Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

13 mai 2012

L'art d'être bien

Si vous ne voulez pas être malade... Exprimez vos sentiments

Les émotions et les sentiments refoulés, réprimés, finissent par vous rendre malade: troubles gastriques, ulcères, douleurs lombaires. Avec le temps, la répression des sentiments favorise l'émergence d'un cancer. Alors, faut se trouver une oreille attentive pour partager notre intimité, nos secrets, nos erreurs. Le dialogue, la parole comme les mots sont de puissants remèdes et une excellente thérapie !

Si vous ne voulez pas être malade... Prenez des décisions.

bien-etre-mauveUne personne indécise demeure dans le doute, l'anxiété, le désespoir. L'indécision favorise l'accumulation de problèmes, de soucis et même d'agressions. L'histoire de l'humanité est basée sur la prise de décision. Décider, c'est savoir quand renoncer, quand perdre des avantages ou des valeurs pour en gagner de nouvelles. Les personnes indécises sont victimes de troubles ou maladies gastriques, de douleurs associées à la nervosité et des problèmes de peau.

Si vous ne voulez pas être malade.... Trouvez des solutions

Les personnes négatives ne trouvent point de solutions et grossissent les problèmes. Ils préfèrent se lamenter, se plaindre et s'installer dans le pessimisme. Une abeille est petite mais elle produit une des plus délicieuses substances, le miel. Nous devenons ce que nous pensons... Il est préférable d'allumer une allumette que de se plaindre de la noirceur. La pensée négative génère une énergie négative qui se transforme en maladie.

Si vous ne voulez pas être malade... Ne vivez point pour les apparences

Celui qui cache la réalité, fait semblant et veut toujours donner l'impression que tout va bien. Il veut être perçu comme parfait, facile à vivre etc. tout en accumulant des tonnes de poids inutiles. C'est comme une statue de bronze avec les pieds moulé dans la glaise. Il n'y a rien de plus mauvais pour la santé que de vivre pour les apparences comme les facades. Ce sont des gens avec beaucoup de vernis et peu de substance. Leur destinée c'est la pharmacie, l'hôpital et la douleur.

Si vous ne voulez pas être malade... Acceptez.

Le refus de l'acceptation et l'absence de l'estime de soi nous aliénie. Faire avec qui nous sommes prédispose à une vie en santé. Ceux qui n'acceptent point ce fait deviennent envieux, jaloux, imitateurs, ultra compétitifs et destructeurs. Soyez accepté comme vous êtes, acceptez d'être accepté et acceptez la critique. Cela relève de la sagesse, du gros bon sens et thérapeutiquement bon.

Si vous ne voulez pas être malade... Faites confiance.

Celui qui ne fait pas confiance, ne communique point, n'est pas ouvert et est incapable de créer des relations stables et profondes. Il ne sait pas comment établir une amitié sincère. Sans confiance il ne peux y avoir de relation. La non confiance est typique de manque de confiance en soi et en ses moyens.

Si vous ne voulez pas être malade... Ne vivez point dans la tristesse.

Vivez dans la bonne humeur et le rire, reposez-vous et soyez heureux. Ces facteurs vous apporteront l'équilibre et la santé. Une personne heureuse a la capacité de changer son environnement peu importe où elle vit. "La bonne humeur nous sauve des mains du docteur". La joie de vivre c'est la meilleure thérapie pour rester en santé.

L'art d'être bien - Dr Drauzio Varella

Ce texte figure sur le blog d'Arlette:http://voies-de-lumiere.over-blog.fr/

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur L'art d'être bien

  • Savoir prendre certaines décisions

    Oui, tout cela est si vrai et peut paraître simple mais voilà, ce n'est pas si simple.
    Pour ma part, dans ces conseils auxquels j'adhère bien sûr, je pense qu'il y en a un essentiel qui s'impose lorsque je regarde ma vie.
    Il y a parfois des décisions importantes à prendre et je ne les ai pas toujours prises eu égard à ceux qui vivent autour de moi.
    C'est une erreur fondamentale.
    Il n'est jamais trop tard pour prendre les décisions qui s'imposent, même si elles sont cruelles pour les autres... les plus proches.
    Plutôt que me conseiller de prendre plus soin de moi, une amie chamane que je consultais récemment me disait comme pour mieux me faire comprendre :
    "Foutez la paix aux autres !"
    Excellente remarque.

