Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

27 décembre 2011

Incompréhensions.....

 

chemin

La vie nous amène à côtoyer des personnes dont nous ne partageons pas toujours les mêmes points de vue. Des incompréhensions peuvent surgir, des conflits naître….N’entrons pas dans ces processus pernicieux, passons notre chemin, il y a tant à faire par ailleurs. Au contraire, pratiquons le lâcher prise, ne nous accrochons pas à défendre nos idées à tout prix. Plutôt que d’imposer nos choix, proposons, suggérons, en laissant toujours la porte ouverte à l’autre. Appréhendons simplement que chacun poursuit sa route à des niveaux de compréhension différents.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [40] - Permalien [#]


Commentaires sur Incompréhensions.....

  • cher Daniel

    Il est vrai que nous sommes tous différents et pouvons voir une même chose et l'envisager de façon différente.

    Lorsque tu dis :
    "N’entrons pas dans ces processus pernicieux, passons notre chemin,..."
    là je bug!
    Selon mon expérience, il vaut mieux mettre les choses au clair au fur et à mesure, car les situations non éclaircies, s'accumulent qu'on le veuille ou non, c'est humain tout simplement, et un jour ou l'autre le vase déborde (c'est ce qu'on a vu se produire ici sur le blog dernièrement), alors que si chaque situation avait été éclaircies au fur et à mesure, il y aurait eu beaucoup de chance pour que cela ne se produise pas.

    Les relations humaines ça demande beaucoup de respect et premièrement le respect de soi. Si je ressens une incompréhension, mieux vaut y voir tout de suite.
    Dans les couples, je pense qu'il y a beaucoup de compromis faits qui ne devraient jamais l'être. On croit ainsi acheter la paix, mais c'est faux, car si je ne me respecte pas moi-même, il serait illusoire de m'attendre au respect de l'autre.

    Posté par kea, 27 décembre 2011 à 14:42 | | Répondre
  • A Kea

    Je comprends ce que tu exprimes Kea mais ne partage pas ton point de vue.
    Par exemple dans la vie de couple: qui a raison, qui a tord? Ce que j'ai appris d'essentiel de la vie de couple, c'est le respect de l'autre, à savoir l'acceptation de l'autre avec ses qualités et ses défauts. Le jour où j'ai compris cela, mes rapports avec ma femme se sont beaucoup améliorés. Elle m'avait toujours accepté, moi pas. J'étais souvent en désaccord avec elle et le lui disait. La vie était difficile jusqu'au jour où j'ai compris que je devais mieux écouter ce qu'elle disait même si cela ne me convenait pas. Je n'ai rien perdu de ma personnalité. je l'ai enrichie au contraire.


    Pour le blog, pourquoi la situation n'a pas été éclaircie. Tout le monde en avait l'occasion pourtant. Chacun est parti dans son coin sans essayer de comprendre l'autre.
    La communication est un acte difficile et les paroles prononcées peuvent soulager et faire aussi beaucoup de dégâts.
    je te rejoints sur un point: on peut tout dire, encore faut-il y mettre les formes pour ne pas blesser l'autre.
    Enfin ce n'est que mon humble avis et j'admets totalement que l'on ne le partage pas.

    Posté par Daniel, 27 décembre 2011 à 16:35 | | Répondre
  • cher Daniel

    Tu sais Daniel, en ce qui me concerne, mes points de vue ne sont pas statiques. Ils changent au fur et à mesure des échanges. L'autre me fait toujours envisager la situation d'une façon un peu différente, et je trouve cela très profitable.
    Pour cela, il faut de l'écoute comme tu dis et je dois me le rappeler souvent à moi-même : "Écoute, écoute avec le coeur. Essaie de te mettre à la place de l'autre."

    Pour ce qui est de ce que tu me dis au sujet de ta relation de couple, je suis un peu perplexe... Ça laisse entendre que tu avais tous les torts et elle aucun, ce qui me surprend beaucoup.

    Oui, je considère qu'il faut dire au fur et à mesure ce que l'on vit par rapport à l'autre, sans jamais qu'il ne s'agisse d'accusations. Si je dis à l'autre "je me sens de telle façon vis à vis de telle situation" je ne la blesserai pas car je ne l'accuse de rien et ne dit pas non plus que j'aie raison. "Je peux avoir tort, mais dis-moi, toi comment tu te sens dans cette situation." C'est une habitude à prendre qui évite tant de conflits. La relation demeur claire au jour le jour.

