Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

05 janvier 2013

la conscience ne se plie à aucune discipline

Jiddu-Krishnamurti-Quotes-on-LoveSi la conscience fait l'objet d'une pratique, d'une habitude, alors son exercice devient fastidieux et douloureux. La conscience ne peut être liée à aucune discipline. Ce qui fait l'objet d'une pratique n'est plus de l'ordre de la conscience claire, car toute pratique suppose l'instauration d'une habitude, la mise en œuvre d'un effort et l'exercice de la volonté.

L'effort dénature tout. La conscience couvre non seulement notre environnement extérieur – le vol des oiseaux, les ombres, les flots agités de la mer, les arbres et le vent, le mendiant et le défilé des voitures de luxe – mais elle couvre aussi le mécanisme de notre psyché, nos tensions et conflits internes. Vous ne condamnez pas un oiseau en vol: vous l'observez, vous en voyez la beauté. Mais, lorsque vous considérez vos déchirements intimes, c'est pour les condamner ou les justifier. Vous êtes incapables d'observer ces conflits internes sans aucune notion de choix ni de justification.
Avoir pleinement conscience de ses pensées et de ses sentiments, sans s'identifier à eux ni les renier, n'a rien de fastidieux ni de douloureux ; mais si l'on est à l'affût d'un résultat, d'un objectif à atteindre, le conflit ne fait que s'accroître et l'ennui de l'effort s'installe.

Krishnamurti

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Enseignement spirituel - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur la conscience ne se plie à aucune discipline

  • En suivant ton lien , je découvre un bien joli blog et des articles de qualité

    A bientôt
    Timilo

    Posté par timilo, 05 janvier 2013 à 07:20 | | Répondre
  • A Timilo

    Merci pour le compliment que je te retourne car ton blog est très intéressant. Au plaisir de nous lire mutuellement.

    Posté par Daniel, 05 janvier 2013 à 10:23 | | Répondre
  • La conscience

    Toute la subtilité de la démarche de Krishnamurti.
    Pour ma part, c'est extrêmement difficile d'expliquer ces choses-là.
    La différence entre ce qu'est l'esprit, la conscience, le mental, ne s'explique pas. C'est très personnel et ç'est évolutif à l'infini.
    Il y a une grande différence entre être conscient et prendre conscience.
    D'une façon, le mental est soustrait et de l'autre il y a un effort à fournir.
    J'aime bien le mot "contemplation" pour définir l'Être.
    Une pierre est en contemplation permanente. Elle est un phénomène à part entière de l'esprit qui inclut tout. Seulement, elle n'est pas douée de conscience, elle ne peut donc pas acquérir les notions d'amour, de sagesse ou de compassion telles que nous pouvons les expérimenter nous-mêmes.
    Le problème est que lorsque nous sommes doués de conscience, le mouvement apparaît, avec toutes les conséquences que cela implique.
    Lorsque nous parvenons à confondre dans l'expérience l'Être et le mouvement, nous sommes en pleine conscience de ce qui EST.
    Rien ne peut nous arriver mais cela ne dure pas longtemps.

    Posté par alain thomas, 05 janvier 2013 à 16:34 | | Répondre
  • La conscience bis

    C'est dans la réflexion, l'analyse, l'introspection et la méditation contemplative que nous pouvons faire l'expérience de notre propre conscience.
    Nous pouvons l'entendre le soir au coucher, dans l'intimité du silence intérieur mêlé à l'attention.
    L'attention a un rôle clé dans l'expérience. Elle est à la fois incluse dans la présence et joue un rôle volontaire donc d'effort pour entrer dans cette présence.
    Cela ressemble à une rivière, un mariage entre un flot et un flux (continus). Ce flot/flux peut être lumineux. C'est le flot/flux de la conscience.
    Comme l'esprit inclut tout, il est intégré à l'esprit tout en ayant une appartenance à l'âme individuelle.
    Ce qui fait le mouvement de l'être.
    Il y a une corrélation entre l'animal, l'ange et l'Esprit grâce à la conscience individuelle.
    La conscience est un agrégat, au même titre que les formes, les sensations, les perceptions ou les volitions.
    Elle est donc liée au corps et disparaît au moment de la mort en tant qu'agrégat.
    L'Esprit demeure car non né et dont rien ne peut causer la mort.
    Ceci est ma propre expérience et n'a donc aucune valeur de jugement ni de Vérité.

    Posté par alain thomas, 06 janvier 2013 à 12:02 | | Répondre
  • J'aime beaucoup cet extrait, il ne me reste plus qu'à découvrir les enseignements de Krishnamurti !

    Posté par Florinette, 06 janvier 2013 à 18:13 | | Répondre
  • A Florinette

    Je ne peux que t'encourager à lire Krishnamurti. Son enseignement est vraiment intéressant et sonne juste. A lire à petites doses avec un bouquin au pied de son lit.

    Posté par Daniel, 06 janvier 2013 à 18:47 | | Répondre
  • ne pas surveiller les resultats, pas d'attente, c'est comme l'eau qui va là où elle veut en quelquesorte, mais avant à nous de préparer le terrain...bon dimanche

    Posté par witney18, 06 janvier 2013 à 21:46 | | Répondre
  • La conscience ne s'asservit pas sinon elle nous serait d'aucune utilité

    Bonne journée Daniel
    A+
    TIMILO

    Posté par timilo, 10 janvier 2013 à 07:31 | | Répondre
Nouveau commentaire