Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

15 avril 2012

Indigestion

 

 

MeditationLotusDepuis très longtemps, déjà, je fréquente  les milieux liés au bien-être et à la spiritualité et j’avoue, parfois, arriver à un point de saturation. J’en ai tellement vu et entendu. Loin de moi de tout renier en bloc, mais quand même. Entre les charlatans, les soi-disants maîtres, ceux qui cherchent à faire de l’argent et ceux qui tentent d’exercer un pouvoir sur les autres, j’en ai  parfois assez !! Une overdose, en quelque sorte. Le summum est atteint sur le web avec la prolifération de sites et de blogs qui racontent à peu près n'importe quoi sur le sujet. Alors ma prudence s’est accrue et le merveilleux, le miracle ne font plus partie de mes attentes. Je suis devenu comme St Thomas. Je veux bien croire mais j’ai besoin de concret, de preuves. Pourtant je conserve la foi, mais une foi toute personnelle et je pense aussi avoir une démarche spirituelle. Beaucoup d’êtres, dans ce milieu, donnent des conseils et des leçons mais n’appliquent pas ce qu’ils disent. Cela m’irrite un peu mais je me tais sans en penser moins. J’essaie de me protéger de ce genre d’attitudes  bien qu’il m’arrive, moi aussi d’avoir des ratés. Je veux avant tout rester dans la réalité de la vie où il y a déjà tant à faire. Cela ne m'empêche nullement de croire à d'autres mondes, visibles et invisibles.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Indigestion

    Synchronicité

    Indigestion !

    Je suis comme vous, Daniel...
    Pour ne pas mourir idiote, je me promène aussi, ici et là, de site en site.
    Heureusement, j'oublie tout, au fur et à mesure...
    Ainsi, mon bagage spiritique demeure léger, léger ...
    La réalité de la vie nous apporte tout ce dont nous avons besoin .

    Posté par Eve Lyne, 15 avril 2012 à 09:22 | | Répondre
  • A Eve Lyne

    Vous avez bien raison. Pourquoi s'alourdir avec plein de conneries ! Restons léger, léger, comme le professeur tournesol avec fruitdor( j'espère que vous connaissez cette pub, sinon c'est pas drôle).
    Et Dieu sait si j'en ai vue des rigolos, des mythomanes et, il faut bien le dire, quelques fol dingues....
    Rien de tel , comme vous le dites souvent, que le vécu avec ses expériences à condition de savoir en tirer les leçons

    Posté par Daniel, 15 avril 2012 à 09:50 | | Répondre
  • les pieds sur terre

    Ouais, c'est bien mon avis aussi .
    La spiritualité est une jungle infinie où tous les travers humains se retrouvent transposés à un autre niveau, enjolivés, vêtus de beaux mots .
    Le discernement est toujours d'actualité !
    On n'a plus que le ressenti pour se guider, et encore ...
    Dis donc, Eve Lyne, toi aussi tu te mets à inventer des mots ? Voilà un nouveau mouvement que je ne connaissais pas : le spiritique .

    Posté par marie christine, 15 avril 2012 à 09:54 | | Répondre
  • Le pouvoir des hommes

    Ils étaient réunis autour d’un feu
    Et l’un d’entre eux faisait l’orateur.
    De sa voix douce il expliquait un peu
    Des choses de l’Amour, des choses du cœur.

    Les autres écoutaient, subjugués par la teneur
    De ses propos emprunts de la sagesse des vieux.
    Chacun déjà semblait épris par cet esprit vainqueur,
    Certain que nul autre ne pouvait dire mieux.

    Toute la nuit ils le prirent pour le roi des lieux
    Et se promirent d’en faire leur Seigneur.
    A l’aube du jour, alors qu’il allait dire adieu,
    Tous déjà ressentaient un immense bonheur.

    C’est alors qu’il disparut, laissant derrière lui
    Les traces de son passage en forme d’écrits.
    Car il sentit en lui monter la fièvre du pouvoir
    Bien malgré lui du fait de ses histoires.

    Dans ses écrits, il leur expliquait
    Qu’aucun homme ne pouvait enseigner
    Sans créer des attachements imparfaits
    Et qu’il fallait savoir au bon moment s’en aller.

    C’est ce qu’il fit pour le bien d’autrui.
    Et la leçon qu’ils tirèrent à leur profit
    Est que jamais homme ne peut enseigner
    Pour profiter et amplifier son autorité.

    Posté par alain thomas, 15 avril 2012 à 13:04 | | Répondre
  • j'aime

    Beau poème de sagesse, Alain !
    Il y a un temps pour l'enseignement et un temps pour la mise en pratique de cet enseignement .
    L'enseignement seul ne fait pas l'expérience personnelle . L'expérience se fait au contact de la vie de tous les jour, à la lumière de l'enseignement reçu .
    Le Sage de ton poème a non seulement compris qu'il ne devait pas devenir une idole (l'idolâtrie ne mène pas loin) mais qu'il fallait laisser aux gens le temps de mettre en pratique le savoir acquis .
    Ce Sage a lui-même acquis sa connaissance par l'expérience . Il a la connaissance mais ne peut transmettre que son savoir, car la connaissance est le fruit d'un cheminement intérieur unique . Personne ne peut le vivre à la place d'un autre . Et quand un être a une véritable connaissance, un vécu riche de conscience, ses paroles touchent au coeur et donnent envie suivre le même chemin : ils apportent la lumière de la motivation par leur accent de vérité .

    Posté par marie christine, 15 avril 2012 à 13:42 | | Répondre
  • A Alain

    Belle fable, Alain. Si tu permets je la diffuserais un peu plus tard.

