Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

20 novembre 2011

Dieu pour tous

DIEU

Si Dieu est dans la rose,
Si Dieu est en toute chose,
Il est dans les épines,
J'imagine .

Si Dieu est dans le ciel,
Dans la paix éternelle,
Il est aussi sur terre,
J'espère .

Si Dieu dans les églises
Flâne tout à sa guise,
Il est sur les trottoirs,
Chaque soir .

Si Dieu est en Marie,
En Paul, en Jésus Christ,
Il est aussi Judas,
Je crois .

Si Dieu est dans le saint,
Comme dans l'assassin,
Tous deux seront sauvés,
Je sais .

Et malgré les prières
Aux paroles austères,
Dieu pratique l'humour,
Toujours .

Il traîne dans les bars,
Les casinos, les gares,
Sans aucun préjugé,
C'est vrai .

En Père attentionné,
Il aime à volonté
Toutes les créatures,
C'est sûr .

Me voilà rassuré :
Pour apprendre à marcher,
Nombreux sont les chemins,
C'est bien .

Marie Christine


Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Poèmes - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Dieu pour tous

  • Apprendre à marcher

    Belle image que voilà, Daniel !
    Jésus et Marie ne seraient-ils qu'UN ?

    Ce poème de Marie-Christine est une belle invitation à l'unité.

    Posté par Eve Lyne, 20 novembre 2011 à 10:11 | | Répondre
  • Cri du coeur

    Oui Marie c'est ça le plan.
    C'est la diversité où TOUT EST UN.

