Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

27 janvier 2013

Comme une colombe

J'ai écrit ce poème en 2007. Je le diffuse à nouveau parce que je l'aime bien et j'ai envie de me faire plaisir. Une amie très chère m'a quitté , il y a bien longtemps.

 

colombe

 

Les souvenirs passent, la vie court
L’horloge doucement avale les jours
Sur le coin du vieux piano
Est posée depuis longtemps une photo.

Je la regarde souvent en passant
Son beau visage sourit et m’appelle
Elle est partie un jour de grand vent
Comme une colombe, à tire d’aile

Dans ses yeux défilent mes souvenirs
J’entends sa voix si particulière
Au rythme un peu rapide me dire
Des mots qui coulent comme une prière

Mes doigts caressent les touches d’ivoire et d’ébène
Trois petites notes s’élèvent pour accompagner ma peine.
La vie coule toujours dans mes veines
Pendant que les âmes vont et viennent

Mes rêves sont peuplés d’elle
Et parlent toujours de retrouvailles.
Lorsque brusquement je me réveille
Sa présence encore me tenaille.

Les rencontres sont des mystères
Et ont apparemment toujours une fin
Nous naviguons entre ciel et terre
Dans l’éternité, tels des pèlerins

 Daniel

 

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Comme une colombe

  • Etrange la concordance des ressentis...

    Ce matin..encore une fois découvrir la beauté du ciel...les pensées tournées dedans le rêve hanté par lui...
    Vers d'autres espaces, il y a pas longtemps, parti...emportant avec lui notre histoire...ne me laissant que le vide de sa présence et le plein des souvenirs...
    Il vient toujours quand je doute, quand l'espérance s'enveloppe dans ses voiles d'amertume...

    Que cela soit l'amant ou l'amie...leur absence...ne plus entendre leur musique...
    Ce poème...le lire avec émotion...et remercier l'homme qui expose sa sensible fragilité...

    Chaleureuses pensées...

    Posté par michèle, 27 janvier 2013 à 10:22 | | Répondre
    • Sont-ils vraiment absents? Ton post est très émouvant. Nous restons sur la rive et ils nous quittent mais un lien invisible nous unit.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2013 à 18:40 | | Répondre
  • Silence et respect

    Beaucoup d'intimité dans ce beau poème

    Posté par alain thomas, 27 janvier 2013 à 13:03 | | Répondre
  • Quelques notes sur un piano... Inspirées par une photo... Et ces mots si beaux livrés ici en "cadeau"...
    C'est votre coeur qui a parlé et ce poème est très émouvant, Daniel... Mais en bon "pélerin", vous restez malgré tout en contact avec cette personne qui vous est chère.

    Pensées sincères,
    Cathy.

    Posté par Cathy, 27 janvier 2013 à 15:05 | | Répondre
    • Elle est souvent présente dans mes rêves et ces rêves si particuliers m'imprègne de son ambiance. Elle vient me rendre visite, j'en suis sûr.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2013 à 18:45 | | Répondre
  • On a tous un visage aimé ...

    A poser sur le coin de ton piano Daniel.
    Un visage plein de souvenirs.
    Un visage plein de pourquoi.
    Ce sourire qui me tire des larmes ...

    Oui Daniel, nous sommes des pèlerins.
    Comme tu le dis si bien.
    En chemin, avec ce vent qui souvent nous décoiffe.
    Oui, nous nous retrouverons un jour,
    Sois-en certain !

    Ces chers disparus, qui nous devancent,
    Dans l'incroyable éternité.

    Posté par PLV, 27 janvier 2013 à 15:05 | | Répondre
    • Oui nous nous retrouverons un jour dans le ciel, assis au bord d'une table à deviser et à nous rappeler de bons souvenirs. Je serais heureux de te retrouver car, à mon avis nous ne mourrons pas ensemble. L'un partira avant l'autre.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2013 à 18:48 | | Répondre
  • De retour, c'est une beau moment d'émotion la lecture de ce poème. Merci, l'ami.