    Posté par alain thomas, 13 mai 2012 à 09:38 | | Répondre
  • J'aime le conseil de la chamane de Thomas !!
    Merci pour ce partage et la découverte du site d'Arlette

    Posté par veronique, 13 mai 2012 à 11:28 | | Répondre
  • Partageons nos réflexions , nos découvertes cela nous permet d'avancer plus facilement .
    J'aime bien l'illustration accompagnant le texte comme une goutte d'espèrance que nous adresse la fleur de notre coeur. Bon dimanche Arlette

    Posté par Arlette, 13 mai 2012 à 12:10 | | Répondre
  • Pensées versus actions

    Purs en pensées, en paroles et en actions!
    Nous pensons santé, parlons santé mais les actions ne suivent pas.
    Au risque d'être traitée de d'alarmiste j'attire l'attention sur le continent de débris de plastic qui est en train de se désagréger dans le Pacifique et de migrer dans la chaîne alimentaire. S'attendre à ce que nos enfants soient en santé est utopique selon moi, eu égard à la détérioration de l'environnement par les manipulations génétiques, les pesticides, les radiations nucléaires, les ondes et micro-ondes qui nous bombardent de plus en plus, etc... peu importe les pensées positives qu'on entretient, il faut aussi agir, et vite!

    Posté par kea, 13 mai 2012 à 15:05 | | Répondre
  • Foutre la paix

    "Foutez la paix aux autres!"
    Excellent conseil en effet
    sauf que...
    si je vois un grand feu s'approcher de quelqu'un qui dort
    il n'est pas temps de lui foutre la paix!

    Posté par kea, 13 mai 2012 à 15:14 | | Répondre
  • Foutez la paix aux autres

    Sage conseil de la chamane. Pour moi cela signifie: laisser les autres vivre sans les inonder de conseils.
    La chamane aurait du rencontrer ma mère!

    Posté par Daniel, 13 mai 2012 à 22:01 | | Répondre
  • Humm...

    La chamane devait être en colère ce jour là .
    Si le Alain se mettait à nous foutre la paix tout d'un coup...
    Qu'est-ce qu'on s'ennuyerait alors !

    Vive les gardiens de la Paix...
    Hi ! Hi !

    Posté par marie christine, 14 mai 2012 à 17:01 | | Répondre
  • Rectif

    Je précise que le post ci-dessus n'est pas de moi mais de l'Eve Lyne qui squatte mon hâvre de paix en ce moment . Elle s'amuse avec mon ordi pendant que je suis au travail !
    (mais j'avoue que je suis assez d'accord avec elle, hi, hi) .

    Posté par marie christine, 14 mai 2012 à 17:35 | | Répondre
  • Foutez moi la paix !

    Ben oui Koi ?!
    Je suis tellement aux anges dans ce trou perdu...
    J'y pense plus de changer d'identité.
    Hi ! Hi !

    Posté par Eve Lyne, 14 mai 2012 à 17:40 | | Répondre
  • c'est une vérité

    oui ce texte est plein de bon sens

    ne dit-on pas:
    "à coeur content, point de médicaments"

    Posté par sylviesisi57, 14 mai 2012 à 23:38 | | Répondre
  • eve et marie

    comme vous êtes drôles les filles!!!!

    quel délice de vous lire!

    je voudrai vous dire à vous 2 et à daniel, ainsi biensûr de les amis du blog de daniel d'aller vous détente au cinéma...
    j'en reviens à l'instant et j'ai adooooooooooooooré le film:
    "Idian Palace"
    belle musique et belle histoire sans complications
    cela coule super bien.

    une très bonne soirée!

    Comme nous aimons partager n'est-ce pas, fallait vous le signaler... allez-y

    de très belles rides des acteurs, on en ressort oxygénés!
    il s'agit de l'histoire de retraités qui décident d'aller vivre dans un ancien palace en inde.

    pas une mauvaise idée comme le font actuellement
    quelques uns en s'installant au maroc par exemple
    la vie est moins chère et certains préfèrent devancer la maison de retraite
    en s'unissant en petites communautés ils peuvent
    avoir quelques employés de maison et vivrent selon leur goût...
    Peut être la solution pour éviter le mourroir
    vivre avec même quelques couacs au début,mais toujours mieux que de ne rien tenter du tout...

