Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

03 avril 2013

Mes simplicités

IMG_0167

 Mon jardin

 

- Je ne suis pas attiré par les choses sophistiquées. Je ne les comprends pas toujours. Mon langage est des plus simples et ma vision de la vie peut même être simpliste.

- Je suis comme je suis avec mes qualités et mes défauts. J’ai appris à m’accepter.

-J’aime le contact avec la nature. Jardiner est l’un de mes plus grands plaisirs. Remuer la terre, la voir toute fraîche me procure un grand bienfait.

- J’ai horreur des mondanités. Je les fuis. J’ai l’impression de perdre mon temps.

-Plus je vieillis et plus je mène une vie simple. Mes besoins ont diminué, ma solitude s’accroit et ma curiosité vis-à-vis du monde grandit.

- J’essaie de rechercher l’authenticité dans mes relations.

- Il y a bien longtemps que je ne cherche plus à avoir raison dans les discussions avec ma femme et avec les autres.

-J’apprécie de plus en plus les petits riens. Certains me procurent beaucoup de bonheur.

-Tous les matins je me dis que j’ai une grande chance : je suis autonome physiquement, j’ai un toit et de quoi manger. Je m’en contente sans problème et n’ai pas besoin de plus. 

- Mes plaisirs sont simples : écrire et donner mes cours de yoga (sans oublier mes enfants et petits enfants).

- Mon seul luxe : les vacances. J’aime partir loin de chez moi, découvrir d’autres paysages, d’autres pays.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [77] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Mes simplicités

    Voilà l'art d'être heureux. Je me rapproche beaucoup de votre vision des choses. Belle et douce journée printanière. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 03 avril 2013 à 08:54 | | Répondre
    • Quand je serais très vieux, je crois bien que j'aurais retrouver toute mon originalité. Je serais redevenu un enfant innocent.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 avril 2013 à 13:34 | | Répondre
      • Mignon, Daniel, votre jardin.
        Bientôt, c'est au vôtre que ressemblera le mien...
        En attendant les grands espaces à perte de vue...
        Pour y fixer ma tribue de bohémiens.
        Comme vous...Un peu simplette...
        Au fil des ans, je deviens.
        Pour finir...Que ça fait du bien !

        Posté par Eve Lyne, 04 avril 2013 à 17:42 | | Répondre
        • Quand on est simplet, o a pas trop de soucis. C'est mon cas.

          Posté par DANIEL GENTY, 05 avril 2013 à 11:46 | | Répondre
  • Idem, j'estime avoir une sacré chance.....

    Posté par eve, 03 avril 2013 à 09:14 | | Répondre
  • C'est sûr que si on veut aller vers le monde nouveau, plus ce sera dans le dépouillement et la simplicité, mieux ça vaudra .
    Et pourtant, quand on pense que même cette simplicité-là représente un luxe pour des millions de gens sur la terre .
    Une vie sans guerre devient un privilège .

    Posté par marie christine, 03 avril 2013 à 11:47 | | Répondre
    • Comme tu as raison d'écrire cela Marie Christine. Il y en a qui sont dans le dénuement total.

      Posté par DANIEL GENTY, 03 avril 2013 à 13:37 | | Répondre
    • Oui marie tu remets les choses à leur juste valeur.
      Ceci dit, dans certains pays, africains par exemple, ils sont heureux de naissance, à partir du moment où ils mangent bien sûr...

