entre nos pensées et créer ainsi des moments de perception autres où nos sens deviennent actifs. Car percevoir avec ses sens donne une autre compréhension de la vie et du monde.

Mettre un peu ses pensées de côté et commencer à percevoir avec ses sens. Voilà un travail à faire sur soi intéressant !

 

Daniel

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Comme la mouche enferrée dans la toile d'araignée

    Vous nous donnez là un bel objectif avant de partir vers le sud. Merci, c'est un sujet que j'avais besoin de lire et de méditer. Bonnes vacances. Amitiés. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 07 juillet 2013 à 07:17 | | Répondre
  • Et puis...des pensées qui donnent des idées...des idées qui incitent aux voyages...
    Agréable séjour dans cet arrière pays varois que j'ai le plaisir de connaître ( maman habite Toulon, ceci explique cela !) et reviens vers nous en super forme !
    Bonnes vacances,
    Michèle

    Posté par michèle, 07 juillet 2013 à 07:32 | | Répondre
  • Je te souhaite de passer un très beau et reposant séjour dans le sud. A bientôt !

    Posté par Florinette, 07 juillet 2013 à 12:02 | | Répondre
  • coucou,
    Belles vacances à toi...
    hummmm,
    j'y retournerais bien,....en bord de mer..
    mais
    c'est la belgique qui m'attend......(c'est bien aussi......lol..)
    à plus
    bizz
    claire

    Posté par claire, 07 juillet 2013 à 14:51 | | Répondre
  • Belles vacances, reviens nous plein de sagesse...

    Posté par manouche, 07 juillet 2013 à 16:56 | | Répondre
  • Belles et douces vacances, cher Daniel !... Bien âmicalement

    Posté par Phène, 08 juillet 2013 à 09:35 | | Répondre
  • Oui c'est très intéressant ce que vous dites, nous ne pouvons pas vivre sans pensées donc apprendre à lâcher prise, percevoir avec nos sens ...
    Bonnes vacances à vous! et merci pour votre gentil passage chez moi

    Posté par soleil bleu, 09 juillet 2013 à 12:19 | | Répondre
  • Il est très difficile d'arrêter le caquetage mental et c'est épuisant. Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 09 juillet 2013 à 20:05 | | Répondre
  • super coin de vacances, profites en bien ! bonne continuation

    Posté par witney, 10 juillet 2013 à 10:20 | | Répondre
  • D'où l'importance de méditer le cœur grand ouvert, de se connecter avec notre nature profonde, de se dé-couvrir pour laisser émerger toutes ces intuitions qui émanent de l'espace infini de l'esprit.
    Nous avons cette capacité, si nous ouvrons notre cœur, à manifester une infinité de nouvelles pensées qui, une fois passées meurent comme elles sont nées, de nulle part, de l'espace infini de l'esprit non né.
    Ces intuitions nous permettent de créer, d'innover, d'inventer à l'infini sans pour autant atteindre quoi que ce soit.
    Nous évoluons au rythme de l'expansion de l'univers.
    L'erreur est de croire que nous pouvons répéter nos pensées, de nous identifier à elles, de nous accrocher à elles en les répétant inlassablement comme pour justifier une identité qui serait la nôtre.
    Au contraire, n'ayons pas peur de sauter dans le vide, de laisser émerger inlassablement de nouvelles pensées, ces fameuse intuitions qui font de l'homme un être exceptionnel, capable du pire comme du meilleur....

    Posté par alain thomas, 12 juillet 2013 à 11:12 | | Répondre
    • Coucou Alain
      Je rentre de vacances. J'étais dans le Var pour quelques jours. Je suis passé par Lyon et j'ai pensé à toi. J'espère que tu vas bien. Peut être prends tu un peu de vacances. PLV était dans le même coin de vacances et nous avons passé une journée ensemble. Ce fut un moment agréable. Il était avec trois de ses filles.
      La vie continue et tout se transforme imperceptiblement tant dans la vie privée que sociale.
      Ce qui serait anormal, c'est que tout reste statique.
      Amitiés, ami et à bientôt.

      Posté par Daniel, 22 juillet 2013 à 15:32 | | Répondre
Nouveau commentaire