Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

21 août 2012

La petite maison dans la forêt canadienne

KEA

On était tous un peu curieux à propos de Kea qui nous écrit souvent du Québec. Elle a accepté de lever une partie du voile concernant sa vie et son environnement. Kea est une bâtisseuse et adore construire des maisons qu'elle revend à ceux qui sont intéressés. C'est sa façon de se réaliser pleinement. Merci à toi, Kea, pour ce témoignage authentique.

 

 

 

 

La voilà la petite maison dans la forêt canadienne. Depuis le temps qu’on en parle ! Est-ce ainsi que vous l’imaginiez ? Elle est sobre non ? épurée aussi ?
Bon les photos pourraient être meilleures c’est vrai.
La maison me ressemble ! Évidemment puisque c’est une réalisation personnelle.
J’aime faire des plans, les imaginer réalisés, les changer autant de fois qu’il le faut et, lorsque tout est à sa place, le besoin de passer à autre chose n’est pas long à se faire sentir. Héritage de mon père sans doute… qui avait la bougeotte encore plus que moi.
Une maison je vois ça un peu comme une œuvre (réussie ou moins réussie), mais on ne peut pas toutes les garder. Faut bien qu’elles servent à quelque chose. À moi elles servent premièrement à me réaliser. Aussi elles servent à se renflouer financièrement… ce qui permet une certaine marge de manœuvre en ce qui concerne ce qui me tient à cœur… et dont je vous ai déjà parlé.

 PA050047

Donc, on continue la visite. À environ 300 pieds (oups! 100 mètres) de la maison se trouve un lac et là c’est ma petite Justine qui s’y promenait en bateau.

 P8300024 - Copie

L’intérieur ??? Je suis certaine que vous voulez le voir aussi. C’est que ça en dit long quant à la personnalité !
Ça c’était mon point de vue préféré dans la maison à cause du feu de bois bien sûr, l’âme de la maison comme dit mon beau-frère. Lui et moi on peut pas s’en passer du poêle à bois !

 

P4050090

 

Ah oui ! je dormais là. Pas toujours, mais souvent.

P4050071

Un hic sur la cuisinière !  je sais.

 

P4090133

Et l’hiver c’était ça !

 

PC260005

La personne qui a acheté la maison est tout de suite tombée en amour. Rien à faire, elle la voulait la voulait. Tant mieux pour nous car nous avions déjà d’autres projets. L’attachement c’est pas mon point faible. Je n’accumule pas du tout.
Pour une visite de la superbe région de la Mauricie, il faudra attendre ! bien trop occupée présentement pour prendre des photos..…On verra !
Un peu d’inspiration pour finir :St-Paul (enfin je pense que c’est lui) disait : « Un jour j’ai tout et le lendemain je n’ai rien. Pour moi ça ne fait pas de différence. »
Personnellement, je n’en suis pas là, mais…qu’une flamme telle brûle dans le cœur –si bien qu’elle vous tient lieu de tout – C’est ça la liberté il me semble !

Kea

Posté par DANIEL GENTY à 18:40 - Expériences de vie - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur La petite maison dans la forêt canadienne

  • Wouah ! 3 fois Wouah !

    Comment as-tu pu ma chère Kéa nous cacher si longtemps tes talents de créatrice ?
    Super ! Super ! Et re-Super !
    Merci, ô combien merci de nous dévoiler un bout de toi-même.
    Je me disais secrètement que j'étais peut-être un peu fou de te pousser ainsi à nous écrire sur le blog ... C'est aussi ton jardin secret, non ?
    Et tes photos, quel rêve !
    On dirait comme un gîte rural qui nous ouvre les bras.
    Ou encore un petit bungalow de nos "Center-Parc" de France, au bord d'une pièce d'eau, avec les canards qui déambulent en toute liberté. Interdit aux voitures, réservé aux bicyclettes. Toutefois, un peu trop cher pour mon portefeuille ... L'industrie du loisir et du tourisme qui fait le jeu du capitalisme : ça me dégoûte un peu.
    Merci Kéa.
    N'hésite surtout pas à nous surprendre encore et encore !

    Posté par PLV, 21 août 2012 à 20:06 | | Répondre
  • Bouquet final ...

    Et tu conclues ta prose par une citation du grand Paul de Tarse.
    Là, c'est vraiment l'apothéose.
    Bravo !

    Posté par PLV, 21 août 2012 à 20:08 | | Répondre
  • Ça fait plaisir ça PLV

    Tu m'encourages beaucoup PLV!
    De la part d'un français c'est d'autant plus valorisant pour moi car, à mon avis, vous êtes les champions côté esthétique... dans à peu près tous les domaines.

    Posté par kea, 22 août 2012 à 14:18 | | Répondre
  • Enfin

    Tellement longtemps que je voulais en savoir plus sur Kea. Merci !

    Posté par Ariaga, 22 août 2012 à 19:23 | | Répondre
  • Merci Kea

    Ah, je suis heureuse, chère Kéa, de pouvoir mettre un visage (sympa) sur ton nom .
    Belles maisons au Canada !
    Tout cela m'est tellement familier ! Quand on y est allé une fois, on n'oublie pas .
    Ma fille et son mari viennent d'acheter une maison en dehors de Montréal . Elle ne supportait plus la ville . En ce moment elle passe son temps à planter des arbres et à aménager l'intérieur petit à petit (en utilisant le crotin du fermier voisin, mais chut, faut pas le dire).
    Tout est de très bon goût chez toi .
    Tu sais, chez moi, pas de fioritures, c'est campagnard .
    Je te souhaite beaucoup de bonheur dans ta nouvelle maison .
    Quand l'intuition nous appelle, il faut la suivre . Il y a toujours une raison, même si on ne la connaît pas encore .

    Posté par marie christine, 23 août 2012 à 11:45 | | Répondre
  • NON !

    Pas le crotin pour l'intérieur ! C'est pour les arbres !!!

    Posté par marie christine, 23 août 2012 à 11:47 | | Répondre
  • Ah OK !

    pour les arbres donc !
    Heureuse de te retrouver Marie ! tes commentaires me sont toujours très bons à lire. J'y trouve souvent de l'inspiration parce que tu nous fais part de ton propre cheminement et moi j'adore ça. Rien n'est parfait, nous sommes tous sur la route, mais l'expression du Soi, chacun là où on en est, c'est donc beau !

    Alors ta fille a acheté une maison ? à la campagne ? Je la comprends, moi non plus je ne supporte pas la ville.
    Comme ça, chez-toi c'est campagnard ? j'aime bien le style campagnard ! J'aime le contemporain mais j'ai aussi un faible pour le campagnard, c'est mon enfance que j'y retrouve.

    Posté par kea, 23 août 2012 à 14:20 | | Répondre
  • mystères ...

    J'aime le contemporain aussi . En fait, je mélange . Mais je dois quand même respecter le style car je suis dans une ancienne ferme .
    Rien ne me prédestinait à habiter à la campagne . Je ne jurais que par la ville et le béton !
    Allez savoir ...!

