Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

15 juin 2012

Vouloir tout maîtriser

Vouloir tout maîtriser, tenter de savoir de quoi demain sera fait, est une douce utopie. La vie ne se déroule pas selon notre bon vouloir et le monde poursuit sa route sans s'occuper de  nos désirs et de nos attentes particulières.

La maîtrise des événements est donc un leurre et celui qui s’installe dans un tel comportement à des grandes chances de ne pas être heureux et de se sentir frustré car cet état d’esprit ne peut qu’engendrer des fragilités et des rigidités liées aux imprévus qui surgissent forcément tout au long d’une vie.

lacher-priseJe connais personnellement des personnes qui aiment bien tout prévoir, tout contrôler dans les moindres détails, faisant ainsi fi de l’inattendu, et qui se trouvent facilement déstabilisées lorsqu’un grain de sable vient s’insérer dans le bel agencement qu’elles ont imaginé. La non réalisation de ce que l’on avait prévu suscite des peurs non contrôlables et peut faire naître de l’agressivité.

Le destin ne se décide pas, ne se prévoit pas. La main de Dieu est imprévisible et la sagesse même est de se placer dans l’acceptation de ce qui va arriver sans attentes particulières. La sagesse même est aussi de ne pas faire trop de plans sur la comète. Les scénarii que l’on invente dans notre tête ne se réalisent que trop rarement. Pendant qu’on imagine un scénario d’avenir, le temps passe…..et nous ne sommes pas dans la vie qui est en train de se réaliser sous nos yeux.

Accepter la vie, les événements, les joies, les peines, tout ce qui se présente, non pas au sens d’un cautionnement de l’évènement mais au sens de l’accueil d’une réalité, me paraît une saine attitude. J’insiste : il ne s’agit pas de renoncement, de laisser aller, de soumission, d’une quelconque résignation, mais plutôt d’adaptation, d’objectivité, d’acceptation. Et ce n’est pas pour autant qu’il faille renoncer aux mesures de prévention ou de résolution de problème.

Cette acceptation constitue une grande force morale et est un gage de stabilité et de souplesse émotionnelle.

Daniel

La vie est une succession de changements naturels. Ne résistez pas - cela ne générera que des soucis. Laissez la réalité être la réalité. Laissez faire naturellement les choses.” - Lao Tseu.

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Enseignement spirituel - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Vouloir tout maîtriser

  • Sagesse

    C'est exactement comme cela que je vois.
    J'ajouterais qu'avec cette philosophie, cela permet d'entrer dans toutes les situations, en pleine conscience, sans faire ni catastrophisme ni indifférence, au contraire ; la vraie maîtrise est justement de pouvoir être "là", à chaque expérience de vie quelle qu'elle soit et de la vivre pleinement, avec son coeur (éthique).

    Posté par alain thomas, 15 juin 2012 à 11:56 | | Répondre
  • à l'écoute

    Parfaitement d'accord aussi, Daniel .
    Faire trop de plans avec son mental (pléonasme ?), c'est utiliser son libre-arbitre au détriment de l'intuition . On agit selon ses désirs personnels aveugles (pléonasme ?) et ainsi on court-circuite le plan divin en croyant savoir mieux que Lui. Ce qui a pour résultat de retarder nos possibilités d'évolution ...
    "Savoir perdre du temps pour en gagner ."

    Posté par marie christine, 15 juin 2012 à 12:45 | | Répondre
  • Ah les émotions !

    Souplesse émotionnelle ...
    Ou bien docilité émotionnelle ...
    Elle est pas belle la vie ?

    Posté par PLV, 15 juin 2012 à 12:49 | | Répondre
  • Un nouveau film

    Un visiteur de votre blog "Les voies de l'âme" a souhaité vous contacter via le lien 'Contactez l'auteur' présent sur votre blog.

    Voici son message :

    Un film sur la spiritualité en Himalaya


    Bonjour,

    Nous cherchons à faire connaitre le documentaire « Introspectus : a spiritual quest through the Himalayas ». Il s’agit d’un film qui propose une initiation originale à la spiritualité à travers une marche, en Himalaya, à la rencontre de cultures et de religions liées à la nature, au cosmos et au divin.

