Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

02 octobre 2012

Quelques informations

-  Premier Festival de yoga Français

 Le premier festival de Yoga français aura lieu du 19 au 21 octobre au CENTQUATRE, dans le 19ème arrondissement.
Premier grand rassemblement français autour du yoga, il réunit les plus grands noms et une trentaine de styles de yoga sera représentée ; mais aussi un village d’exposition avec les professionnels, écoles, centres de cours, éditeurs, restauration…etc. , des films, des conférences et beaucoup d’animations et de cours gratuits …

Vous pouvez consulter le programme complet et réserver vos places sur http://www.yogafestival.fr

 Cet événement est organisé pour que le grand public puisse venir découvrir et s’initier aux pratiques du yoga. Près de 8000 visiteurs sont attendus.

 A noter : les 2 concerts exceptionnels les vendredi et samedi soir à 20h :

-          Sayeeduddin Dagar, chant classique indien (dhrupad) très émouvant

-          Amina Annabi, exceptionnellement de retour en France

 Préparez votre 3ème week end d’octobre à Paris, choisissez les cours, conférences, concerts qui vous plaisent et réservez dès aujourd’hui vos places sur www.yogafestival.fr.

 

 

- N.D.E. - Magazine n°6 

NDE-magazine719Un nouveau magazine signalé par Florinette sur son blog(http://leslecturesdeflorinette.over-blog.com/)

Voici ce qu’en pense Florinette : Je trouve ce magazine trimestriel, que j'achète depuis sa première parution, passionnant et très bien documenté où d'éminents intervenants (scientifiques, chercheurs...) sont à chaque fois interviewés.

Editorial :

Si l'on parvient à prouver que la conscience peut se délocaliser et surtout qu'elle n'est pas produite par le cerveau, on assistera à une révolution sans précédent, probablement plus importante encore que celle provoquée par la découverte que la Terre est ronde ou qu'elle tourne autour du Soleil. Il est même difficile d'imaginer toute la portée d'une telle découverte qui remettrait en question notre vision même de l'Homme et de sa place dans l'Univers, en relançant une question à laquelle notre société occidentale dans toute son arrogance et son manque d'humilité pensait avoir répondu une bonne fois pour toutes : celle d'une forme de survie après la mort.

Car, en fin de compte, quelle est la véritable question qui se cache derrière cette notion de délocalisation de la conscience, si ce n'est celle de sa survie au moment de la mort du corps physique, puisque la conscience ne serait donc pas irrémédiablement liée à ce corps qui ne serait qu'une sorte de véhicule ? On touche ici aux grandes questions existentielles : qu'est-ce que la Mort et qu'est-ce que la Vie ? Si la mort n'existait plus, on soulagerait l'Homme de son angoisse primordiale, mais ne le priverait-on pas par la même occasion de son principal moteur ? Sans compter que, comme dans toute découverte scientifique, il y a toujours le revers de la médaille. L'Homme chercherait certainement à en tirer des applications pratiques pas forcément très glorieuses, comme par exemple utiliser la décorporation pour aller espionner son voisin. Aux États-Unis, on sait que la CIA a déjà financé dans les années 60 des recherches importantes sur les phénomènes psy dans ce but-là...

De nouveaux concepts s'ouvrent peu à peu au fil des enseignements spirituels et de nos découvertes scientifiques. La mort sera probablement bientôt unanimement reconnue comme étant un passage obligatoire vers d'autres réalités. Enfin, ce n'est pas trop tôt, pourrait-on s'exclamer avec impatience tant foisonnent les preuves d'une Vie après la vie.
Dans très peu de temps, lorsque cette évidence sera finalement reconnue et acceptée par tout le monde, nos enfants, ou pire nos arrières petits enfants, riront de nous. Ils se demanderont avec amusement comment avons-nous pu être aussi sourds et aussi aveugles, et comment avons nous pu nier avec autant d'aplomb et surtout aussi longtemps une vérité que nous avions sous le nez. Nous pourrons alors leur rappeler l'aphorisme de Schopenhauer :

Toute grande idée est d'abord ridiculisée puis violemment combattue avant d'être reconnue comme une évidence.