    Posté par Ariaga, 27 janvier 2013 à 16:51 | | Répondre
  • Elle est partie un jour de grand vent...
    Ce poème est très émouvant...
    Vraiment !!!
    Sauf que,
    Pour les retrouvailles, elle attendra encore un peu...
    N'est-ce pas, cher Daniel ?!

    Posté par Eve Lyne, 27 janvier 2013 à 18:27 | | Répondre
    • Oui, elle attendra un peu car plus je vieillis plus j'aime la vie. J'en mesure ses richesses et j'en profite pleinement car l'âge de la sagesse arrive doucement.

      Posté par DANIEL GENTY, 27 janvier 2013 à 18:50 | | Répondre
  • L'âge de la sagesse arrive doucement...
    Seulement pour ceux qui prennent le temps de vivre... comme toi.
    La sagesse semble appartenir aux anciens pourtant, avec toutes ces vies passées, certains d'entre nous n'attendent pas le nombre des années pour philosopher.
    Cependant, je constate qu'ici, nous avons tous un âge certain...
    Vous avez dit bizarre... comme c'est bizarre !
    En fait Daniel, je crois qu'effectivement, lorsque l'on passe certaines décennies, nous ressentons une petite urgence à penser, raisonner, dire, vivre, bouger, rire, partager, donner, aimer...

    Posté par alain thomas, 27 janvier 2013 à 19:01 | | Répondre
    • C'est sûr que ce genre de blog ne va guère intéressé les tous jeunes.

      Posté par DANIEL GENTY, 28 janvier 2013 à 09:12 | | Répondre
  • UN AGE CERTAIN ???

    De grâce mon cher Alain,
    Restez galant !
    Il y a des dames qui vous lisent ...
    Que dis-je ?
    Des jeunes-filles.

    Posté par PLV, 27 janvier 2013 à 19:08 | | Répondre
    • J'aurais dû te répondre ici, sacré farceur !

      Posté par alain thomas, 27 janvier 2013 à 20:04 | | Répondre
  • Ah comme elle m'énerve cette petite silhouette blanche en guise de titre !
    On dirait le Bibendum de Michelin !
    Ne lui manque que les yeux et la cravate !

    Posté par PLV, 27 janvier 2013 à 19:12 | | Répondre
  • des superbes et justes mots...j'aime bien sans la savoir pour mon article d'hier j'ai mis entre ciel et terre et je retrouve ces mots à la fin de ton texte.

    Posté par dani-elle, 27 janvier 2013 à 19:22 | | Répondre
  • Mon cher Pierre-Louis, as-tu manifesté aujourd'hui ?
    Tu sais, avant de dire "un âge certain", j'ai pris la peine de vérifier que tu étais plus jeune que moi.
    Quant à ces chères "dames" qui commentent avec tant de pertinence sur ce blog, vois-tu, elles sont toutes sans âge car s'agissant de la sagesse, elles ont plus à nous apprendre que nous ne saurons jamais le faire (galanterie mise à part).
    :-[

    Posté par alain thomas, 27 janvier 2013 à 19:57 | | Répondre
  • Alain, mon ami...
    Par pitié, n'uses pas les nerfs de notre cher PLV :
    Cette manif là, ce n'est pas la sienne, ni la mienne d'ailleurs !
    Que vous ètes mignons quand vous prenez soin de nous autres, les jeunes filles ,vous les garçons ! Bon allez...
    Gros bizou à tous ♥♥♥♥♥♥
    Dis donc Alain...
    Tu fais comment pour mettre les bidules ?
    C'est chouette ces trucs là...Bientôt, on ne parlera plus que ce langage.
    Plus de repère en somme, super pour les ignards de mon genre. (clin d'oeil)

    Posté par Eve Lyne, 27 janvier 2013 à 20:54 | | Répondre
  • La Lyne

    Je répondrai à ta question quand tu me diras comment tu fais tes cœurs s'il te plaît.... jeune fille

    Posté par alain thomas, 27 janvier 2013 à 21:57 | | Répondre
  • BEN WOUAI QUOI, C'EST VRAI !