    Posté par Daniel, 15 avril 2012 à 15:15 | | Répondre
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi, il y a beaucoup de blogs qui surfent sur la vague du bien-être et de la spiritualité comme un effet de mode, parce qu'ils sentent que les gens sont de plus en plus en questionnement...et ces donneurs de leçon, on les retrouve également sur les étals des libraires...alors qu'avec le temps, j'ai appris que la sagesse n'est pas dans les livres, mais dans ce que l'on fait après avoir lu les livres...Bonne soirée Daniel et à bientôt !

    Posté par Florinette, 15 avril 2012 à 19:00 | | Répondre
  • Donner des conseils reste facile pour beaucoup, abuser de la crédulité l'est tout autant .
    La mise en pratique exige de sauter le pas et là c'est tout à fait différent puisq'il faut s'impliquer entièrement : bonne soirée Arlette

    Posté par Arlette, 15 avril 2012 à 22:38 | | Répondre
  • Au secours !

    Daniel! Par pitié...
    Pas de publicité pour les huiles...
    Y parait que c'est : catastrophique !!!

    Mais... MÔA, je paye mon huile à prix d'or !
    J'ai VU de mes yeux VU ...
    L'élixir que je consomme pour me consummer.

    Posté par Eve Lyne, 16 avril 2012 à 11:46 | | Répondre
  • Précision

    Désolée, dans ma précipitation...
    J'ai omis de préciser :J'ai vu comment était préparé mon élixir !

    Posté par Eve Lyne, 16 avril 2012 à 11:53 | | Répondre
  • D'accord Daniel

    La vie n'est faite que d'enseignements.
    Ils sont présents partout, tout le temps, devant nos cinq sens.
    Sur le plan spirituel, le sixième sens est la connexion directe par les intuitions.
    Ce sont elles qui permettent aux hommes de créer en permanence.
    Chaque acte créatif est un enseignement pour soi-même et une possibilité pour autrui de l'utiliser à son profit.
    Toutes les méthodes sont bonnes, tous les chemins sont bons, ils ont du sens mais là où ça ne va plus, c'est lorsqu'un être plus savant qu'un autre par sa capacité à exprimer, à rendre crédible, par son charisme, son autorité naturelle, va s'imaginer qu'il existe en tant qu'entité autonome, qu'il fait partie d'une classe, d'une famille d'âmes supérieure, d'une religion affirmant sa vérité, d'une doctrine, d'un dogme, d'une vision identifiée comme étant la voie unique... la seule voie qui mène à l'illumination.

    Lorsqu'un maître d'école enseigne l'arithmétique, il fait référence à une matière imaginée par l'homme. Ici, l'enseignement est basée sur des vérités mathématiques, rationnelles, des vérités incontestables, mais qui n'influent pas sur le caractère sacré de la vie.
    Alors il existe une multitude d'enseignements concrets qui servent à ceux qui se sentent attirés et qui sont disposés à recevoir l'enseignement. Nous sommes là dans un monde sociétal admis par les membres de ladite société et on accepte les principes de l'éducation et de l'enseignement.

    Mais dès qu'il s'agit de religion, de philosophie, de spiritrualité, de sciences, l'homme doit avant tout rester humble, même lorsqu'il fait une découverte scientifique.
    Il n'y a pas de vérités indéfectibles et cette folle aventure qui consiste à chercher à l'extérieur des vérités qui permettraient à l'homme de devenir immortel par exemple, et bien, l'ignorance s'épaissit un peu plus.
    Nous savons maintenant que le VIH n'est pas à l'origine du SIDA. Nous savons que les vaccins représentent un immense danger pour nos enfants à court, moyen ou long terme. Ces exemples doivent nous faire réfléchir quant à l'"intention" qui se cache derrière chaque acte.

    Eliminer l'égo n'est pas chose aisée. C'est même chose impossible tant que nous sommes prisonniers de notre être.
    Prendre conscience que tout est impermanent, que tout est contradiction, qu'il y a autant de vérités que de pensées créatrices, qu'aucune n'est La "vérité" mais que chacune est une infime partie de celle-ci,
    Prendre conscience que seuls l'humilité et l'humour peuvent nous permettre d'éviter de tomber dans le piège que nous tend l'égo à chaque occasion qui se présente,
    Prendre conscience que le pouvoir, sous quelque forme que ce soit, est contraire aux lois naturelles de l'harmonie.

    Enfin, pour en revenir à l'humour, même s'il est parfois décapant, même s'il peut choquer, même s'il n'est pas compris, même s'il est de mauvais goût ou qu'il interpelle au point de réveiller en soi et brutalement son propre égo, à partir du moment où il peut être lui aussi un enseignement et que l'intention qui se cache derrière est inscrite dans l'harmonie... le laisser "être" autant de fois que possible est une méthode d'auto-dérision, de guérison, de purification, voire une méthode d'enseignement que nous devrions avoir en réserve spontanément.

    Posté par alain thomas, 16 avril 2012 à 13:29 | | Répondre
  • cohérence

    Je pense que quand on évolue spirituellement, c'est-à-dire plus on se rapproche de la sensibilité divine, plus on change . On n'est plus la même personne .
    Si on garde tous les vieux travers du passé, où est le progrès ?
    On peut monter très haut dans le mental et acquérir un certain pouvoir sur les âmes faibles, acquérir un don pour le discours . Mais si, parallèlement, on n'a fait aucun effort pour transformer sa nature primitive, il y a problème .
    Il y a décalage, incohérence profonde, manque d'unité intérieure .
    Heureusement, Daniel, il existe tout de même quelques leaders spirituels dont les actes sont en accord avec leurs paroles !

    Posté par marie christine, 16 avril 2012 à 20:19 | | Répondre
Nouveau commentaire