Bugarach-2008-33-9c9f5

Le pic de Bugarach

 

Verrons-nous la fin du monde, l’apocalypse ou tout simplement une transformation sans précédent de notre planète le 21/12/2012. J’avoue être extrêmement dubitatif sur le sujet et même ne pas y croire du tout.

Pourtant cela nourrit une multitude de sites sur internet dont certains sont vraiment délirants.

Peut être est ce vrai tout ce qui se raconte, tous ces channelings qui fleurissent à droite et à gauche mais moi, sans rejeter totalement cela (il faut être tolérant), j’avoue me montrer méfiant vis-à-vis de ce que je considère parfois comme des délires. La naïveté de certains m’interpelle et je me dis que l’homme est plus attiré par le merveilleux, l’attente d’un miracle que par penser au travail qu’il a à faire sur lui pour évoluer. Il est toujours plus facile d’attendre que d’agir. Ecoutez ce que dit Pierre Rabhi «Je me méfie des changements qui tombent d’en haut, ils dédouanent trop vite les gens de leur responsabilité.  Le vrai siège du changement reste soi-même. Je ne m’indigne pas avec les jeunes de la Puerta del Sol, je ne fauche pas les champs d’OGM avec les volontaires, ma protestation est différente, elle rejette une société qui génère un grand nombre d’inégalités et d’injustice. Même si certains dispositifs comme la sécurité sociale adoucissent notre société, les inégalités y restent structurelles. On a supprimé les petits seigneurs féodaux du Moyen-âge pour instaurer une féodalité planétaire qui soumet l’humanité entière ».

Notre monde est en pleine évolution. Plutôt que de croire en toutes sortes de fadaises n’est-il pas plus important d’agir, d’accompagner l’immense changement qui est en train de se produire sous nos yeux.

Mais si vous pensez que l’apocalypse est pour demain, prenez votre sac de voyage et partez à Bugarach, petite bourgade de l’Aude, mondialement connue pour être le seul lieu qui échappera à la fin du monde prévue le 21 décembre. Le pic de Bugarach culmine à 1230 mètres  et alimente tous les fantasmes. Il abriterait un garage à extraterrestres, ses pierres auraient des pouvoirs magiques…

Touristes, badauds et curieux se précipitent à Bugarach. Le business n’est plus très loin.

Et si vous avez une âme de chercheur, vous descendrez un peu plus bas à Rennes le Château pour participer à l’immense chasse au trésor, trésor soit disant caché par le fameux abbé Saunière. Ils sont plusieurs à s’être lancés dans cette quête munis de plans et de détecteurs de métaux.

Trêve de plaisanterie….Gardons notre lucidité. La frontière entre le réel  et les fantasmes spirtualo-ésotériques est bien mince. Moi-même il m’arrive de temps en temps d’envoyer des posts qui sont de modestes channelings. Simple illusion ? Idées vagabondes ? Ou stimuli venant d’autres plans.

Daniel