    Oui, c'est vrai que moi aussi, ils me font rêver ceux qui parviennent à glisser des trucs du genre "émoticône", "smiley" et autres "bidules" au milieu de leur texte ...

    Tiens Daniel, écoute celle-ci :
    Comme quoi tout le monde n'a pas ta zénitude ...
    Tu me connais, à force de corriger par-ci par-là, ça devait arriver,
    j'ai fini par en exaspérer plus d'un.
    Le trublion s'est fait moucher !

    Sur un forum de généalogie, que par ailleurs j'apprécie beaucoup, je viens de me faire allumer.
    Une fois déjà, c'était un expert comptable (paix à ses cendres, car il est mort),
    qui me disait : "... puisque rechercher les erreurs des autres semble être votre sport favori ..."
    Et aujourd'hui, c'est un autre, porteur d'un nom italien, qui traînait à corriger ses petites "boulettes" de date, de prénom, de département, etc ... sur une famille que je connais bien.
    Par exemple, ça vous plairait à vous qui vous appelez "Adélie" de vous voir affubler de "Adelée" ?
    Eh bien figurez-vous que ce digne Monsieur m'a sommé de ne plus lui adresser la parole, ... ou plutôt le courriel.
    Vous pensez bien que je n'ai pas pu m'empêcher de lui adresser aussitôt mes plus plates excuses. Depuis, avec moi, il fait le mort. Mais je le vois bien "causer" avec les autres ...
    Ma conclusion : La cause généalogique vaut bien mieux que nos pauvres malentendus ...
    Voilà, c'était le gag PLV du jour.
    Bonne nuit à chacun.

    Posté par PLV, 27 janvier 2013 à 23:58 | | Répondre
  • LES MANIFS ... LES CONTRE-MANIFS ...

    ça en devient ridicule !
    Nos gouvernants sont d'une réelle bêtise ... Grave !
    De tout bords qu'ils soient, d'ailleurs.
    Ils n'ont même plus une once de bon sens.
    (Rappel : une once = entre 24 et 33 grammes.)

    Evidemment, s'attaquer au vrai sujet, c'est plus difficile :
    L'EMPLOI, BORDEL !
    ça y est, voilà que je m'emporte.
    Je m'en va remettre ma tête dans le sable.
    C'est mieux comme ça ...
    Hé hé hé !

    Posté par PLV, 28 janvier 2013 à 00:07 | | Répondre
    • Faut dire que parfois tu te montres très direct...Mais c'est mieux que d'être faux cul! T'embête pas avec ton italien.

      Posté par DANIEL GENTY, 28 janvier 2013 à 09:18 | | Répondre
  • Eh bien vois-tu, cher PLV...
    Penses-tu donc que le Ciel nous place là où il n'y a rien à faire !
    Il ne faut surtout pas craindre l'adversité...
    La tièdeur est pire que la peste.
    Sois heureux que l'on te ferme la porte au nez.
    Ton travail généalogique est très louable.
    Restes humble mon ami, surtout, n'attends pas de louanges.
    Les louanges sont à fuir comme la peste.
    L'orgueuil est la plus nuisible des tares.
    Allez, mon ami...
    Relève la tête et continue sur ta lancée.
    Au fait, j'ai bien hâte de voir la photo de nos trois fidèles amis du blog...
    Sur le parvis de Notre Dame, en Mars .
    Ca serait tellement chouette, que j'y pense jour et nuit .