      Posté par alain thomas, 03 avril 2013 à 22:00 | | Répondre
      • C'est sûr que dans les cultures où on n'est pas envahi par un mental débordant on est plus apte à être heureux .
        Je ne sais pas si ça a un rapport mais j'ai eu une expérience très intéressante en Inde .
        Je suis comme tous les occidentaux très sensible à l'inconfort du corps .
        Hé bien, là-bas, j'ai compris pourquoi des mendiants assis toute la journée par terre pouvaient rester souriants .
        J'ai dormi sur un lit dur comme un planche (alors que d'ordinaire il me faut plutôt un matelas bien moelleux sinon j'ai mal partout), hé bien je me suis sentie tout à fait confortable .
        Dans la rue, tout le monde klaxonne sans arrêt et roule dans tous les sens, hé bien les sons arrivaient étouffés à mes oreilles et l'agitation ne me perturbait pas du tout .
        Vois-tu, c'est qu'il y a dans l'atmosphère même comme un coussin qui vous enveloppe . Je l'ai senti de manière très palpable .
        Le mental fait une atmosphère dure et agressive dans les pays où il y en a beaucoup . Même quand on s'embrasse, souvent on se cogne parce que notre aura, notre corps subtil est rétréci .
        Quand on médite correctement, notre aura s'élargit et tout s'adoucit autour de nous .
        Hé bien, étant donné que l'Inde est un pays qui a gardé toute sa foi et sa spiritualité vivante à travers les siècles, il y règne comme une méditation permanente dans l'air même que l'on respire et ça procure une curieuse sensation de confort, de douceur et de joie .
        Les regards sont impressionnants . On plonge immédiatement dans l'âme des gens, et ils nous reflètent notre propre âme . On peut vivre la transcendance à chaque coin de rue . L'impression de flotter, d'être transporté ailleurs tout en étant très présent .
        Tout est beauté : les sourires, la démarche souple des hommes et des femmes, les cheveux brillants attachés par des bouquets de jasmin odorants, les couleurs impressionnantes des saris, le parfum des épices ...
        Beaucoup de vélos, trop hauts pour poser les pieds par terre . A première vue, ça paraît être le chaos partout . Mais c'est un chaos apparent car il y a un code .Par exemple, pour tourner à droite ou à gauche, tu bouges juste un peu la tête du côté où tu vas tourner . Tout le monde se comprend . On a un peu peur pour les agents de la circulation, on a l'impression qu'ils vont se faire écraser à chaque minute . D'ailleurs, on se demande à quoi ils servent car tout le monde se croise dans tous les sens . mais ils servent, selon leur code à eux . Je n'ai pas tout compris ...
        J'ai eu une vision féérique en entrant dans un magasin de tissus . Une immense salle avec de grands rouleaux de tissus de soies aux couleurs plus chatoyantes les unes que les autres : des rouges, des jaunes, des oranges, des roses fushia, des violets ... Et puis avec 40 degrés à l'ombre, des immenses ventilateurs au plafond . Et j'ai assisté à un ballet de voiles de couleurs qui se soulevaient, volaient, ondulaient dans toute la pièce . Une merveille ! Et les vendeurs imperturbables qui mesuraient les coupons pour leurs clients ...
        Oui, vraiment, une légèreté partout ... Une légèreté et une profondeur en même temps au fond des regards . Et comme une certitude sereine dans les comportements ...
        Un jour, au marché, j'avais très soif . Un marchand m'a rapporté de l'eau dans une bouteille de son arrière boutique . L'eau avait, disons, à peu près la couleur du pastis dans un verre d'apéro, ou d'un flacon d'urine secouée pour une analyse . J'avais trop soif, je l'ai bue . Et je n'ai pas été malade . Ma fille n'a pas voulu y toucher et elle a attrapé une gastro .
        Par contre, c'est les moustiques qui m'aimaient bien, malgré les tonnes de crème à la citronnelle, ils ne me lâchaient pas . Quand je suis rentrée en France, j'avais les chevilles comme éléphant man . Tout le monde était horrifié . mais ça a dégonflé au bout de 3 jours .
        L'année suivante, à l'école, le thème était les 5 continents . J'ai choisi l'Asie (Chine, Japon, Inde). Les parents ont prêté des objets de ces pays . Mes petits élèves de 4 ans ont inventé une belle histoire : "Chin-Chin et le dragon" qu'ils ont joué en ombres chinoises . Et je leur ai fait faire une danse indienne . Je leur ai parlé de l'Inde et montré des videos . On a aussi fait de la correspondance avec une école de là-bas (une collègue athée m'a mis des bâtons dans les roues en me soupçonnant d'appartenir à une secte) . J'ai confectionné les costumes . Ils étaient concentrés . On aurait dit qu'ils comprenaient tout . C'était une belle expérience !

        Posté par marie christine, 03 avril 2013 à 23:36 | | Répondre
        • Voilà une narration qui invite au voyage de bon matin.
          Là, devant mon bol de thym...
          Je purifie mon teint...
          Mon Aura...Peut-être bien ?
          Bon, Marie...
          On part quand, en Inde ?

          Posté par Eve Lyne, 04 avril 2013 à 06:10 | | Répondre
        • J'ai eu l'occasion d'aller en Indes et j'ai ressenti la même chose que toi. J'étais très à l'aise dans le brouhaha et la poussière des rues. Une atmosphère spéciale régnait partout, difficile à définir pour moi. Certes la pauvreté est là mais la tristesse est absente. J'ai vraiment aimé ce pays et les gens qui y habitent. J'en garde un excellent souvenir.

          Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:20 | | Répondre
          • Cher Daniel,
            Vous savez pourquoi je n'irai pas en Inde ?!
            La trouille de ne pas revenir.
            D'autre part, un secret instinct me dit que je devais m'incarner là où je suis...
            Donc, à quoi bon bousculer les lois ?
            Pas curieuse...Donc.
            Le plus beau des voyages, n'est-il pas là où on se trouve...Pour finir ?

