Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

26 août 2012

La pensée et la conscience

conscienceLa pensée est une partie, un élément de la conscience. Elle représente seulement un outil, un instrument mais elle n’illumine pas car elle n’est ni la source, ni le but. Elle n’est qu’une courroie de transmission qui génère le savoir alors que la connaissance intuitive, fruit de la pure conscience, exprime l’essence même de la vie.

Elle nourrit notre intellect et ce n’est pas tant de l’intellect dont nous avons besoin, mais plutôt de l’inspiration et de l’intuition, cette sorte de compréhension directe que l’on nomme créativité.

La conscience est sans limite, elle n’est ni construction, ni théorie, ni langage, ni mot. Elle est l’être permanent. La pensée nous emprisonne si nous n’y faisons pas garde. Elle peut même constituer un filtre puissant, voir un mur et même une illusion transformant la réalité de la vie au bon vouloir de notre mental.

Alors sortons de nos concepts, de nos avis péremptoires, de nos catégories et classements en tout genre. Ne cherchons pas à comprendre les choses, vivons les simplement. C’est l’expérience seule, le vécu qui doit couler dans nos veines.

La vie, les autres sont un formidable apprentissage et pour apprendre laissons notre conscience s’ouvrir sans limitation car les limitations causent des blocages, des freins et avec les limitations viennent les peurs. Quand les peurs sont là, il y a stagnation, paralysie et alors le flot, la relation est coupée et meurt.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 09:44 - Bazar spirituel - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur La pensée et la conscience

  • Expliqué ainsi c'est très clair et l'image de la courroie de transmission est parfaite !!
    Une illumination en ce dimanche !

    Posté par Véronique, 26 août 2012 à 11:18 | | Répondre
  • Cerveau droit - cerveau gauche

    Ce que tu dis est éclairant Daniel.
    Il y a aussi cette histoire de cerveau droit et cerveau gauche dont parle Marie dans un de ses commentaires qui m'intéresse beaucoup.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 17:14 | | Répondre
  • A Véronique

    Les pensées sont bien souvent des écrans de fumées qui nous empêchent d'être en contact direct avec la vie. Il est intéressant de cultiver les instants de vides, ces espaces qu'on pourrait appeler les" entres deux": entre deux temps de travail, entre deux temps de pensées, deux phrases, deux respirations.......
    Essayons de pratiquer la culture du vide.

    Posté par Daniel, 26 août 2012 à 17:36 | | Répondre
  • L'ange Daniel

    L'ange dit aussi page 84 :
    - Ecoute bien ! Les animaux agissent par instinct.
    L'instinct de l'homme a été faussé par le savoir.

    Cela rejoint ce que tu écris Daniel.
    J'aime beaucoup ce que tu écris-là.
    Serais-tu un ange toi aussi ou bien est-ce l'ange qui parle à travers toi en SON nom ?

    Posté par alain thomas, 26 août 2012 à 18:02 | | Répondre
  • Je ne pense pas, donc je suis

    Oui, c'est très juste ce que dit Daniel . Quelle belle inspiration !
    Ce qui n'empêche pas de développer son intellect dans les études, ça nourrit et ça aide à devenir plus conscient, en principe ...
    Chaque parole de "dialogues avec l'ange" est un trésor éternel !
    J'ai cette citation d'un écrivain et poète portugais :
    "L'essentiel c'est qu'on sache voir, qu'on sache voir sans se mettre à penser, qu'on sache voir lorsque l'on voit, sans même penser lorsque l'on voit ni voir lorsque l'on pense .
    Mieux vaut voir une chose toujours pour la première fois que la connaître,
    Parce que connaître c'est comme n'avoir jamais vu pour la première fois,
    Et n'avoir jamais vu pour la première fois c'est ne savoir que par ouï-dire ."
    Fernando Pessoa

    Posté par marie christine, 26 août 2012 à 21:51 | | Répondre
  • Je pense donc je ne suis pas

    Belle citation du poète portugais.