    Posté par kea, 27 décembre 2011 à 17:26 | | Répondre
  • suite...

    Et le respect de l'autre... est essentiel
    à condition de se respecter soi-même tout autant!
    C'est facile de dire "tant pis! on passe l'éponge!" mais à la longue ça ne donne pas de bons résultats.

    Posté par kea, 27 décembre 2011 à 17:30 | | Répondre
  • Passons notre chemin...

    Ce qui me tiens à coeur, Daniel...
    Effectivement, nous avons eu l'occasion cuisante de mettre en pratique, des annèes de papier noirci.
    Union = concertation.
    Or, chacun dans son coin...
    Constat navrant, il faut bien le reconnaître.
    Maintes fois, j'ai envie d'envoyer balader la communication virtuelle.
    Aller au charbon semble mieux me convenir.
    Pourtant, j'apprends aussi devant mon ordi.
    Par exemple: La diplomatie.
    Et puis, j'ai trouvé des amis, aussi !
    Qui sait... Peut-être des ennemis, aussi !
    C'est la vie.

    Kea...Pour partager ton point de vue, il faudrait que je comprenne tout.
    Là, une chappe de plomb me tombe dessus.
    Trop compliqué pour moi.

    Posté par Eve Lyne, 27 décembre 2011 à 18:21 | | Répondre
  • A Kea

    Voilà ce que tu m'as écrit:
    Oui, je considère qu'il faut dire au fur et à mesure ce que l'on vit par rapport à l'autre, sans jamais qu'il ne s'agisse d'accusations. Si je dis à l'autre "je me sens de telle façon vis à vis de telle situation" je ne la blesserai pas car je ne l'accuse de rien et ne dit pas non plus que j'aie raison. "Je peux avoir tort, mais dis-moi, toi comment tu te sens dans cette situation." C'est une habitude à prendre qui évite tant de conflits. La relation demeure claire au jour le jour.

    Je partage tout à fait cette façon de procéder et je ressens que c'est comme cela qu'il faut agir. C'est ce que je m'efforce de faire.
    Pour mon couple, difficile d'en parler sur le blog mais j'étais vraiment un sale gosse lorsque j'étais jeune et ma femme a eu bien du mérite. Je l'en remercie. Depuis j'ai un peu changé mais il reste des séquelles.
    Maintenant je suis vieux et je n'ai plus envie de perdre mon temps dans des conflits qui sont souvent inutiles. Je préfère m'effacer et cela ne me gène pas du tout, bien au contraire.
    Bonne année Kea, sous la neige, j'espère. Je te souhaite une belle 2012 dans la grande forêt québécoise. Pense à nous, gens des villes qui vivons entourés par la violence, la pollution et les embouteillages !!

    Posté par Daniel, 27 décembre 2011 à 18:43 | | Répondre
  • Daniel et Eve Lyne

    Il n'est pas nécessaire de partager mon point de vue Eve Lyne!
    Ta vision peut être différente de la mienne,
    sans toutefois que la mienne soit erronée.
    Dans mon monde, certaines affirmations me semblent vraies
    et, parfois, l'affirmation contraire tout autant.
    Ça dépend à partir d'où je regarde.


    Daniel m'a bien comprise par contre!

    Oui le blog n'est pas le lieu idéal pour aller dans les détails de nos relations de couple, mais le peu que je sais de la tienne me rappelle un pattern que j'ai connu moi-même, avec mon premier conjoint qui était aussi un sale gosse.
    J'étais très jeune et lui avait 10 ans de plus. Je n'avais pas encore appris à me respecter à cette époque et j'acceptais ce que je n'aurais pas dû accepter, par peur de le perdre.
    Je vois maintenant que mon tort à moi dans cette situation a été de ne pas me respecter moi-même et j'imagine que toi tu as commencé à changer lorsque ta femme a commencé à se respecter elle-même et à se faire respecter de toi.

    Posté par kea, 27 décembre 2011 à 21:54 | | Répondre
  • Daniel suite...