    Posté par marie christine, 23 août 2012 à 15:18 | | Répondre
  • Allez savoir...!

    Je ne t'imaginais pas du tout aimer la ville et le béton.
    Quand je dis qu'il y a cette petite mécanique en nous qui se fabrique toujours des images sur tout et sur tous, à notre insu. Là j'en ai encore la preuve. Je ne savais même pas que je t'avais vue campagnarde depuis toujours.
    Quelque part ce mécanisme doit nous être nécessaire pour fonctionner dans le monde du tangible !

    Posté par kea, 23 août 2012 à 17:48 | | Répondre
  • Le bout du monde !

    Chez la Marie,
    C'est le bout du monde,
    Je te le dis.
    Et ça vallonne,
    Au fond du long chemin de terre,
    On reçoit la Lumière,
    C'est le nom prédestiné de son chemin
    (presque privé)
    L'hiver, t'as intérêt à avoir provision de bois.
    Tout en bas, un ruisseau serpente,
    Paisible, comme la Marie.
    On y est si tranquille,
    Que, moi, j'appelle ça un ermitage.

    Posté par PLV, 23 août 2012 à 20:22 | | Répondre
  • bilan

    Comme c'est joliment dit, PLV ! C'est magnifique de poésie, de simplicité et d'exactitude !(même si je trouve que le lieu est encore trop civilisé à mon goût) .
    C'est vrai, Kea, talons hauts, toilettes, maquillage ...la panoplie ... Je voulais les grandes villes, être au coeur des événements, là où tout se passe (!?!).
    Cela fait une dizaine d'années seulement que je vis à la campagne, avec toute mon ignorance de la nature, semant au hasard, observant les résultats . Mais l'apprentissage est lent, très lent car il se fait au rythme des saisons .
    Tu as un peu raison tout de même car si je me rappelle mon adolescence (l'âge des plus purs et intenses idéaux), j'avais, entre autres, trois rêves d'expériences à vivre : habiter dans une cabane au fond des bois, connaître la prison (pour voir), séjourner sur une île déserte .
    En même temps, en regardant, le soir, depuis la fenêtre du dortoir de mon internat, la montagne en face, je me promettais très solennellement : "un jour, j'irai au-delà de cette montagne !", sachant que c'était symbolique . Fort désir d'évasion .
    L'isolement a toujours été pour moi une nécessité vitale, au moins par périodes plus ou moins rapprochées . C'est là que je me retrouve avec moi-même, avec mon âme, avec Dieu . Je me qualifie volontiers de nonne en civil, ou mieux ermite, comme le dit PLV . Ca trouble beaucoup de monde sauf moi . Peut-être, sans doute, cela a-t-il à voir avec des vies antérieures ... Ce n'est pas un problème . Je le considère comme une continuité .
    Et en même temps, ce besoin effréné de liberté . A première vue, tout cela paraît contradictoire mais ça ne l'est pas . Je trouve mes plus grandes sensations de liberté dans la solitude .
    Pourtant, j'aime être avec les gens . Et quand je suis avec eux, c'est à 100% . Je ne sais pas faire autrement . Ceci explique donc cela .
    Mais je comprends parfaitement que d'autres personnes, au contraire, aient de grandes choses à faire, à vivre, à expérimenter dans le monde .
    Je me souviens aussi que sur mon classeur d'ado, à 16 ans, l'âge où on décore ses cahiers de toutes sortes de citations et d'images, j'avais découpé et collé cette phrase : "Il est bon de suivre sa pente pourvu que ce soit en montant", complétée par une belle photo de bébé .
    L'ascension vers notre origine ?
    Tu vois, Kea, je raconte tout ça parce que les solitaires sont trop souvent incompris . On les prend pour de grands égoïstes ou de grands timides ou des agoraphobes, des xénophobes, etc ... Ce n'est pas toujours vrai, ça peut même être le contraire . Ils veulent seulement vivre autre chose ...
    Mais l'avenir reste ouvert et je me tiens prête à toute éventualité, selon ce que l'intuition me dictera .

    Posté par marie christine, 24 août 2012 à 13:39 | | Répondre
  • Bilan savoureux Marie !

    Oui il a beaucoup de talent notre PLV ! Une chance qu'on l'a ! Mais il n'a pas à s'en tenir à l'image que j'ai de lui. Il peut nous montrer bien d'autres facettes de lui-même et nous l'aimerons tout autant.

    Je me reconnais dans ce que tu dis Marie.
    Moi, j'ai toujours été un peu à l'écart, aimant profondément la solitude et aimant tout autant les vrais contacts humains. Si je me retrouve dans un groupe où on se tient à la surface des choses, je m'ennuie tellement, tellement. Presque une torture. Non les autres ne comprennent pas et ils se demandent "Mais qu'est-ce qu'elle a celle-la?".
    Parfois sur les heures de repas au travail au lieu de suivre le groupe j'allais dans une église pas loin et là je savourais la solitude. Un jour une personne est venue à moi pour me demander si je voulais m'impliquer dans la "liturgie" (si j'ai bon souvenir c'est le mot qu'elle a employé). Moi je n'allais pas là pour cela. Seulement pour me retrouver en moi-même, pour rencontrer l'Infiniment qui m'habite et que j'adore de toutes mes forces. Comment ne pas l'adorer ? je me le demande.

    Posté par kea, 24 août 2012 à 16:26 | | Répondre
  • Salut Kéa

    Savais-tu Kéa que PLV aurait pu tout aussi bien dessiner les plans de ta maison ?
    J'aime l'endroit où tu l'as posée ta maison parce qu'accolée à une autre au milieu d'un lotissement, cela ne serait pas la même chose.
    Je remarque le soin que tu as à la maintenir en parfait état, propre et bien rangée ... à moins que ce ne soit pour les photos ... sourire.
    C'est clair, les volumes semblent bien étudiés, tu as pensé à tout.
    Je suis quasi certain que les ouvertures et l'orientation ont joué un rôle prépondérant dans ta réflexion.
    Dis-moi, la cheminée est bien ta seule source de chaleur ?
    Pour l'eau chaude ça marche comment ?
    Existe-t-il un système d'évacuation des eaux usées public ou autonome ?
    Quelle est la surface de ton terrain ?
    A quelle distance en pieds se trouve la maison la plus proche ?
    Le toit est-il ce que l'on appelle du bardeau canadien, une sorte de matière étanche qui empêche toute infiltration d'eau ?
    Il semblerait qu'il y a du bois partout, les murs, les sols. Mais en quoi sont faites les cloisons intérieures et les doublages de murs extérieurs ?
    Y a-t-il une dalle isolante, un vide sanitaire ?
    En quoi est faite l'isolation ?
    La charpente est-elle comme chez nous, ce que l'on appelle de la "fermette" en sapin traité industrialisé ?
    J'aurais bien aimé voir ta salle de bains avec toi dans la baignoire ... sourire ... mais je suppose qu'il n'y a pas de baignoire mais une douche à l'italienne non ?
    Ce n'est pas une grande maison, as-tu deux chambres ?
    Et la nuit, dors-tu dans un calme impeccable et le pépiement des oiseaux au réveil ?