    Krishnamurti a écrit un best-seller "Se libérer du connu"

    L'ange a dit page 84 :
    - Est-ce possible de mesurer le Nouveau ?
    Un tout petit Nouveau est plus que tout l'ancien,
    il ne peut pas être pesé.
    Peux-tu saisir dans ton coeur ce que signifie
    ce petit Nouveau qui se trouve en toi ?
    Il est capable de changer tout. Tout.
    Il va apparaître partout, en tout.
    Il ôtera le goût de l'ancien.
    Tu éprouveras du dégoût pour l'ancien.
    LE PETIT NOUVEAU :
    LE GRAIN DU ROYAUME DE DIEU EN TOI.

    Posté par alain thomas, 26 août 2012 à 23:25 | | Répondre
  • Appreciation

    Greetins from San Diego, California

    On a Spiritual level,I find that meditation is the best way for me to lift myself up, opening myself to receive the blessings of the Universe.

    On a Psychological level, "Consciously Appreciating" anything and everything in my life makes me feel really great. Try it some time!

    Posté par Lita, 27 août 2012 à 08:44 | | Répondre
  • A Alain

    Je suis loin d'être un ange. Tu n'as qu'à demander à ma femme!
    Pourtant j'aurais aimé avoir deux petites ailes dans mon dos, histoire d'aller faire un tour là-haut

    Posté par Daniel, 27 août 2012 à 09:02 | | Répondre
  • A Lita

    Je suis heureux que tu interviennes sur mon blog. Comme cela nous avons des nouvelles de la Californie.
    Je vais bientôt diffuser sur mon blog la belle histoire que tu m'as raconté( le musée d'Orsay)lorsque nous étions ensemble sur le canal St Martin.

    Posté par Daniel, 27 août 2012 à 09:12 | | Répondre
  • Dictionnaire

    Daniel, toi qui connais bien Lita, peux-tu nous traduire son commentaire ?
    Merci.

    Posté par PLV, 27 août 2012 à 09:32 | | Répondre
  • Jung

    En lisant ton intéressant article, je pense à ce que Jung disait dans la Dialectique du Moi et de l'Inconscient sur la fragilité et l'émergence récente de la conscience : "Il faut tenir compte du fait que notre psychologie individuelle a émergé d'un état originel d'inconscience, et par conséquent de la non-différenciation ..."
    Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 27 août 2012 à 12:31 | | Répondre
  • traduction

    Bon, PLV, je me dévoue .
    Lita a dit à peu près ceci :

    Salutations de San Diego (Califirnie)
    "Sur un plan spirituel, je trouve que la méditation est pour moi le meilleur moyen de m'élever .
    Sur un plan spirituel, "apprécier en conscience" tout et toute chose dans ma vie me fait sentir vraiment bien . Essayez un de ces jours !"

    Posté par marie christine, 27 août 2012 à 16:01 | | Répondre
  • Merci Marie !

    Ah, tu me sauves !
    Heureusement que ton coeur a eu pitié du pauvre bougre que je suis.
    J'ajouterais peut-être (en 3ème ligne du texte de Lita) :
    "Me préparant à accepter les blessures causées par le monde extérieur."
    Est-ce bien le sens désiré par l'auteur ?
    Tiens le PLV y nous joue son petit prof d'anglais maintenant !

    Posté par PLV, 27 août 2012 à 23:32 | | Répondre
  • blessures

    Je ne sais pas ... Il y a beaucoup de blessures qu'on peut éviter si on devient conscient de leur cause . La souffrance s'accroche si on lui cède le terrain ; elle s'installe et se renforce comme n'importe quel envahisseur .
    Nous avons beaucoup plus de pouvoir sur notre vie que nous le croyons, avec l'aide divine et la foi en elle .

    Posté par marie christine, 28 août 2012 à 08:41 | | Répondre
  • blessures ???

    J'imagine qu'il y a aussi des conséquences sur chacun suite à l'inconscience collective !
    Disons ceux qui ont été les plus irradiés à Fukushima par exemple. Plusieurs en sont morts et combien d'enfants innocents auront vu leur santé brisée pour toujours. Alors notre évolution sur le chemin ne concerne pas que nous seul, mais l'humanité toute entière.