    Pour que ce projet se déroule au mieux, il faut faire parler de lui. C’est pourquoi, nous sommes à la recherche de leader d’opinions comme vous pour en parler. Si cette démarche de promotion pour une planète consciente vous touche, n’hésitez pas partager les liens ci-dessous.

    http://www.introspectus.eu

    http://youtu.be/GedZzeREOhE

    Merci d’avance,

    A très bientôt pour la sortie du film en novembre 2012.

    Lorenzo

    P.-S. :
    - Si vous voulez de plus amples information n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante: info@introspectus.eu

    Posté par Lorenzo, 15 juin 2012 à 17:15 | | Répondre
  • Accepter ce qui se présente...sans vouloir à tout prix faire "plier" la réalité sous nos desiderata...
    pas si facile...

    Pour des "bricoles", pas de problème...mais en cas de "coup dur", c'est une autre histoire...
    On a toujours tendance à "lutter" un peu, non ? Ca doit faire partie de notre culture occidentale...

    En Orient, le problème est inverse...on a parfois l'impression d'un excès d'acceptation...d'un excès de "lâcher-prise"...

    Peut-être la sagesse est-elle dans un juste dosage ?

    Posté par La Licorne, 16 juin 2012 à 23:39 | | Répondre
  • coopération

    Tout à fait d'accord avec vous, Licorne !
    Ni la lutte effrénée ni l'inertie du fatalisme .
    Ce n'est pas nous seuls ou Dieu seul .
    Il nous demande de coopérer en écoutant Sa voix .
    Seulement ainsi peut-on espérer avoir l'attitude juste, il me semble .

    Posté par marie christine, 17 juin 2012 à 09:28 | | Répondre
  • Equilibre

    Le juste milieu:
    Ni trop.
    Ni pas assez.
    Quelle alchimie ! Les amis .
    Si seulement Dieu nous donnait tout cuit !
    Nous n'aurions plus qu'à suivre Sa Voie.

    Posté par Eve Lyne, 17 juin 2012 à 13:28 | | Répondre
  • Ouais

    Mais si tu connais pas les extrêmes, comment tu fais pour rester au milieu ?
    Hein ?

    Posté par alain thomas, 17 juin 2012 à 14:15 | | Répondre
  • A la Licorne

    Bien sûr qu'il faut un juste dosage ! Face à un événement ou épreuve, juste un petit peu de recule pour ne pas plonger totalement.

    Posté par Daniel, 17 juin 2012 à 14:16 | | Répondre
  • Humm...

    Si on connaissait le bon milieu, on se casserait
    pas le nez aussi souvent, tiens pardi !
    Et pis pour le bon dosage :
    Moi, je plonge d'abord, et pis après, j'me dis que j'aurais mieux fait de reculer, tiens pardi !

    Posté par Eve Lyne, 17 juin 2012 à 15:11 | | Répondre
  • Ouais

    A mon avis, ça vient de tes lunettes.
    N'hésite pas à voir ton ophtalmo de temps en temps et tu verras qu'au lieu de te trouver toujours sur les bords, tu finiras par trouver le juste milieu.
    Faut bien regarder quoi !
    Mais bon, moi je sais que t'es miraude alors bien sûr, tout le monde ne le sait pas.
    Je te signale qu'il y a bal ce soir alors ouvre ta fenêtre !

    Posté par alain thomas, 17 juin 2012 à 16:14 | | Répondre
  • plus de tares

    Oui ben à force de côtoyer les extrêmes, on finit par les connaître . D'un côté, on se brûle ; de l'autre, on se gèle . Et ton corps, il te dit qu'il voudrait bien une bonne fois sentir les caresses de la brise légère et les doux rayons du soleil printanier .
    Il arrive un moment où on a compris qu'UN KILO DE POMMES PESE PAREIL QU'UN KILO DE POIRES SUR LA BALANCE !!!!!!!!!!!!!