    @ Alain t'inquiètes pas, tout ce qui doit se faire
    se fait en temps et en heure voulue.
    on ne veut peiner personne surtout pas notre entourage. Parfois les decisions ne sont pas faciles mais chacun au fond de son coeur sait la réponse. La prière nous éclaire et la joie de vivre simplement nous illumine, des touts petits riens
    du quotidien sont des petits bonheurs ...si nous acceptons d'aimer avec un grand A.
    Même notre plante verte hi hi!
    Daniel oui le 5 c'est déménagement, changement
    actuellement c'est déménagement dans mon cerveau
    hou là là!

    Bonne et douce nuit à vous

    Posté par sylviesisi57, 15 mai 2012 à 23:40 | | Répondre
  • oups c'est le film indian palace...

    Posté par sylviesisi57, 15 mai 2012 à 23:57 | | Répondre
  • liberté

    Merci pour l'info, Sylviesissi . Tu me donnes envie de voir ce film car le sujet m'intéresse beaucoup . Je suis convaincue que la génération actuelle qui peuple les maisons de retraite est la dernière du genre . La génération mai 68 a rompu avec les vieilles formules ancestrales . Elle est sportive, intellectuelle, revendicative et n'acceptera pas les mouroirs infantilisants . Qui va se contenter de séances de scrable, de dominos et de tricot pour occuper ses journées ? Qui va accepter de se faire houspiller pour dormir à 20h, manger la sousoupe, prendre ses cachets ... ?
    Des initiatives commencent à fleurir, en France aussi : des communautés de retraités qui prennent en main leur vie, avec toutes sortes d'activités intéressantes . L'âge n'est pas synonyme de décrépitude, sauf si on considère que l'être humain est un corps de chair et rien de plus . D'ailleurs, le bien-être physique et moral conservent aussi la santé du corps .
    Il est temps de se libérer de tous ceux qui prennent possession de nos corps et de nos âmes dès la naissance : médecine, école, pouvoir administratif, pouvoir politique, police, banques, armée .

    Posté par marie christine, 16 mai 2012 à 10:25 | | Répondre
  • marie

    il s'agit d'un film très très agréable qui fait rire, pleurer et surtout pas de prise de tête
    vas rapidement car cela m'étonnerait qu'il reste longtemps à l'affioche car le titre est peu racolleur et l'affiche n'en parlons pas....môche

    profites du billet gratuit le mardi avec cinéday
    si tu es chez orange (oups pas le droit de faire de pub)

    pardon Daniel...la musique super et l'histoire très sympa

    les acteurs géniaux qui nous transmettent quelque chose..
    a voir surtout pour ceux qui se croit fini et n'aime pas leurs rides
    bonne journée
    et puis en se moment j'ai envie de joie, d'espoir autour de moi
    marre des conseilleurs et prêchi-prêcha
    parfois être légers permet aussi d'avancer
    bonne et belle journée à tous

    Posté par sylviesisi57, 16 mai 2012 à 11:07 | | Répondre
  • certains tristes diront trop de bons sentiments !
    ben moi je dis: les bons sentiments existent dans la vie courante...

    Posté par sylviesissi57, 16 mai 2012 à 11:12 | | Répondre
  • Liberté ou/et anarchisme

    Finalement, ce que tu dis Marie me fait penser à cette idéologie tant décriée, si mal comprise et surtout qui effraye tant les pouvoirs en place. Je veux parler de l'anarchie.

    Quand on comprend bien le sens que représente cette idéologie politique, on voit pourquoi l’état s’y oppose férocement, et nous montre les « anarchistes » comme étant les pires terroristes.
    Anarchie : "Idéal politique qui refuse toute forme de pouvoir. Chaque personne est égale et vie en parfaite autonomie. Ce système est basé sur la liberté absolue et personne ne commande personne."
    Bref, le paradis ...!

    Pierre Kropotkine a ancré l’anarchisme dans la science et l’universalité de la pensée. Il est un des patrimoines de l’humanité à (re)découvrir de toute urgence.