Bonne lecture !

- Offre de rentrée découverte du magnétisme et de la Trame

Martine Chemardin : Magnétiseuse , Praticienne de La Trame ® Thérapeutique( Paris, proche gare de Lyon)

 Du 01 Sept au 30 Oct 2012 :Offre découverte

(Réservé aux nouveaux patients)

- 1ère Séance de Magnétisme 35€

- 1ère Séance de Trame 45€

Offre de rentrée *(Voir conditions)

3 séances de Trame 150€

3 séances de Magnétisme 120€

 Prise de RV : 06-26-97-36-27

Renseignements : martine.chemardin@Gmail.com

site web:http://lavoiedumagnetisme.e-monsite.com/

*Règlement et prise des 3 RV à la première séance(pas de remboursement

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Quelques informations

  • Oh oh oh !

    Ce blog deviendrait-il à vocation commerciale ?
    Je sais que toute chose a du bon.
    Mais de là à en faire une telle promotion ... chiffrée et payable d'avance.
    Et même une offre de rentrée ...
    On se croirait chez Carrefour.
    Euh, faut bien que quelqu'un trublionne un peu, n'est-ce pas ?

    Posté par PLV, 02 octobre 2012 à 12:32 | | Répondre
  • A PLV

    PLV, n'est-ce pas là pour Daniel une manière de donner aussi bien à celle qui aide par son magnétisme qu'à ceux qui en ont besoin ?

    Posté par Francine, 02 octobre 2012 à 15:17 | | Répondre
  • à Francine

    Bonsoir Francine,
    En écrivant une réaction un peu moqueuse, je m'attendais à être incendié par les fans de Daniel, ou pire encore, à être gommé des amis de ce blog.
    Et voici que je trouve sous votre plume, Francine, une réponse toute en délicatesse.
    Alors là, je suis scotché !
    Douce soirée à chacun.
    Et une pensée attristée pour une Tante âgée qui vient de s'éteindre, après une longue vie ponctuée de hauts et de bas.

    Posté par PLV, 02 octobre 2012 à 20:34 | | Répondre
  • Pierre-Louis, je me joins à toi et envoie une pensée pour ta Tante âgée décédée.
    Et puis je pense à ce qu'elle vient de vivre... la Délivrance.
    Après une longue vie ponctuée de hauts et de bas, il était peut-être temps pour elle de (re) découvrir sa vraie nature immuable.

    Si j'en crois le nombre incalculable de témoignages attestant la trame (continuité) de l'âme au moment de la mort, le sourire élargit mon visage à l'annonce de tous les décès.
    Quand bien même la souffrance est sans doute à l'origine de toutes nos peurs, la mort elle, est la porte ouverte sur le Nouveau, dans la continuité de l'instant.

    Hier, je me trouvais avec ma fille qui va peut-être tenter une régression avec une spécialiste qui va la faire revivre son accident lorsqu'elle avait huit ans.
    Ce jour-là, elle est avec sa mère chez sa soeur ainée au milieu d'un village dangereux à cause de la circulation routière. La maison est située en plein coeur, c'est l'ancienne mairie, un petit perron, quelques marches en pierre de chaque côté, puis la grande rue très passagère où la vitesse n'est pas toujours respectée.
    Ma fille est avec son inséparable copine Raphaëlle, élevée par deux femmes lesbiennes, charmantes, bonnes éducatrices mais lesbiennes (c'est ainsi).
    L'église du village est située juste en face de la maison, mais il faut traverser la route principale.
    Ma fille est dans le jardin, derrière la maison, elle joue avec la petite Rapha puis ramasse des fleurs, fait un petit bouquet. Elle va vers sa mère et lui demande si elle peut les porter à l'église. Sa mère accepte en lui disant de bien faire attention de traverser au passage clouté juste après le perron.
    Elle est si excitée d'apporter ses fleurs à l'église qu'elle traverse sans regarder.
    Une voiture arrive trop vite. Un homme est au volant, il freine à mort mais percute ma fille qui se retrouve sur le capot, la tête ensanglantée.