    Posté par marie christine, 17 juin 2012 à 16:24 | | Répondre
  • Doux rayons du soleil

    Oui Marie, profitons de ce temps béni.
    En somme, tu veux dire qu'une pomme ne pèse pas plus lourd qu'une poire ?
    Bon, faudra que tu m'explique tout ça .
    Hi ! Hi !
    Le Alain il me traite de maraude MOÂ !!!

    Posté par Eve Lyne, 17 juin 2012 à 18:34 | | Répondre
  • Les extrêmes

    C'est pas mal les extrêmes à explorer.
    En ce moment c'est un feu d'artifices.
    On a beau dire, c'est quand même avec eux qu'il se passe le plus de choses non ?

    Posté par alain thomas, 17 juin 2012 à 19:52 | | Répondre
  • l'ami rôde ?

    Le Alain, il aime les extrêmes parce qu'il a besoin de sensations fortes . Tu sais, c'est un peu comme quand on a de la corne sous les pieds : on peut marcher sur des charbons ardents . Si on a la peau fine, le moindre grain de sable chatouille et donne de grands frissons .
    Mais on sait que les hommes ont le cuir épais ... (ha, ha, ha !) .

    Posté par marie christine, 17 juin 2012 à 20:36 | | Répondre
  • Le juste milieu

    La Marie, elle a quelque chose contre les hommes, pour sûr.
    On peut avoir de la corne sous les pieds et la peau très fine sur la voute plantaire.
    Il est où le juste milieu là ?
    Hein ?

    Posté par alain thomas, 17 juin 2012 à 21:35 | | Répondre
  • c'est pas le pied !

    Rassure-toi, Alain, je sais faire la différence entre un être humain et le masculin-féminin qui le compose .
    Le "mauvais" masculin est ce qui a gouverné le monde depuis des temps immémorables . L'ancien qui va disparaître . C'est ce qui provoque et perpétue les guerres, ce qui donne la sensation de pouvoir par les armes, ce qui séquestre, viole et tue des femmes et des enfants, ce qui roule à 200 à l'heure sur les autoroutes, ce qui profite de sa force ou de son statut de chef pour harceler et intimider, ce qui ne jure que par l'esprit de compétition, etc ...
    Le mauvais féminin en est la conséquence : faiblesse, dépendance, soumission ou révolte, dureté, provocation,jeux de séduction, etc ...
    Le juste milieu est le vrai respect mutuel, qui passe forcément par le respect de soi .
    Pour les pieds, vaut peut-être mieux faire comme les fakirs (hi, hi, hi) : maîtrise des sensations .

    Posté par marie christine, 18 juin 2012 à 12:51 | | Répondre
  • Correction

    Si je comprends bien, le mauvais féminin n'existe pas au départ.
    Tout vient du mauvais masculin.
    Même la légende d'Adam et Eve n'est qu'une légende n'est-ce pas ?

    J'en profite la Marie, pour te dire :
    Quant on parle de mauvais, c'est que l'on juge. Tu sais, on dit souvent "faut pas juger", et bien on ne fait que ça.
    Comme si les hommes portaient le mal et pas les femmes.
    Soyons sérieux !

    Toi, tu vas finir dans le puits, je le sens.
    Mouhahahaha !!!!

    Posté par alain thomas, 18 juin 2012 à 13:39 | | Répondre
  • Question de conscience

    Moi je me dis que oui le mal vient des hommes... parce que ce sont eux qui ont le pouvoir... et dans un monde où les femmes auraient le pouvoir... le mal viendrait d'elles...
    Étant donné l'état de conscience où l'humanité se trouve présentement, aussi bien chez les femmes que chez les hommes... on en sort pas.

    Posté par kea, 18 juin 2012 à 15:59 | | Répondre
  • Les Mutants de l'espoir

    Eh bien, les amis...
    On est pas sorti de l'auberge avec Adam et Eve !
    Vos propos me renvoie à Mamydou.
    Un texte vraiment très intéressant, pour ne pas dire lumineusement éclairant.
    Si vous voulez bien y jeter un oeil:

    Site Marie Jeanne EDEL : Lettre à Patrick.