    "L’anarchisme c’est de fait l’ordre sans l’Etat. Antonin Artaud disait des anarchistes “qu’ils (les anarchistes) sont tellement épris de l’ordre qu’ils n’en supportent aucune caricature.” L’anarchisme n’est en rien le chaos politique et social, que la “bienpensance” et “bienséance” nous inculquent, bien au contraire. L’anarchisme n’est pas le nihilisme cher aux héros déracinés des grand romans de Dostoïevsky ; l’anarchisme est un ordre social et moral fondé sur l’égalitarisme et la justice sociale réels, non coercitifs, fondé sur la solidarité et la coopération, qui sont des parties intégrantes primordiales de la nature humaine, muselées et réprimées depuis des siècles, d’abord par la morale judéo-chrétienne, puis par le matracage des pseudo-sciences sociales fondées sur le malthusianisme et le darwinisme-social, qui ont enchaînés la conscience sociale et politique humaine aux boulets de l’ingénierie sociale, grande machine à broyer la démocratie et fabriquer le consentement oligarchique."

    Posté par alain thomas, 16 mai 2012 à 13:34 | | Répondre
  • la vraie liberté

    Oui Sylviesissi, ça m'intéresse vivement . Je vais essayer de le voir . Sinon, il sortira peut-être en DVD ...

    Tout-à-fait d'accord avec toi, Alain . On a donné au mot anarchisme une connotation caricaturale mais il n'est pas du tout ce que l'on croit . C'est le gouvernement de soi par soi-même .
    Il est vrai que pour en arriver là à grande échelle, il faudrait que chacun soit assez mûr pour être capable de se gouverner avec sagesse . Mais rien n'empêche de le faire à petite échelle . J'imagine très bien des cellules expérimentales par ci par là ... qui deviendraient des modèles d'une liberté possible, qui fonctionne .

    Posté par marie christine, 16 mai 2012 à 21:09 | | Répondre
  • Vive l'anarchisme !

    Ah! les amis, qu'il est bon de rêver debout...
    Quand nous serons capables de nous gouverner nous même, la terre sera lumineuse.
    Oui Alain, le Paradis !
    Dis donc Sylvie, la Marie, elle à autre chose à foutre que d'aller au cinéma.
    Son champs à tondre (entre autre)...
    Toutefois, Moi! j'irai voir ce film et je lui raconterai.
    Bon allez...
    En ce jour d'Ascension, je retourne élever mon esprit, en attendant l'ascension.
    Bonne journée à tous.

    Posté par Eve Lyne, 17 mai 2012 à 06:01 | | Répondre
  • eve

    faut quand même parfois savoir se détendre !
    savoir se faire plaisir car cela permet de mieux aider les autres (si toute fois cela nous interesse)...
    l'herbe attendra hein?
    pour ma part, mon esprit s'est élévé aujourd'hui au bord de la moselle au luxembourg à rémich où les péniches passaient lentement...
    les coteaux de vignobles (vin de moselle) régalaient mes yeux de leurs rangées harmonieuses.

    les terrasses étaient bondées et des musiciens roumains donnaient l'aubade.
    un vent de bien être flottait et le coeur était gai.
    une belle belote avec mes oncle et tante a fait plaisir à tout le monde...et hop sourire et discussion avec les tables voisines!!!!!

    Les têtes grises autour de nous ont ri, la serveuse adorable s'est assise à sa pause avec nous. quelque part nous avons communié avec cette belle nature et donné de la joie.
    des petits riens qui changent tout!!!!!
    (tiens c'est le titre d'un livre lu il y a peu)
    belle ascension pour moi

    Posté par sylviesissi57, 17 mai 2012 à 21:18 | | Répondre
  • A Sylvie

    Voilà un bon moment ! Il faut savoir profiter des plaisirs de la vie: un beau paysage, des rencontres. C'est ça la vie ! Alors savourons.
    Moi j'aime bien tout cela. Je suis un épicurien..