            Posté par Eve Lyne, 04 avril 2013 à 18:29 | | Répondre
          • Vous ne savez ps ce que vous perdez !! Les palais, les maharadjas, le Gange, les charmeurs de serpents, les yogis....( la misère aussi, hélas!)

            Posté par DANIEL GENTY, 05 avril 2013 à 15:53 | | Répondre
        • Je me suis laissé porter par ton histoire marie, tu écris comme dans les romans célèbres, c'est vivant et intéressant.
          Je ne suis jamais parti en Asie mais tous ceux qui sont partis en Inde retiennent à peu près cette atmosphère... comme quoi la pire des misères est morale excepté bien évidemment les catastrophes humanitaires.
          Celui qui mange à sa faim peut être le plus heureux des êtres et celui qui ne sait plus quoi faire de son argent peut tomber en dépression, devenir alcoolique ou encore se suicider.
          Nous sommes sept milliards et nous formons une famille.
          Que de richesses dans toutes ces âmes même dans celles des plus rugueux.
          Nous trouvons en chacun de nous la même essence, cette partie de la Source qui fait de nous des êtres identiques.
          C'est notre égo qui est unique et sans lui, ce monde-là n'aurait aucun sens.
          C'est lui qui crée la diversité et la richesse qui l'accompagne, c'est aussi lui qui nous pourrit la vie comme il peut nous la rendre merveilleuse.
          Quand nous avons la chance d'être conscients de cela, quand nous savons reconnaître à quel moment notre égo nous gouverne et à quel moment c'est notre cœur, alors tout est possible et nous sommes privilégiés.
          Merci marie pour cette belle narration. Il est clair que tu sais observer et reconnaître.

          Posté par alain thomas, 04 avril 2013 à 22:57 | | Répondre
  • Hé hé hé ... sacré Daniel !
    Il nous fait bien sourire.
    Il crache sur les "mondaines" qui portent fourrure,
    Mais à la deuxième ligne de son texte,
    Il avoue avoir eu la vision d'un vison dans sa vie.
    Lapsus révélateur :
    Psychologiquement, Daniel en a marre des rigueurs de l'hiver.
    Il rêve déjà aux cerises qui décoreront bientôt l'arbre de son jardin.
    Hé hé hé ...

    Posté par PLV, 03 avril 2013 à 12:44 | | Répondre
  • Ah, PLV, toujours cet oeil de lynx!

    Posté par DANIEL GENTY, 03 avril 2013 à 13:39 | | Répondre
  • Et c'est un bonheur qui n'a pas de prix, justement...

    Amusant quand même le petit "clin d'oeil" aux discussions avec votre épouse (sourire).

    Bon après-midi, Daniel.

    Cathy.

    Posté par Cathy, 03 avril 2013 à 14:42 | | Répondre
  • Quel beau texte ! j'adhère à tout ce que tu dis et même si je n'ai pas de jardin j'essaie de cultiver mon jardin alchimique. Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 03 avril 2013 à 16:35 | | Répondre
  • Magnifique , vous n'êtes pas encore au bout de vos surprises,continuez à cultiver votre jardin avec simplicité...

    Posté par Lyne-Anke, 03 avril 2013 à 18:50 | | Répondre
  • Mon cher Daniel,

    Merci de la rapide correction.
    Mais j'active les neurones qui me restent dans tous les sens.
    Car, malin comme tu es, il doit y avoir une signification cachée dans le "i" majuscule que tu as intégré dans le mot "visIon" ...
    Hé hé hé !
    Je ne te lâcherai pas, l'Ami.

    Posté par PLV, 03 avril 2013 à 19:53 | | Répondre
  • Pas possible, tu es intraitable!! J'ai bien rigolé...Il doit y avoir un truc derrière tout ça.....

    Posté par DANIEL GENTY, 03 avril 2013 à 20:40 | | Répondre
    • Visons juste pour avoir la vision juste (hé, hé) .
      PLV, en tant qu'ami, Daniel n'a pas voulu mettre les points sur les i avec toi, d'où la majuscule (hé, hé) .

      Posté par marie christine, 03 avril 2013 à 22:07 | | Répondre
  • je te comprends et j'aspire de plus en plus à un mode de vie tout simple. J'aime aussi jardiner et admirer tout ce qui m'entoure.

    Posté par dani-elle, 03 avril 2013 à 21:47 | | Répondre
    • Et puis trouver les petites merveilles de la nature et les photographier. Belle journée à toi, Dani-elle

      Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:09 | | Répondre
  • Vous avez dit trublion ? Comme c'est bizarre... trublion... bizarre, bizarre... comme c'est bizarre !!!