    Posté par Eve Lyne, 18 juin 2012 à 16:08 | | Répondre
  • Hello ! Kea

    Tu sais quoi Kea ?
    Moi, je crois fermement que les femmes sont bien plus môvaises que les hommes.
    (juste dans le creux de ton oreille, je te dis celà présentement...)
    Car, demain je te dirai (dans le creux de l'oreille): Le meilleur ne vaut pas....
    Zut ! J'ai perdu la suite !!!

    Posté par Eve Lyne, 18 juin 2012 à 16:23 | | Répondre
  • Je passe le Témoin

    Sur ce sujet les deux féministes là (vous vous êtes reconnues), je laisse faire ma pote Lyne.
    Au moins, je suis sûr qu'elle sera lumineuse de bon sens.
    N'est-ce pas Lucie ?

    Posté par Alain Thomas, 18 juin 2012 à 16:53 | | Répondre
  • harmonie

    Mon petit Alain, si tu te donnes la peine de lire ma première phrase : "Je sais faire la différence entre un être humain et le masculin/féminin qui le compose" . Je le répète : il ne s'agit pas de la vieille lutte entre les hommes et les femmes, mais de réfléchir sur notre propre masculin et féminin .
    Un fruit, quand il est pourri, on ne le juge pas, on dit simplement qu'il est mauvais, voire nocif . On ne l'accuse pas, on ne le méprise pas, on se voit tout simplement au regret de le jeter .
    Adam et Eve vivaient au paradis terrestre qui était de vibration féminine (le féminin idéal en nous) : harmonie, joie, douceur, amour, beauté ...
    Adam jouait son rôle de bon masculin, c'est à dire sans empiéter sur le territoire de l'autre, sans chercher à dominer, tenant compte des intuitions d'Eve et les mettant à exécution . Il était créatif, créateur au service de la divine création .
    Puis, l'apparition du mental est venue tout bouleverser . Les hommes ont commencé à jalouser le pouvoir de vérité de l'intuition féminine et ont compensé en utilisant leur force physique, puis inventé les armes, etc ...
    Mais on découvre maintenant qu'on a tous un masculin et un féminin en nous . Adam et Eve ne sont pas des personnes séparées, ils représentent symboliquement ces deux parts idéalement harmonieuses de nous-mêmes .
    Le long périple du mental était nécessaire pour développer notre conscience d'être .
    A l'origine, nous étions heureux mais inconscients de l'être . Quand nous aurons le bonheur conscient, ce sera encore plus extraordinaire .
    Pour cela, il faut à présent privilégier le coeur plutôt que le mental ; l'intuition plutôt que le pouvoir et la force physique .
    En cela, n'importe quel homme et n'importe quelle femmes sont concernés .

    Posté par marie christine, 18 juin 2012 à 18:00 | | Répondre
  • C'est trop long

    Arrête tes conneries Marie !
    Je dis pas ça méchamment hein, tu commences à me connaître depuis le temps mais là, ce sont des élucubrations.
    Parfois tu donnes l'impression de tout savoir, dans les moindres détails. On peut même se demander si tu te fous pas un peu de nous là.
    Je rigole hein, enfin, je veux dire que je dis ça en rigolant mais c'est quand même dingue quoi, relis-toi et tu verras, tu va te marrer c'est sûr.

    "Adam et Eve vivaient au paradis terrestre qui était de vibration féminine (le féminin idéal en nous) : harmonie, joie, douceur, amour, beauté ...
    Adam jouait son rôle de bon masculin, c'est à dire sans empiéter sur le territoire de l'autre, sans chercher à dominer, tenant compte des intuitions d'Eve et les mettant à exécution . Il était créatif, créateur au service de la divine création .
    Puis, l'apparition du mental est venue tout bouleverser . Les hommes ont commencé à jalouser le pouvoir de vérité de l'intuition féminine et ont compensé en utilisant leur force physique, puis inventé les armes, etc ..." bla bla bla, bla bla bla...