    Posté par Daniel, 17 mai 2012 à 22:15 | | Répondre
  • Le froid, le chaud - le bien, le mal

    Un professeur défia ses étudiants avec cette question :
    « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ? »
    Un étudiant répondit bravement :
    - Oui, Il l'a fait !
    Le professeur dit :
    « Dieu a tout créé ? »
    - Oui, Monsieur, répliqua l'étudiant.
    Le professeur répondit :
    « Si Dieu a tout créé, il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ».
    L'étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d'avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

    Un autre étudiant leva sa main et dit :
    « Puis-je vous poser une question, professeur ? »
    - Bien sûr, répondit ce dernier.
    L'étudiant répliqua:
    « Professeur, le froid existe-t-il ? »
    - Quel genre de question est-ce cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ? dit le professeur.
    Le jeune homme dit :
    « En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'ENERGIE. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'ENERGIE. Le zéro absolu (-460°F) est l'absence totale de chaleur ; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur. »

    L'étudiant continua :
    « Professeur, l'obscurité existe-t-elle ? »
    Le professeur répondit :
    - Bien sûr qu'elle existe !
    L'étudiant :
    « Vous avez encore tort Monsieur. L'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de LUMIERE. Nous pouvons étudier la LUMIERE, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour faire augmenter la LUMIERE blanche en plusieurs couleurs, et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de LUMIERE peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de LUMIERE présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de LUMIERE. »

    Finalement, le jeune homme demanda au professeur :
    « Monsieur, le mal existe-t-il ? »
    Maintenant incertain, le professeur répondit:
    - Bien sûr, comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal !
    L'étudiant répondit :
    « Le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de Dieu. Il est comme l'Obscurité et le Froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le Mal. Le Mal n'est pas comme la Foi, ou l'AMOUR qui existe tout comme la LUMIERE et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'AMOUR de Dieu dans son cœur. Il est comme le Froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune LUMIERE. »
    Le professeur s'assoit, abasourdi par une telle réponse.

    Le nom du jeune étudiant ? Albert Einstein.

    L'amour véritable de Dieu est l'unique voie de l'ASCENSION et du salut.
    Eveillez les consciences, afin d'œuvrer avec discernement pour le salut de la race humaine en perdition !

    Posté par alain thomas, 17 mai 2012 à 23:27 | | Répondre
  • Des petits riens qui changent tout

    Magnifique ! ton enthousiasme ma chère Sylvie...
    Pour l'heure vois-tu, je profite pleinement de ce que je ressens comme un cadeau du Ciel :
    Savourer chaque instant qui passe à observer la nature.
    Le chant des oiseaux, le vol des papillons.
    Là, devant l'ordi, mon esprit voyage dans le temps...
    Je scrute le vieux puits qui semble vouloir me raconter son histoire.
    (pourvu que les fantômes restent bien sages.)
    Je suis si bien que j'en oublie le monde.
    (Quelle égoïste, celle là.)
    Oui, je pense à MOI.
    Les autres, ils avanceront sans moi !

    Tiens ! juste maintenant, là devant la porte le Faisant passe tranquillement, chaque matin à la même heure, il cause même !
    Peut-être me souhaite-t'il une bonne journée, qui sait ?
    Quel émerveillement, tout simplement.

    On peut vivre en recluse et prier pour le salut de la race humaine en perdition, n'est-ce pas?
    Alain.

    Posté par Eve Lyne, 18 mai 2012 à 06:21 | | Répondre
  • Eve Lyne

    Oui.
    Attention !
    A trop regarder l'abîme (puits), l'abîme regarde en nous.
    Hi hi hi hi mouhahahaha !!!!!!

    Posté par alain thomas, 18 mai 2012 à 08:33 | | Répondre
  • absence

    Magnifique, ton texte, Alain ! J'adore .
    Toute douleur n'est qu'absence, finalement .
    Est-ce vraiment Einstein ? Je me demande ... parce qu'il a dit des bêtises aussi .

    T'inquiète pas Eve Lyne ! Tu peux regarder l'abîme en l'éclairant de ta lumière .
    Hi, hi, hi !

    Posté par Eve Lyne, 18 mai 2012 à 12:34 | | Répondre
  • Marie-Lyne

    Dîtes donc, à force d'utiliser le même ordinateur, vous oubliez de changer vos coordonnées, les deux là !!!
    Un coup la Lyne, un coup la Marie !
    Faudra arrêter le jaja s'il vous plaît ... et les cigarettes aussi ; la fumée passe partout, j'la vois d'ici moi.

    Dis Marie, tu crois que je serais capable de citer Einstein sans être sûr de mes sources ? Et pis c'est tout à fait lui ça ... non mais !
    Tu vois, t'es remplie de préjugés quand tu consommes de l'herbe non coupée (dixit Lyne ... euh ... le champ pas encore tondu là) et tu dis après qu'y faut pas juger. Faudrait savoir !!!