    Posté par kea, 28 août 2012 à 14:00 | | Répondre
  • tout faire en conscience

    Oui Kea, tu as raison . Et je m'interroge sur les endroits de la terre où chacun renaît dans ses incarnations successives . Une fois en Afrique, une autre en Asie, en Amérique, en Europe ... avec toutes les expériences et les épreuves qui s'y rattachent .
    Mais ce n'est pas forcément égoïste de penser à soi, car penser à soi dans le bon sens c'est être toujours très vigilant de ne faire de mal à personne donc de collaborer au développement de l'amour dans le monde . Il peut être dangereux de ne pas "penser à soi" et de rester inconscient de ses actes .
    Quand j'ai fait installer des panneaux solaires sur le toît de ma maison, je n'en avais pas les moyens mais je l'ai fait en pensant surtout que je contribuais à la disparition du nucléaire en faveur de l'énergie solaire qui est le symbole de l'énergie divine .

    Posté par marie christine, 28 août 2012 à 15:51 | | Répondre
  • Énergie solaire

    Je suis très en faveur aussi et ton engagement en ce sens je le trouve bien encourageant.
    Je ne trouve rien d'égoiste dans le fait de penser à soi en premier, car si je demeure assoiffée et vide c'est ce que je manifesterai autour de moi. C'est pour ça que je ne suis pas d'accord avec l'image de Jésus sur la croix. Ce n'est pas là l'essentiel de son message car si celui qui a trouvé le royaume en lui-même a le visage long et triste, où serait l'espoir? Je pense qu'il rayonnait plutôt d'une grande joie... et d'humour... et de toutes les bonnes choses qui nous sont si généreusement données à nous les humains en venant au monde.

    Posté par kea, 28 août 2012 à 17:10 | | Répondre
  • Le Soleil

    Son énergie suffit pour toute la terre.
    A le regarder de trop près, on peut devenir aveugle.
    Il y a quelque chose de sacré en cela.
    Pourquoi diable vouloir se rapprocher de lui ? Plutôt que de chercher à connaître ses secrets, servons-nous de son énergie à des fins utiles.
    C'est un peu comme dans la méditation. A quoi bon entrer dans la luminosité si ce n'est que pour ça ?
    Je ne suis pas certain qu'il faille dépasser certaines limites dans le savoir. La foi n'est-elle pas suffisante ?
    Qui donc veut savoir plus qu'il ne faut ?
    Le savoir serait-il inversement proportionnel à la connaissance tout comme la technologie l'est à l'évolution spirituelle ?

    On tourne en rond ... autour du soleil ... et de la lune.

    "Le soleil a rendez-vous avec la lune
    Mais la lune n'est pas là et le soleil attend Ici-bas souvent chacun pour sa chacune
    Chacun doit en faire autant
    La lune est là, la lune est là
    La lune est là, mais le soleil ne la voit pas Pour la trouver il faut la nuit
    Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit"

    Posté par alain thomas, 28 août 2012 à 17:18 | | Répondre
  • le rendez-vous final

    Oh ben, Kea, je suis une militante du Christ délivré de la croix . Je n'arrête pas de clamer qu'il est vivant !
    Il y a un intéressant livre de Jean-Yves Leloup qui explique les paroles de la bible . C'est dingue de voir comment elles ont été interprétées !
    Par exemple, quand Jésus dit de tendre l'autre joue si on nous offense, ça ne veut pas du tout dire qu'on en redemande (il a enseigné l'amour, pas le masochisme) . En fait, ça veut dire : ne pas répondre de la même façon mais d'une autre manière, avec sa conscience, son intelligence . L'autre joue ... l'autre manière .

    Dis donc Alain, grandes paroles de sagesse !
    Sauf qu'à la fin ,tu triches . Un poète ce Charles Trenet, et il avait une belle spiritualité .
    La lune se cache, la lune n'apparaît que dans l'enveloppe protectrice de la nuit .
    On attend l'heure du rendez-vous . Ca risque de faire des étincelles !
    Le soleil, c'est l'intensité de la Vérité . Normal qu'on ne puisse pas le regarder en face !
    Seul l'aigle en est capable .

    Posté par marie christine, 28 août 2012 à 18:22 | | Répondre
  • Oh Marie

    Sur le blog du Passeur, il y en a certains qui écrivent le regarder longtemps, sans être aveuglés.
    Sans doute sont-ce des extraterrestres du genre "sémuriens" ou "annunaki".
    On n'habite pas dans la même cour.
    Un ami astronome me dit que si tu places un télescope et que tu le regardes ne serait-ce qu'une seconde, tu es aveugle.
    Je pense profondément que ce n'est pas un hasard, que cela signifie quelque chose.
    Quelle énergie !