    Je n'ai jamais été prévenu des circonstances de l'accident. Quand j'ai vu ma fille avec un oeil entièrement caché par un bandage, ma compagne m'a dit que Mathilde était tombée dans les escaliers en pierre de la maison de sa fille ainée Marie-Eve. Elle avait si peur de ma réaction qu'elle avait obligé ma fille à me cacher la vérité.
    Il faut reconnaître qu'à l'époque j'accordais une attention excessive à ma fille. Je la couvais littéralement. Je faisais très attention. Comme je savais que sa mère n'était pas attentive, je redoublais d'attention. Il est clair que si j'avais été présent ce jour-là, ma fille n'aurait jamais traversé la route seule.
    Je n'ai appris que récemment ce fait par ma fille qui me l'a avoué en étant désolée de m'avoir caché cela si longtemps.
    Au début, j'ai été choqué bien sûr mais pas vraiment surpris avec le recul. Je me suis juste senti violé, une fois de plus. J'ai remercié comme à mon habitude et j'ai accepté, comme lorsque notre chien s'est fait prendre dans un piège en x pour ragondins par le président de la chasse ; ma compagne ne fait jamais attention pour ces choses-là. Mon chien est mort dans des conditions atroces, dans ses bras. Elle n'a jamais pu desserrer le piège du cou de notre petit Api. Ensuite, elle s'est réfugiée dans sa chambre, elle avait si peur de ma réaction. Je l'ai prise dans mes bras. Que voulez-vous, les gens inattentifs sont inattentifs. On ne peut pas changer ça. Il faut accepter et quand il arrive quelque chose de grave, il faut juste soutenir, il ne sert à rien de faire de la morale. Ce serait se juger soi-même.
    Ah, sur les détails de la vie courante, alors ce n'est pas la même chose, c'est là qu'il faut rappeler sans cesse de faire attention, quitte à être chiant, très chiant même, et c'est mon cas, mais lorsque la catastrophe arrive, c'est pas le moment d'enfoncer le clou n'est-ce pas ?!
    Alors pour l'accident de ma fille, je n'ai pas cherché à en vouloir à sa mère, ça ne sert à rien.

    Ma fille, juste avant notre rendez-vous hier chez la spécialiste, a tenu à me raconter entièrement son accident et j'étais très heureux qu'elle le fasse bien sûr.
    En fait, elle a vécu une NDE ; avec une originalité, comme à peu près dans chaque NDE que l'on raconte régulièrement. Il y a un point très important qu'il faut noter. Après, chacun fait ce qu'il veut de cette information.
    Ma fille s'est trouvée en décorporation avant même le choc. Elle s'est vue d'en haut juste avant l'accident. Elle a vu les gens s'affairer, elle s'est très bien sentie, elle ne voulait pas retourner dans son corps, cela s'est fait assez vite.
    Ce qu'elle a retenu et qui est fort intéressant, c'est que sa mort est survenue sans aucune souffrance, bien au contraire. Elle a tout vu hors de son corps.
    Nous savons que le temps n'existe pas, que nous le fabriquons en fait. Il est donc concevable, au-delà de la vie et de la mort que nous puissions aussi bien voir dans le passé que dans le futur. Ce principe n'est pas compréhensible pour nous mais on peut le concevoir dans l'Absolu.
    Lorsque Mathilde a réintégré son corps, il y avait beaucoup de monde autour d'elle, notamment une femme assez grosse habillée d'un tee-shirt qui lui demanda ce qu'elle pouvait faire pour elle. Ma fille était couverte de sang, avait retrouvé connaissance mais n'avait aucunement mal.
    Le fait d'avoir réintégré son corps ne lui a pas plu mais lorsqu'elle a entendu la question de cette femme, elle a répondu instantanément : "je voudrais un câlin".
    La femme l'a prise dans ses bras, doucement. Ma fille s'est vite aperçue qu'elle saignait beaucoup et que le tee-shirt de cette femme était recouvert de sang.
    Les pompiers sont arrivés, ma fille a été hospitalisée.
    Elle avait des cloques sur le ventre et la poitrine consécutives à la chaleur que dégageait le capot de la voiture. Je ne les ai jamais vues, on me les a cachées.
    Aujourd'hui, ma fille a une cicatrice qui lui traverse le front. Elle tient à la garder, alors qu'elle peut facilement la réduire.
    Elle la cache sous un peu de maquillage.

