Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

12 juillet 2012

Réflexions sur la création artistique

Terre de légendesTerre de légende de Joelle Chen

S’il y a bien une activité importante dans la vie, c’est la création artistique, cette force mystérieuse de l’imaginaire qui transcende l’analyse et le raisonnement. L’art ne peut être formaté ou alors il meurt. C’est un espace de liberté dans lequel l’humain  va puiser des forces inconnues, une inspiration, qui vont s’exprimer à travers des œuvres concrètes. Espace fragile entre technique et mystère car paradoxalement, la créativité transcende la technique nécessaire à l’apprentissage de l’art. Un violoniste se doit de faire ses gammes mais tout son art va résider dans l’interprétation des morceaux choisis. C’est ce que l’on pourrait appeler « son supplément d’âme, sa touche personnelle », ce savoir faire si spécifique qui n’appartient qu’à l’artiste. La technique est répétitive alors que l’art est créatif.

Nous sommes tous des créateurs, mais ce talent nous est souvent enlevé par le poids des règles et des conventions que nous impose la vie. La créativité n’est ni normative, ni répétitive, ni rituelle, ni dogmatique. C’est dans notre être intérieur que nous pourrons puiser cet élan, cette expression mystérieuse que nous pourrons traduire en peinture, en musique, en sculpture ou bien d’autres manifestations.

Ce qui peut nous enrichir dans l’existence, ce n’est pas forcément de répéter des savoirs acquis, des leçons apprises mais plutôt de créer le nouveau et de s’ouvrit à l’inconnu.

Daniel

 

«  L’art lave notre âme de la poussière du quotidien » Pablo Picasso

 

Posté par DANIEL GENTY à 09:00 - Bazar spirituel - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Réflexions sur la création artistique

    En plus d'être enlevé par les règles ou les conventions elle l'est, en premier lieu chez moi, par les parents. Leurs incessantes critiques, et comparaisons, le rabaissement systématique et leur refus de me voir aller aux Beaux-Arts.
    Pourtant ils étaient, les deux, musiciens et peintre, en plus, pour mon père.
    Mon corps, mon geste, ma main ne suivent plus mon imagination; il y a une bride que jamais je n'ai pu retirer.

    Posté par Véronique, 12 juillet 2012 à 10:25 | | Répondre
  • Une élite ?

    J'adore cette notion de l'Art.
    Je ne sais pas pourquoi.
    Peut-être une histoire d'atavisme ?
    Comme échappatoire au matérialisme ambiant.
    Mes parents n'y étaient pas spécialement "accro".
    Préférant jardinage et oeuvres sociales.
    Cependant, une sympathique grand-tante peignait joliment des aquarelles.
    Un grand-père cultivé achetait quelques peintures et rédigeait certains articles.
    Mon frère y est sensible.
    Mes soeurs pas du tout.
    Souvent une initiation favorise la connaissance et l'ouverture des yeux.
    Mais alors, l'Art serait-il une affaire d'élite ?

    Posté par PLV, 12 juillet 2012 à 13:10 | | Répondre
  • A Véronique

    Les critiques de mes parents et leurs comparaisons, surtout vis-à-vis de ma soeur ainée, ont aussi bloqué mon développement artistique. Je n'en ai pas de rancune car j'ai sans doute fait le même genre d'erreur avec mes enfants. Mon goût pour l'expression artistique est revenu un peu avant 50 ans, suite à un effort de développement personnel et à mon ouverture à la spiritualité.
    Alors Véronique, il n'est jamais trop tard. Il suffit que l'intention soit bien exprimée et la "bride" va se desserrée progressivement.

    Posté par Francine, 12 juillet 2012 à 17:43 | | Répondre
  • A Véronique

    Je me sens proche de ce que tu écris. Moi même , mes parents ne m'ont guère encouragé. Pourtant un simple mot d'encouragement peut parfois suffire. Un enfant a besoin d'être mis en confiance pour exprimer tout son potentiel.
    Continue, ne te décourage pas, réalise ce que tu as envie de faire. Comme le dit Francine, il n'est jamais trop tard. Les difficultés que l'on rencontre peuvent parfois être comme un aiguillon pour entreprendre ce que l'on désire faire.
    Ce que tu réalises avec les photos est une expression de ton art.

    Posté par Daniel, 12 juillet 2012 à 18:52 | | Répondre
  • Ah ah ah !

    Du fin fond de ses vacances,
    Il veille au grain, le Webmaster ...
    Et il a bien raison,
    Un dérapage est si vite arrivé.
    Allez, respire un bon coup, Daniel,
    Le bon air de la mer !

    Posté par PLV, 12 juillet 2012 à 20:38 | | Répondre
  • A PLV

    Je suis encore là. Je pars demain.....
    Je programme quelques textes d'avance à diffuser pendant mon absence. Surtout ne regarde pas celui du 22 juillet car j'annonce l'apocalypse!
    Je te souhaite de bonnes vacances pour le cas où tu prendrais le large quelques jours.

    Posté par Daniel, 12 juillet 2012 à 21:33 | | Répondre
  • Bon OK

    J'ai compris que ton texte du 22 juillet allait me foutre un cafard d'enfer.
    Tant pis pour moi !

    Posté par PLV, 12 juillet 2012 à 23:32 | | Répondre
  • A PLV

    Il sortira le 23. pour ne pas avoir le blues, lis le en considérant qu'il s'agit d'un tissus de conneries.
    Après tout je peux me tromper car je suis loin de détenir la vérité.
    A bientôt, cher PLV, pour une correspondance toujours riche et originale. Je me disais que je devrais garder touts nos échanges( je le ferais à la rentrée).

    Posté par Daniel, 13 juillet 2012 à 10:19 | | Répondre
  • Ay Fanahy

    La Ay Fanahy est depuis 1990 le style du peintre d'origine malgache Jean Andrianaivo RAVELONA. Ay signifie amour, lumière, force, et Fanahy se traduit par âme, esprit. "Signifiant énergie positive, intuitive, ou vibration de l'âme, le Ay Fanay est l'osmose du visible à l'invisible ou l'équilibre de la matière à l'âme". La langue malagasy (de Madagascar) serait une langue ancienne héritée du sanscrit.
    Vous pouvez découvrir ses peintures et les textes explicatifs du Ay Fanahy, dans le site www.ravelona.com

    Posté par Francine, 13 juillet 2012 à 19:07 | | Répondre
  • A Joelle Chen

    Ton oeuvre est digne du Ay Fanahy.
    A tous : Pardon pour l'oubli d'un h à Fanahy dans la citation du précédent message.

    Posté par Francine, 13 juillet 2012 à 19:12 | | Répondre
  • Avant tout , je renouvelle mon admiration pour les oeuvres de Joêlle qui sont toujours profonds et qui pârlent à nos âmes .
    L'article sur l'art a une résonnce en moi, car tout comme beaucoup, la créativité a été étouffée dans l'oeuf par ma mère , par contre , je suis admirative de celle de ma fille dans bien des domaines , je l'encourage et la félicite , et cela nous rapproche encore davantage.
    En ce qui concerne ton article boum , je ne serais pas là pour le lire car nous partons le 22 pour les Pyrénées . A bientôt Arlette

    Posté par Arlette, 13 juillet 2012 à 22:55 | | Répondre
  • Article

    Bravo pour cet article qui, tout en restant bref, ce qui pour moi est une qualité, exprime ce qui est l'essence de l'art. Joelle Chen est une grande artiste. amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 14 juillet 2012 à 17:27 | | Répondre
Nouveau commentaire