    Enfin ... questions stupides puisque tu n'habites plus là.
    Peux-tu nous envoyer les photos des plans de ta future maison... à moins qu'elle ne soit déjà construite, sinon tu pourrais les soumettre à PLV, c'est un bon dans le domaine ?
    Bises à toi

    Posté par alain thomas, 24 août 2012 à 20:44 | | Répondre
  • ça c'est vrai !

    Eh oui, il a raison notre Alain.
    On voit bien qu'il bosse dans l'immobilier celui-là.
    En effet, j'aime bien regarder des plans.
    Des plans "sur la comète" évidemment !
    Oh, je ne suis pas si bon que cela ... sourire.
    J'ai dessiné un escalier de 10 marches pour descendre dans le jardin de mon beau-père.
    J'ai dessiné les 3 petites pièces dans mon grenier.
    J'ai conseillé à ma belle-soeur une sorte de puits de lumière au plafond pour donner du jour à un couloir "aveugle".
    J'ai dessiné 3 lucarnes sur une écurie chez ma mère.
    Je suis plutôt dans le style hyper-classique, presque "rétro". ça vous étonne ?

    Comme Alain, je me suis posé également certaines questions à propos de la maison de Kéa :
    a) A quoi sert le petit mât à gauche de la façade ?
    b) Le auvent du dessus de la porte, l'hiver, il doit bien protéger de la neige, non ?
    c) J'aime bien l'armoire rustique à droite de la porte d'entrée.
    d) L'insert, foyer fermé, c'est plus sûr et il y a un meilleur rendement, mais quel dommage, moi qui adore le feu "ouvert" !
    e) Le parquet qui brille, c'est trop sympa, j'adore, surtout si c'est du vrai. J'ai horreur des parquets dits "flottants" plus ou moins "plastifiés" que l'on retrouve chez tout le monde ...
    f) Qu'est-ce que c'est la fenêtre haute éclairée comme par un petit néon à gauche de la porte d'entrée ?
    g) Je ne doute pas que Kéa soit une femme ordonnée qui range sa maison : c'est mieux que le foutoir, non ?
    h) La nature du matériau de la couverture m'intrigue en effet. On dirait un panneau
    sandwich : isolant polyuréthanne coincé entre 2 tôles en alu ?
    i) Les arbres ne sont-ils pas trop près de la toiture ? Les feuilles vont boucher les gouttières, non ?
    j) Le lac n'apporte-t-il pas une ambiance trop humide à l'automne ?
    k) La chambre parait bien petite. Je la mets où ma petite table pour écrire ?

    Posté par PLV, 24 août 2012 à 21:37 | | Répondre
  • Pertinentes les questions

    Ouais.
    Je ne vois pas de gouttières moi PLV.
    Pourtant, il me semble voir quelque chose que je ne connais pas partant du bas du toit à l'angle.
    Chez nous, il y a les chéneaux, la plupart du temps en zinc ou en tôle galvanisée avec leurs descentes qui se terminent en dauphins en fonte. Là, il n'y a pas de chéneaux ni de descentes mais regarde bien sur la première photo en bas de toit à l'angle, comme quelque chose qui part sur la gauche.
    Alors ça, ça m'intrigue vraiment.

    As-tu une idée de la surface habitable ?
    Penses-tu qu'il y a une deuxième chambre ?
    Moi aussi je n'aime pas trop les parquets flottants quoique maintenant, on en trouve des larges et épais qui clipsent parfaitement et gardent une bonne rectitude sur une chappe bien réalisée.
    Il semblerait que ce soit le cas chez Kéa.
    C'est quoi le hic sur la cuisinière ?

    Comment tu trouves sa coiffure toi ?
    C'est marrant, sa maison est super bien rangée mais sa coiffure laisse penser que c'est un peu le fouillis, mais ça lui va bien hein !
    T'as remarqué derrière les lunettes, les yeux sont de la couleur de la robe. Tu penses que c'est un assortiment ?

    Bon, on va se coucher ?

    Posté par alain thomas, 24 août 2012 à 23:56 | | Répondre
  • pauv'Kea !

    Ben dis donc, Kea, je ne m'attendais pas à ce bombardement masculin (hi) de questions hyper-matérialistes ! Je te souhaite bon courage pour répondre à l'interrogatoire en règle !
    Moi, j'étais encore dans ma rêverie et je m'apprêtais à te répondre :
    "Je te comprends, Kea . Nous pouvons créer (ou recréer) notre temple, à l'intérieur, et en faire un sanctuaire inviolable ."
    Bon, il faut dire que je n'ai plus le stress de la rentrée . Ouf !
    Mais j'admire sincèrement le professionnalisme de nos deux amis ! C'est bien . Ils assurent ! Les questions matérielles sont très importantes dans la précision . Un détail mal géré peut parfois anéantir un beau projet .
    Finalement, il n'y a rien de contradictoire car si nous voulons contribuer à la spiritualisation de la matière, nous pouvons construire notre temple extérieur en conscience, à l'image du temple intérieur .
    J'envoie à Daniel une photo de la maison de ma fille à Saint-Charles-sur-Richelieu . Tu dois connaître ...
    On dirait que le Québec est à l'honneur cette année !
    Et pendant que j'y suis, Alain, ma soeur et moi on a une maison à vendre à Ornans depuis un an . Ca n'avance pas . Tu pourrais me donner quelques conseils ...

    Posté par marie christine, 25 août 2012 à 09:48 | | Répondre
  • Salut Marie

    Quand une maison ne se vend pas au bout d'un an, c'est toujours un problème de prix.
    La raison en est simple.
    Il y a forcément d'autres maisons à vendre dans cette petite commune de 4.000 habitants située à 25 kms au sud-est de Besançon, comme partout ailleurs et, comme partout ailleurs, certaines maisons se vendent et d'autres pas.
    Celles qui se vendent sont celles qui ont trouvé un preneur.
    Le preneur c'est celui qui est satisfait de ce qu'il achète. Il visite puis il compare. Quand il apprécie, il fait une offre. C'est le début de la négociation. Ensuite, ça passe ou ça passe pas.
    Puis, il y a les maisons où aucun acheteur se présente. Là, c'est une question de marché. Quand le prix est au-dessus du marché, il n'y a personne pour visiter. C'est très simple en fait.

    Les prix de l'immobilier vont prendre une claque sévère dès l'automne. Ils ont déjà baissé depuis 2007, disons d'environ 10 à 20% selon les endroits. Ce n'est pas parce qu'ils ont continué à grimper dans les beaux quartiers des centre ville qu'il en est de même dans le secteur rural. C'est dans le secteur rural que les prix flanchent.

    Je pense que c'est une très bonne chose que les prix baissent car ils ont tellement grimpé. Mais ce sera lorsqu'ils chuteront dans les centre ville qu'ils s'effondreront dans toute la France.
    On n'en est pas là bien sûr mais il faut faire attention car les choses arrivent vite.

