Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

07 décembre 2011

Des informations

Colloque International Gouvernance et responsabilité, proposition pour un développement humain et solidaire, organisé par le Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement.

pierre-rabhi_440x260Les 8 et 9 décembre 2011, de 9h à 12h30, Auditorium du Musée du quai Branly, Paris.

Ce colloque s'inscrit dans un travail plus large de réflexion prospective engagé par le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires pour identifier les initiatives porteuses de sens et de transformation. Comment redéfinir les concepts de gouvernance et d'humanité ? Quelles politiques publiques pour subvenir aux besoins des populations malgré la finitude des ressources naturelles ? Quel modèle économique replacera l'homme au centre ?

Dans le cadre du colloque, Pierre Rabhi interviendra durant la table ronde "Contribuer à l’épanouissement de l’Humanité, de la personne". Aung San Suu Kyi, femme politique birmane, prix Nobel de la paix  sera présente, en vidéo,  lors d’une des tables rondes

Vous pouvez assister à la retransmission en direct du colloque en allant sur :http://ccfd-terresolidaire.org/colloques/gouvernance-responsabilite

 

A lire : Dieu : Marie Drucker et Frédéric Lenoir aux éditions Robert Laffont.

DIEUSi Dieu existe, pourquoi ne le voit-on pas ? Quand les dieux sont-ils apparus dans l'histoire de l'humanité ? Les juifs sont-ils les inventeurs du Dieu unique ? Pourquoi la figure de Dieu est-elle presque toujours masculine et les religions bien souvent misogynes ? Dieu est-il une personne, une force, une énergie, un principe créateur ? Le Dieu des juifs, des chrétiens et des musulmans est-il le même ? Pourquoi s'entretue-t-on au nom de Dieu ? Que disent les philosophes de Dieu ? La foi peut-elle exister sans le doute ? Y a-t-il d'autres sociétés athées que l'Occident moderne ? La science peut-elle prouver que Dieu existe ou qu'il n'existe pas ? Le bouddhisme est-il une religion sans dieux ? Voici quelques-unes des questions posées par la journaliste Marie Drucker à Frédéric Lenoir, philosophe et historien des religions. A travers une conversation très vivante, où aucun sujet important n'est éludé, la fabuleuse histoire de Dieu dans l'histoire humaine prend tout son sens. Frédéric Lenoir livre une analyse objective et distanciée ; il expose aussi bien le point de vue des athées que celui des croyants. A l'image de ses auteurs qui ont toujours su allier esprit de sérieux et popularité, ce livre réussit le pari de la rigueur intellectuelle et du plaisir de lecture.

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Des informations

    Pour aller plus loin

    Merci pour ces informations.
    J'apprécie énormement les réflexions de Pierre Charbi faites de bon sens.
    Je vous conseille de lire "Le goût de l'autre la crise, une chance pour réinventer le lien" Elena Lasida.
    Elena Lasida enseigne l'économie solidaire et le developpement durable à l'institut catholique de Paris.
    "L'alliance scellée entre Dieu fait à Noé est un engagement unilatéral : Dieu promet de ne plus jamais détruire la terre par un déluge (Gn9,11) et pour signifier son engagement il dépose un arc dans la nuée qui devient l'arc-en-ciel. Mais cette promesse change le statut de l'homme dans la création : dorénavant il est autant responsable que Dieu de cette terre pour en faire un lieu de vie et non de mort. Si Dieu promet de ne plus se servir de sa propre violence pour punir et freiner la violence humaine, l'homme en devient responsable. Il n'a plus à attendre la bénédiction ou la punition divines en réponse à ses actes, il devient lui-même passeur de vie ou de mort pour autrui...Du moment que Dieu renonce à utiliser lui-même la violence comme réation à la violence humaine, il montre à l'homme une autre manière de combattre et donc devient créateur."

