Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

23 février 2013

La vraie vie !

PLV rognéPLV (Pierre-Louis) m’adresse un échange de réflexions sur « la vraie vie » entre lui et un collègue de travail, ingénieur âgé de 26 ans. J’ai seulement changé le nom du jeune ingénieur. Instant de vie , croqué sur le vif....

Bonsoir Pierre-Louis,

Je suis un peu différent de vous, j’aime travailler sur plusieurs sujets variés et différents en même temps, je suis toujours en éveil d’acquisition de nouvelles connaissances, c’est plus fort que moi, toujours apprendre de nouvelles choses, et vite.
Comme vous le savez, l’un de mes principaux défauts est mon impatience.
Pour la vraie vie, je ne sais même pas ce que c’est, donc je ne peux pas trop vous aider de ce côté là ...Je contourne la vraie vie qui m’est inconnue et beaucoup trop compliquée et complexe pour que je la comprenne, en développant mon extrême et infinie curiosité, et cette découverte des cultures, des traditions et des rapports humains en général. Je veux comprendre le monde de maintenant en prenant connaissance des racines, du passé et de nos origines. Car ce que nous sommes actuellement est une conséquence et une suite de ce que nous étions avant.

Qu’en pensez-vous ?

Yves

 

Bonsoir Yves,

 
Tu me dis vivre une sorte d'extrême curiosité de tout. Assoiffé que tu es de connaissances et d'expériences que tu voudrais infinies ...
En effet, de ce point de vue, je suis totalement différent de toi. En premier lieu, parce que j'ai fait le choix d'avoir une famille nombreuse et que ça limite forcément mes finances et mes temps de loisir. Et qu'ensuite, je fais ce constat initial à toute réflexion : Le monde qui m'entoure est trop vaste pour que, malgré mon désir, je le saisisse complètement.
Alors je glane modestement ce que je peux, tout en me disant que je serai toujours un ignare dans certains domaines.
Bref, je me décourage parfois et je ne prends pas souvent les moyens de faire grandir mes compétences. Malgré mon "grand âge" et ma petite expérience de la vie, je me sens encore bien petit.
Lorsque je parle de la "vraie" vie, c'est un peu pour te bousculer, car je ne suis pas un pro de la vraie vie.
Pour moi, la vraie vie, c'est la paix intérieure, le sourire, le regard tourné vers les autres, l'ouverture à une certaine transcendance (les choses du Ciel, la Bible), la confiance, la gentillesse, la politesse, l'émerveillement, la curiosité intellectuelle, etc ...Parfois, je me sens un peu trop tourné vers le passé.
Donc éloigné des choses réelles. Reproche que me faisait si souvent ma petite femme.
J'adore ressentir des émotions à partir d'un paysage, d'une peinture, d'un feu d'artifice, d'une musique, d'une odeur, d'une discussion, d'une balade dans les rues d'Uzés, sur un sentier bordé de fougères en Sologne, parmi les roches orangées du Massif de l'Estérel, ...
Emotions qui me rassurent, qui me rappellent des souvenirs (gais ou tristes), qui me troublent.
J'adore élargir le cercle de mes relations, j'adore par exemple les cocktails.
Non par snobisme ou superficialité, mais comme des lieux de découverte de l'autre, et de partage amical, dans un cadre souvent enchanteur.

Allez faut pas trop que je fasse chauffer mes neurones à cette heure si tardive ...

Bonne nuit à toi.

PLV

PLV EN PHOTO

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [21] - Permalien [#]


Commentaires sur La vraie vie !

  • J'adore !
    Merci Pierre-Louis, ta prose est jolie...
    Tu sais, cet échange me parle parce qu'il est décalé à cause de l'âge.
    Tu vois, quand tu avais 26 ans, tu étais sans doute marié et déjà papa mais tu n'aurais pas, je pense, résonné de la même façon aux propos de ce jeune homme dont l'esprit vif et curieux est abondamment tourné vers l'extérieur, quoi de plus légitime lorsque l'on a un pied bien ancré sur la terre et surtout un diplôme qui valide le choix de vivre en harmonie avec cette société.
    Et oui, le garçon plus tard comprendra la vie d'une autre façon. Avec le temps, il cherchera plus à l'intérieur, comme tu le fais si bien, la richesse de la vie... toute la richesse.
    Toi Pierre-Louis, tu m'émeus souvent parce que tu es sensible, exemplaire dans ta vie, dans tes propos toujours mesurés malgré le trublion fort sympathique qui se cache en toi.
    Tu aimes la vie Pierre-Louis et tu remercies souvent le Seigneur de t'avoir offert tant de beauté à tes yeux. Je sais la tristesse de ta séparation mais je suis absolument convaincu qu'avec le temps car tu n'es pas si vieux, une estime réciproque et éternelle va vous rapprocher, ta "petite femme" et toi parce que vous avez donné la vie à six jeunes femmes aimantes.
    Elle est belle la vie Pierre-Louis et moi aussi je remercie la Dame chaque fois que j'en ai l'occasion.
    Si tu réfléchis bien, tu n'es pas séparé car quand tu le veux, il suffit d'émettre une pensée et ta petite femme est là, près de toi et elle te sourit... si tu le veux bien.
    Bien à toi avec toute mon affection !