    Il faut savoir qu'il y aura toujours un marché car les gens ont besoin de se loger. On n'a pas fait l'erreur en France que les espagnols ont faite chez eux. Chez nous, il manque de logements. Ceci est une garantie que les prix ne sont pas encore prêts de s'effondrer.
    En fait, quand je parle d'effondrement des prix, je parle tout simplement de l'effondrement du système monétaire mais ça, c'est une autre affaire.

    Posté par alain thomas, 25 août 2012 à 16:24 | | Répondre
  • petite annonce (!)

    Merci Alain pour ces conseils . Je pense moi aussi qu'il faut baisser le prix . D'autant plus que l'agence (sans exclusivité) et le notaire prennent chacun 9000 euros, pratiquement les mains dans les poches . Et il y a des travaux à faire . Ma soeur pensait la mettre sur le site "le bon coin" en tant que particuliers à particuliers . C'est loin de chez toi ?
    Il faut dire que c'est une maison qui ne convient pas à n'importe qui : ancienne ferme pas loin su centre-ville, mitoyenne, sans jardin, 3 étages, 4 chambres, 2 salles de bains, bien éclairée avec fenêtres toutes refaites, grande cave, grande buanderie, énorme partie grenier aménageable, située au bord de la rue principale fréquentée, taux de COD et isolation pas terribles (mais projet de rue piétonne) . Toît et charpente en très bon état, façade à rafraîchir . C'est un héritage d'une vieille cousine paysanne . Ca conviendrait à une famille nombreuse ou à quelqu'un qui voudrait construire un gîte . Ornans est une ville assez touristique : maison-musée Courbet, pêche, escalade, sports aquatiques ...
    Pardon Daniel, je sais que ton blog n'est pas une agence immobilière !

    Posté par marie christine, 25 août 2012 à 17:07 | | Répondre
  • Saint-Charles-sur-Richelieu

    Oh oui, c'est m

    Posté par kea, 25 août 2012 à 20:26 | | Répondre
  • L'immobilier

    De véritables spécialistes, PLV et Alain. J'aurais jamais eu l'idée de poser autant de questions à Kéa.
    Maintenant je sais à qui m'adresser si j'ai un problème .

    Posté par Daniel, 25 août 2012 à 20:33 | | Répondre
  • Ah ce portable !

    Il décide de lui-même quand poster !

    Saint-Charles-sur-Richelieu... c'est très beau par là.
    Une photo, oui oui ! et prépare toi aux questions de nos deux experts par contre.

    Posté par kea, 25 août 2012 à 20:38 | | Répondre
  • Quelle enquête !

    Si je m'attendais !!!
    Répondre à toutes vos questions me prendrait la journée.
    Seulement un résumé donc !
    La maison est assise sur un vide sanitaire en béton coulé et le recouvrement des murs extérieurs est en mélèze teint au Cétol (produit résistant et écologique quant aux dernières versions).
    Je n'aime pas les gouttières, ça dépare trop une maison à mon avis, en tout cas les maisons de ce genre là.
    Le toit est en tôle et ne sera jamais à refaire, à moins qu'un arbre ne tombe sur la maison comme tu sembles le redouter Alain. Oui les arbres sont proches mais c'est tellement sublime de les avoir tout près comme ça.
    Les ouvertures ont été bien pensées pour l'ensoleillement et n'auraient pu être placées autrement sans briser l'harmonie des formes, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Tout à été calculé au pouce (là j'ai eu de l'aide d'une designer) car c'était vraiment trop difficile.
    Le mat, c'est l'entrée électrique... que j'aurais bien aimé placer ailleurs, mais ça n'a pas été possible.
    Les planchers sont entièrement en bamboo.
    Il y a une autre chambre munie d'une salle d'eau (avec douche)et une salle de bain principale.
    Bon je continuerai peut-être un autre jour à satisfaire votre curiosité les deux enquêteurs.

    Un élément dont je voudrais vous faire part :
    Il y a aussi dans le fait que nous somme pas demeurés là plus longtemps, que sans le savoir on nous avais installé un compteur électrique dit "intelligent" et moi je déteste ça. Rien à faire Hydro Québec y tient à ces maudits compteurs là.
    Je suis affectée d'une maladie plutôt sérieuse dont je redoute qu'elle ait été causée par cette installation.

    Bon, les questions ne tarderont pas j'en suis sûre : "C'est quoi la maladie"?
    La même que... voilà donc un lien tient :
    C'est pareil de pareil
    http://www.medecine-des-arts.com/Maladie-de-Horton-chez-un-artiste.html

    Posté par kea, 25 août 2012 à 21:22 | | Répondre
  • Mais Kéa ...

    Alain et moi, on n'est pas des mufles !
    On sait où doivent s'arrêter mes questions indiscrètes.
    Question santé, c'est trop perso.

    Posté par PLV, 25 août 2012 à 22:26 | | Répondre
  • Prix du marché !

    Il a bien raison notre Alain.
    Moi aussi, je suis scandalisé par le prix des logements de ville qui ont exagérément monté.
    J'en suis malade pour nos enfants qui se mettent des crédits sur 20 ou 30 ans ... en région parisienne.
    Je trouve qu'une résidence principale ne devrait pas faire l'objet de plus-value honteuse. C'est un toit qui me permet de vivre. Un droit essentiel, je trouve.
    Si les prix de l'immobilier baissent, ce serait un juste retour des choses. Mais voilà, souvent l'économie redoute les effets dominos !
    On touche à un maillon, et l'édifice tout entier est ébranlé.
    Je parlais tout à l'heure (au fameux cocktail) avec un cousin qui vit à Madagascar. Il me disait combien les jeunes malgaches rêvent de venir en France, pays où tout semble possible, avec des salaires élevés. Mais c'est oublier le montant des loyers. Souvent la moitié du salaire y passe ...

    Posté par PLV, 25 août 2012 à 22:38 | | Répondre
  • Les compteurs d''Hydro Québec

    Je connais l'histoire Kéa.
    Un de mes contacts canadiens qui tient un blog formidable en parle souvent et fait quelques articles sans concession sur le sujet.
    Tu sais Kéa, ce type d'incidents idiopathiques sont presque épidémiques en ce moment.
    Je ne sais pas si chez vous c'est pareil mais les communications sont de plus en plus difficiles à se stabiliser : que ce soit internet ou la téléphonie mobile ou fixe, il y a des coupures permanentes.
    Même à la télé, les journalistes ont des problèmes avec certaine liaisons dans les interview en direct.
    Il y a une activité électrique et électromagnétique sans comparaison.
    Nous sommes tous touchés plus ou moins selon notre sensibilité.
    La maladie dont tu parles n'est pas irréversible. Il faut garder confiance, c'est le plus important et prendre patience car avec le temps, les choses évoluent et s'arrangent.
    En attendant bon courage et confiance !

    J'aurais dû penser que tes planchers étaient en bamboo.
    Je crois qu'il y a dans le monde près de 500 variétés de bamboo.
    As-tu un autre projet ?