    A propros des passeurs de vie : "Le passeur est un guetteur d'aube. Quand on est au milieu de la nuit et que l'horizon semble complètement bouché, on a besoin du guetteur d'aube : celui qui, au milieu de l'obscurité, parvient à discerner l'annonce d'une lueur, quand personne ne la voit Mes passeurs ont élargi mon horizon, et m'ont aidée à voir l'invisible. Ils ont été des révélateurs, non d'une vérité toute faite, ni de leur vérité, mais des révélateurs de ma vérité, celle que chaque personne construit tout au long de sa vie qui fait sens dans son chemin".

    Héléna Lasida participera à ce colloque.

    J'ai entendu un interview de Frédéric Lenoir et Marie Drucker sur ce livre..le boudhisme est un peu mis à l'index !
    Frédéric Lenoir intervient dans le journal "Le monde des religions" que l'on peut consulter en ligne et intervient dans l'émission "Tombé du Ciel" sur Lcp :
    http://www.lcp.fr/emissions/tombe-du-ciel/vod/19890-l-apocalypse-est-elle-pour-demain

    Jean François Prot.

    Posté par Jean François P, 07 décembre 2011 à 09:04 | | Répondre
  • Charbi

    J'ai fait une faute Pierre Rahbi et non Charbi !(Je pense que vous aviez compris à qui je faisais allusion !)
    Vous pouvez assister en ce moment à un colloque sur LCP :"Colloque Scientifique "Vértié scientifique et vérité"

    Posté par Jean François P, 07 décembre 2011 à 11:29 | | Répondre
  • Merci pour vos mails. J'ai beaucoup aimé cette phrase:Le passeur est un guetteur d'aube. Quand on est au milieu de la nuit et que l'horizon semble complètement bouché, on a besoin du guetteur d'aube : celui qui, au milieu de l'obscurité, parvient à discerner l'annonce d'une lueur, quand personne ne la voit Mes passeurs ont élargi mon horizon, et m'ont aidée à voir l'invisible. Ils ont été des révélateurs, non d'une vérité toute faite, ni de leur vérité, mais des révélateurs de ma vérité, celle que chaque personne construit tout au long de sa vie qui fait sens dans son chemin".

    Est elle de vous? Votre foi en la religion catholique semble très forte.
    Pour revenir au péché, ce qui me gène un peu , c'est la notion culpabilisante qu'il dégage. Mais peut être s'agit-il que d'un simple problème de terminologie. On pourrait parler de défaut ou d'action négative.....?

    Ce colloque qui va se dérouler me paraît important et bien peu de gens en parle. Pourtant le moment est opportun pour parler de tout cela.

    Posté par Daniel, 07 décembre 2011 à 13:53 | | Répondre
  • cher Jean-François

    Je ne crois absolument pas à la punition divine .
    Je crois que les violences de ce monde sont dûes au libre-arbitre que Dieu nous a laissé pour que nous expérimentions par nous-mêmes nos vies et notre chemin spirituel .
    Qui dit punition dit culpabilité .
    Je ne crois absolument pas que Dieu nous culpabilise de quoi que ce soit . Au contraire, je crois qu'Il nous regarde nous dépatouiller avec indulgence et attendrissement, et qu'Il est toujours là pour nous donner un coup de pouce chaque fois que nous avons un élan de vraie sincérité dans le coeur .
    La culpabilité est arrivée, pour une raison ou pour une autre, parmi les hommes, indépendamment de l'Esprit divin .
    Dieu est au-dessus de ça ! Au-dessus de la colère, au-dessus de la punition, au-dessus de la récompense, au-dessus de la domination, au-dessus du jugement ... Bien au-dessus !
    Je crois que nous projetons nos petits sentiments humains sur un Dieu indéfinissable, impénétrable mais certainement infiniment bon et aimant .

    Posté par marie christine, 07 décembre 2011 à 14:05 | | Répondre
  • Mission impossible

    Lorsqu'on philosophe sur l'existence ou non de Dieu, sur ses attributs, sur le péché ou l'absence de péché, c'est qu'on ne fait pas l'expérience de Dieu en soi.
    Une toute petite expérience de La Présence, et toutes ces discussions n'ont plus lieu d'être.

