Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

14 octobre 2012

L'histoire de Titi

Encore une belle histoire racontée par Alain.

 

Hier soir, je dînais avec une jeune amie surnommée « Titi », d’une trentaine d’années dont je sais les difficultés au niveau de sa santé. Je la soutiens comme je le peux avec mon regard bienveillant.

Elle est victime de migraine « aura » depuis un accident de voiture qu’elle a subi en 1998. Elle marchait avec trois copines sur un trottoir. un chauffard, fils de magistrat, les a fauchées toutes les quatre. Elle a été percutée dans le bas du dos puis a été projetée en arrière contre le pare-brise qu’elle a brisé avec l’arrière de sa tête.
A l’hôpital, aux urgences, ils ont oublié de faire les radios vertébrales, elle n’a pas porté de minerve dure dans les jours qui ont suivi l’accident.

Elles ont porté plainte toutes les quatre, ont reçu chacune une petite indemnité mais les experts

au delàmédicaux ne veulent pas reconnaître que les migraines « aura » sont la conséquence de l’accident.

Ses migraines peuvent survenir à tout moment.

Les symptômes arrivent très vite. Elle perd totalement la vue ; là, elle doit prendre un médicament extrêmement puissant en pulvérisations nasales. La cécité dure environ une heure.
Quand elle recouvre la vue, elle commence sa paralysie qui comprend les bras, les mains, la face, la bouche (elle ne peut pas parler). Cela peut encore durer une heure.
Ensuite, elle est prise de nausées et vomissements.

Certaines migraines peuvent entraîner une hospitalisation car elle risque une fissure du cervelet. Dans ce cas, ils lui font un scanner pour vérification.

Ensuite, la migraine passe.

Elle peut en avoir deux ou trois par mois. Son médicament ne la quitte jamais et en voiture, elle fait très attention.

Elle est femme de ménage dans un petit hôtel de la banlieue lyonnaise.
Ce n’est pas ça que je voulais vous raconter.

Deux mois avant son accident, elle s’est trouvée au bloc pour une opération bénigne du genou avec anesthésie générale.

L’opération s’est mal passée, elle a fait deux arrêts cardiaques suite à un choc anaphylactique dû à l’anesthésie. Elle a quitté son corps tellement vite qu’elle a traversé le plafond sans voir ce qu’il se passait. Elle s’est trouvée spontanément dans un tunnel blanc et scintillant avec la sensation d’un bien être sous la forme d’une chaleur indicible. Elle n’aspirait qu’à rejoindre au bout de ce tunnel le groupe de personnes sans forme apparente qui se dessinait.

Elle-même n’avait plus de corps, il n’y avait plus de "sens", ils étaient unifiés. Plus de langage ni de sons, tout était réuni avec une compréhension claire de chaque mouvement et une impression de transmission télépathique.

D’un seul coup elle s’est trouvée face à son petit cousin sans qu'il ait une forme (mais c'était lui) qui était décédé trois ans plus tôt à l’âge de quinze ans d’un accident ; il faisait du vélo et a été percuté par une voiture. Celui-ci dit par télépathie à sa cousine qui avait le même âge que lui lorsqu’ils étaient tous les deux vivants que ce n’était pas encore l’heure de partir et qu’il fallait qu’elle s’en retourne. Il l’a poussée assez fortement vers une porte qui ressemblait à du bois et qui se trouvait à l’opposé de cette formidable lumière qui pointait au bout du tunnel blanc. Elle ne voulait pas revenir mais fut précipitée au-delà de la porte par son cousin.

Elle réintégra son corps avec une grande violence. Elle ressentit un choc au niveau du plexus comme un coup.

A son réveil, sa mère était à ses côtés.

Titi lui dit :

« L’opération s’est mal passée ! »

Sa mère resta interloquée. Devant cette incompréhension, Titi attendit trois ans et une émission sur les EMI à la télé pour tout raconter à sa mère.

C’est là que sa mère comprit que sa fille n’était pas folle.

Titi m’a raconté aussi que dans sa famille, il y a bon nombre de personnes avec de drôles de dons. Son frère est trisomique et l’a prévenue de son accident le jour même quelques heures avant. Il avait 5 ans à l’époque.

C’est sa grand’mère qui pose problème aujourd’hui.

Son mari est mort il y a deux ans et elle dit attendre qu’il vienne la rassurer sur le fait qu’il va bien.

Parce que quand son grand père est mort, il est venu deux ans après pour lui dire que tout allait bien. Idem pour son père et pour sa sœur.

Comme vous voyez, je ne passe pas des soirées monotones hein ? C’est tellement passionnant. Je me suis couché à 3h30.

Alain

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur L'histoire de Titi

  • Bonjour Alain

    J'avais lu l'histoire de Titi dans tes commentaires
    et je l'ai trouvée très intéressante.
    Il y a tant à dire sur ce sujet
    j'y reviens lorsque j'aurai un peu plus de temps.

    Posté par kea, 17 octobre 2012 à 23:30 | | Répondre
Nouveau commentaire