    Posté par alain thomas, 25 août 2012 à 22:59 | | Répondre
  • Marie

    Pour l'instant, l'agent immobilier et le notaire n'ont pas pris un sou. Tu peux toujours changer d'avis à tout moment.
    La description de ta maison m'inquiète.
    Une maison dans un secteur rural qui n'a pas de jardin se vend moins bien. Si en plus, elle est sur quatre niveaux, c'est difficile à vivre à partir d'un certain âge.
    Je ne pense pas que ce soit une ancienne ferme, plutôt une maison d'habitation. Toutes les fermes en général ont du terrain et sont sur deux niveaux tout au plus. On mettait toujours le foin ou le grain au premier étage. Dans chaque ferme il y avait une cour, un puits et des dépendances où vivaient les animaux et les commis de ferme.

    Le mieux est de mettre une annonce sur le bon coin. Il suffit de mettre cinq photos dont deux extérieures (maison entière sous deux angles) et trois intérieures (cuisine, salon, salle de bains). Le texte doit être fidèle, sans ajout. Il ne faut surtout pas embellir, juste dire comment est la maison, sans rien cacher.
    Je conseille sur le bon coin de choisir l'option (peu coûteuse) de faire remonter l'annonce en tête de page chaque semaine.
    Sur le bon coin, les annonces restent en ligne pendant deux mois.
    Si cela ne marche pas avec le bon coin, c'est trop cher.
    De toute façon, cette maison n'est vraiment pas facile à vendre.
    Bon courage

    Posté par alain thomas, 25 août 2012 à 23:12 | | Répondre
  • Tous touchés Alain

    Je ne suis pas contre la technologie, ça ouvre des portes et ça nous permet de nous tenir informés beaucoup mieux qu'avant. Mais y aller à tort et à travers comme nous le faisons maintenant c'est courir vers des problématiques majeures.
    Je connais quelques personnes affectées par la même maladie que moi et, effectivement, elles ont toutes été exposées plus que la plupart des gens aux champs électromagnétiques. En ce qui concerne les compteurs intelligents, ils émettent des micro-ondes (très nocif) au minimum 1000 fois par jour. C'est un bombardement quasi continuel. On est pas sortis du bois ! Ou plutôt, si ça continue, il va falloir s'y réfugier dans les bois, pour être un peu à l'abri !
    Hydro-Québec nie toute répercussion possible sur la santé. Évidemment puisqu'ils ont déjà investi des milliards sans même nous consulter, nous les principaux visés.
    J'imagine qu'en France, le même processus est enclenché. Personne n'y échappera... nulle part sur terre.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 00:16 | | Répondre
  • Ah oui, les cheveux...!

    C'est quelconque... ! personne n'est parfait n'est-ce-pas ?
    et la cuisinière ? ça non plus c'est pas parfait ! Je dirais qu'elle est hors décor. Pour certains ce n'est pas important bien sûr, mais lorsqu'on veut créer une harmonie ou une ambiance, chaque petite chose doit être à sa place et pas ailleurs.
    Une personne qui a visité la maison lors de la mise en vente m'a dit "Ah moi j'aurais fait les armoires en bois!" Peut-être ! mais alors il t'aurait fallu changer telle chose et si tu changes telle chose il te faudra aussi changer telle autre et ainsi de suite. Moi je me suis dit "celui-là n'a pas l'oeil".

    Posté par kea, 26 août 2012 à 00:29 | | Répondre
  • PLV

    La maladie je t'en avais déjà parlé il y a plusieurs mois, et là j'en parle ici parce que je me dis qu'il y a à faire attention avec la technologie et si une personne peut se reconnaître dans certains symptômes, elle aura peut-être intérêt à investiguer de ce côté.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 00:43 | | Répondre
  • courage !

    Merci Alain . Je suis d'avis de brader la maison et qu'on en finisse ! Quel boulet !

    Kea, moi aussi j'ai plusieurs de ces symptômes . Mais par principe, je refuse catégoriquement de mettre un nom de maladie sur quoi que ce soit . Rien de mieux pour la fixer ! C'est apparu lors d'une situation de stress intense . Je considère que j'ai des disfonctionnements qui m'embêtent et j'essaie d'observer à quoi ils sont dûs . Pas facile ! Par exemple, les douleurs temporales et faciales arrivent systématiquement une heure après l'endormissement, quelle que soit l'heure . mais elles peuvent ne pas apparaître pendant plusieurs semaines d'affilées . Bizarre ... Je remarque tout de même que ça se manifeste dans des périodes de nervosité et de trop grande activité mentale . La relaxation devrait être la meilleure des solutions, en tout cas pour moi .
    Je pense que les ondes électro-magnétiques qui nous bombardent agissent beaucoup sur le système nerveux et l'activité mentale (pensées obsessionnelles), les nerfs étant les antennes qui nous relient au monde extra-sensitif, au cosmos . Et il y a beaucoup de chambardement cosmique en ce moment (explosions solaires, etc ...) .
    Comme le dit Alain, rien n'est irréversible . Le corps est mis à rude épreuve, histoire de mesurer notre capacité de résistance (ou plutôt d'adaptation) et aussi notre foi . Le corps est fragile aussi bien qu'il est capable des plus grands exploits dans les situations extrêmes . C'est un grand mystère et une grande merveille en même temps : là au fond, tout au fond, au centre, ça palpite ... Le coeur et la foi peuvent soulever des montagnes . L'avenir spirituel appartient aux héros sur ce chemin ardu qui n'est rien d'autre que l'apprentissage de la facilité . Découvrir que tout est simple et limpide et enfantin . On en a parfois quelques petits aperçus pour nous donner le courage de continuer, mais la clé on doit la trouver par soi-même .
    Comme tu le disais, il faut surtout apprendre à défaire, à se dépouiller . Boudiou, qu'est-ce qu'on a accumulé comme hardes sur le dos !
    D'après ce que je sais, l'esprit se manifeste électriquement (côté droit du corps, cerveau gauche)et le coeur magnétiquement (côté gauche du corps et cerveau droit) . Beaucoup de gens ont des acouphènes à droite ou à gauche ou les deux .
    Je me demande si on n'est pas en train d'expérimenter une chose énorme : en même temps que l'alignement des planètes avec l'axe de la terre, l'alignement de notre axe corporel c'est-à-dire la fin de l'inversion gauche/droite . Donc : cerveau gauche régissant la gauche du corps et cerveau droit la droite du corps . C'est annick de Souzenelle dans son livre "le symbolisme du corps humain", je crois, qui parlait de ce futur changement . Elle montre aussi l'arbre avec ses racines au ciel (la vraie origine) . Le matérialisme nous fait marcher sur la tête .
    Tout notre fonctionnement est à l'envers et est en train de se remettre à l'endroit .
    Alors, imagine quand cela sera fait, c'est toute la société du monde qui marchera harmonieusement !
    Ceci dit, on peut avoir une immense gratitude envers Dieu et les êtres de Lumière de nous faire vivre un tel bouleversement le plus en douceur possible . Nos maux sont à prendre en patience, sachant qu'ils ne sont que provisoires en vue d'un futur beaucoup plus souriant .
    Soyons solidaires car nous oeuvrons tous pour cet avènement !
    Je t'embrasse tendrement, Kea .