    Elle a donc rencontré cette fameuse spécialiste dont je vous ai déjà parlé une fois, vous savez, cette femme qui est intervenue dans la maison d'une amie pour y découvrir qu'une petite fille était morte de faim, prisonnière de ses parents qui aujourd'hui hantent la maison.
    Apparemment, il n'y a plus de bruits dans la maison.

    Cette femme, spécialisée en hypnose, a proposé à ma fille de revivre son accident car elle pense qu'il s'est passé quelque chose d'important à ce moment-là.

    Ma fille réfléchit.
    Elle n'a pas encore pris de décision.
    J'aime tellement ma fille.

    Posté par alain thomas, 03 octobre 2012 à 12:16 | | Répondre
  • Merci Alain

    Pour cette longue et touchante confidence.

    Posté par PLV, 03 octobre 2012 à 12:36 | | Répondre
  • Hypnose

    En effet Alain, c'est une décision à vraiment réfffffléchir...
    Etre bien assurer des compétences du praticien...
    Histoire de ne pas tomber de Charybde en Scylla...

    Posté par Eve Lyne, 03 octobre 2012 à 13:12 | | Répondre
  • A Alain

    Le plus important est le choix de ta fille que tu ne peux influencer; tu peux juste la soutenir, lui transmettre plein d'amour et de câlins pendant cette période de résolution des émotions du passé. Le fait qu'elle te raconte l'événement est déjà un très grand pas.

    Posté par Francine, 03 octobre 2012 à 13:43 | | Répondre
  • A PLV

    Ne reste pas scotché. Tes réactions "trublionnes" nous aident à nous poser les bonnes questions et, de ce fait, à évoluer.

    Posté par Francine, 03 octobre 2012 à 13:46 | | Répondre
  • Walk-in

    Ma fille sait faire la part des choses en cette matière.
    Cependant, je comprendrais tout à fait qu'elle veuille en savoir plus, d'autant qu'elle a quelques interrogations et intuitions concernant son expérience.
    Alors, plutôt que de faire l'autruche et choisir la sécurité dans un monde où justement la "sécurité" est le piège dans lequel il ne faut pas tomber, s'aventurer dans l'inconnu tout en sachant comment et pourquoi on y va n'est ni un blasphème ni un sacrilège.
    Quelles que soient les conséquences, la situation ne peut que s'améliorer, dans l'état actuel des choses, sur le plan spirituel s'entend. Sur le plan de la santé, c'est autre chose et c'est bien sur ce point qu'elle réfléchit, même si la première intention est toujours la meilleure.
    Ceci dit, je connais certains êtres qui traversent entre deux pics tout en marchant sur un fil suspendu dans le vide et d'autres qui grimpent des tours sans cordage.

    http://www.mystere-tv.com/walk-in-ou-les-changeurs-d-ames-v260.html

    Posté par alain thomas, 03 octobre 2012 à 14:10 | | Répondre
  • A Alain

    Une histoire bien émouvante. A ta fille de choisir......L'expérience peut se révéler intéressante( encore faut-il que la personne soit compétente).
    Nous voulons toujours protéger nos enfants et pourtant ils ont leur vie à faire bien souvent différente de la notre. Je me dis régulièrement que je dois considérer mes fils comme des adultes et non plus comme des enfants.
    Que nos enfants mènent leur propre existence même si cela nous est douloureux...Les écouter, oui. Leur donner des conseils , non

    Posté par Daniel, 03 octobre 2012 à 14:29 | | Répondre
  • Francine et Daniel

    Oui, ma fille a eu au moins cette chance et d'ailleurs, elle me remercie souvent pour ça.
    Ma fille a toujours eu le choix, même petite.
    Je me souviens de cet événement, elle devait avoir trois ou quatre ans, j'ai dû déjà le raconter.
    On se promenait comme souvent dans la nature, elle tombe sur des champignons au pied d'un arbre. Elle veut les ramasser, je l'arrête et lui explique qu'il est possible qu'elle tombe très malade si elle les porte à sa bouche et que sans doute, elle irait à l'hôpital car le champignon contient du poison.
    Puis je lui dis que si elle le souhaite, elle peut choisir de le goûter.
    Et je l'ai laissée seule devant le champignon.
    Ce qui m'avait frappé, c'est qu'elle est restée assise devant en le fixant du regard un long moment. Moi, j'étais derrière un arbre, prêt à bondir.
    Quand elle s'est relevée d'un saut, elle avait choisi, c'était fini.