    Depuis quelques jours, j'écoute les infos et ça passe en boucle, les larmes coulent de mes joues pour la petite Agnes.
    Comment ne pas être touché par ce qu'elle a enduré avant de retrouver la lumière, cette lumière qu'elle avait oubliée juste avant de naître lorsque les anges de l'oubli sont passés. Peu importe son karma, son passé et même le Plan, c'est un supplice qu'elle a vécu, un supplice qui a dû lui faire exploser l'esprit avant d'être libérée.
    La mère de la première victime pleure parce qu'elle sait par sa fille ce que cette pauvre Agnes a enduré. Elle dit qu'elle a de la chance, que cela aurait pu être sa fille et elle pense aux parents effondrés, qui n'ont même pas eu la force de venir à la marche blanche dans ce petit village bien connu de Chambon sur Lignon. Les commerces ont baissé le rideau et pendant ce temps-là, nos politiques s'efforcent depuis quatre ans à conquérir le pouvoir, juste le pouvoir, rien que le pouvoir.
    Les télévisions nous bassinent depuis deux ans avec des sondages pour savoir qui va être élu en 2012. Sarko a pris une suite à Cannes pour le G20 qui a coûté 37.000 euros la nuit, avec une piscine sur terrasse, une piscine que personne n'a utilisée.
    Et le petit de 17 ans, mineur donc, qui a récidivé, en attente d'un premier jugement où la petite a déclaré à sa mère qu'elle pensait mourir et qu'elle a eu une chance inouïe.
    Mais comment peut-on en vouloir au petit, comme s'il était responsable de sa maladie, de son passé peut-être mais il n'y a que lui qui sait ça et encore ce n'est pas sûr parce que les anges de l'oubli sont aussi passés avant sa naissance. Peut-on l'accabler ? Qui est responsable ?
    Ne croyez-vous pas que la société dans laquelle on évolue est dépassée, en perdition, en totale perte de repères ?
    Ce garçon a montré sa dangerosité et on cache aux jeunes lycéens cette dangerosité. Les éducateurs le savent, enfin pas tous, le Proviseur si mais on lui dit de fermer sa gueule. Mais que fait-on pour protéger les autres ?
    Je vous ai fais passer une vidéo sur "comment font certaines villes américaines qui ont déposé le bilan pour s'en sortir". Ils vivent sans Etat sauf pour payer quelques impôts bien sûr, pour rembourser leur dette colossale pour ne pas dire abyssale et ils se regroupent pour protéger les citoyens. Ils forment des milices pacifistes et font des rondes, bénévolement bien sûr pour faire le travail de la police. Ils repèrent les dealers et les chassent et ça marche. Ils sont bien plus motivés que les policiers et la ville retrouve une âme. Ils s'organisent. Si vous encadrez les jeunes au lieu de les embobiner en leur faisant croire que tout va bien, vous ne faites qu'éluder le problème, vous faites l'autruche en quelque sorte et vous mettez le loup dans la bergerie sans prévenir les moutons qu'il y a un loup. C'est irresponsable, inhumain.
    Tiens la Lyne, toi qui dis que j'écris bien et qui plaisante (bien sûr) sur le fait que je ne bouge pas trop, j'ai mis il y a trois ans un papy de 71 ans multirécidiviste en prison pour 6 ans + 6 ans d'interdiction de territoire dans le département de l'Ain. Il m'a fait comprendre qu'il se vengerait à sa sortie et je sais très bien que lorsqu'il sortira, il viendra dans mon village malgré l'interdiction. Et je ne compte pas sur la justice pour veiller à ça. Et comment ferait-elle d'ailleurs ? Bon, et bien c'est comme ça. Le petit Pierre, lui, il passe tous les jours et il rit, il va bien, il est heureux.
    Même les psychiatres apparemment n'ont pas tous compris ce qu'est la dépendance psychologique. Quand vous commencez à boire de l'alcool régulièrement, vous devenez dépendant et votre besoin augmente jusqu'à ce que vous dépassiez un seuil critique au-delà duquel vous devenez alcoolique puis malade incurable pour enfin en mourir. Quand vous fumez des cigarettes, vous augmentez sensiblement votre besoin en nicotine et vous finissez par en mourir.
    Quand vous êtes obsédé par le sexe, vous dépendez de lui au même titre qu'une drogue et si votre fantasme est pervers parce qu'il nuit fortement à la santé d'autrui, vous créez une dépendance qui va augmenter au fil du temps jusqu'à ce que la pulsion augmentant de fréquence, vous passiez à l'acte comme Hannibal.
    La dépendance augmente. C'est le principe de la dissipation. Comme l'univers en expansion ou comme une spirale si vous voulez. Ce serait trop simple autrement. C'est pour cela que la Loi est le Coeur et le Coeur l'Ethique et enfin l'Ethique c'est le Choix. Quand vous êtes malade, vous n'avez plus de lucidité sur ce pourquoi vous êtes malade. Ce n'est pas parce que vous avez une tare que vous êtes condamné.
    Pour ce jeune homme, il y a une tare qui vient de loin, de très loin et il doit vivre avec mais nous n'avons pas le droit de le laisser en totale liberté.
    Parce que en dehors de cette tare, ce jeune homme est charmant. Il est le premier de la classe, il est bien élevé, un père prof et une mère comptable. Et alors ?
    Il ne faut pas donner de l'alcool à un alcoolique ou lui laisser la possibilité d'en avoir.
    Sur Internet aujourd'hui, on trouve tout ce que l'on veut. Et les adolescents sont les premiers à le savoir. Je peux vous annoncer que ce type d'affaires ne fait que commencer car les jeunes sont sollicités. Ils n'ont pas le temps de découvrir la vie amoureuse qu'ils la connaissent déjà et bien sûr, ils vont titiller les extrêmes car sur Internet, on trouve tout. Entre la violence et le sexe, ils sont déconnectés de la réalité et ils ne peuvent pas s'aventurer dans l'inconnu et le nouveau d'une relation amoureuse. Ils savent déjà tout. Ils sont blasés avant de commencer. Ils sont déjà dépendants alors il leur faut plus car le sexe, c'est une drogue et une drogue dure pour celui qui ne connaît que ça, pour celui qui ne mêle pas au sexe l'amour, le partage, le don de soi, le bonheur de l'autre, enfin toutes ces valeurs liées à l'amour.
    C'est ça que nous offrons à nos jeunes.
    Maintenant je vais vous parler des peuplades d'Amérique du Nord, du Sud ou encore du Centre. Dans ces peuplades, vous n'avez aucun risque de ce genre de tare. Pourquoi ? Pouvons-nous seulement nous pencher sur ce fait que nous ne pouvons pas dans ce type de peuplades prendre le moindre risque ? Non seulement ils vivent avec la Loi mais ils sont solidaires de cette Loi. Ils ne sont pas divisés. Bien sûr tout n'est pas rose et il y a toujours une brebis égarée mais dans des petites communautés qui vivent en harmonie avec la nature, le risque est nul.
    Notre société est responsable de l'agonie de la petite Agnes. Le garçon n'a pas la moindre responsabilité car il est né avec une vieille tare qu'il doit assumer lui-même, dans la solitude d'une pièce où il ne peut pas nuire. Le rôle de toute communauté est d'assurer la tranquillité et la sécurité de ses habitants.
    Ici c'est scandaleux.
    Alors bien sûr vous écoutez en boucle le fil de l'événement. Cela va durer quelque temps mais un jour prochain, la société oubliera au profit d'une autre affaire du même type.
    Dans le même temps, chaque jour, un nouveau sondage apparaîtra, payé par les citoyens et nous dira qui sera au deuxième tour des élections présidentielles.
    Je ne peux pas accepter de vivre dans une société comme celle-là. J'accepte ma condition, j'accepte les remarques de mon cher PLV qui me titille sans cesse, j'accepte l'humour grinçant de ma Lyne, j'accepte la souffrance, les situations, tout ce qui se présente, même le gouvernement tel qu'il est aujourd'hui mais je ne souhaite pas que cela continue ainsi.
    S'il est possible de changer cela, si nous ne sommes pas capables de faire changer ce système, d'élever notre conscience pour un autre système de valeurs, alors c'est notre Mère la Terre qui fera les choses d'elle-même car elle aura forcément besoin, un jour ou l'autre de fesser ses enfants et leur réapprendre à vivre dans le respect total de la liberté de l'autre.