    Posté par marie christine, 26 août 2012 à 10:42 | | Répondre
  • La souffrance n'est pas nécessaire

    Marie c'est une erreur de brader une maison. Une maison n'est pas un boulet, surtout que tu l'as reçue en héritage de la part d'une vieille cousine paysanne.
    Il faut juste en demander le prix correct, celui qui convient au présent marché.
    Il ne faut jamais brader une maison ; elle sera heureuse de trouver un preneur qui lui-même sera heureux de l'habiter. Le minéral est matière, la matière est esprit. L'argent est énergie. C'est ce que l'on en fait qui importe.

    Kéa et Marie, j'ai moi aussi des problèmes de santé. J'ai une atteinte radiculaire C8 qui a engendré une capsulite rétractile de l'épaule gauche, voilà maintenant cinq mois que l'affaire a commencé.
    La radiculite entraîne des décharges électriques dans le bras jour et nuit selon les mouvements et la capsulite une limitation des mouvements du bras pouvant aller jusqu'au bras mort.
    Impossible de dormir la nuit sans douleurs.
    Aujourd'hui, j'en suis réduit à de la balnéothérapie pour la capsulite. J'ai perdu 90 degrés sur 180 en adduction et 120 sur 180 en subduction (selon les termes du kiné).
    Si une pathologie a entraîné l'autre, les deux sont paradoxales car le traitement de l'une aggrave l'état de l'autre et le manque de traitement de l'autre aggrave l'handicap de l'une.
    J'ai refusé de prendre tout traitement médicamenteux (anti-épileptiques et anti-inflammatoires tels que corticoïdes) proposé par le neurologue. Si j'avais écouté le neurologue, je serais en arrêt de travail avec l'épaule immobilisée en écharpe.
    La souffrance diminue.
    La souffrance n'est pas nécessaire. Elle est un signal. Il faut accepter la souffrance pour en comprendre le sens afin de l'éradiquer.

    Curieusement, il y a un lien avec les intestins qui ne fonctionnent pas correctement.

    Je ne retrouverai sans doute pas totalement l'amplitude de mon bras mais surtout, du fait que les deux pathologies sont associées (ce qui est très rare), ce sera très très long pour regagner des degrés.
    Le challenge est ma foi très intéressant.
    Je suis très optimiste sauf que nul ne peut dire comment évolue une radiculite. C'est l'incertitude sur ce point.
    Je me soigne... particulièrement en esprit.

    Dialogues avec l'ange
    Page 81
    Demande, ma bien-aimée!
    L. Je me sens tellement incertaine au début de l'année scolaire.
    - Je LUI rends grâce que tu sois incertaine.
    Celui qui est incertain
    garde en lui l'Unique Certitude.
    Ce qui paraît certain, c'est la mort.
    Le nouveau est toujours incertain.

    Page 83
    L. Je trouve que les relations entre les hommes et les femmes ne sont pas si faciles.
    - Ici aussi il n'y a qu'une voie pour toi :
    DONNER. Et non recevoir. C'est de LUI seul que tu peux recevoir.
    Aux autres tu as à donner de l'aide, tu as à donner.
    Tout te sera donné, dont tu auras besoin.
    Aussi longtemps que tu ressens un manque,
    c'est que tu veux recevoir.

    Page 85
    G. Le Poids - est la Voie.
    - Il y a toutes sortes de poids, mais il n'y a qu'une Voie.
    Chaque poids a son nom, la Voie n'a pas de nom.
    CELUI QUI SUR LA TERRE EST SANS POIDS, EST SANS VOIE.

    Page 76
    - Je vous annonce qu'il y aura Délivrance,
    lorsque l'UNIQUE LUMIERE aura percé
    les ténèbres les plus profondes.
    Nous tous y travaillons.
    Avec joie et gratitude. Gratitude!
    De rêveurs, vous deviendrez éveilleurs.
    Vous devez arriver à ce point
    que quiconque vous regarde - s'éveille.

    L. Lili (professeur des écoles)
    G. Gitta (sportive de haut niveau)
    - l'ange

    Posté par alain thomas, 26 août 2012 à 15:11 | | Répondre
  • Marie

    Comme le dit Alain, il y a de plus en plus de maladies idiopathiques. Selon mon médecin, il y a eu à sa clinique l'an passé plusieurs cas d'affilé d'artérite temporale (maladie de Horton), alors que c'est une maladie rare, en tout cas c'était une maladie rare jusqu'à maintenant. Tous ces gens venaient du même patelin. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose là dessous, une cause quelconque, environnementale possiblement. Évidemment avec tous les chambardements écologiques que nous provoquons il ne faut pas s'attendre à ce que ça n'ait pas de répercussions sur la santé, ce serait bien irresponsable de notre part de le penser.
    Moi je n'aurais jamais pensé que ça pouvait m'arriver. J'ai toujours fait attention à ma santé et je me sentais pas mal à l'abri.
    Je considère moi aussi que nos possibilités de guérison sont infinies... à condition que nos actions soient en harmonie avec nos pensées. Si je pense santé et que je pollue mon environnement à l'extrême comme nous le faisons présentement, je ne crois pas que ça puisse marcher.
    Le problème avec cette maladie est qu'elle est sournoise. Moi j'ai eu la chance d'avoir des maux de tête violents qui m'ont avertie que quelque chose n'allait vraiment pas, mais une personne que je connais a eu comme premier symptôme la perte d'un oeil. C'est la cécité qui guette, alors je n'ai pas le choix d'être médicamentée.

    Comme le dit Alain, il y a de plus en plus de maladies idiopathiques. Selon mon médecin, il y a eu à sa clinique l'an passé plusieurs cas d'affilé d'artérite temporale (maladie de Horton), alors que c'est une maladie rare, en tout cas c'était une maladie rare jusqu'à maintenant. Tous ces gens venaient du même patelin. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose là dessous, une cause quelconque, environnementale possiblement. Évidemment avec tous les chambardements écologiques que nous provoquons il ne faut pas s'attendre à ce que ça n'ait pas de répercussions sur la santé, ce serait bien irresponsable de notre part de le penser.
    Moi je n'aurais jamais pensé que ça pouvait m'arriver. J'ai toujours fait attention à ma santé et je me sentais pas mal à l'abri.
    Je considère moi aussi que nos possibilités de guérison sont infinies... à condition que nos actions soient en harmonie avec nos pensées. Si je pense santé et que je pollue mon environnement à l'extrême comme nous le faisons présentement, je ne crois pas que ça puisse marcher.
    Le problème avec cette maladie est qu'elle est sournoise. Moi j'ai eu la chance d'avoir des maux de tête violents qui m'ont avertie que quelque chose n'allait vraiment pas, mais une personne que je connais a eu comme premier symptôme la perte d'un oeil. C'est la cécité qui guette, alors je n'ai pas le choix d'être médicamentée.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 15:16 | | Répondre
  • Daniel

    J'ai par erreur doublé mon com. Peux-tu réparer ça ? J'ai de la misère avec ma machine qui n'en fait qu'à sa tête.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 15:23 | | Répondre
  • Alain et Marie

    C'est si beau ce que dit l'ange, je ne m'en lasserai jamais.
    Le titre du livre est-il "Dialogue avec l'ange"?
    je vais me le procurer... certainement.