    Mais là, il faut faire attention aux jeux de pouvoir! c'est très fréquent chez les couples que l'un domine pour un temps et que le pouvoir change de main à un moment donné, parce qu'on vieillit, parce qu'on a pas le goût de se battre. À ce moment-là on est pas plus avancés! Il y a un manque de respect de toute façon.
    Je ne veux pas dire que ce soit ton cas Daniel!
    Mais c'est à faire bien attention.
    Je dis souvent à mon conjoint : "Les jeux de pouvoir ne m'intéressent pas. Je ne veux dominer personne et ne veux être dominée par personne."

    Posté par kea, 27 décembre 2011 à 22:12 | | Répondre
  • ""Maintenant je suis vieux et je n'ai plus envie de perdre mon temps dans des conflits qui sont souvent inutiles""

    Je me retrouve dans cette phrase !
    Sans pontifier je pense que l'âge, après certaines remises en questions, apporte le détachement salvateur ('sagesse' est présomptueux).

    Mon ex-mari est un PN avec son cortège de destruction, une de mes filles fait de la psycho....je suis blindée est presque experte dans la fuite face à l'argumentation pinailleuse

    Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes

    Posté par veronique, 28 décembre 2011 à 09:11 | | Répondre
  • A Eve lyne

    Moi aussi j'apprends beaucoup devant mon ordinateur. Comme vous la diplomatie, l'art de dire les choses.
    De toute façon , tout est occasion pour apprendre. Mais que c'est difficile de bien communiquer car nos émotions nous jouent parfois des tours.

    Posté par Daniel, 28 décembre 2011 à 10:05 | | Répondre
  • A Kea

    Pendant longtemps, j'ai été dans les jeux de pouvoir avec ma femme. C'est fatiguant, conflictuel et improductif. Il y a bien 15 ans que j'ai abandonné tout cela. C'est simple: j'écoute ce qu'elle me dit et le prend en compte. C'est un problème d'ouverture de l'égo. Savoir sortir de son égo pour appréhender les choses autrement.

    Posté par Daniel, 28 décembre 2011 à 10:09 | | Répondre
  • A Véronique

    Je vous comprends. Oui on se détache et cela peut passer pour de l'indifférence. Moi j'évite de m'engluer dans des discussions sans fin où tout le monde veut avoir raison.

    Posté par Daniel, 28 décembre 2011 à 10:21 | | Répondre
  • Le détachement

    Véronique se dit blindée et experte dans la fuite...
    Que de souffrance pour en arriver là !

    Quant au détachement, n'est-ce pas l'élixir suprème, en fin de compte?!
    Daniel, vous ètes sur la bonne voie.

    Kea, je suis désolée, quand les textes sont trop longs, je ne lis pas.La vie est si courte, je n'ai pas le temps de m'engluer, pour reprendre le terme de Daniel.
    Tu as de la chance de vivre loin du béton et de la violence.
    De toute mon âme, j'aspire à celà avant d'expirer pour l'ultime fois.

    Posté par Eve Lyne, 28 décembre 2011 à 16:21 | | Répondre
  • Eh ben Lucie ...

    Tu prends ton JP qui n'est pas un PN (= Pauvre Naze) et pi aussi tes clics et tes clacs ...
    Tu enfourches ton balais et tu voles vers la Lumière ... Ou vers le Lac ...
    Faut y aller, avant d'expirer !
    Inspire, et hop !

    Posté par PLV, 28 décembre 2011 à 18:16 | | Répondre
  • Chère Eve Lyne

    Si tu veux te rendre sur google map
    visite la région de Ste-Thècle au Québec;
    c'est une région de lacs et forêts
    avec un beau relief montagneux.
    J'ai voyagé dans différents pays,
    mais c'est ici que je me sens chez moi,
    au pays des espaces infinis.

    Ton pays est une pure merveille aussi
    et je souhaite que ton rêve se réalise.

    Posté par kea, 28 décembre 2011 à 18:23 | | Répondre
  • Oui Kéa,

    Moi aussi j'aime les textes courts.
    En peu de mots on peut dire un tas de choses belles et vraies.
    Paresse de lire à l'écran ...
    Effort pour suivre le fil de la pensée ...
    Tu sais Kéa, pour moi, le féminisme, c'est la déclaration de guerre d'un sexe contre l'autre. Et je n'ai pas envie de me battre. Le féminisme comme le machisme ont déjà fait assez de dégâts.
    La nature nous a faits différents et complémentaires. Il y a sûrement une autre façon de vivre que celle de l'affrontement ...
    Daniel et Lise semblent ne pas en être loin.
    Au moins dans la prise de conscience.
    Une certaine sagesse, un premier pas.