    Posté par alain thomas, 20 novembre 2011 à 12:04 | | Répondre
  • Humanité

    Le monde changera le jour où les hommes n'emploieront plus le mot "femelle" pour désigner les femmes .
    Question d'éducation et de modèle de respect pour notre jeunesse !
    On a toujours le choix entre l'animal et le sacré, en nous .
    Voyons ce que nous semons avant de juger les fruits .

    Posté par marie christine, 20 novembre 2011 à 16:08 | | Répondre
  • Le respect

    Le problème Marie c'est que pour éduquer la jeunesse dans le respect des autres, il faut être soi-même respectueux de la vie, ce qui ne semble pas du tout fréquent. La Chine de Mao a voulu changer le peuple par l'éducation forcenée, alors qu'eux-mêmes se permettaient les pires bassesses.
    On dit que les enfants sont cruels, moi je dis qu'il sont à l'image de leurs aînés mais avec moins d'hypocrisie.
    Les aînés eux lancent des bombes sur la tête des gens et je me dis qu'il ne peut y avoir plus cruel. Mais il le font sous le couvert des bonnes intentions. Bien sûr il n'est pas question de dire nous allons en Libye parce qu'ils ont du pétrole et que nous voulons les déposséder de leurs richesses. Non, nous allons les libérer... et s'ils se retrouvent ensuite sous la loi de la charia... on rit jaune et c'est à peu près tout.
    Bientôt ce seront les iraniens qui recevront nos bombes, fabriquées chez nous, et ce sera pour une bonne cause, parce que l'Iran est une menace pour la sécurité mondiale. Vive l'Otan!

    Posté par kea, 20 novembre 2011 à 17:06 | | Répondre
  • Épines

    Je suis contente que Marie Christine dans sa belle prière poétique n'ait pas oublié les épines. Elles sont indispensables pour apprécier la rose. Amitiés.

    Posté par Ariaga, 20 novembre 2011 à 17:48 | | Répondre
  • Marie

    Toi aussi tu parles par en-dessous.
    Décevant.

    Posté par alain thomas, 20 novembre 2011 à 19:30 | | Répondre
  • Dieu pour tous

    Merci Daniel pour la beauté de cette image si apaisante ...

    Posté par marie christine, 20 novembre 2011 à 20:12 | | Répondre
Nouveau commentaire