    Ah mon Daniel, si PLV n'existait pas, il faudrait l'inventer n'est-il pas !
    Comme j'aime ce que tu dis et c'est tellement toi en plus.

    Un petit clin d'œil au troublion tout de même, le mondain hein

    Posté par alain thomas, 03 avril 2013 à 21:57 | | Répondre
    • On aime bien le troublion ! Dommage qu'il ne vienne jamais nous voir à Paris !

      Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:11 | | Répondre
      • Ben ça alors !!
        C'est quoi un troublion, Daniel ?
        Ca sent l'embrouille là !
        Désormais ou dorénavant...
        Si je dois remonter à Paris...
        Une belle brochette de la famille, sinon niette !!
        De plus, pas en coup de vent...
        On prend son temps pour un temps de partage autour d'une bonne table...
        Si possible des brochettes d'agneaux au menu...
        Et pourquoi pas un peu de champagne !
        Le temps presse mes amis.
        Ne perdons plus de temps en bavardages inutiles.
        L'heure est à l'essentiel !
        Nous embrasser tous, pour un au revoir

        Ben quoi ? Ca sent pas le roussi déjà...Avec tout ce qui se passe ?!
        Bon allez...
        "Heureux les pauvres en esprit."

        Posté par Eve Lyne, 04 avril 2013 à 18:05 | | Répondre
        • Eve Lyne, il y a ceux qui ne croient qu'à la crucifixion, point final . Fin de l'histoire .
          Et il y a ceux qui croient à la résurrection .
          La fin d'un monde ressemble à une mort, c'est vrai . Mais il faut bien que l'ancien disparaisse pour pouvoir créer le nouveau .
          Les bases de notre monde ne sont pas bonnes, on ne peut pas les garder . C'est comme si on demandait au Christ de s'envoler avec les pieds encore cloués à la croix .
          Il va falloir accepter toutes les éventualités, même celle de tout perdre . Accepter l'inconnu total . C'est dur mais c'est ça la vraie foi .
          Jésus est venu nous montrer comment nous, fils de Dieu comme lui, devions agir . Il a tout accepté de son Père, c'est pourquoi il est ressuscité .

          Posté par marie christine, 04 avril 2013 à 19:39 | | Répondre
          • Incarné ou non...
            Vivant au milieu de nous !
            L' Eglise a sans doute ses raisons de laisser Christ en croix.
            Laissons de côté ce sujet, Marie.
            Quand il s'agit du Vatican, la mauvaise foi me gagne.
            Le Pape François baise les pieds des détenus...
            Pourvu que le message soit bien perçu...
            Les prisons sont déjà tant bondées.
            Peut-être eut il mieux vallu qu'il se trouva aux côtés du cardinal Barbarin à Paris...
            Parmi les matraques et les gazs.
            Non, là... C'est un peu exagéré, vu l'âge pas mal avancé....
            Bon, allez...
            On commence pas la journée à déblatérer sur son prochain.
            Les mauvaises herbes nous attendent au jardin.
            Avec toute l'eau qui tombe...
            Vive la soupe d'orties !
            Sans oublier les pissenlis !
            C'est pas le paradis, ça ? Que diable !

            Posté par Eve Lyne, 05 avril 2013 à 06:17 | | Répondre
        • Oui, se rencontrer autour d'une bonne table avec PLV et Marie.

          Posté par DANIEL GENTY, 05 avril 2013 à 15:47 | | Répondre
          • Oui, rien à craindre de l'apocalypse avec une bonne soupe d'orties et une bonne salade de pissenlits, mais pas par la racine (oh, oh, oh !) .

            Posté par marie christine, 05 avril 2013 à 16:55 | | Répondre
          • Champagne pour tout le monde !
            PLV... La FRANCE n'est pas tout à fait pourrie :
            Le projet de loi vient d'être rejeté par le sénat !
            Ouf ! ♥♫♪♪♥

            Posté par Eve Lyne, 05 avril 2013 à 18:15 | | Répondre
          • Pour l'heure, Marie...
            L'avenir de la France passe par le Sénat...
            Tout n'est donc pas perdu !
            Vive la famille et bravo à tous ceux qui ont oeuvré pour ses valeurs ! hi ! hi ! ♥♥♥

            Posté par Eve Lyne, 05 avril 2013 à 18:27 | | Répondre
          • Qu'est-ce que tu crois la Lyne !
            Je l'ai parié que l'autre "petit" il était plus intelligent que tout le monde. Il a fait voter "non" par les sénateurs pour garder la face, c'est pas beau ça !?
            ♪♫♫♪ ☼♥☼ ♪♫♫♪

            Posté par alain thomas, 05 avril 2013 à 18:35 | | Répondre
          • Vous parlez de quoi là ? De quelle loi s'agit-il ? Et c'est qui l'autre petit ?
            Dis donc Eve Lyne, je ne savais pas que tu t'intéressais à la politique .
            Moi, j'ai décroché ...
            Chacun peut bien se marier avec qui il veut ... Y a pire, non ?
            Moi, la famille, ce que j'en dis ...c'est qu'on ne la choisit pas au départ . C'est après qu'on se créé une famille de coeur .

