yoga

J’enseigne le yoga depuis  plus de 25 ans  et le pratique depuis encore plus longtemps. Autant dire que des élèves j’en ai vus passer dans mes cours. Beaucoup sont partis mais beaucoup sont aussi encore présents.

L’autre jour je demandais incidemment à certains d’entre eux, avant de commencer le cours, depuis combien de temps ils cheminaient avec moi. L’une  d’elles me répondit : 13 ans. Je fus étonné de sa réponse, pensant qu’elle travaillait avec moi depuis seulement 6 ou 7 ans. Je me dis que le temps passait décidemment très vite.

Ces rencontres hebdomadaires créent forcément des liens. Il y a l’enseignement du yoga, mais aussi les contacts entre les élèves et moi et entre les élèves eux mêmes. Tout cela crée un climat particulier relationnel très intéressant. J’éprouve beaucoup de plaisir à les rencontrer et à leur apporter ce que modestement j’ai appris et surtout ce que je ressens car j’essaie toujours dans mes cours de puiser au fond de moi des choses nouvelles  et de transmettre ce que je ressens. C’est à ce prix, à mon avis que l’enseignement reste vivant et intéressant. Je suis un passeur bien plus qu’un professeur.

J’ai toujours pensé qu’il fallait essayer de créer constamment et d’éviter de répéter, comme un perroquet, ce que l’on vous a appris. Donc ce que j’enseigne part de ce que j’ai pu acquérir pour déboucher  sur quelque chose que je crée au fil du temps.

C’est sans doute pour cela que je suis un peu allergique à tout ce qui est dogmatique, formaté comme les religions par exemple tout en respectant profondément ceux qui pratiquent. Mais ce n’est pas mon chemin. L’inspiration créatrice a une part essentielle dans tout enseignement. Elle est comme une flamme, bien vivante qui peur illuminer.

A l’inverse les élèves m’apportent énormément. Ils me poussent à me poser les bonnes questions, à me remettre en cause, à approfondir certains points. Ils m’aident à avancer. Je les en remercie grandement. Tout est échange et  nous progressons ensemble.

Un cours de yoga, c’est comme un bateau qui quitte doucement le quai. Nous sommes tous à bord et allons pendant une heure faire un voyage ensemble. La terre ferme s’éloigne et nous avançons vers l’aventure de l’esprit, vers tous les possibles, vers la conscience supérieure libérée des sensations, des pensées et des émotions. Nous avons pris soin de laisser nos soucis  et tous nos petits bobos afin de partir le cœur léger. Nos pensées s’envolent, emportées par le vent du large.  C’est un peu cela un cours de yoga.

Daniel

 

« Méditer cela signifie arrêter, s’arrêter,

Faire une pause,

Et laisser le silence venir en nous-mêmes.

Et laisser la lumière du cœur envahir l’être,

Devenir un avec cette lumière, avec ce silence.

Le laisser vivre.

L’écouter.

La lumière fait son travail.

Elle nous mène vers les plus hautes facultés de L’esprit-Cœur.

Rester là, très présents en nous-mêmes.

Au cœur même de l’Être. »

Huguette( mon professeur de yoga)