    Bon je sais pas moi, je vais essayer.
    Là, c'est un jeu n'est-ce pas ?
    On a bien dès le départ un mâle et une femelle, c'est bien le jeu de la création ? Mais ça, c'est l'illusion de la forme, la magie créatrice parce qu'en fait, dans l'esprit de chacun, il n'y a pas de sexe... du tout. On est d'accord là !
    Le sexe, il existe uniquement sur la forme.
    Tiens regarde !
    Je te montre mon zizi. Tu me montres le tien. Enfin non t'en as pas. Tu vois ce que je veux dire ? Tout est dans le zizi sur la forme. C'est ça la dualité. La dualité n'est rien d'autre qu'une histoire de zizi qui rentre dans une caverne appelée utérus ou vagin peu importe.
    Si tu réfléchis bien, toute la création est basée sur le sexe, pas la pornographie mais le sexe.
    Mais s'agissant de l'esprit, il n'y a pas de sexe. Et ça, c'est notre vraie nature.
    Notre passage ici, merveilleux, est très court. Nous sommes dans la non dualité à peu près tout le temps, sauf si nous renaissons bien sûr.

    Notre nature immuable est sans forme et sans sexe.
    Et le sexe n'est qu'apparence, uniquement apparence.
    Ensuite ton histoire de bla bla bla est intéressante parce qu'elle décrit assez bien ce que le zizi a fait comme dégâts en se prenant pour quelqu'un avec une obligation qu'il s'est donnée tel un coq.
    Et la femme, en enfantant, s'est également prise pour quelqu'un avec d'autres obligations.
    Sur ce point oui. Dans le jeu de la création et de la dualité, les hommes et les femmes sont différents, même si c'est une illusion. Tant qu'ils auront cette forme-là, il y aura toujpours la dualité homme/femme, la dualité illusoire de la forme.

    Pour le masculin/féminin, c'est différent.
    Moi par exemple, je suis féminin.
    Vénus est ma planète.
    Toi je sais pas ce que t'es mais je ne pense pas que ton signe soit féminin.
    Donc tout ça ne signifie pas grand chose.
    Faut arrêter avec le machisme et le féminisme, c'est ridicule, dépassé.

    Notre mission est de libérer les femmes. C'est la seule chose qui compte.
    Parce que ce qui est vrai dans l'histoire du jeu de la création, c'est que les hommes ont profité de leur force physique pour l'imposer aux femmes. Comme les femmes possèdent la beauté et la finesse, elles les ont imposées pour faire croire aux hommes qu'ils avaient le pouvoir.
    Après c'est une histoire de personnes.
    Pourquoi untel va s'entendre avec unetelle, sans problème, je veux dire au lit bien sûr ?
    Pourquoi des êtres s'attirent comme s'ils se connaissaient depuis longtemps ?
    Pourquoi d'autres sont incapables de s'entendre, de se sentir, se toucher, faire l'amour quoi ?
    Cela ne s'explique pas. Il y a des groupes d'âmes, des complémentarités d'auras, c'est comme ça.

    Mais ça, c'est dans le jeu de la forme.
    Lorsque deux âmes se connaissent déjà dans le sans forme et se retrouvent. Alors là, c'est exceptionnel.
    A ne pas rater !

    Posté par alain thomas, 18 juin 2012 à 23:38 | | Répondre
  • singeries

    C'est tiré par les cheveux, ton histoire !
    Bon, je sais qu'un jour on sera tous d'accord . Alors, pas de soucis .
    Si on discute et se chipote, c'est sans doute qu'il y a un filon à découvrir . C'est un mince chemin sinueux que l'on débroussaille pas à pas dans une forêt épaisse, sachant intuitivement qu'il mène à une clairière ensoleillée .
    En attendant, t'es sacrément casse-pieds ! Toujours à chercher des poux ! Mais l'homme descend du singe ... (mouahaha !) .

    Posté par marie christine, 19 juin 2012 à 08:00 | | Répondre
  • Yes

    J'étais fatigué hier soir.
    L'homme ne descend pas du singe... foutaises.
    Casse-pieds tu dis ?
    Tu me fais marcher là !

    Posté par alain thomas, 19 juin 2012 à 13:33 | | Répondre
Nouveau commentaire