    Je me promenais l'autre jour avec ma compagne, nous arrivions comme presque chaque jour au sommet de notre petite colline, près de cette église romane en pierres du 12ème siècle, magnifiquement simple.
    Ma compagne est catholique pratiquante. Je suis sûre qu'elle s'entendrait bien avec l'ami PLV car elle est férue d'histoire et de littérature (très cultivée). En plus, elle est fan de Sarko.
    Bref, il y a une petite statue du Christ crucifié à portée de mains. Elle fait toujours son signe de croix et vient toucher un instant les pieds du Christ comme pour les soulager.
    A chaque fois ou presque, je lui dis qu'il serait temps de montrer le Christ autrement, qu'il a véhiculé la lumière et la joie autour de Lui. Et bien non, c'est comme ça que l'on doit le voir parce que sur la Croix, il a sauvé le monde en purifiant nos péchés. Il s'est sacrifié pour nous.
    Bon ! Je n'insiste pas.

    Quelques mètres plus loin, nous arrivons sur le chemin de terre qui mène à l'arbre de vie, "mon chêne" comme je l'appelle.
    Elle accepte de m'attendre car je le rejoins pour le prendre dans mes bras, coller ma bouche ouverte contre son tronc, inspirer longuement son énergie du fond de ses racines jusqu'au centre de la Terre, une pure énergie, pour ensuite la restituer telle quelle dans l'expiration au profit de tous les êtres vivants sur notre planète. Je fais ça trois fois puis nous redescendons la colline de l'autre côté, longeant l'étang qui sert à irriguer les maïs, en cette fin d'été indien.
    Nous marchons en silence, la nature est si belle, le bruissement des feuilles dans les arbres, les rayons du soleil caressant chaleureusement nos membres découverts, nos pas rythmés et saccadés sur le chemin accidenté ; au loin l'autre église, celle de notre village, à côté de la maison.

    Posté par alain thomas, 28 août 2012 à 21:20 | | Répondre
  • Ils me titillent !

    Encore et toujours.
    Vous paraissez choqués par :
    Jésus mis en croix !
    Il ne vous est pas demandé d'être d'accord ou pas.
    Cela s'est passé vers l'an 36 de notre ère.
    Nul historien sérieux ne le remet en cause.
    Cet homme était le fils de Dieu.
    C'est ici que vous avez la liberté d'y croire ou pas.
    Nous l'avons crucifié par manque de foi, par manque de lumière, par manque d'amour.
    Et, en 2012, personnellement, je sais que je "crucifie" encore, et que je renie souvent.
    Je dis que je t'aime, mais je le fais si mal.
    C'est vrai, moi aussi, je préfère le regard d'un Dieu souriant.
    Pourtant, je connais un vitrail émouvant où des larmes bleu ciel perlent sous les yeux marron du Père.
    Derrière ces larmes, moi, je vois de l'amour.
    Pas l'apocalypse !

    Posté par PLV, 28 août 2012 à 23:27 | | Répondre
  • Vitrail :

    Tapez "Françoise Burtz" sur un moteur de recherche !
    Et choisissez le vitrail de la Trinité.
    Eglise de la Sainte Famille au Foyer de charité de Courset (62).
    Mais c'est encore plus beau avec le vrai soleil ...

    Posté par PLV, 28 août 2012 à 23:33 | | Répondre
  • PLV

    Ce n'est pas le fait lui-même que je remets en cause PLV, mais l'usage que nous les humains en avons fait. Personnellement, je trouve que ça n'a aucun sens.