    Posté par PLV, 28 décembre 2011 à 18:27 | | Répondre
  • Ping Pong !

    Alors les filles,
    On fait mumuse sur le blog ?
    Salut.

    Posté par PLV, 28 décembre 2011 à 18:28 | | Répondre
  • 2012

    Oui, les amis...
    2012 s'annonce "corsée"
    Heureusement, étant Corse de sang...
    Personne n'aura ma peau !
    Je m'en remets au Ciel.
    Que dit le Ciel au juste...???

    Posté par Eve Lyne, 28 décembre 2011 à 18:40 | | Répondre
  • à PLV

    Oups !!!
    à la lecture de ton commentaire PLV,
    je vois effectivement que tu me lis superficiellement
    car ta compréhension de mon point de vue est tout à fait à l'opposé de ce que j'ai exprimé.
    C'est ici la preuve pour moi que, oui, mes commentaires sont trop longs.
    J'aime bien qu'on me renvoie l'image qu'on a de moi
    mais ça c'est très rare qu'on ose le faire
    ce qui est bien dommage.

    Posté par kea, 28 décembre 2011 à 19:34 | | Répondre
  • A Kea

    Ils devraient lire tes textes jusqu'au bout. Cela leur permettrait de mieux comprendre ce que tu exprimes. Toujours ces problèmes de communication......

    Posté par Daniel, 28 décembre 2011 à 20:07 | | Répondre
  • Daniel

    Avant on aimait bien me lire
    mais depuis un peu plus d'un mois
    je ressens un froid
    qui traverse les mers jusqu'à moi.
    Sans doute ai-je dit ce qu'il ne fallait pas !

    Posté par kea, 28 décembre 2011 à 20:32 | | Répondre
  • Salut Kéa

    Tu parles du Pacifique ou de l'Atlantique ?

    Posté par alain thomas, 28 décembre 2011 à 22:46 | | Répondre
  • Salut Alain

    Bien que mon pays aille d'un océan à l'autre
    comme tu le laisses entendre Alain
    de chez moi c'est plus court par l'Atlantique... !
    Mais...
    comme ce genre de sentiment
    ne connait pas les distances
    il pourrait bien faire un détour immense
    sans que cela n'y change grand chose !

    Posté par kea, 28 décembre 2011 à 23:32 | | Répondre
  • points communs ?

    Finalement, qu'est-ce qui nous relie ?

    Posté par marie christine, 29 décembre 2011 à 00:46 | | Répondre
  • A Marie Christine

    Ce qui nous sépare, ce sont nos pensées qui nourrissent notre égo. Ce qui nous relie, c'est l'ouverture du coeur. Chaque fois que nous découvrons la possibilité de l'amour, du don gratuit, de la communion et de l'écoute des autres, nous commençons à dissoudre les contours de notre personne pour nous placer dans une perspective plus vaste. Nous devenons UN.
    Plus prosaïquement: ce qui relie, c'est notre désir de toujours avancer et d'être dans une quête spirituelle.
    C'est quelques lignes n'engagent que moi. C'est mon ressenti.
    Je te conseille de lire le dernier numéro de la revue "Le 3e millénaire" dont le thème est: De la personne à l'impersonnel". Il traite en partie l'interrogation que tu viens de poser.
    Bonne année à toi. Ce sera la dernière au travail. Après Vive la Liberté!!

    Posté par Daniel, 29 décembre 2011 à 10:26 | | Répondre
  • Quel vilain mot !

    Je vois que le mot "féministe" que j'ai employé ici a fait beaucoup de ravage. J'aurais dit "nazi" et cela aurait peut-être été moins pire !
    Chez moi qui suis d'une autre culture ce mot n'a pas le même sens et il y a même une certaine fierté à l'être. Il n'est pas l'opposé de "machiste".
    Dans d'autres cultures il ne faut jamais employer le mot "bonheur" car c'est très péjoratif et celui qui l'emploie risque la foudre.
    Donc les mots n'étant que des mots, il vaut mieux regarder derrière les mots et essayer de se mettre dans le contexte de l'autre, ce qui n'est pas si facile j'avoue.