    Maintenant, avec le recul, je me dis tout de même que c'est dangereux de laisser le choix aux enfants. Certes, on leur explique tout, on ne leur interdit rien. Ils sont ouverts, très ouverts.
    Ma fille aime bien sauter dans le vide (dans tous les sens du terme). Je la comprends mais c'est quand même dangereux. Bon, elle est lucide sur beaucoup de points.
    Mais il y a un point sur lequel aucun être humain n'est lucide. Quand il tombe amoureux, l'être humain perd sa maîtrise car il a tendance à s'approprier l'autre. C'est une erreur fondamentale et déstabilisante.
    A notre âge, on sait cela. Quand on est jeune non.
    Ma fille fait un tas d'expériences de la vie. C'est son choix parce qu'elle a su très tôt qu'elle était libre de choisir.
    Mais parfois, c'est violent et ça éclabousse.

    Elle me demande souvent des conseils et à chaque fois je lui dis que elle seule doit décider. Elle me répond toujours que c'est le cas mais qu'elle aime bien avoir mon avis. Alors je le lui donne mais je sais bien qu'elle fera selon son intuition ou selon son propre désir.

    Posté par alain thomas, 03 octobre 2012 à 16:01 | | Répondre
  • Un article d'une grande richesse à plusieurs niveaux , ma fille aimerait bien assister à un concert de chant indien .
    En ce qui concerne la trame , je connais bien ce soin pour y avoir eu recours dans le passé
    On peut faire confiance à Florinette sur ses choix de lecture toujours très judicieux et de bon conseil
    J'ai été très touchée par les commentaires d' Alain Thomas . Pas facile d'être parent , un apprentissage de chaque instant où nous voulons le meilleur pour eux en toute liberté de choix . Une main , un sourire pour les accompagner sur le chemin de la vie
    Bonne soirée à tous

    Posté par Arlette, 03 octobre 2012 à 20:04 | | Répondre
  • Bonsoir Arlette
    Daniel, cette musique est un enchantement.

    Posté par alain thomas, 03 octobre 2012 à 23:38 | | Répondre
  • Enchantement

    Dis-donc Alain...
    Quel dommage que tu sois en minerve...
    Cette musique est un enchantement. Hé! hé!

    Posté par Eve Lyne, 04 octobre 2012 à 19:12 | | Répondre
  • Décision

    Ma fille a finalement décidé de ne pas tenter cette régression qui lui permettrait de revivre son accident.
    Elle a trouvé cette thérapeute très cultivée mail elle pense qu'elle n'a aucun don.

    Posté par alain thomas, 06 octobre 2012 à 20:47 | | Répondre
  • Bon sens

    Dans certains domaines mieux vaut avoir le don sans la culture.
    Penser que la thérapeute n'a aucun don:
    Ta fille, Alain, aurait-elle un don?
    Pour sûr, elle a déjà le don du bon sens.
    Bonne chance à Mathilde.

    Posté par Eve Lyne, 07 octobre 2012 à 05:37 | | Répondre
  • Merci la Lyne

    Ma fille fait partie de ces êtres qui voyagent dans les extrêmes et expérimentent.
    A son âge, sa lucidité est rarissime.
    Au niveau spirituel, sa sagesse est déjà significative.
    Elle ne s'inscrit pas dans cette société où les moutons sont majoritaires. Elle n'est pas révolutionnaire pour autant. Elle a un sens de la liberté.
    Elle voit le monde sociétal comme une vaste escroquerie de l'élite à des fins uniquement cupides et de pouvoir.

    Posté par alain thomas, 07 octobre 2012 à 08:28 | | Répondre
Nouveau commentaire