    Posté par alain thomas, 23 février 2013 à 09:36 | | Répondre
  • Bonjour Daniel.
    Chacun a sa recette de vie et ce qui convient à l'un n'est pas la solution pour l'autre.
    Bonne fin de journée.

    Posté par pourquoi pas 732, 23 février 2013 à 16:13 | | Répondre
  • Quand tout s'agite alentour dans les bruissements incessants de la vie...
    Qui essaie de comprendre le frôlement de l'immense mal-être d'une solitude...

    Posté par michèle, 23 février 2013 à 16:57 | | Répondre
    • Il y a les autres mais nous sommes souvent seul!

      Posté par DANIEL GENTY, 24 février 2013 à 09:20 | | Répondre
  • Ce cher PLV...
    Ma plus belle plume pour t'écrire un mot :
    D'autant plus émouvant...
    Tu es si loin et pourtant si présent...
    Entouré de tes enfants...
    Profite bien de ce temps.
    Au fil des ans...
    Soyons francs :
    Nous avons tous grandis un peu, les uns avec les autres.
    Te lire est toujours un bon moment, car quoi que tu dises, quel ravissement de n'y point trouver de fautes.
    D'ailleurs, j'en profite pour en faire pleins, puisqu'à l'heure qu'il est, tu te prélasse sur une plage de l'Océan Indien. Au pire... tu auras bien déniché une église ou une petite chapelle pour t'y recceuillir agenouillé.
    Les épreuves n'ont en rien entachées ta foi. Voilà qui est grand, mon ami !
    L' Evangile te nourrit et humblement, tu progresses en actes. Tu es sain, mon ami !
    Je ne dis pas que tu es un saint... Tes six filles ne sont pas nées du Saint Esprit, non mais défois !
    Elles sont le fruit de ton grand amour. C'est grand ça, mon ami !
    Bon, j'arrête là les louanges.
    Notre Alain a très bien exprimé tout ce que je voulais dire aussi, sauf que je peux me permettre
    de rajouter que tu es un homme plein de charme, cher Pierre-Louis.
    Tes filles peuvent être fières de ce père là.
    Avec toute mon affection .

    Posté par Eve Lyne, 23 février 2013 à 16:57 | | Répondre
  • Coucou!
    Une petite révision?

    http://indedunord.free.fr/pages/religion/pages/hindouisme.htm#etapes

    Posté par Yog, 23 février 2013 à 23:10 | | Répondre
  • Entre un jeune homme et un homme plus âgé, doivent s'établir des liens et non la concurrence .
    Un vrai dialogue ne peut être que constructif
    Un bien joli échange intergénérationnel
    Bon dimanche Daniel
    A+
    TIMILO

    Posté par timilo, 24 février 2013 à 09:02 | | Répondre
  • Comme je me retrouve dans la réponse de Pierre-Louis à son jeune ami ! Est-ce l'avantage de l'âge ? Je crois que nous avons tous à nous apporter les uns les autres dans ce cheminement. Bon dimanche à vous.Amitiés. Joëlle

    Posté par Joëlle Colomar, 24 février 2013 à 09:17 | | Répondre
  • Etablir un vrai dialogue malgré les différences et comprendre que les différences sont des richesse et non des sources de conflit.

    Posté par DANIEL GENTY, 24 février 2013 à 09:22 | | Répondre
  • Etablir un vrai dialogue malgré les différences et comprendre que les différences sont des richesse et non des sources de conflit.

    Posté par DANIEL GENTY, 24 février 2013 à 09:23 | | Répondre
  • Je porte le même regard sur la vraie vie que Pierre Louis, mais c'est vrai qu'à 26 ans on voit la vie différemment et, en même temps, tout dépend du vécu que l'on a derrière soi... Merci pour ce très beau dialogue et bon dimanche !