    Bon Lyne, fais gaffe au puits à Marie j'te dis et pis l'écoute pas ! Pour ce qui est de ta lumière, c'est grâce à la Dame Blanche et tu l'sais ça ! Alors fais gaffe j'te dis ; le puits, il est plein d'obscurité alors ne le regarde pas trop, surtout après avoir fumé du jaja et bu de l'herbe.
    Euh ... merde, j'suis bourré moi !!!

    Posté par alain thomas, 18 mai 2012 à 12:56 | | Répondre
  • daniel, eve et Alain

    chacun sa façon d'avancer n'est-ce pas? parfois avec lenteur mais toujours zen...ou presque.

    pour ma part il faut toujours que je tracte quelqu'un, ou des idées d'atelier santé avec cuisine des plantes (très mode en ce moment) car je connais les plantes depuis longtemps grâce à ma maman.
    Dessins , poterie et rêveries
    faut toujours que j'intervienne quand je sais trop de tristesse chez une personne
    dingue...
    avançons vers la lumière en plus elle est en moi.

    @ Eve a raison aussi le calme, la tranquilité, surtout la sérénité sont parfois nécessaire.

    @ Alain c'est super cette histoire! géniale!
    dieu est présent à chaque instant puisqu'il est en nous! débarrassons nous des scories d'éducation
    religieuses limitatives. Voyons le monde avec le coeur, les humains aussi!
    des petits riens au quotidien permettent une meilleure vie pour tous.
    testé et approuvé!!!!!!!!!

    Posté par sylviesissi57, 18 mai 2012 à 13:55 | | Répondre
  • Humm

    Moi ! Les amis, Je sais ceci:
    "La Vérité sort du puits. "

    Posté par Eve Lyne, 18 mai 2012 à 14:10 | | Répondre
  • Tout faux

    C'est pas le jaja ni l'herbe, c'est le Pinot .
    Et puits sans fond, vérité sans fin !

    Posté par marie christine, 18 mai 2012 à 14:58 | | Répondre
  • vision partielle

    Les grands hommes sont comme nous : ils disent des choses lumineuses et des bêtises .
    Comme la majorité d'entre nous, Einstein ne voyait qu'une partie de la vérité en déclarant :
    "Je crois au Dieu de Spinoza qui se révèle lui-même dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un Dieu qui se soucie du destin et des actions des êtres humains ."
    Un Dieu passif ...

    Posté par marie christine, 18 mai 2012 à 15:12 | | Répondre
  • La physique quantique

    Ouais ben tu vois Marie, je me sens bien dans sa phrase à Albert et je ne vois pas du tout un Dieu passif ici mais alors pas du tout.
    Si tu penses que Dieu est extérieur à nous alors je comprends mieux ta position mais j'avais cru comprendre ......

    Posté par Alain Thomas, 18 mai 2012 à 18:17 | | Répondre
  • un tout

    C'est pas moi, c'est Albert qui fait une séparation .
    You're talking to me ? You're talking to me ?

    Posté par marie christine, 18 mai 2012 à 20:41 | | Répondre
  • Ouais c'est çà ...

    Passe moi le talc ???
    Je rentre de Chamalière et la Marie en profite pour baragouiner en langue étrangère.
    Bon allez...
    Il y a bal ce soir.

    Posté par Eve Lyne, 18 mai 2012 à 22:21 | | Répondre
  • Ah non alors !!!

    Alors là Marie, on n'est pas du tout sur le même niveau de compréhension.
    Un Dieu qui se soucie du destin et des actions des êtres humains est un Dieu séparé, créateur.
    Un Dieu qui se révèle lui-même dans l'ordre harmonieux part d'une essence, la même pour tout ce qui EST. Celui-là n'est pas séparé du reste.

    Posté par alain thomas, 19 mai 2012 à 01:28 | | Répondre
  • le Plan

    Si on croit que Dieu ne se soucie pas du destin et des actions des êtres humains, on est dans l'absence .
    Pourquoi un Dieu qui se révèle lui-même dans l'ordre harmonieux des choses ne se soucierait-il pas de nous puisqu'Il est présent jusque dans nos coeurs et nous guide à chaque instant ?

    Posté par marie christine, 19 mai 2012 à 08:17 | | Répondre
  • "Dieu", une appellation.

