Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

23 mai 2012

Kergonan

IMG_0878

 

Torturés par les rafales du vent, les arbres s’agitaient dans tous les sens, prêts à lâcher prise pour s’envoler dans le ciel. Une pluie fine s’abattait sur nos visages. Nous étions dans la presqu’île de Quiberon et la tempête faisait danser la mer. Ce n’était pas un slow mais plutôt un rock and roll. Les vagues venaient fracasser les rochers laissant s’envoler l’écume vers les lourds nuages. Temps d’apocalypse que tous les badauds venaient prendre en photos sur la côte sauvage. Ma femme et moi aimons beaucoup cette région que nous connaissons depuis l’enfance. Nous y revenons une fois par an comme un pèlerinage.

plouharnel_abbayesteanneQu'elle est belle la Bretagne avec ses couleurs grises et argentées, ses toits  en ardoise, ses petits chemins côtiers surplombant la mer, ses criques où l’on peut se cacher et ses voiliers qui tanguent entre deux vagues. Une odeur de varech vous accompagne tout le long de la promenade. Que faire un jour de tempête ? Nous décidons d’aller à Auray. On quitte la presqu’île et juste à la sortie de Plouharnel, je vois un panneau indiquant «  Abbaye St Anne de Kergonan, 1ere à droite ».

Il y a plusieurs années que j’ai envie d’aller visiter cette abbaye. Aujourd’hui, c’est le jour idéal. Hop, 1ere à droite et 300 mètres plus loin, le parking de l’abbaye, un vaste parking avec sur le côté un hôtel en construction. Une grande affiche indique qu’il s’agit d’un hôtel réservé aux pèlerins qui souhaitent faire une retraite dans l’abbaye. Nous entrons dans la cour et nous nous dirigeons vers la chapelle. Nous ouvrons timidement la porte et pénétrons à l’intérieur. Personne dans la chapelle. Chouette un moment pour méditer !. La chapelle  est très dépouillée : que du béton et du bois avec un grand crucifix, placé derrière l'autel, et qui nous fait face. Jésus est crucifié devant nous. Cela intimide un peu. J’aime bien rester ainsi assis dans le silence. J’entendais le vent gémir à l’extérieur quand des pas furtifs se firent entendre. Un moine passa devant nous et se dirigea au premier étage, là où se trouvait un harmonium. Il se mit à jouer un air très doux. C’était le nirvana : le vent, l’harmonium, une atmosphère propice au recueillement et le christ qui nous surveillait. Nous sommes ainsi restés un bon moment.

L’abbaye regroupe une trentaine de bénédictins et est située à une centaine de mètres d’une autre abbaye, l’abbaye de St Michel de Kergonan où vivent des bénédictines.

A St Anne de Kergonan, il ya une boutique où les moines vendent divers produits (business is business !) : livres religieux, miel, fromages, huiles essentielles. Je prends un prospectus de l’abbaye et y découvre qu’un personnage, assez connu dans les milieux spirituels, a passé une partie de sa vie à Kergonan. Il s’agit d’Henri Le Saux qui entra dans l’abbaye à l’âge de 19 ans et qui, attiré par l’Inde et l’Hindouisme, décida de quitter Kergonan pour fonder, en Inde, un ashram. Henri Le Saux est un bel exemple d’œcuménisme spirituel. Bien sûr cela ne se fit pas sans un déchirement entre ces deux courants religieux, mais Henri Le Saux persista et termina sa vie en ermite, loin des turbulences du monde. Voilà bien un chercheur qui ne fut pas sectaire !!
Prophète du dialogue inter-religieux, pionnier de l'inculturation, mystique de haute volée : voilà Le Saux.
Le sauxIl paraît à cet égard un précurseur dans son contact avec le monde de l'Inde, comme Teilhard de Chardin l'a été dans son contact avec le monde de la science. Même audace de pensée, même vocabulaire éclaté, chez tous deux un drame : l'écartèlement entre foi au monde et foi au Christ chez l'un, entre advaïta et foi chrétienne chez l'autre. Dans les deux cas, une expérience mystique de haut niveau

Le vent persistait et les arbres résistaient…..Trois minutes après avoir repris la voiture nous étions à Auray, une petite ville typique de la Bretagne avec, aux pieds des remparts, un tout petit port bien charmant. Et si on allait déguster une  bonne crêpe. . .

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Kergonan

  • Ah la Bretagne !

    Bien belle balade Daniel !
    Propice à la méditation et aux ressentis ...

    Posté par PLV, 23 mai 2012 à 12:45 | | Répondre
  • nirvana

    Belle balade, en effet !
    Dommage pour le Christ, y a que lui qui n'y était pas, au nirvana .
    (Oh, la vilaine provoc !)

    Posté par marie christine, 23 mai 2012 à 16:17 | | Répondre
  • La Croix

    Quand cessera-t'on de flanquer le Christ en croix, de partout ?!
    N'est-il pas vivant au milieu de nous !!!