            Posté par marie christine, 05 avril 2013 à 22:13 | | Répondre
          • On dirait que j'ai, un tantinet...anticipé.
            Rien n'est encore jouer même si la tendance est inversée.
            Bien vu, Marie...
            La politique c'est pour les ambitieux qui ne rêvent que de pouvoir.
            Seulement, là...
            C'est plus que grâve !
            J'ai entendu quelque part que la France devait être un modèle pour l'humanité.
            Bon sang ! Depuis quand deux personnes du même sexe devant monsieur le Maire: unis par les liens du mariage...
            On marche sur la tête, là !
            Remarques...s'il n'y avait que dans ce domaine que ça déraille...
            Se libérer des liens de la famille fait sans doute partie du programme de détachement affectif.
            Pour autant, le devoir d'assistance, reste un devoir moral. (enfin, selon moi... Bien sûr)
            Quant aux familles de coeurs... Elles créent les communautés et tous les dangers qui vont avec... Les engouements collectifs ect...
            Finalement, la meilleure devise qui m'accompagne reste :
            "Seul au milieu de tous."
            Amen .

            Posté par Eve Lyne, 06 avril 2013 à 06:18 | | Répondre
          • Waouh ! Rien à rajouter !

            Posté par marie christine, 06 avril 2013 à 15:37 | | Répondre
          • Je te l'envoie pas dire ...Marie

            Posté par Eve Lyne, 06 avril 2013 à 18:02 | | Répondre
          • Ouais mais c'est un peu réchauffé tout de même ... je veux parler du mariage pour tous.
            Tu m'as trompé Lyne je croyais effectivement que le Sénat avait rejeté le projet... va au piquet !

            Posté par alain thomas, 06 avril 2013 à 20:28 | | Répondre
          • En fait, Alain...
            Je me suis trompée moi-même.
            Plutôt attentive, écoutant les instruits du Sénat...
            Il m'a semblé que la situation se retournait.
            Tu vois, la politique c'est du chinois pour moi.
            Finalement, plutôt bon signe...
            Je n'ai retenu que le rejet .
            Pourquoi veux-tu m'envoyer au piquet ?
            Moi, qui mets toute mon énergie pour ce rejet.
            Tiens, du coup...
            J'suis épuisée là !
            J'm'en va me reposer...
            Il fait si froid déhors, je vais me replonger dans les prophéties d'Edgar Cayce.
            Ses déscriptions des trois nuits...ca fait froid dans le dos !
            Plus de vingt ans que ces livres dorment dans un placard.
            J'avais même oublié la véracité du phénomène de la bougie, le cierge béni...
            Véridique ! Je l'ai véçu pendant la tempête de 1999.
            Tiens, pourquoi je te raconte ça, au fait, de bon matin ?
            Bon allez...
            Je retourne élever mon esprit.

            Posté par Eve Lyne, 07 avril 2013 à 06:16 | | Répondre
  • tu n'es pas le seul à penser comme cela avoir son nécessaire, faire ce qu'il nous plait quand on veut ne déranger personne avoir un toit, avoir une bonne famille quoi demander de plus

    Posté par flipperine13, 04 avril 2013 à 00:19 | | Répondre
    • Rien.......Moins on possède, plus on est heureux( à condition d'avoir le minimum vital). Les biens multiples et nombreux, voir le luxe sont des parasites qui nous empêchent d'aller à l'essentiel et nous maintiennent dans l'illusion.

      Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:23 | | Répondre
  • J'aime le jardin , mais je n'aime pas jardiner , je ne sais pas faire la différence entre une mauvaise plante et une bonne , aussi mon jardin est un fouillis à mon image....
    Je prends mon temps pour couper une branche car je le fais par nécessité et à contre coeur , je parle à mes plantes .... j'adore les fleurs et je bichonne mes roses.
    Le temps passe vite et j'ai toujours des rimes dans ma têtes qui demandent à être écrites...
    Bizarrerie N'est-ce pas, mais c'est ainsi...
    Après j'aime refaire le monde en parlant avec mes voisins

    Merci pour toutes tes confidences

    Bonne journée Daniel
    A+
    TIMILO

    Posté par timilo, 04 avril 2013 à 07:06 | | Répondre
    • Voilà un beau programme, Timilo. loin de la foule et des grandes villes. Quelle chance tu as ! Bonne journée.

      Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:25 | | Répondre
  • La simplicité est un trésor que peu ont la chance de posséder. Je suis comme toi, en vieillissant, les mille et un petits détails de la vie quotidienne me comblent... Belle fin de semaine, cher Daniel

    Posté par Phène, 04 avril 2013 à 09:05 | | Répondre
    • On décante...On se dépouille...on va vers l'essentiel.....Bonne journée Phène.

      Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:27 | | Répondre
  • Bonjour Daniel.
    Belle philosophie qui est aussi la mienne.
    Je sais que des soucis m'arriveront mais ils ne doivent pas effacer la chance que j'ai.
    Concernant les blogs, tu n'as pas de souci puisque tu as un site; par contre, ça me permet de m'amuser un moment et de chercher à aider ceux qui "stressent" par avance !
    Bonne journée.
    Gilbert

    Posté par pourquoi pas 732, 04 avril 2013 à 09:49 | | Répondre
  • Il sera toujours temps d'affronter les soucis. En attendant profitons de l'instant présent. Ne nous projetons pas dans l'avenir car nous n'avons aucune idée de ce qu'il sera.

    Posté par DANIEL GENTY, 04 avril 2013 à 10:29 | | Répondre
  • J'aimerais faire l'éloge de la simplicité moi aussi, mais je suis si compliquée !

    Posté par MARIE, 04 avril 2013 à 13:37 | | Répondre
    • Pourtant c'est simple. Il n'y a rien à faire.

      Posté par DANIEL GENTY, 05 avril 2013 à 11:35 | | Répondre
  • Bonsoir Daniel.
    D'accord avec ton jugement de nos hommes politiques mais pas d'accord avec ta réaction: je considère que le droit de vote, étant encore un privilège que nous avons, il ne faut pas l'abandonner.
    D'ailleurs, à voir toutes les courbettes et promesses que nous font ces politiques de tout bord, c'est qu'ils veulent avoir notre suffrage: c'est important pour eux !
    Même en votant blanc, car le choix ne nous convient pas, nous conservons notre droit; je sais bien que, lorsque nous ne répondons pas comme il le veulent, ils changent la règle et décident eux mêmes ... mais que faire !
    Bonne soirée tout de même !(sourire)
    Gilbert

    Posté par pourquoi pas 732, 04 avril 2013 à 18:45 | | Répondre
    • Bon, c'est vrai , je devrais voter...mais compte tenu de ce qui se passe depuis, hélas longtemps, je n'ai jamais regretté de ne pas voter. J'ai trop peur de donner ma voix à un gangster et le risque est grand !

      Posté par DANIEL GENTY, 05 avril 2013 à 15:56 | | Répondre
      • Si encore tu donnais ta voix à un seul gangster, bon, mais voilà...

        Posté par alain thomas, 05 avril 2013 à 18:37 | | Répondre
  • un très beau texte et sympa ton jardin!

    Posté par danielle, 04 avril 2013 à 21:47 | | Répondre
  • Je vois que la pelouse est parfaitement taillée

    Bonne journée Daniel
    a+
    timilo

    Posté par timilo, 05 avril 2013 à 06:35 | | Répondre
  • Je n'aime pas trop l'herbe folle. J'essaie de bichonner mon jardin avec des belles fleurs.C'est bon pour mon âme.

    Posté par DANIEL GENTY, 05 avril 2013 à 15:59 | | Répondre
  • Comme je te comprends ! "L'homme sage n'a point d'affaires, et n'en crée à personne !" Confusius"
    Amitié .

    Posté par marie-claude, 06 avril 2013 à 06:56 | | Répondre
  • Posté par Fiona luna, 06 avril 2013 à 08:46 | | Répondre
  • je deviens comme toi : fuyant les mondanités, ne cherchant pas à avoir raison, écoutant, menant une vie simple, proche de la nature et des animaux, appreciant les petits bonheurs et ce, malgré les épreuves, c'est la sagesse ? bon samedi

    Posté par witney18, 06 avril 2013 à 09:54 | | Répondre
  • Ca me fait mal de voir comment les politiciens se comportent, comme des gamins qui se battent, se méprisent, jouent aux plus malins. Peut-on aller vers un monde harmonieux tant que nos gouvernants sont ainsi ? Chez eux aucun respect de la vie humaine; au moindre faux pas on ne demande pas réparation de l'erreur mais on démolit l'être humain et son entourage avec. C'est un jeu de massacre. Et les médias enfoncent le clou. Et la plupart des personnes réagissent de la même manière à ce qui se passe chez les VIP. Ce comportement pousse ainsi au jouer encore plus au plus fin, au plus fort, d'où l'escalade de roueries et c'est sans fin.
    Y a-t-il encore quelque part un véritable Amour ? Nous ne pourrons le vivre que lorsque l'on ne se laissera pas embarquer par ces réactions aussi malsaines. Est-on Amour, rayonnons-nous l'Amour lorsque l'on juge, critique, éreinte nos prochains ? Est-on Amour lorsque nous ne savons pas pardonner ?