    Posté par kea, 29 août 2012 à 01:51 | | Répondre
  • Ouverture

    C'est un beau récit, Alain . Empli de respect et de sacré .
    PLV, bien sûr qu'on ne conteste pas la réalité historique . La crucifixion était le mode d'exécution à l'époque et dans cette région du monde .
    Moi, un jour, j'ai lu les évangiles et j'en ai gardé l'image d'un Jésus parcourant les chemins de long en large, divulguant généreusement ses paroles de sagesse, d'amour et d'espoir, un Jésus actif, dynamique, inlassable . Puis on l'a crucifié .
    Mais pourquoi se fixer là-dessus comme une obsession ? Le culte de la mort ? La culpabilité éternelle ? Le spectre de l'enfer ? La punition ? Qui a intérêt à maintenir cet état de choses ?
    C'est comme si on ne gardait de Jeanne d'Arc que l'image du bûcher . On porterait autour du cou une jolie médaille avec des flammes en bois ou en métal, sans trop se soucier du fait qu'elle a tout simplement réunifié la France et que sans elle on ne serait pas en train de parler la même langue toi et moi . Ou comme si on ne gardait de son père, de sa mère, des gens qu'on a aimés, que l'image de leur corps à l'agonie sur leur lit d'hôpital .
    Le Christ est mort pour sauver le monde, soit . Mais je pense qu'il est mort parce qu'il avait accompli sa tâche . Il a donc sauvé le monde par sa vie plus que par sa mort !( ses camarades d'infortune ont-ils sauvé le monde par leur crucifixion ?) . Il fallait juste que sa mort soit mise en exergue et frappe les esprits pour qu'on prenne au sérieux son message et son origine divine .
    Jésus a-t-il dit quelque part : "Pleurez, braves gens, pleurez sur moi pour l'éternité !" . Ou bien nous a-t-il donné sa vigueur en nous offrant une nourriture vivifiante, le pain et le vin, sa chair et son sang de jeunesse coulant joyeusement dans ses veines, pas celui dégoulinant sur une croix, celui de la trahison . On a aussi le droit de sentir comme une agression ces calvaires partout quand on sillonne la France !
    Si je m'exalte ainsi, ce n'est pas pour vilipender l'Eglise catholique . Il y a en elle beaucoup de personnes sincères . C'est simplement que je crie mon amour pour Jésus, Dieu vivant sur terre . Tu sais, je le porte dans mon prénom donc dans mon coeur, dans mon âme, dans mon corps . Il fait partie de moi (comme de nous tous) . Et grâce à lui mon coeur ne saigne pas .
    Je n'espère pas te convaincre . Tu as tes convictions et une autre manière de voir les choses . Je comprends qu'on respecte le sacrifice, qui est très noble . Je veux juste te montrer qu'on peut ressentir les choses sous un angle différent .
    Jésus, Bouddha, Krishna ... appartiennent à toute l'humanité . Leur message est universel .

    Posté par marie christine, 29 août 2012 à 10:15 | | Répondre
  • Beau témoignage Marie !

    Merci Marie-Christine de ce beau et long témoignage.
    Je te proposais un beau vitrail à visiter, et je m'attendais à ta réaction ... Dis-moi vite !

    Quant au corps et au sang du Christ, moi, je pense que c'est le même : celui de sa jeunesse, comme celui du crucifié.
    Les calvaires dans la campagne sont pour moi un signe de la foi populaire. Parfois ils marquent le lieu d'un accident, parfois, le souvenir d'un temps fort.
    Jésus a-t-il dit aux hommes : "Pleurez sur moi pour l'éternité" ?
    Certes non !
    Je crois que c'est tout le contraire qui se passe. Comme sur "mon" vitrail, le Créateur doit verser quelques larmes en observant ses enfants qui se déchirent, ou devant les dégâts de la maladie.
    D'abord, moi, j'aime bien les larmes, elles sont le signe de notre sensibilité.
    D'ailleurs, je me méfierais sérieusement d'une personne qui me dirait ne jamais pleurer.

    As-tu lu l'évangile d'hier ?
    Tu verrais la dureté des paroles de Jésus !
    ça ressemble à ceci (cité de mémoire) :
    "Pleurez donc sur vous-même, scribes (curés) et pharisiens (cathos pratiquants, PLV et les autres), bougres d'hypocrites, sépulcres blanchis, engeance de vipère, changez votre conduite mauvaise ! Vous lavez l'extérieur de vos plats, par crainte des microbes, mais la vraie impureté est au fond de vos coeurs."
    Tu vas me dire : "ça y est, nous y sommes, en plein dans la culpabilité."
    Oui, mais conscient de tout ça, moi, je ne ferme pas la porte, je cherche à bonifier. Vaste programme, jamais achevé ...