    Autrement, il s'agit toujours de la même vielle histoire : faire entrer l'Océan dans un petit trou qu'on a creusé soi-même.
    Évidemment, en l'absence d'expérience, il faut bien occuper son temps!

    Posté par kea, 07 décembre 2011 à 16:05 | | Répondre
  • Le péché

    Dieu a bon dos !
    On lui en fait dire des choses...
    Toutes les religions sont à mettre à l'index .
    Tant que les religions existent, l'Unité entre les hommes est une utopie.

    Les religions comme les sociétés secrètes, ne font de bien qu'à elles-mêmes.

    Posté par Eve Lyne, 07 décembre 2011 à 16:14 | | Répondre
  • Dieu a bon dos!

    Certains disent "Si Dieu est si bon, pourquoi tant de misère dans le monde?"

    Dieu n'est pas responsable de la faim dans le monde.
    Nous le sommes!
    Alors à nous d'y remédier!

    Dieu n'est pas responsable des bombes qui tombent sur la tête des innocents.
    Nous le sommes!
    Alors à nous d'y remédier!

    Posté par kea, 07 décembre 2011 à 16:30 | | Répondre
  • Réflexions de bon sens

    Daniel : Je vous ai cité les passages du livre d'Elena Lasida qui est trés intéressant par sa diversité de réflexion à la fois sur l'économie mais aussi sur l'être et sa position dans le monde.
    Elles ne sont donc pas de moi.
    Comme je l'ai indiqué dans mon précédent mail, il faut savoir mourir à nos péchés c'est une volonté de notre Seigneur pour pouvoir avancer.
    Le péché peut-être tout et n'importe quoi. Dieu ne nous punit pas car il est miséricorde par contre il nous demande de regarder nos fautes, de les reconnaitre et de les pardonner "pardonnez nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé"...et surtout et je le répete d'y "mourir".
    C'est la base fondamentale de la religion chrétienne qui est le don de l'amour, de la main tendue, de l'abandon pour faire entrer en nous l'amour de Dieu car à Dieu rien n'est impossible.

    Aussi je reprendrai de manière humouristique la phrase de Jean Paul II "N'ayez pas peur" !
    L'image d'épinal de la contrition, l'agenouillement sur une barre en bois en récitant le "pater noster" est bien loin !
    Le péché est une recherche spirituelle dans la quête de Dieu qui est de se "vider" de toute substance, de toute crainte de n'être pas digne de son amour pour entrer dans son Amour afin d'ouvrir la porte de nos coeurs. Façonné par l'Amour de Dieu nous oeuvrons dans ses pas, d'où l'exemple des Misérables l'un a ouvert son coeur à Dieu l'autre a pensé qu'il était ouvert à Dieu dans sa notion de "justice" et de "justesse" pour s'aperçevoir tristement que son coeur n'était pas ouvert à Dieu et se sentant "indigne" il meurt. Alors que si il avait compris que Dieu dans sa miséricorde l'aimait il ne se serait pas tuer.


    Je ne pourrai y assister mais je regarderai sur le site que vous nous avez donné. J'ai hâte d'écouter ces deux personnes qui ont une vision du monde si humaine.

    J'ai beaucoup aimé les textes de Pierre Rabhi sur son blog sur la femme et l'habitat c'est tellement simple et tellement vrai que nous ne pouvons que comprendre les difficultés que rencontre notre monde.

    Nous avons perdu les notions fondamentales même de l'existence.
    Ce que reprend Elena Lasida dans son livre : le lien social, la solidarité, l'identité de l'être, l'économie est l'intégration de l'homme à nouveau dans sa finalité et non plus une économie financière.