    Posté par Francine, 06 avril 2013 à 10:41 | | Répondre
    • Voilà un cri que je partage avec toi Francine.
      Tu sais, le système a toujours été corrompu mais pour des raisons que j'ignore encore aujourd'hui, il se révèle et va donc s'effondrer. Ce n'est pas une mauvaise nouvelle en soi, bien au contraire mais cela va forcément faire des dégâts.
      Je crois qu'il y a une certaine catégorie de gens qui veulent que cela change, dans tous les domaines. Nous en faisons partie.
      Je reste optimiste pourquoi ? Parce que tout est pourri depuis très longtemps. Un simple exemple : c'est bien nous qui avons construit notre richesse sur le dos de certaines colonies n'est-ce pas ? Aujourd'hui, nous ne colonisons plus parce que malgré tout, quelque part, la société s'améliore. Comme je le dis plus haut, les choses se révèlent.
      Tiens, l'affaire Cahuzac. C'est une affaire assez courante mais cette fois-ci, le présumé innocent n'est pas passé à travers mais imagine tout ce que cela va révéler ! C'est comme un effet domino. Tu vois, derrière tout ça, les juges vont remonter jusqu'à Karachi et on n'en a pas fini avec les révélations terrifiantes qui arrivent.
      Va falloir être costauds et en même temps, le Nouveau Monde est en marche.
      Allez Francine, t'es avec moi ?

      Posté par alain thomas, 06 avril 2013 à 20:38 | | Répondre
  • C'est certainement le début de la sagesse. En tout cas on va vers le bien être.

    Posté par DANIEL GENTY, 07 avril 2013 à 08:57 | | Répondre
  • On peut dire aussi, Francine, que nous avons les hommes politiques que nous méritons...

    Posté par DANIEL GENTY, 07 avril 2013 à 09:00 | | Répondre
  • Guy Gilbert, le prêtre des loubards qui ne mâche pas ses mots, vient de sortir un livre .
    "Toi Nicolas et toi François, sortez un peu de vos jeux d'école maternelle !", dit-il entre autres .
    Il faut dire qu'il connaît bien la vie, lui, et qu'il fait un sacré travail !

    Posté par marie christine, 07 avril 2013 à 10:18 | | Répondre
    • Alors là, Marie...
      Mets toi à deux mètres de mon oxygène !
      Cet homme est un saint !
      Tiens, à cause de toi, j'ai repassé ses vidéos sur you tube :
      Un saint, j'te dis...Marie.
      Sur le terrain, il en a perdu toutes ses dents.
      Ses mains ont cogner alors qu'elles sont faites pour bénir. Une bonne droite évangélique, défois...ça purifie.
      Il en a rien à foutre du comte de Médeux.
      Au lieu de parler de Dieu... Le vivre !
      Aller chez l'autre ! Voilà ce qui est important...
      Tout voir, tout connaitre...Mouiller sa chemise !
      Tiens, là ...Marie, tu me donne des ailes...
      C'est exactement à cet homme là que j'aimerais ressembler...
      Dommage, je ne suis qu'une femme...
      Quoique, où est le problème?
      Pour les autres sans doute...
      Pour moi, pas.
      Bon, alors...
      On commence quand, pour finir ?
      Très chère comtesse Augusta.
      Votre très dévouée, Comtesse de Médeux .

      Posté par Eve Lyne, 07 avril 2013 à 11:31 | | Répondre
      • Heu...Princesse Augusta, voulais-je dire bien sûr.

        Posté par Eve Lyne, 07 avril 2013 à 11:34 | | Répondre
        • Sacrée Lyne, tu me fais rire merci...
          T'es sacrée quand même.
          Tu sais à qui tu m'fais penser ?...
          A George bien sûr...

