Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les voies de l'âme
26 janvier 2012

La création du monde selon Marie Christine

dieu-

Un jour, Dieu décida de jouer aux osselets . Il ouvrit Sa vaste Main et tous les osselets s'éparpillèrent sur la planète Terre.
Les petits os, un peu sonnés par ce traitement inaccoutumé, entrèrent d'abord dans une profonde inconscience ...
Puis, notre céleste Geppetto commença à leur donner un semblant de vie, à les animer telles des marionnettes, et selon un plan bien précis fomenté de longue date ...
Mais les osselets se dressèrent sur leurs pattes et voulurent marcher tout seuls : ils étaient devenus de vrais Pinocchio indépendants, doués d'une intelligence suffisante pour pouvoir se débrouiller sans ficelle.
Ainsi, ils n'en firent qu'à leur tête, naviguant sans cap, au hasard des baleines et des requins qui traînaient par là. Jusqu'à ce que leur chaloupe, rongée, défoncée, percée de tous les côtés, ne serve plus à grand chose qu'à provoquer une angoisse indescriptible !
C'est alors que chaque Pinocchio se rappela peu à peu le cher Geppetto qui les avait façonnés. Où était-il ? Qu'était-il devenu, ce Père bien-aimé si ingratement oublié ?
Chacun se mit à chercher ardemment le fil qui l'avait autrefois relié à la sécurité d'un Amour sans pareil. Tous les Pinocchio de la terre voulurent redevenir de bois et se bagarrèrent, imaginant qu'il n'existait qu'un seul fil conduisant au salut, un fil unique : le sien !
osselet aLa conscience du danger avait fait naître en eux l'ego aveuglant, la conviction que "moi seul connais le chemin menant au Père». Chacun avait oublié que Geppetto était un Artiste, et que tout artiste qui se respecte ne produit jamais deux oeuvres identiques. Un Artiste est un Créateur !
Tous les osselets sans exception, étaient différents les uns des autres, avec leurs caractéristiques propres. Tous les osselets étaient différents avec leur fil particulier. Certains, un peu plus futés que les autres, s'en aperçurent et se mirent à le clamer haut et fort : "Ecoutez, cessons de nous bagarrer, nous avons tous à notre disposition notre salut personnel. Unissons-nous ! Notre prière sera plus forte, et notre Père aura plus de chance de nous entendre !" Mais beaucoup d'entre eux, agrippés au bastingage, les yeux rivés sur leur obsession, ne voyaient que la possibilité d'un seul fil : leur propre fil, leur unique vérité.
Alors les plus lucides saisirent leur épée de lumière et tranchèrent tous les fils !  Les Pinocchio obstinés retombèrent brutalement en arrière sur le plancher vermoulu du bateau à la dérive. Mais ils sortirent soudain de leur illusion, et, les yeux écarquillés, découvrirent autour d'eux des centaines de jumeaux tous différents les uns des autres, avec des traits parfaitement distinctifs, des jumeaux affolés comme eux, des jumeaux cherchant la même chose qu'eux, à leur manière à eux, des jumeaux possédant chacun un talent particulier, indispensable à la communauté.
Bientôt, tous commencèrent à se saluer comme des frères et à s'unir dans le respect et la joie d'être multiples, dans la certitude d'être un ensemble, dans la foi de retrouver enfin la Main d'où partent toutes les ficelles.
Dieu, à l'origine, joua aux osselets ...En réalité, chaque osselet était un os de son propre Corps.

Marie Christine

Publicité
Publicité
Commentaires
E
A vol d'oiseau, vous ètes presque côte à côte...<br /> Ah ! Le Berry ...<br /> Ah ! l'Allier...<br /> Magnifique ciel étoilé !!!<br /> J'chuis toujours en attente de ma longère délabrée...<br /> En attendant, j'me délabre.<br /> <br /> Bon, allez...<br /> J'retourne élever mon esprit.
Répondre
M
Du fin fond de ma campagne, je pense à toi, au fin fond de ta campagne . Et on a la chance de pouvoir se le dire !
Répondre
R
Marie cette genèse me convient plutôt que celle que l'on connait elle est plus saine et aussi avec beaucoup de sens del'humour bravo Marie.<br /> <br /> <br /> <br /> moi aussi je tri je brûle car n'ayant personne à qui transmettre aller ce qui est intime au feu purificateur sinon on donne.<br /> <br /> <br /> <br /> je pense que Dieu est venu, te donner sa lumière Marie. je t'embrasse très fort et remercie pour ce doux moment très inspiré - comme quoi il faut toujours réfléchir avant de jeter - Merci<br /> <br /> <br /> <br /> et bon Week-end à toutes et tous <br /> <br /> <br /> <br /> A+ Rani<br /> <br /> <br /> <br /> pff !! j'attends moi aussi Nicole Laury et une de plus. bisous
Répondre
M
En fait, le vrai titre était : "La création du monde (version fantaisiste) ."<br /> <br /> Merci à tous pour vos belles paroles !
Répondre
K
Ce qui est bien <br /> <br /> c'est qu'on a pas à chercher loin <br /> <br /> la main d'où partent les ficelles...<br /> <br /> juste au plus près de soi<br /> <br /> juste en soi-même.<br /> <br /> <br /> <br /> Merci Marie pour ce moment d'inspiration!
Répondre
Les voies de l'âme
Publicité
Derniers commentaires
Les voies de l'âme
Newsletter
Publicité