    Je vois que tous on se fait pas mal brasser côté santé... et comme dit Marie, nous sommes solidaires.
    Une citation dont je ne me souviens plus de la provenance : "La maladie est l'effort que fait la nature pour me guérir".

    Posté par kea, 26 août 2012 à 15:37 | | Répondre
  • Kéa

    Cette citation est pleine de sens.
    Il faut avoir l'humilité d'accepter la maladie comme un signal de guérison possible, à condition de la comprendre et de changer.

    Les téléphones portables font énormément de dégâts.

    Le livre s'intitule "Dialogues avec l'ange" de Gitta Mallasz
    Une pure merveille

    Posté par alain thomas, 26 août 2012 à 16:37 | | Répondre
  • Changer

    Oui, c'est ça ! changer

    Merci pour le titre Alain.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 17:06 | | Répondre
  • A Kea

    Je ne peux pas modifier ton message. Ma seule possibilité est la suppression totale du message.
    Dis moi ce que tu souhaites.

    Posté par Daniel, 26 août 2012 à 17:30 | | Répondre
  • Les téléphones portables

    font beaucoup de dégâts en effet Alain et les tours de téléphonie encore plus. Moi j'ai été exposée pendant quatre ans à une de ces tours qui se trouvait située à environ 400 mètre de l'endroit de mon travail. Ensuite avec le compteur intelligent pendant une année et demie mes cellules, n'en pouvant plus j'imagine, se sont mises à m'attaquer. Que veux-tu... si on arrose une plante avec du vinaigre faut pas s'attendre à ce qu'elle garde la forme !
    Tu me demandes si nous avons de nouveaux projets. La réponse est oui. Je connais un électricien au fait des problèmes de santé liés à la surexposition aux champs électromagnétiques et micro-ondes et il va me conseiller quant à l'aménagement de notre nouvelle maison afin de se protéger du mieux possible.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 18:56 | | Répondre
  • Daniel

    Laisse le ainsi le com. ce n'est pas bien grave.

    Posté par kea, 26 août 2012 à 18:57 | | Répondre
  • des mots sur les maux

    Tu as raison, Alain . Une maison ne doit pas être un boulet . Il faut la respecter . D'autant plus que j'aimais bien cette cousine et que j'aime bien la maison aussi . Grâce à tes conseils, on va baisser le prix raisonnablement.

    Kea, je n'ai jamais eu de téléphone portable ni de four à micro-ondes mais on est certainement attaqués de toutes parts . Les ordinateurs émettent des ondes nocives, les téléphones sans fil beaucoup aussi, les ampoules basse consommation (et on n'en trouve plus d'anciennes !), sans parler de tout le reste, chemtrails et je ne sais quoi encore .
    Personnellement, je sais exactement comment cela m'est arrivé et pourquoi (en gros) . Mais il faut gérer les séquelles . Le magnétisme attire comme un aimant puissant... Il faut faire un gros travail de détachement parfois car nous devenons de plus en plus sensibles . Un bon ostéopathe m'a remis à peu près les os en place . Il doit y avoir moyen de se protéger en créant une bulle de conscience autour de soi, une aura, par la concentration et la foi .

    Alain, je trouve que tu as beaucoup de courage et je ne sais pas comment tu fais pour travailler en dormant si peu . Je trouve que tu as raison de te soigner en esprit et d'être optimiste . Une fois qu'on a compris un message, la douleur n'a plus de raison d'être .

    Chacun se débrouille à sa manière, comme il peut . C'est bien d'échanger ...

    Posté par marie christine, 26 août 2012 à 23:09 | | Répondre
  • Marie

    Oui je préfère moi aussi et de loin faire appel aux forces qui m'habitent pour rester en santé. Je n'étais pas consciente du degré d'exposition que mon corps subissait et lorsque les symptômes sont apparus subitement j'ai essayé différentes méthodes naturelles mais est venu un moment où ce fut intolérable. Et, lorsque j'ai appris qu'une personne avait perdu irréversiblement un oeil suite à des symptômes ressemblant à ceux que j'avais, j'ai décidé d'investiguer.
    Tu parles de "douleurs temporales et faciales". Je trouve que oui ça ressemble à ce que j'ai, ce qui ne veut pas dire que ce soit la même chose. Toutefois sois prudente et si tu ressens un changement au niveau de la vision surtout, n'attend pas trop car ça peut aller très vite.

    Voici un lien si tu veux connaître cette personne dont je te dis qu'elle a perdu un oeil. Et le second lien je le poste aussi car c'est sublime.

    http://coumarine.blogspot.ca/2012/03/les-bonnes-questions.html

    http://coumarine.blogspot.ca/2012/03/ouvert-ou-ferme.html

    Posté par kea, 27 août 2012 à 01:40 | | Répondre
  • Alain

    Oui tu as beaucoup de courage et je suis de tout coeur avec toi, je sais combien cela peut être souffrant.

    Posté par kea, 27 août 2012 à 01:41 | | Répondre
  • Kéa et Marie

    Vous savez, j'ai quand même essayé les médicaments qu'ils m'ont préconisé.
    Quand j'ai vu qu'ils ne servaient à rien, je les ai arrêtés aussitôt.
    J'ai accepté une infiltration de corticoïdes dans la capsule. Elle ne m'a soulagé qu'une seule nuit. Je ne pouvais pas me permettre d'en refaire d'autres parce qu'après, on devient esclave et surout, on se bousille l'estomac.
    Même la morphine ne sert pas dans ces cas-là.
    Alors, on se retrouve à vivre avec la souffrance. Et là, il n'y a pas d'autre choix que d'accepter, on est face à Dieu en quelque sorte.
    C'est un ressenti très particulier, assez sacré.
    Je ne dirais pas que c'est un combat, au contraire. On entre dans la souffrance, on la regarde et on finit par remercier chaque jour pour des petits riens.
    Puis on relativise, parce que en même temps, il y a des enfants qui vont mourir dans la journée d'un cancer.
    La souffrance n'est pas nécessaire, elle donne à réfléchir et à courber la tête. Elle nous permet de prendre d'autres options de vie, de trier les priorités.
    Le plus délicat, c'est la fatigue car les heures accumulées de retard de sommeil ne sont pas pour faciliter les choses et quand on commence à aller mieux, on dort un peu mieux, on commence à récupérer et c'est là qu'on prend conscience de l'immense fatigue.
    Il faut gérer et y aller doucement, pas à pas car le système immunitaire est très fragilisé.
    La radiculite est déjà une pathologie auto-immune alors vous pensez ...