    Ah! la Bretagne ...
    Le ciel bas, les mouettes, les vagues, les enfants qui jouent, qui crient...
    Souvenirs magnifiques.
    Je crois que j'y ai laissé un peu de mon âme.
    Y'retournerai-un jour... Qui sait ?
    Peut-être dans quelques siècles.

    Posté par Eve Lyne, 23 mai 2012 à 18:21 | | Répondre
  • Le Christ

    Dans les églises, j'ai rarement vu le Christ ailleurs que sur la croix. Bien sûr, il a souffert mais on pourrait parfois donner une autre image de lui.

    Posté par Daniel, 23 mai 2012 à 18:25 | | Répondre
  • poussière du passé

    J'ai vu sur des vitraux de Chagall à la cathédrale de Reims, un Jésus joyeux, coloré, vivant . Un régal ! Et comme par hasard, j'y ai respiré un air pur, léger, vivifiant .
    Ca fait plus de 2000 ans qu'il nous demande de le déclouer . mais les clous, ils sont plantés dans nos têtes .
    La souffrance, la torture, la mort, on y tient dur comme fer !
    Le jour où on supprimera tous les crucifix de France et de Navarre, nous serons dans un nouveau monde .
    Y en a marre !!!

    Posté par marie christine, 23 mai 2012 à 18:36 | | Répondre
  • Photo

    Tu aurais du prendre une photo !

    Posté par Daniel, 23 mai 2012 à 19:01 | | Répondre
  • La Croix, c'est dépassé

    Oui c'est affligeant quand on y pense.
    Un homme si bon, si intelligent.
    A mon avis, ils ont fait exprès, ceux qui ont dicté la Bible et bâti les églises.

    Ça me fait penser aux jeux vidéo violents. Pourquoi toujours la souffrance, la torture, la mort ?
    T'as raison Marie.

    Posté par alain thomas, 23 mai 2012 à 20:52 | | Répondre
  • quel message ?

    Ben oui, y a pas photo !
    (y avait pas d'appareils dans ce temps-là (hi, hi)

    Hé, PLV, ne boude pas ! Je sais que tu n'aimes pas les vitraux de Chagall, et en plus je fais sacrilège à l'Eglise catholique. Mais reconnais que Jésus, il est quand même plus sympa à voir vivant et en bonne santé que misérable et ensanglanté . C'est justement parce que je l'aime que je dis ça .
    L'Eglise passe son temps à citer ses paroles de vivant tout en vénérant sa mort . Faudrait savoir !
    Il a souffert pour nous sauver . Il a accompli sa pénible tâche, et c'est comme si on prolongeait son supplice éternellement, comme si on voulait perpétuer la souffrance, comme si on voulait que l'amour soit toujours triste . Ce n'était pourtant pas son message .
    Il y a une contradiction quelque part ...

    Posté par marie christine, 23 mai 2012 à 22:14 | | Répondre
  • Une promenade où le souffle était le maître des pas pour ne faire qu'un avec le grand tout . Bonne soirée Arlette

    Posté par Arlette, 23 mai 2012 à 23:07 | | Répondre
  • Tu as raison !

    Oh oui Marie-Christine, tu as grandement raison !
    Et, comme toi, je n'ai pas de réponse.
    J'aime les paroles du Jésus qui est vivant dans son Evangile. J'aime l'Eglise qui me guide.
    Et, en même temps, je ne cesse de croiser des calvaires et des crucifix. Même au dessus de mon lit, tu te rends compte ! Ils me replongent dans ces atroces souffrances de la Passion, sous le gouvernement de Pilate, à Jérusalem.
    Alors, j'écoute les grands spirituels (Teilhard de Chardin, Jean Vanier, Litta Basset entre autres) et je tente d'entrer dans leur façon de croire, de pardonner et d'aimer.
    C'est pourquoi j'apprécie tellement de courir les lieux de retraite, comme Daniel à Kergonan, mais pas seulement un court passage de quelques heures : de 2 ou 5 jours. Et c'est super ! On y traverse des temps de communion intense, de beauté intérieure, mais aussi des moments désertiques pas possibles. Où l'on se dit : "Qu'est-ce que je fous ici ?" Mais c'est ça aussi un des aspects de notre vie.
    Quant aux vitraux de Chagall, j'adore ses couleurs chatoyantes. Mais c'est vrai que je déteste ses visages, ses silhouettes et ses scènes enchevêtrées.
    Je préfère de beaucoup les vitraux figuratifs modernes de la chapelle du Foyer de Charité de Courset ou de l'église de la communauté des Béatitudes au domaine de Burtin à Nouan-le-Fuzelier. Ils m'aident à prier.
    Hier soir, après avoir lu ton commentaire sur les vitraux de Reims, j'ai cliqué sur des sites extra pour tenter de retrouver ce visage paisible dont tu parles.
    Voici un lien :
    http://www.cordier2.free.fr/reims/pages/vit1.htm
    et :
    http://www.cordier2.free.fr/reims/pages/vit2.htm
    Bon aprem à chacun.