    Marie Christine : je doute que le divin aie un rôle dans ce qui passe mais je ne conteste pas votre opinion.
    Là encore voyez-vous y plus une citation d'un livre dans lequel un auteur émérite cite un passage de la bible et son interaction avec le monde.(car Dieu ne l'oubliez pas a causé le déluge dans sa colère et a demandé à Noé de sauver chaque espèce) Ce que l'auteur souhaite vous dire à travers ce texte c'est que Dieu n'est pas responsable. Par contre l'Homme est responsable du cadeau que Dieu lui a fait c'est à dire le bien être de la Terre sa sauvegarde et le bien être de l'Homme.
    Il n'y a donc pas une notion de culpabilité mais une notion de Responsabilité. Nous sommes Tous Responsables car nous sommes "Créateurs".

    Jean Baechler ce matin dans le colloque que j'ai cité a émis une notion que j'aimerai vous faire partager "Nous n'avons tous que des opinions tant que la science n'a pas prouvé ou n'a trouvé la vérité".

    Nous sommes tous dans nos recherches qu'à l'aube de nos opinions ! (cette phrase n'engage que moi !)

    Jean François Prot

    Posté par Jean François P, 07 décembre 2011 à 17:45 | | Répondre
  • Expérience de La Présence

    Les épreuves sont des expériences qui nous conduisent à comprendre.
    Nous avons ainsi beaucoup de réponses à nos questions.
    Si nous cherchons bien...
    Pas d'injustice.
    Seulement, voilà...
    Il faut chercher.
    Nul besoin d'appartenir aux religions pour cheminer avec La présence.

    "Si Dieu est si bon, pourquoi tant de misère dans le monde?"
    Kea...
    Nous n'en sommes pas tous au même point.
    Cependant, nous avons tous fort à faire pour nous améliorer.

    Le travail individuel est sans doute le chemin le plus laborieux, mais ô! combien le moins dangereux.
    Ne pas craindre la solitude fortifiante...
    Humm...
    La solitude n'est pas le retrait.
    A l'heure où j'en suis de mon existence, je pense que l'homme qui ne doute pas, n'a nul besoin de religions, ni communautés...

    "Ne rien attendre des autres."

    Certains diront: "Pas bon ce chemin là !"

    Posté par Eve Lyne, 07 décembre 2011 à 17:55 | | Répondre
  • Tout à fait d'accord

    Je suis d'accord avec vous, Eve Lyne. Nous partageons la même conception de l'évolution. Ce sont les épreuves qui nous font grandir. Rien de tel que le travail individuel sur soi. Bien sûr ce chemin n'est pas très séduisant ni très porteur mais c'est le seul, me semble -t-il, qui soit dans la vérité que je ressens au fond de moi.
    Peut être y en a t-il d'autre? Mais pour moi, point de salut sans prise en charge personnelle de son être ce qui n'empêche pas de s'intéresser aux religions, d'être ouvert à des enseignements particuliers ou de pratiquer des trucs un peu particuliers.

    Posté par Daniel, 07 décembre 2011 à 18:04 | | Répondre
  • Enrichissement

    Oui exact ! notre enrichissement est lié à deux situations :
    - les épreuves que nous rencontrons au cours de notre vie que en soyons responsables par nos actions ou victimes.
    Ces difficultés mûrissent nos âmes. Elles apportent notre matûrité
    - les passeurs. Les passeurs sont ceux qui par leur présence seront le pont de passage des difficultés mais ils ne peuvent résoudre nos difficultés

    Nous devons apprrendre et comprendre de nos épreuves seuls dans notre "propre vérité" effectivement.

    Cette compréhension peut passer par l'accompagnement du Christ ce qui est mon cas ; mais je conçois très bien que d'autres puissent ne pas vivre mon expérience ou mon adhésion.
    Comme on dit si bien "chacun voit midi à sa porte" !

    Jacqueline kelen dans l'esprit de la solitude cite la phrase suivante qui est l'expression d'Eve lyne : "La solitude nous offre cette belle leçon : il faut d’abord attendre de soi et non des autres. Il faut d’abord savoir compter sur soi et s’aider soi-même."