    Posté par Eve Lyne, 28 janvier 2013 à 06:05 | | Répondre
  • Hello ! Alain...
    J'ai trouvé : ♥♣♠♦ le jour de la partie de cartes, tu te souviens, avec muriel.
    Fastoche comme un jeu d'enfant !
    Sur le clavier à gauche, la touche : alt. Puis, tu vas sur les chiffres et tu fais joujou.
    Je viens de trouver:☻☺•◘ ○
    J'aimerais bien les notes de musique aussi...
    Et les bidules en couleur, aussi .
    A mon avis, faudra pas en abuser, histoire de ne pas faire tourner en bourrique notre Daniel, lui, qui ne songe qu'à notre évolution.
    Au fait, tu diras à Mamydou que j'attends ma commande : "De l'autre côté." et "Lettre ouverte à Dieu."
    Pensée.

    Posté par Eve Lyne, 28 janvier 2013 à 06:39 | | Répondre
  • En lisant ton poème , je revois des situations analogues
    Joliment écrit , tu devais continuer à écrire ta poésie
    Bon Lundi ,Daniel
    A+
    TIMILO

    Posté par timilo, 28 janvier 2013 à 07:20 | | Répondre
  • ♥ Merci la Lyne ♦ ♣ ♠
    Tu tapes (deux points, le tiret du 6, parenthèse fermée), ça donne
    Ensuite (point virgule, tiret du 6, parenthèse fermée)
    Puis (deux points, tiret du 6,ed D)
    : - P donne
    : - S donne :-S
    : ' ( donne :'(
    : - ( donne

    Voilà pour aujourd'hui.

    Où as-tu fait ta commande pour les bouquins de Mamydou ?
    Lettre ouverte à Dieu, tu le trouves dans toutes les FNAC et De l'Autre Côté, je pense qu'il en reste sur Amazone.
    Si elle t'a dit qu'elle te les envoyait dis-le moi, je m'en occupe.
    Sinon, je te les prête.

    Dis Daniel, je t'ai envoyé ma photo, apparemment tu ne l'as pas reçue ou quoi ?

    Posté par alain thomas, 28 janvier 2013 à 07:22 | | Répondre
    • Si je l'ai bien reçue. mais il faut voir comment faire. Pour moi cela s'est fait automatiquement car je suis l'administrateur. Normalement je m'en occupe aujourd'hui.

      Posté par DANIEL GENTY, 28 janvier 2013 à 09:22 | | Répondre
    • Ouf ! Mon messager vient de m'apporter ma commande.
      Carte bleue...J'm'ens méfie comme de la peste, n'ayant aucune notion de l'argent...
      J'ai vite fait de me retrouver cul nue.
      Seulement, j'ai un secret...
      Une recette magique...
      Pour que l'argent coule à flôts...
      Il me faut être à limite de couler...
      Bizarre, non ?
      Depuis toujours, il en est ainsi pour moi.(pourvu que ça dure !)
      Merci Alain.
      Quand je verrais ta figure sur le magnifique blog de Daniel, alors peut-être, j'y proposerai la mienne aussi.
      C'est ça, l'humilité...Se jeter en pâture au monde entier. Hi ! Hi !

      Posté par Eve Lyne, 28 janvier 2013 à 11:09 | | Répondre
      • Lyne, tu m'enchantes dans tes commentaires.
        Je n'ai pas l'habitude de faire des louanges, d'habitude je te parle autrement, n'est-ce pas vieille chouette, mais à l'intérieur, je veux dire EN TOI, ça doit être sacrément riche putain.
        Tu me fais penser à ma mère.
        Elle avait du mal à exprimer clairement les choses mais quelle classe, quelle sagesse, quelle femme !
        Quelle intelligence, oserais-je dire !
        Pourquoi toi aussi... parce que je trouve que tu t'affines vachement et je trouve ça très chouette.