    Toi Kéa, ta maladie est connue. Je comprends qu'elle t'inquiète. Si les médicaments te font du bien, c'est qu'ils servent à quelque chose.
    C'est le moment de vivre au calme, surtout ce mois de septembre où l'on va ressentir une grande nervosité (Nicole Laury).
    Ce mois de septembre est le mois de tous les dangers mais surtout, c'est le mois des changements, des innovations.
    Il ne faut pas hésiter à faire le ménage, à jeter l'ancien, à se débarrasser de ses vieux habits (habitudes), à inventer un Nouveau Monde avec un regard neuf.
    C'est la clef de la guérison.

    Posté par alain thomas, 27 août 2012 à 08:34 | | Répondre
  • le ciel

    Je crois, Alain, que tu fais tout ce qu'il faut .
    Kea, pour l'instant, rien de particulier au niveau de la vision .
    Bon, les gars, une seule solution : faut rigoler pour pas que le ciel nous tombe sur la tête . Et s'il ne nous tombe pas sur la tête, c'est notre tête qui ira à lui, baignée de ses merveilles .

    Posté par marie christine, 27 août 2012 à 13:06 | | Répondre
  • Alain et Marie

    Sans la médication, à moins d'un miracle, je ne serais pas là pour vous parler, ça c'est sûr et certain.
    J'aimerais que vous me disiez ce que vous pensez du témoignage de Coumarine... si vous en avez le temps. Ça vaut vraiment le détour.

    http://coumarine.blogspot.ca/2012/03/les-bonnes-questions.html

    http://coumarine.blogspot.ca/2012/03/ouvert-ou-ferme.html

    Posté par kea, 27 août 2012 à 13:50 | | Répondre
  • Kéa

    Coumarine fait partager une expérience de vie qui l'amène aux confins de la conscience, dans ce qu'elle a de plus profond.
    Un oeil pour voir ce qu'il se passe à l'extérieur et un autre pour explorer l'immensité de son être intérieur.
    Il faut beaucoup de courage déjà pour partager, explorer avec, avancer, découvrir chaque instant qui passe, vivre avec la souffrance, se soigner et sans doute guérir de la maladie, quitte à en perdre une moitié de vue.
    Au bout du chemin, il y aura encore le chemin et une sacrée évolution avec.
    Tout dépend pour chacun de comment on entre dans l'expérience, avec quel état d'esprit, quelle foi, quelle intention.

    Pour toi Kéa, il est encore temps.
    J'ai appris que cette maladie n'était pas irréversible si effectivement le traitement par corticothérapie est commencé avant qu'il ne soit trop tard.
    Je suis si heureux que ce soit ton cas Kéa.
    Je suis sûr que nous tous ici t'offrons notre amitié la plus belle pour te soutenir dans cette épreuve.
    Je te rappelle ceci écrit plus haut :

    Page 85
    G. Le Poids - est la Voie.
    - Il y a toutes sortes de poids, mais il n'y a qu'une Voie.
    Chaque poids a son nom, la Voie n'a pas de nom.
    CELUI QUI SUR LA TERRE EST SANS POIDS, EST SANS VOIE.

    Dès que tu le peux, achète ce livre Kéa !
    Garde confiance et foi dans tout ce que tu fais !
    La guérison maintenant passe par tout ce que tu fais.
    Je t'embrasse !

    Posté par alain thomas, 27 août 2012 à 16:00 | | Répondre
  • Bonjour à tous

    Arrivée ici en consultant mes statistiques, je me suis longuement attardée sur cet échange, très intéressant... j'ai tout lu attentivement!
    Je suis "lourdement" médicalisée depuis un an. PAS LE CHOIX si je voulais garder la vue de l'oeil droit (l'autre est mort en deux jours de temps!)
    La médicalisation hélasm'a rendue plus malade que la maladie qui reste toujours comme une épée de Damoclès... Moi qui ne voulait prendre aucun médicament, j'ai dû déchanter et me faire HUMBLE
    Donc la médicalisation, j'ai dû l'accepter, à mon corps défendant, du moins au début!
    Mais cela n'a pas empêché tout un chemin intérieur dont j'ai en effet plusieurs fois parlé sur mon blog
    J'y rencontre d'ailleurs kéa, qui est comme ma petite soeur dans nos problèmes de santé
    Après un an je considère que j'ai fait un énorme chemin intérieur. J'ai commencé à écrire à ce sujet, non pour me poser en exemple, mais parce que je sais que bien des personnes sont à la recherche d'un sens à donner à leur maladie, et donc à leur vie
    Je suis à peine entrée dans la phase de l'acceptation, j'ai un long chemin à faire encore, et finalement cela me passionne...
    Je ne connais pas l'auteur de ce blog, mais je le salue amicalement. Bisous à kéa

    Posté par Coumarine, 27 août 2012 à 16:15 | | Répondre
  • Coumarine

    Fascinant témoignage .
    Je pense qu'on peut le voir à plusieurs niveaux de conscience, et qu'à chaque niveau l'interprétation est différente .
    On peut se dire qu'elle n'a pas de chance, qu'elle a une déficience ...
    On peut se dire que c'est un message, un fort avertissement parce qu'elle n'a pas voulu voir certaines choses avant ...
    Voulait-elle trop voir l'extérieur et pas assez l'intérieur ?
    Ou alors est-elle en entrain d'expérimenter la transformation du corps ?(comme Mère qui raconte pas à pas toute le transformation spirituelle de son corps, dans les 13 Agendas : elle voyait mieux les yeux fermés que les yeux ouverts) .
    Je n'ai pas lu le livre de Coumarine, je ne connais pas la suite de l'histoire ...
    Mais Kea, il n'est pas nécessaire de penser qu'il peut t'arriver la même chose . Chaque malade est différent .
    Je t'embrasse .

    Posté par marie christine, 27 août 2012 à 16:24 | | Répondre
  • suite

    J'ai posté avant de voir votre commentaire, Coumarine .
    Je vous souhaite de continuer avec le même courage et la même passion .
    L'accès au monde intérieur est une aventure immense !
    Je vous adresse mes meilleures pensées .

    Posté par marie christine, 27 août 2012 à 16:32 | | Répondre
  • Il m'est arrivé ce qu'il m'est arrivé... la perte d'un oeil
    kéa a son propre chemin à faire, elle a la chance d'avoir reçu la corticothérapie à temps!
    Nous avons toutes les deux, et chaque être sur terre, un cheminement intérieur à poursuivre, courageusement.
    Se mettre à "voir" au delà des apparences,
    à entendre au delà des sonorités premières et immédiates, à comprendre au dlà d'un raisonnement aussi futé soit-il
    Ce prochainement intérieur m'approfondit incroyablement! Mais il m'a fallu accepter de le faire
    C'est bon de se sentir en contact avec les forces intérieures qui ne sont autres que les forces de l'amour
    Merci à vous tous, je suis heureuse d'avoir "rencontré" ce blog (un bonjour à Araiaga)

    Posté par Coumarine, 27 août 2012 à 16:35 | | Répondre
1  2    Dernier »
Nouveau commentaire