          Bon, c'est pas l'tout ça, y faut que j'prépare ma valise... demain, j'm'en vas retraiter dans un village loin de là où je suis, c'est-à-dire nulle part.
          J'y vais trouver la paix et le bonheur, la joie et le partage, l'amour et la candeur.
          J'te dis pas comme j'suis un gamin devant l'Ordinaire, celui dont nous sommes nés, une parcelle de nous-mêmes, dans l'infiniment petit, boudiou qu'c'est beau !
          L'amour ça renverse les crêpes dans leurs poêles, ça vous tire du lit comme si vous aviez vingt ans, ça vous donne l'élan pour faire chauffer les marrons !
          Y faudra bien penser à ne pas mettre le réveil, sinon je serai réveillé à point d'heure et je devrai attendre, bougre...
          La joie, ça ne s'explique pas, ça se vit, c'est comme l'appel du cerf, y a personne pour l'entendre sauf celle qui est promise !
          Et celle qui est promise, elle entend... la bougresse.
          Alors mes simplicités à moi elles sont simples, de la joie partout où l'on s'aime, du plaisir si petit qu'il en est grandi par l'innocence, la naïveté, l'humilité d'une courbure devant le sacré.
          Ouai ouai ouais, j'suis un garnement mais j'adooore !
          Il y a un point culminant, c'est l'sommet et après ? Ben après, faut culminer et rester... demeurer, garder l'évangile dans sa main, ne pas le lire ni l'entendre, le tenir dans sa main comme on tient une main, celle de l'autre, la promise, celle qui fait chavirer tous les bateaux, dans cette houle gigantesque de l'amour, de la ferveur et de l'ardeur, sous le soleil rayonnant, ouvrant tous les pétales d'avril, dans un ciel sans tourment ni brume, auréolé de nuages blancs, d'ouate et de lumière...
          Pffff !!!

          Posté par alain thomas, 07 avril 2013 à 13:40 | | Répondre
          • Ben dis donc Alain...
            Ta retraite ressemble au paradis !
            Pourvu que ce soit pas une secte...
            Il faudrait aller te chercher.
            Quoique... Tu en parles si bien, tu connais déjà...Pardi !
            Cher Alain...
            Prends plein de bonheur à vivre intensément la vraie vie.
            De tout coeur avec toi, mon ami.

            Posté par Eve Lyne, 07 avril 2013 à 18:55 | | Répondre
          • Merci ma louloute, t'es chouette

            Posté par alain thomas, 07 avril 2013 à 22:43 | | Répondre
  • Hé ben ! Entre la sauveuse de loubards qui ne demande qu'à en découdre et l'ascète enjoyé jusqu'à l'extase, je m'en va pratiquer la voie du milieu avec mes écureuils, moi, comme Daniel avec ses rhododendrons et Pierre-Louis avec ses cathédrales .
    Il en faut bien quelques-uns pour maintenir l'équilibre, boudiou !

    Posté par marie christine, 07 avril 2013 à 17:42 | | Répondre
    • Comment ça, Marie ?
      Tu me traite de loubarde... MOI
      Une bonne droite évangélique...Ca te dirait ?
      Bon, allez...
      Prions ensemble pour la retraite de notre Alain qui nous abandonne pour des Cieux plus cléments.

      Posté par Eve Lyne, 07 avril 2013 à 19:07 | | Répondre
  • Vogue la vie, Alain....Bonne retraite....Avec du bonheur. Profite intensément et à bientôt.

    Posté par DANIEL GENTY, 07 avril 2013 à 18:15 | | Répondre
    • Eh ben, cher Daniel...
      Ca fait tout drôle de savoir notre Alain sur les routes...
      Avec sa valise.
      Pourvu que ce soit pas une galère !
      Comme on ne sait vraiment pas où il s'embarque.
      Tout de même, ça fait souci...
      Quoique...Il suffit de faire confiance...
      Normalement, tout ce qui est au nom de l'Amour est béni .
      N'est-ce pas les amis ?

      Posté par Eve Lyne, 08 avril 2013 à 11:00 | | Répondre
  • Paix, bonheur, joie, partage, amour, candeur, voilà une belle intention pour une retraite Alain. Et nous attendrons ton retour dans ce même esprit.

    Posté par Francine, 07 avril 2013 à 19:06 | | Répondre
  • Ah les amis, faut vous dire que je vous adore et je dois vous dire que je suis heureux que marie soit de retour à la maison.
    Merci à vous ♥ ♥ ♥ ♪♫♫♪ ☼☼☼ ♪♫♫♪ ♥ ♥ ♥

    Posté par alain thomas, 07 avril 2013 à 22:46 | | Répondre
  • Chère Eve Lyne
    Il part le coeur léger, heureux. Il a mis ses petites ailes pour voler comme un ange vers le bonheur. Comment va-t-il nous revenir?

    Posté par DANIEL GENTY, 08 avril 2013 à 20:37 | | Répondre
Nouveau commentaire