        Quand tu dis :
        "Seulement, j'ai un secret...
        Une recette magique...
        Pour que l'argent coule à flôts...
        Il me faut être à limite de couler... "

        Si ça, ce n'est pas l'abondance et la protection, c'est quoi alors !
        T'as tout compris la Lyne et tu vois, ça me fait vachement plaisir, parce que c'est pas toujours drôle hein mais y a des moments où c'est ... magique... hein !
        Quand tu vas au bal la Lyne, c'est magique non !
        Allez tiens ♥

        Posté par alain thomas, 28 janvier 2013 à 20:30 | | Répondre
      • Une telle louange ne peut se refuser, cher Alain.
        Si, un instant tu m'as comparé à ta maman...
        Quel baume pour mon coeur !
        Je crois que nous nous affinons sans cesse. Chaque souffrance, c'est un peu d'impureté qui s'en va.
        Je crois aussi que la souffrance permet d'apprendre à fond chaque leçon de la vie.
        La différence d'hier à aujourd'hui...
        Les claques (au sens figuré) m'amènent peu à peu au détachement.
        Le détachement conduit à la liberté, selon moi.
        La souffrance serait-elle le seul baume auquel nous devons tous aspirer, afin d'être léger, léger comme l'air...
        Jusqu'à oublier même, que nous souffrons.
        C'est vachement compliqué tout ça, pour finir.
        S'affiner à mesure que nous prograissons : Quelle Grâce !
        Bon, allez...
        J' m'en va faire un tour "De l'autre côté."
        Tenter de m'affiner encore et encore...
        Pensée à Mamydou
        Et à toi vieux hibou .

        Posté par Eve Lyne, 29 janvier 2013 à 06:16 | | Répondre
  • Bonjour Daniel,
    Très joli texte qui nous rappelle que la mort véritable est l'oubli et non la disparition phyisque... Bien à Toi

    Posté par Phène, 28 janvier 2013 à 09:44 | | Répondre
  • je pense aussi qu'il n' y a pas de hasard....

    Posté par dani-elle, 28 janvier 2013 à 21:56 | | Répondre
  • Bonjour,Daniel,
    C'est un message de sympathie en hommage à notre amie blogueuse disparue soudainement,afin de partager notre peine.
    Que Dieu l'accueille en son paradis.Amen.

    Posté par yettou, 29 janvier 2013 à 19:41 | | Répondre
  • Oui j'ai appris la triste nouvelle cet après midi. La vie ne tient qu'à un fil. Soyons en conscient. Paix à son âme.

    Posté par DANIEL GENTY, 29 janvier 2013 à 21:39 | | Répondre
  • Bonjour Eve Lyne
    N'oubliez pas de regarder le blog le 4 février. Je vous ai réservé une surprise.

    Posté par DANIEL GENTY, 29 janvier 2013 à 21:41 | | Répondre
    • Oui oui Daniel...
      Pour l'heure, je suis "De l'autre côté." Avec Mamydou et La Dame de Lumière manifestée à travers Marie, Mère de Jésus, EST DIEU DANS SON ESSENCE MATERNELLE.
      J'ai toujours pensé qu'il en était ainsi !

      Le PLV va me trucider d'avoir de telles pensées et va hurler au blasphème !
      Belle journée cher Daniel, et à tous .

      Posté par Eve Lyne, 30 janvier 2013 à 07:32 | | Répondre
  • Au secours ! Alain...
    Je ne suis donc pas folle...
    La Dame de Lumière est bien blanche.
    J'ai recu la foudre des humains, quand j'ai trempé la belle statue presque grandeur nature dans un bain de peinture blanche... (d'ailleurs, elle m'a sourit à ce moment là...)
    J'en suis aux Templiers...
    Des frissons glacés m'ont parcouru et m'ont remis en mémoire une date particulière.
    Tout de même, c'est bien étrange...
    Je n'avais pas très envie de lire ce que dit Mamydou...
    Pas préssée, en somme.
    C'est trop magnifique pour finir !
    Chapeau ! La Lucienne.
    Elle a vraiment quelque chose à dire !