    Dieu ne se soucie pas du destin et des actions des êtres humains car il n'existe pas indépendemment du reste.
    Nous sommes "partie de Dieu" qui est hors du temps, hors de la forme, qui n'est que lumière et amour, sagesse et connaissance.
    Il n'existe pas vraiment parce qu'il n'y a rien d'autre à qui il pourrait être comparé ou confronté et il existe parce qu'il est ENERGIE illimitée compassionnée, CLAIRE LUMIERE.

    "Il" n'est pas correct fondamentalement mais nous n'avons pas d'autre mot pour le nommer, alors nous disons "il".
    "Il" ne nous guide pas. C'est nous par nos actes et notre méditation qui permettons à notre esprit duel et ordinaire de créer une brèche afin de nous connecter à la Source, qui est notre essence, indivisible et non duelle, et qui réside en chacun sans exception.
    Il y a ceux qui se connectent et ceux qui n'y arrivent pas.
    Ceux qui se connectent expérimentent la lumière et ceux qui n'y arrivent pas expérimentent l'absence de lumière.

    Dieu se révèle lui-même dans l'ordre harmonieux, la symponie de la synchronisation lumineuse des âmes connectées et non connectées.
    Dieu est ainsi nommé.

    Une âme connectée peut se déconnecter à tout moment et réciproquement. C'est le jeu égotique qui voile notre vraie nature immuable selon nos pensées, nos paroles et nos actions ; selon nos émotions et ce que nous en faisons ; enfin selon nos humeurs nées des empreintes karmiques réminiscentes.

    Posté par alain thomas, 19 mai 2012 à 12:22 | | Répondre
  • "Le plus beau sentiment du monde c'est le mystère. Celui qui n'a jamais connu cette émotion, ses yeux sont fermés."

    "Quiconque prétend s'ériger en juge de la vérité et du savoir s'expose à périr sous les éclats de rire des dieux puisque nous ignorons comment sont réellement les choses et que nous n'en connaissons que la représentation que nous en faisons."

    Albert Einstein

    Posté par alain thomas, 19 mai 2012 à 13:50 | | Répondre
  • multiplicité

    Laissons à chacun la liberté de ressentir à sa manière . Il n'y a pas de méthode .

    Posté par marie christine, 19 mai 2012 à 21:04 | | Répondre
  • Absolument

    Posté par alain thomas, 19 mai 2012 à 23:56 | | Répondre
  • DIEU

    Qui sommes nous pour avoir la prétention de percer tous les mystères ?
    D'affirmer ceci ou celà.
    Certains humains dont je suis, ont encore besoin d'images. Alors l'idée que Dieu est un homme me plait bien :
    "Parler à Dieu comme à un homme."
    (Curé d'ARS)

    J'aime bien aussi certaines paraboles de Jésus (enfin, si elles n'ont pas été trafiquées...)

    Ceux que l'on nomment les Envoyés ne sont ils pas Lumière qui nous montrent le Chemin.

    J'aime bien aussi l'humanité de l'apôtre Philippe, simple pêcheur, bien convaincu que Jésus
    est Fils de Dieu:
    "Montre nous le Père."

    Qui m'a vu a vu le Père.
    Comment, toi Philippe peux tu dire "Montre nous le Père?"
    Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ?

    Les paraboles ne sont elles pas des messages qui contiennent tant de mystères ?

    Que c'est compliqué tout ça !
    Bon, allez...
    J'm'en va causer à Dieu comme à un homme.

    Posté par Eve Lyne, 20 mai 2012 à 05:21 | | Répondre
  • La foi, cette certitude mystérieuse

    Et oui, qui sommes-nous pour avoir la prétention de percer tous les mystères ?
    On ne peut donc rien affirmer, par exemple que Dieu ait l'apparence d'un homme ou encore qu'il existe indépendamment de nous en se souciant de notre condition d'enfant qui meurt de faim ou d'un cancer.

    Par contre, toutes les convictions sont respectables. N'est-ce pas là le concept de la spiritualité qui engendre des chercheurs sur le chemin de l'évolution ?

    La foi aveugle est une certitude sans la réceptivité au mystère.
    Le mystère ouvre toutes les portes.
    Il est l'essence qui nous permet d'avancer tout en restant en équilibre sur le fil de la vie.