    Nous avons nos propres réponses elles ne demandent qu'à s'exprimer et parfois pour resonner elles ont besoin de passeurs !

    Le retrait par le silence est la nouriture de l'esprit, la solitude et l'échange est la nourriture de l'âme.

    Chaque jour est une expérience, nous apprenons tous les jours !

    Jean François Prot.

    Posté par Jean François P, 07 décembre 2011 à 18:29 | | Répondre
  • Nous apprenons tous les jours

    Cher Jean François,

    C'est un plaisir que de vous lire...

    Vous avez omis le "l" majuscule de mon auguste personne.

    Et mon égo! vous y pensez...
    Vous m'avez mutilée !

    Bon, allez...
    Je vous pardonne.
    Bienvenue à vous.

    Eve Lyne

    Posté par Eve Lyne, 07 décembre 2011 à 19:07 | | Répondre
  • sans fracas ni tapage

    On n'est pas spectaculaires,
    On est des êtres ordinaires,
    Ni modestes ni fiers,
    Mais gourmands de lumière .

    On est des inconnus,
    Des passants de la rue,
    Anonymes assidus
    Du paradis perdu .

    On est n'importe qui
    Au milieu de ces cris
    Qui déchirent la vie,
    Mais l'âme en nous sourit .

    On n'aura pas l'oscar,
    On n'sera pas des stars,
    Pourtant un seul Regard
    Nous promet la victoire .

    L'aube de Vérité
    Aux promesses ouatées
    Arrive à pas feutrés
    Dans nos coeurs purifiés .

    Posté par marie christine, 07 décembre 2011 à 19:45 | | Répondre
  • A Jean François

    Nous apprenons tous les jours. La vie est si riche.....C'est pourquoi à mon avis, il est intéressant de pratiquer régulièrement le silence et l'écoute. Le silence peut être la vie dans d'infinis détails et nous permet parfois de voir l'invisible.
    Bonne journée

    Posté par Daniel, 08 décembre 2011 à 11:13 | | Répondre
  • Ecoute

    Eve Lyne : merci pour votre accueil. L'ego s'invite toujours quand on ne le prie pas !

    Daniel : Oui tout à fait l'écoute et silence sont les éléments de la vie qui determinent l'apparition de l'invisible ce que l'on n'aurait pu comprendre autrement. Element que l'on n'aura pas pu déterminer sans ce recul et cette ouverture nécessaire.

    Je profite de la pause du colloque pour vous répondre.
    Très dense et prolifiques de réflexions et surtout amenant énormément de questions sur notre monde et son devenir.
    Les pistes sont intéressantes les "dénonciations" de crises sont intéressantes de leurs origines à leurs manifestations. Nous sommes bien tous Responsables de nos "actions" à la fois de politique mais aussi nous en tant que particuliers il nous faut donc effectivement redefinir notre relation avec la sphère sociale, financière et économique.
    Et pour revenir à votre propos pour cela il faut un silence d'étude et de recueillement pour se laisser "pénétrer" par ce qui n'est pas palpable dans le mouvement mais aussi d'écoute pour "recueillir" l'ensemble des visions, des opinions mais aussi de "présence" à savoir ce que nous "percevons" de notre environnement pour obtenir une meilleure compréhension des choses qu'elles soient dans notre propre dimension que mondiale !

    Jean François Prot.

    Posté par Jean François P, 08 décembre 2011 à 11:45 | | Répondre
  • sans commentaire

    Pierre Rabhi : tout dans le visage !
    Un tel regard de bonté ...!