    Posté par Eve Lyne, 30 janvier 2013 à 11:33 | | Répondre
  • Je ne sais ce qui me pousse à ajouter :
    Quelle chance ! J'ai choisi mon père, et, il s'appelle Joseph.
    Ma mére adoptive, quant à elle, s'appelle: Lucienne.
    Quoi de plus normal, en somme...
    Puisque, je suis Lucie aussi !
    N'est-ce pas, PLV ... Mon ami .

    Posté par Eve Lyne, 30 janvier 2013 à 12:13 | | Répondre
  • La Porte c'est Daniel !

    Blanche colombe


    Nous étions là, blottis au creux de notre rêve,
    Savourant une paix de bienheureuse trève.
    Doucement, sur mon front vous posiez un baiser,
    Avec tant de ferveur et si heureux d'oser !
    Qu' à mon tour je n'ai pu que vous rendre le même,
    Au creux de votre main, laissant sa marque blême,
    Cicatrice du feu ranimé par l'espoir.
    Nous avions oublié l'ombre du dernier soir,
    Du fond de la blessure, renaissant à la vie,
    J'étais blanche colombe, dans votre main blottie.

    Poème recceuilli dans l'ouvrage témoignage de Marie Jeanne EDEL :
    "De l'autre côté."

    Posté par Eve Lyne, 31 janvier 2013 à 07:28 | | Répondre
    • Ce poème est fantastique.

      la Porte c'est Daniel.
      Cette phrase lue en plein milieu du livre de Mamydou a été comme un choc pour moi.
      Je crois aujourd'hui qu'elle a compris pourquoi cette phrase lui a été dictée.

      Mamydou est un être extraordinaire, pas facile, exigeante, paradoxale, comme tous les êtres de lumière, elle peut heurter.
      Elle n'est ni mieux ni moins bien qu'une autre personne.
      La lumière passe en elle directement parce que c'est ainsi, comme elle dit, elle est là pour une mission.

      Ceux qui ont une mission ont tous la même, avec des formes différentes.
      Le message est "l'autre", toujours "l'autre".

      Tout le reste n'est qu'un fil sur lequel nous restons en équilibre, autant que possible sereinement.
      Pas simple n'est-ce pas ?

      Lyne, merci d'avoir transcrit ce beau poème.
      Vois-tu, je pense qu'en ce début d'année, tu as franchi un cap énorme.
      Je suis très heureux de te savoir ainsi.
      Bises ma grande, c'est chouette.

      Posté par alain thomas, 31 janvier 2013 à 14:06 | | Répondre
    • Un bien poème, très romantique.

      Posté par DANIEL GENTY, 31 janvier 2013 à 14:42 | | Répondre
  • Naviguer entre ciel et terre , être le messager qui relie tout est une mission qui me convient même si j'ai encore quelques difficultés à appliquer .

    Posté par Arlettekassiopee, 03 février 2013 à 18:08 | | Répondre
    • C'est une belle mission dont le monde a besoin.

      Posté par DANIEL GENTY, 04 février 2013 à 09:01 | | Répondre
  • Entre ciel et terre...
    Peut-être avec des ailes...
    Histoire de moins ramer.
    Bonne soirée.

    Posté par Eve Lyne, 03 février 2013 à 19:35 | | Répondre
  • Sacrée Lyne, t'en loupes pas une hein !
    Je suis sûr que quand tu écris, tu te marres comme une baleine non ?
    Tu ries pas comme une sorcière tout de même ?

    Posté par alain thomas, 03 février 2013 à 19:43 | | Répondre
  • Je fais des bonds...
    Je tournicotte autour de ma chaise...
    Et, je rie... Oui oui ! Tout en tirant sur mon poil au menton.

    Posté par Eve Lyne, 03 février 2013 à 19:55 | | Répondre
  • Et tu la tournes ta cuiller en bois dans la, marmite ?
    Mais dis, y a pas bal ce soir ?
    Trop froid peut-être !

    Posté par alain thomas, 03 février 2013 à 21:58 | | Répondre
Nouveau commentaire