    Posté par kea, 29 décembre 2011 à 14:01 | | Répondre
  • Points communs !!!

    "Finalement, qu'est-ce qui nous relie ?"

    Je sais Marie que nos points de vue diffèrent souvent. Moi cela ne me dérange pas car si je regarde une maison d'un point de vue je la verrai comme telle et si je la regarde d'un autre point de vue, elle m'apparaîtra peut-être complètement différente. Pourtant j'aurai raison dans les deux cas.

    Je pense que ce qui nous unit Marie, c'est la beauté qui habite chacun de nous et qui transparaît parfois !
    et soit assurée Marie que je t'apprécie grandement
    et été souvent très touchée par tes poèmes. Moi c'est cela que je retiens de toi, la beauté que parfois tes textes me laissent entrevoir.
    Le reste, ça va et vient !
    Un jour on est encensée et
    le lendemain ciblée
    mais qu'importe !

    Posté par kea, 29 décembre 2011 à 15:58 | | Répondre
  • chemin escarpé

    Bien sûr que nous avons tous des points communs !
    Et je crois qu'il y a un effet de magnétisme qui nous pousse à communiquer les uns avec les autres ici, pour cette raison .
    J'aime ta définition, Daniel, et merci pour les informations et les voeux .
    Kea, le mot féminisme ne me choque pas . Il est à remarquer que le machisme est presque assimilé à de la virilité, ce qui peut être un compliment . Tandis que les féministes sont un peu considérées comme des mégères. Là aussi, l'injustice continue . Le féminin de l'être, la sensibilité, l'intuition sont encore freinés par les préjugés et la peur de perdre le contrôle .
    Merci d'apprécier ma poésie !
    Nous sommes en marche, en recherche d'harmonie . Nous tâtonnons et il est normal de trébucher de temps en temps mais au fond nous nous apprécions tous mutuellement . La preuve : s'il arrivait un pépin à l'un d'entre nous, tous les autres se mobiliseraient pour lui venir en aide, j'en suis convaincue .

    Posté par marie christine, 29 décembre 2011 à 16:19 | | Répondre
  • J'acquiesce !

    Dis-donc, Marie...
    Tu causes comme un livre !
    D'ailleurs, si je te fréquente, c'est bien parceque je peux m'instruire à ton contact.
    Sinon, tu pourrais toujours courir . Hi! Hi !

    Posté par Eve Lyne, 29 décembre 2011 à 17:42 | | Répondre
  • Différences culturelles

    Kea, tu es un très bon exemple. Tu es québécoise et tu viens discuter avec nous: français. C'est déjà pas évident.Mais moi je trouve cela très bien. Nos cultures sont différentes. Même les mots employés peuvent avoir une signification différente. Moi je pense sincèrement que ces différences, loin de nous éloigner, doivent au contraire nous enrichir et nous rapprocher. Nous avons tous à apprendre des uns des autres.
    Un p'tit zeste d'ouverture.... et c'est tout bon.

    Posté par Daniel, 29 décembre 2011 à 18:17 | | Répondre
  • Surtout pas !

    Comment ça ?
    Encenser ou cribler ?
    Ils sont trop violents ces deux mots ...
    Lorsque je te lis Kéa, si les mots que tu emploies me touchent, alors je suis tout content de rencontrer quelqu'un qui me rejoint.
    Mais si tes phrases ou tes idées sont loin de moi, alors je me sens totalement étranger à toi.
    Deux solutions :
    Soit je me tais. Soit je réagis.
    Avec le risque que tu le prennes mal ...
    Daniel écrit que les différences doivent nous rapprocher.
    Je n'en suis pas là.
    Moi, les différences, elles m'éloignent.

    Posté par PLV, 29 décembre 2011 à 23:18 | | Répondre
  • à Marie

    Oui Marie je me questionne sur ce qui me pousse à venir écrire ici et ne trouve pas vraiment de réponse. C'est juste que je ressens de le faire. Alors j'écoute ça. Je comprendrai peut-être plus tard la motivation profonde !

    Posté par kea, 29 décembre 2011 à 23:23 | | Répondre
  • à PLV

    Tu n'as pas à t'en faire PLV
    je suis très très difficile à vexer !