    Posté par alain thomas, 20 mai 2012 à 09:05 | | Répondre
  • le contact

    Ben oui, l'unité on en a une idée, on nous en parle, mais on ne peut que s'en faire une image mentale .
    Si on a l'humilité de reconnaître qu'on n'est pas encore dans l'Unité, on ne peut que s'adresser à Dieu comme à une personne séparée . Et Il répond à nos prières en installant sa douceur en notre corps et notre coeur, en nous donnant des réponses, en attisant notre ressenti . On le sent comme une présence toute proche, souriante et bienveillante . C'est une expérience qu'on ne peut pas renier ni ignorer puisqu'elle existe réellement . Elle est presque palpable .
    Cela n'empêche pas de voir Dieu comme une Immensité, un Infini, une Source éternelle, une Lumière éblouissante, un Amour incommensurable, tout en sachant que nous ne pouvons pas encore y avoir accès puisque dans notre condition actuelle, nous ne pourrions pas supporter de telles intensités .
    Qui mieux que Dieu connaît parfaitement ce que chaque être humain est capable de recevoir ? Alors Il s'adapte en nous contactant le plus délicatement possible .

    Posté par marie christine, 20 mai 2012 à 12:39 | | Répondre
  • Hum !!!

    Beaucoup d'affirmations dans ce que tu dis là Marie.
    Et puis, je ne comprends pas le "on" ici.
    Tu devrais plutôt utiliser le "je" parce qu'au moins tu n'engagerais pas les autres dans tes opinions.
    Cela dit je respecte tes opinions mais je n'ai pas la même vision que toi.

    Quand au Dieu dont tu parles, je ne pense pas qu'il s'adapte à quoi que ce soit ou qu'il nous contacte, même délicatement.
    Je vois différemment, dans la mesure où c'est nous qui pouvons créer les brèches afin de nous connecter à la Source.

    Posté par alain thomas, 20 mai 2012 à 13:26 | | Répondre
  • simplicité

    Je dis vaguement "on" tellement les témoignages de ce genre de ressenti sont nombreux . Rien d'extraordinaire pour qui veut vivre une vie spirituelle . C'est juste la conséquence d'une brèche ... Mais c'est loin d'être le bout du chemin .

    Posté par marie christine, 20 mai 2012 à 14:03 | | Répondre
  • Joie et inespoir

    Je ne pense qu'il y ait de bout sur le chemin.
    L'exploration est un chemin de découvertes perpétuelles, toujours différentes, nouvelles.
    C'est toute la magie de la création et de ses divers mondes.
    Nous expérimentons sans cesse, sauf si on abandonne ou si on se limite à des dogmes, des croyances toutes faites.
    Créativité, attention, intention, mystère, intuition, sacralisation, éthique, responsabilité, inconnu, nouveau, coeur, etc...

    Posté par alain thomas, 20 mai 2012 à 14:50 | | Répondre
  • Alain et Marie

    Je trouve que vous avez tous les deux raison, ça dépend de l'endroit où on se place pour regarder.
    Quant à moi, je me fie à mon expérience. Une croyance ou une façon de voir on peut toujours en discuter et les contester, mais pas une expérience. Il m'est arrivé une fois où j'ai dit spontanément : "Ah! tu es là!" Ça c'est fait bien malgré moi, bien en dehors de toute conception. J'imagine que ce soit compréhensible seulement si on l'a expérimenté soi-même, sinon ça retombe immédiatement au niveau des pensées et, là, la discussion peut s'étirer jusqu'à l'infini.

    Posté par kea, 20 mai 2012 à 14:56 | | Répondre
  • Sans certitude

    Oui Kéa et c'est ça la spiritualité.
    C'est sans fin.
    Il n'y a pas de bout au chemin.
    Personne n'a raison Kéa car il y a autant de vérités que d'intuitions.
    Là où je te rejoins complétement, c'est que l'universalité ou la science de l'esprit ou encore la spiritualité ne peut être qu'expérimentale et à chaque occasion, il est bon d'expérimenter et de partager, sans certitude absolue... jamais... sinon c'est la folie.

    Posté par Alain Thomas, 20 mai 2012 à 15:47 | | Répondre
  • Des réflexions pertinentes et pleines de justesse... merci pour le partage

    Posté par Joëlle, 27 mai 2012 à 12:35 | | Répondre
Nouveau commentaire