    Posté par PLV, 24 mai 2012 à 13:10 | | Répondre
  • Richesse

    Quel article tellement riche sur des sujets que j'aime tant. Ma Bretagne, la méditation en un lieu privilégié, Henri le Saux. Je suis abondamment nourrie par ton texte. Je reviendrai lire pour un petit dessert ... Amitiés philosophiques.

    Posté par Ariaga, 24 mai 2012 à 17:36 | | Répondre
  • A propos de la Croix.

    Nous connaissons tous la Croix et le Christ Crucifié de l'Église Catholique Romaine.

    Chez les Protestants, la Croix est toujours nue, pour satisfaire au deuxième des dix commandements : "Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses..." (Exode XX,4). Une amie protestante m'a précisé, quant à elle, que le Christ n'est plus sur la Croix car il est au milieu de nous. Ceci me paraît plus près de nous que l'Exode...

    Mais le plus curieux, c'est le Christ Crucifié SANS Croix ! J'en ai découvert plusieurs mais je n'en connais plus la signification spirituelle.

    Dans un alpage du Valais, en 1969, j'ai croisé un "Crucifix" et tout son matériel : Croix, mini-échelle, marteau, tenailles, le tout fixé sur la Croix...

    A Tancrémont, près de Banneux, à 25 km de Liège, lieu d'apparition de la Vierge et pèlerinage des gens du voyage, il y a une petite chapelle dont le Christ en Croix est vêtu d'une aube (le tout en bois sculpté). Il est appelé "le Vieux Bon Dieu de Tancrémont". Des pèlerins viennent de loin pour le vénérer (dont les gens du voyage).

    ... et toutes les croix de fantaisie qui "sévissent" ici et là.

    Bonsoir à toutes et à tous.

    José.

    Posté par José, 24 mai 2012 à 19:25 | | Répondre
  • Crucifiés

    Bonjour cher José,

    Les hommes étaient barbares et cruels au temps de Jésus.
    Catherine Emmerich dans ses visions donne des détails insoutenables ...

    Cette image du Christ en croix que l'Eglise nourrit, il est temps d'en sortir.
    J'ai entendu aussi quelque part, qu'Il n'est plus sur la croix, puisqu'Il est vivant au milieu de nous !
    Il y a quelques années, un film bien sanglant n'a sans doute pas eu le succès mérité, car alors, il n'y aurait plus de croix nulle part ! Je crois.
    Serions-nous toujours aussi barbares que de méditer devant le Crucifié ?
    Humm...

    Posté par Eve Lyne, 25 mai 2012 à 05:53 | | Répondre
  • La Marseillaise

    On peut s'étonner de notre vision de Paix dans le monde.
    La violence a du succès. Les premiers jouets que les enfants reçoivent des adultes, sont des armes en plastique.

    "On s'extasie encore sur la Marseillaise, chant de vengeance, de sang,et de guerre...
    Il faut changer notre Hymne National si nous voulons parler de Paix !!!"
    (texte "piqué" sur le site de Marie Jeanne Edel: Chez les Druides, 23 mai 2012).

    Il parait qu'on avance...???
    Alors, il me faut des lunettes !

    Posté par Eve Lyne, 26 mai 2012 à 06:04 | | Répondre
  • Oecuménisme...Universalité

    "Certainement, c'est rassurant de faire partie d'une grande famille spirituelle, mais on arrive rapidement à une sorte de marginalisation, à fermer les yeux sur le reste du monde et à se détacher du plan d'action terrestre."

    "Il y a également une sorte d'égoïsme à n'évoluer que parmi les gens qui pensent comme nous."

    (Site Marie Jeanne EDEL: Chez les Druides, 23 mai 2012 .)

    Posté par Eve Lyne, 26 mai 2012 à 06:35 | | Répondre
  • Venez à moi ...

    En fait, il y a un Jésus crucifié sur les vitraux de Chagall à Reims, mais il a l'air tellement peu crucifié avec son visage serein et ses bras écartés qui semblent appeler au rassemblement !
    Puis il y a la montée en gloire dans un rouge chatoyant ...

    Posté par marie christine, 26 mai 2012 à 11:37 | | Répondre
  • Humm...

    Tout de même, Marie...
    Tu avoueras que lire entre les lignes, n'est pas donner au commun des mortels !

    Alors, pour les images...
    Alors, pour les vitraux...
    Alors, pour les tableaux...
    Alors, pour les idiots :
    "QUEL BOULOT !" Ho ! Ho !

    Posté par Eve Lyne, 26 mai 2012 à 11:57 | | Répondre
  • pas d'images

    Les liens de PLV ne marchent pas !
    PLV, faut recommencer .

    Posté par marie christine, 26 mai 2012 à 19:29 | | Répondre
  • Oui c'est vrai !
    C'est désactivé !
    Dommage ...

    Posté par PLV, 21 juillet 2015 à 00:08 | | Répondre
Nouveau commentaire