    Au fait, je n'ai pas dit "criblée" mais "ciblée".
    Oui, il arrive que je me sente ciblée et je vis très bien avec ça !

    Il peut y avoir un tas de raisons différentes à ce que certains de mes propos te semblent lointains. Moi dans ces cas là je me questionne, parce que questionner l'autre ne m'avancerait à rien.

    Pour ce qui est des différences entre nous, je trouve comme Daniel que cela peut être une très bonne occasion de m'enrichir.

    Posté par kea, 29 décembre 2011 à 23:35 | | Répondre
  • Oh la la !!!

    La honte ce PLV !
    La "te-hon" comme dirait les d'jeun's ...
    Voyez-vous, non seulement il lit en diagonale, mais en plus, il transforme les mots !
    C'est vraiment un PN (= Pauvre Naze) ...
    Mais au fait, ciblé et criblé, c'est un peu la même logique. Tiens, ça me rappelle l'armée :
    Au début on vise la cible,
    Ensuite on appuie sur la détente,
    Et on finit par être criblé de balles !
    C'est le peloton d'exécution.
    Pardon Kéa. Tu ne mérites pas ça.
    Veux-tu être mon amie, a dit le Petit Prince ?

    Posté par PLV, 30 décembre 2011 à 19:45 | | Répondre
  • PLV

    Oui Petit Prince... je suis ton amie !
    c'est-à-dire que je m'attends à ce que
    tu me montres toujours le meilleur de toi-même !
    c'est ça une vraie amie !

    Posté par kea, 30 décembre 2011 à 20:16 | | Répondre
  • génial !

    Excellente idée ! Montrons le meilleur de nous-mêmes aux vrais amis . Car malgré le titre de l'article, on se comprends beaucoup plus qu'on ne le croit . Peut-être trop ! Ceci expliquerait celà ...
    Quant aux autres, ceux qui nous gonflent, ceux qui nous dénigrent, ceux qui ne comprennent rien de rien à notre démarche, développons la plus grande patience du monde !
    Le pouvoir de transformation à ses limites . Ceux qui s'accrochent à l'ancien monde, à leurs vieux schemas, leurs vieux préjugés, leur vieille manière de fonctionner, ne changeront pas .

    Posté par marie christine, 30 décembre 2011 à 20:56 | | Répondre
  • Compréhension !

    Mon fils vient de me dire "Maman le monde ira bien lorsque l'autre ce sera moi!
    Je ne sais pas si c'est de lui mais c'est génial ça aussi!

    En effet, on se comprend beaucoup plus qu'on ne le réalise ici sur le blog. Il y aura toujours de petits irritants qui se faufileront, bien malgré nous, mais nous apprenons le respect de l'autre à travers ça.

    Posté par kea, 30 décembre 2011 à 21:34 | | Répondre
  • irritants ?

    Lucie, éclaire-nous STP !
    Les petits irritants qui se faufilent ...
    Il m'est avis que ce sont des farfadets.
    Ai-je raison ?

    Posté par PLV, 30 décembre 2011 à 22:19 | | Répondre
  • Les farfadets

    Cher PLV,
    "On" ne se moque pas des farfadets, ils sont juste un peu collants dans leurs propos...
    Mais jamais méchants.
    Ils ont leur utilité.

    Kea, ton fils voit bien les choses:
    "Tant que nous dirons: Moi, c'est Moi, et toi c'est toi." Nous avons du travail sur la planche.
    (J'ai perdu ma source.)

    Es-tu sous la neige? tu sembles parler de grand froid .

    A l'année prochaine !

    Posté par Eve Lyne, 31 décembre 2011 à 12:24 | | Répondre
  • Courants d'air !

    Non Eve Lyne, les courants d'air froid dont j'ai parlé plus tôt étaient assez discrets, mais je ressens les moindres fluctuations de l'air! c'est dans ma nature.

    Oui, nous sommes un peu sous la neige ici ! pas beaucoup !
    La température comme partout dans le monde semble avoir quelque peu perdu ses repères et on peut avoir une nuit à - 20 celsius et ensuite des + 7, + 8 dans la journée.

    Posté par kea, 31 décembre 2011 à 16:00 | | Répondre
Nouveau commentaire