    Posté par marie christine, 09 décembre 2011 à 06:49 | | Répondre
  • A Daniel

    J'ai écouté hier Gaêl Giraud sur la situation fincanière en Grèce le fait que ce peuple soit tondu par la Communauté Européene et lors de cette intervention cet homme jésuite a donné une information que n'est pas retransmise dans les actualités (ou du moins que je n'ai pas entendu) des jeunes Grecs s'inoculent le virus VIH pour vivre et obtenir du gouvernemennt Grec la seule allocation encore versée.
    Aussi non seulement c'est un peuple qui est au bord du goufre financièrement mais dans les années à venir va connaitre un problème sanitaire majeur.
    Ce que est magnifique dans ce colloque c'est cet élément de générosité cette invitation à rélféchir ensemble de faire partager les idées.
    Pareil un homme africain nous expliquait que le plus gros soucis qu'il rencontrait dans son pays ce n'était pas l'élément démocratique mais le fait d'arriver à faire avancer les projets d'amélioration des conditions de vie, de faire entrer dans les pays des entreprises propres au peuple pour transformer la matière première et créer l'enrichissement du pays pour un meilleur mieux être.
    Beaucoup de projet et tous sont passés à la trappe mais ce que j'ai admiré chez cet homme c'est sa volonté à vouloir toujours continuer dans sa démarche jusqu'à la fin de son mandat.
    C'est merveilleux de voir que des hommes croient encore en l'homme et aux richesses qu'il recele.

    Un peu de pub en passant...il n'y a pas beaucoup de texte je l'alimente peu à peu.

    http://koerevol.canalblog.com/

    Bonne journée.

    Posté par Jean François P, 09 décembre 2011 à 09:04 | | Répondre
  • Intervention Pierre Rahbi

    Magnifique intervention de Pierre Rahbi quel humaniste !
    Quel simplicité et profondeur dans le propros.
    Une anecdocte de fin que j'aimerai vous faire partager.
    Pierre Rahbi dans son intervention nous explique la place de l'homme dans le monde et son monde.Il finit en nous racontant une petite histoire :
    Il était en ardèche et avait du mal à se chauffer aussi un été il alla dans la forêt pour couper du bois.
    Il entendit alors un homme se plaignant de la difficulté de couper du bois.
    Ils déciderent donc ensemble de s'aider mutuellement à couper du bois.
    La journée s'écoula au bruit des coups de hache resonnant dans le bois, le chant des oiseaux et le silence de la nature.
    Arriva la fin de journée, et il (Pierre Rahbi)assista à un magnifique coucher de soleil baignant la forêt de mutliples couleurs faisant ressortir dans sa beauté un magnifique chêne.
    Pendant ce temps là, l'autre homme s'affairait à ranger le bois et les outils ne comprenant pas l'inacitivité de Pierre Rahbi il lui demanda ce qui se passait.
    Pierre Rahbi lui prit la main et lui dit "Regarde" pensant à la beauté à laquelle il assistait à ce lien avec la nature qu'il ressentait.
    L'homme répond : "Oui il y a au moins 10 stères !"

    Posté par Jean François P, 09 décembre 2011 à 10:37 | | Répondre
  • Une autre info!

    "Après l’autorisation du Conseil d’Etat à la commercialisation des OGM Monsanto, l’UMP veut interdire aux agriculteurs de ressemer les graines issues de leur culture."

    "Aujourd'hui, les espèces végétales créées par les laboratoires sont protégées par un COV, Certificat d’Obtention Végétale. Ce « brevet européen » interdit de ressemer les graines issues de la culture des agriculteurs pour garantir leurs revenus. Mais aujourd’hui, 50% des semences restent issues de la culture, ce que cette loi veut interdire."

    "Cette privatisation de la nature pose de vrais risques écologiques."


    Si cette loi passe, Pierre Rahbi sera mené en Cour par monsanto!
    à moins que la masse silencieuse décide qu'assez c'est assez!

    Posté par kea, 09 décembre 2011 à 15:43 | | Répondre
  • semences

    Soyons de plus en plus nombreux !

    Consulter et acheter Kokopelli .

    Soutenons José Bové .

    Ecoutons Pierre Rabhi .

    Votons juste .

    Posté par marie christine, 10 décembre 2011 à 07:21 | | Répondre
  • Oui Marie!