    Tu évoques le sort malheureux des camarades d'infortune de Jésus. Paul de Tarse le dit très bien : "Certains martyrs complètent dans leur chair ce qui manque aux souffrances du Christ pour le salut du monde."
    Et Jeanne d'Arc en fait sans doute partie.
    Tout comme Maximilien Kolbe.

    Dis-donc, le blog de Daniel devient un support de catéchèse, ou tout au moins, un lieu ouvert à toute expression.

    Faut que j'arrête !
    Sinon je vais lasser ... (de chaussure)
    Hé hé hé !

    Posté par PLV, 29 août 2012 à 13:08 | | Répondre
  • à l'unisson

    J'apprécie ton ouverture d'esprit, PLV . C'est agréable de pouvoir échanger ses sentiments, ses points de vue de cette manière .
    J'aime beaucoup ton vitrail, d'ailleurs j'aime tous les vitraux à cause de leurs couleurs et de la lumière qui les traverse . Je sais, c'est primaire et enfantin mais finalement, c'est ce qui me fascine le plus !
    C'est quoi l'évangile d'hier ?
    En effet, je sais que Jésus n'était pas toujours tendre, heureusement, car il avait du pain sur la planche ! Merci pour cette citation . Jésus n'était pas une lavette ! Non, je ne considère pas ses paroles comme culpabilisantes mais comme une tentative d'ouvrir les yeux de l'inconscience . Et je trouve que l'Eglise n'est pas vraiment allée dans ce sens . La vertu reste, à mon avis, à un niveau assez superficiel : actes de charité, modèle social "exemplaire", morale restrictive ... Qu'en est-t-il de l'ego derrière tout ça ? demanderait peut-être Jésus .
    Enfin bref, on a tous nos travers, quelle que soit notre tendance spirituelle . On essaie tous de s'améliorer avec les moyens qui nous conviennent le mieux . L'essentiel est dans le coeur, qui est le seul organe capable de nous unir tous, le seul qui met tout le monde à l'unisson, dans une communion et une compréhension mutuelle instantanée, quelles que soient les divergences de vue .
    C'est vrai, pleurer peut être un signe de sensibilité mais il y a pleurer et pleurer . Il y a la tristesse de l'orgueil bafoué et il y a tristesse de l'âme ... Mais c'est un autre débat .
    Encore un mot : je crois que Daniel se réjouit de ces débats constructifs sur son blog . La meilleure manière de se comprendre est bien de s'expliquer . Ca supprime les préjugés et les malentendus qui ne sont en fait que des ignorances .

    Posté par marie christine, 30 août 2012 à 10:48 | | Répondre
  • Référence évangile :

    A la demande de Marie-Christine,
    ce mardi 28 août 2012 :
    Evangile de Matthieu
    chapitre 23 versets 23 à 36

    Posté par PLV, 30 août 2012 à 23:38 | | Répondre
  • culture

    Merci pour la référence, PLV . Je vais lire avec attention ce que tu me proposes .

    Posté par marie christine, 31 août 2012 à 11:17 | | Répondre
  • Israël ...

    A mon avis, les pharisiens de cette époque, ils devaient en tenir une sacrée couche.
    Une dose d'orgueil sans précédent !
    Ce qui me fait peur, c'est que parfois, je crois que je leur ressemble.
    Une vipère, le PLV, vous croyez ?

    Posté par PLV, 31 août 2012 à 12:27 | | Répondre
  • nettoyage

    Oui, c'est exactement ce que je pensais en lisant les paroles de Jésus . Pas de toi ! des pharisiens de l'époque !
    Dis donc, tu as choisi celles qui ne font pas dans la dentelle !
    Je citerai la plus douce :
    "Pharisien aveugle ! Nettoie premièrement l'intérieur de la coupe et du plat, afin que l'intérieur aussi devienne net ."
    Mais non, PLV, tu n'es pas vipère ! Ou alors on l'est tous chaque fois que nous jugeons .

    Posté par marie christine, 31 août 2012 à 13:59 | | Répondre
  • rectif

    "... afin que l'extérieur aussi devienne net ."

    Posté par marie christine, 31 août 2012 à 14:00 | | Répondre
Nouveau commentaire