    Posté par Florinette, 24 février 2013 à 11:07 | | Répondre
  • Cher PLV,

    Tu as bien raison, la vraie vie est très simple,
    le contraire de la vraie vie c'est ça qui est compliqué... mais compliqué !!!
    On en finit plus de chercher à combler ce manque qui vient de l'intérieur, qui crie et interpelle jour et nuit.
    Bon, on lui donne ceci, on lui donne cela à grigotter, mais il n'est jamais satisfait.
    Et il peut déclencher des guerres à la fin !

    La vraie vie c'est autre chose, qqchose de simple qui peut réellement combler le manque.
    Tant que le manque n'est pas comblé, il se lamente
    et c'est là que la vie devient "une vallée de larmes"
    et qu'on se met à imaginer un paradis ailleurs qu'ici .

    Posté par kéa, 24 février 2013 à 18:21 | | Répondre
  • Le silence de PLV s’explique par le fait qu'il est parti en vacances à la Réunion. Il devrait répondre aux messages en rentrant.

    Posté par DANIEL GENTY, 25 février 2013 à 18:18 | | Répondre
  • Dernier jour de La Réunion,
    Courbaturé par 2 jours de randonnée dans l'exceptionnel cirque de Mafate,
    Lieu privilégié, sans route, ni voiture,
    Qui monte et qui descend entre 1000 et 2000 mètres,
    La tête dans les nuages, et les cailloux glissants sous les semelles,
    Traversant des cascades, pieds nus,
    Je vous dis pas les jolies fleurs !
    Je me vautre maintenant dans la modernité,
    N'en pouvant plus (je rigole) du sevrage de l'ordi !
    Oui Eve Lyne, j'ai trouvé des églises.
    Oui je me suis agenouillé, pensé à vous tous.
    J'ai même pris part, de façon impromptue, à un partage d'évangile avec une vingtaine de créoles.
    Merci Alain de ton analyse si juste.
    Merci Kéa de ta délicatesse.
    En effet, il est étrange ce dialogue entre 2 personnes de génération différente.
    Parfois, je me suis dit : "à quoi bon échanger, laissons le temps et l'expérience faire leur ouvrage de pacification intérieure."
    Merci Daniel de nous laisser cette place sur ton blog.
    Et ainsi, d'ouvrir un espace de réaction pour tous.
    A bientôt.

    Posté par PLV, 27 février 2013 à 08:38 | | Répondre
    • Bon retour, on t'attende de pied ferme!

      Posté par DANIEL GENTY, 27 février 2013 à 14:25 | | Répondre
  • Parmi toutes les randonnées effectuées en septembre 2011 à La Réunion, je garde un souvenir inoubliable de celle du cirque de Mafate : outre l'extrême beauté du paysage découvert après quelques temps de descente à la levée du brouillard intense, l'éloignement de la civilisation, le mode de vie et la gentillesse des habitants, l'effort fourni dépassant ce que je croyais dans mes possibilités surtout pour la remontée, l'amitié entre les personnes du groupe (nous étions 6) ...
    Est-ce courir pour combler un manque ? Je ne crois pas cela. Pour moi découvrir de nouveaux horizons et se dépasser, c'est une forme d'ouverture au monde, à la nature, aux autres.

    Posté par Francine, 27 février 2013 à 10:58 | | Répondre
    • Chère Francine,

      Sans doute me suis-je mal exprimée au sujet du manque. Les mots sont bien vagues pour cerner les fondements de la Vie.
      Ce manque, Coumarine l'a bien décrit disant que plus jeune elle ne le ressentait pas trop, qu'elle avait beaucoup à faire et ne lui accordait pas son attention. Mais là maintenant, avec la maladie, sa vue affectée qui la retient à la maison la plupart du temps à n'avoir pas grand chose à faire, il se fait sentir de plus en plus ce manque et elle cherche sincèrement ce qui pourra le combler. Cela demande d'être très sincère avec soi-même.

      Posté par kéa, 27 février 2013 à 13:55 | | Répondre
  • Ainsi Francine, nous avons vécu le même exploit.
    Pourvu que Mafate conserve son charme !
    Site classé au Patrimoine Mondial.

    Posté par PLV, 28 février 2013 à 14:01 | | Répondre
  • En effet Kea lorsque l'on est à ce stade, le manque a un tout autre sens ou doit être abordé sous un autre angle.Chaque étape ou événement de notre vie nous sollicitent pour découvrir des nouveautés, nous ouvrir plus vers la spiritualité.

    Posté par Francine, 28 février 2013 à 14:35 | | Répondre
  • Tu as raison Francine
    nous sommes en cheminement
    et ce manque n'a d'autre but que de
    nous guider vers la plénitude.

    Posté par kéa, 28 février 2013 à 15:16 | | Répondre
Nouveau commentaire