    Il me semble que cette loi qu'ils veulent passer va complètement à l'encontre de la volonté populaire. Mais les gens ne se tiennent pas informés, ils votent et ensuite s'en lavent les mains.
    Évidemment, les élus, complètement à la merci des lobby des multinationales n'ont d'autre choix que de plier à leurs demandes, car nous ne sommes pas là pour contrebalancer cet immense poids. Lorsque les gens décident de se prendre en main, les multinationales reculent.
    Ici au Québec par exemple, le gouvernement voulait construire une centrale nucléaire à Beauharnois, ce dont nous n'avons absolument pas besoin, étant complètement suffisants côté électricité.
    Les gens se sont levés en masse et ont dit NON!
    Tout s'est arrêté instantanément.
    Sans l'approbation ou à tout le moins le silence des gens, les gouvernants ne peuvent rien faire. Rien de rien. À nous de voir clair et d'exprimer dans quel monde nous voulons vivre.
    Rien ne se fera sans que nous prenions nos responsabilités.
    Comme tu le dis Marie, en premier lieu se tenir informés et soutenir ceux qui veulent le vrai bien de l'humanité, et dénoncer ce qui doit l'être, c'est à dire les mensonges aberrants qui abrutissent.
    Montrer au grand jour les agissements de l'ombre. Le mouvement Occupy, c'est ce qu'il fait en fin de compte. Il montre ce qui se trame dans notre dos. Merci à eux!

    Posté par kea, 10 décembre 2011 à 15:07 | | Répondre
  • Kea

    Tu sais, il y a beaucoup d'initiatives de ce genre au niveau local . Mais les pouvoirs et les lobbies sont pervers . C'est souvent difficile, il faut se bagarrer pendant des années, intenter des procès avec une justice qui est très lente .
    Parfois on gagne, parfois on perd . Il faut être très persévérants dans ce pays .

    Posté par marie christine, 10 décembre 2011 à 18:46 | | Répondre
  • Marie

    je sais que chez vous en France, on ne passe pas n'importe quoi aux gens. Et ça c'est excellent.
    Bien sûr certains en ont assez d'entendre parler de tout cela qui va mal. Ils préféreraient presque ne pas savoir!
    Mais moi je me dis que si cette loi passe au sujet de l'interdiction de ressemer, des millions de personnes à travers le monde en seront affectés, plusieurs qui vivent déjà en grande précarité en mourront.
    Alors si nous,
    pouvons avoir la moindre influence à ce que cela ne se produise pas, il faut faire tout notre possible à ce sujet. Ne serait-ce que d'en parler ici sur le blog et autour de nous, afin que le plus de personnes sachent.

    Posté par kea, 10 décembre 2011 à 21:11 | | Répondre
  • Extraits

    "À cette distance, rien ne nous apparaît plus pitoyable que la folie collective qui nous emporte : dans une sorte d'obsession des mâles pour accéder à des positions de domination, des actes d'une rare violence se sont instrumentés à toutes les sources possible de la technique. L'art de faire souffrir et mourir de grandes masses a atteint des envergures qui auraient fait frémir les bourreaux médiévaux. Sur l'autre versant, le nombre et la variété des refuges idéologiques se sont multipliés de façon extraordinaire. La plus grande part de l'économie est consacrée à la fabrication de drogues, d'analgésiques, de tranquillisants, et à la production de tout ce qui peut tenir loin le cri des affamés, des torturés, des agonisants."
    "Quant aux âmes exagérément portées à la compassion, il suffit des les enrôler dans une tradition, une secte, une philanthropie apaisante. Quels que soient les procédés, ce que nous observons à cette hauteur et à cette distance, c'est l'abandon, l'abdication de la pensée consciente devant le combat des titans économiques, politiques et militaires qui se déchirent la planète comme une pièce de viande."

    "Certes, depuis longtemps, je connaissais la misère des gens, j'ai exercé la philosophie dans le métier du travail social, c'est tout dire. J'ai aimé les milieux les plus pauvres parce qu'ils m'ont semblé les plus vrais. J'ai été formé dans le marais, entre des besoins et des impasses."

    "Il est possible que l'élan féminin soit plus près du pompier instinctif que l'homme. Il est possible que dans l'état actuel de notre culture, le monde féminin reconnaisse plus facilement que l'homme toute la valeur de la vie. (...)
    Sophocle ne s'est peut-être pas trompé en attribuant un rôle féminin à la conscience et un rôle masculin au tyran.

    Jean Bédard

    Posté par kea, 10 décembre 2011 à 21:53 | | Répondre
  • Oui Kéa,

    C'est tout moi ça !
    Je me reconnais dans ta description.
    Je suis prêt à réagir pour de grandes causes.
    Mais aussi parfois je sature.
    J'en ai marre d'entendre parler de la crise économique.
    Marre de toutes ces horreurs morales déballées par nos chers médias.
    DSK et ses pulsions animales.
    Les assassins sans conscience.
    Les pédophiles prêts à tout.
    Les émissions du type "Plus moche la vie".
    Où tous les vices sont proposés :
    Ménage à trois.
    Belle-mère qui couche avec le gendre.
    Promoteur véreux.
    Couple homosexuel masculin.
    La même chose au féminin.
    Drogue.
    Mensonge.
    Alors oui, c'est vrai, moi je vais mieux si je ne regarde pas la télé.
    Alors oui, je préfère ne pas savoir.
    Savoir pour réagir et se battre, oui !
    Mais savoir pour déprimer, non !
    Je suis bien tiraillé, car je dois aussi préparer mes enfants au monde de demain.
    Monde qui est déjà là d'ailleurs !

    Posté par PLV, 11 décembre 2011 à 15:33 | | Répondre
  • Bizarre, bizarre,

    Bah oui, c'est curieux, il y a certains comportements actuels qui me rappellent les prédictions du Christ.
    Et c'est tellement clair qu'on n'a pas besoin de boule de cristal.
    Il faut traverser l'épreuve pour atteindre le bonheur sans fin.
    Allez, courage.
    Tous unis.

    Posté par PLV, 11 décembre 2011 à 15:39 | | Répondre
  • Oui PLV

    Mais il ne faut pas tout mélanger. Il y a info et info!
    Ce que tu décris là ce sont toutes les façons possibles utilisées pour justement abêtiser la conscience et faire en sorte que personne ne regarde vraiment ce qui demande à l'être, et ça marche extrêmement bien.

    À mon sens il y a un petit Gandhi à l'intérieur de chacun et c'est lui qui doit s'éveiller.
    Gandhi a réussi à éveiller des millions de personnes afin de résister à l'oppression à l'aide de la désobéissance civile de masse. Alors c'est possible.
    Mais très très très difficile.
    Au premier abord, personne ne veut entendre parler de ça : "Moi je fais déjà ma part! et si tous agissaient comme moi, ça irait bien dans le monde."
    Mais non ça ne va pas bien.

    Posté par kea, 11 décembre 2011 à 16:17 | | Répondre
  • Oui Marie!

    "C'est souvent difficile, il faut se bagarrer pendant des années, intenter des procès avec une justice qui est très lente."

    Je trouve que ces actions ne sont pas inutiles, car elles réussissent à en éveiller quelques uns.
    Mais sans doute ne sommes nous pas encore rendus à cette étape de poser des gestes concrets.
    Il faut d'abord travailler à conscientiser le plus possible (étape la plus difficile), afin que des millions et des millions soient prêts à s'impliquer dans une action à la façon de Gandhi.
    Quelques gouttes d'eau n'ont pas beaucoup de pouvoir, mais des millions et des millions réunies forment des torrents qu'aucun rocher n'arrête. La preuve : le rocher percé en notre magnifique Gaspésie, ici au Québec.

    "Faire peu est infiniment mieux que de ne rien faire." Jean Bédard

    Posté par kea, 11 décembre 2011 à 16:27 | | Répondre
Nouveau commentaire