Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

26 octobre 2011

Silence on tourne

 

J’étais dans ma voiture, parti faire des courses. Arrêté à un feu rouge, je tournais ma tête à droite et vis un bulldozer en train d’abattre un mur. C’était le plus vieux cinéma de la région que l’on était en train de détruire ! Destruction définitive ou destruction pour reconstruction ? Je n’en sais rien, mais cela me plongea pendant quelques instants dans mon enfance. Quand j’étais petit, il y avait trois cinémas dans ma ville : le Bijou, l’Excelsior et L’Eden. Seul l’Excelsior a subsisté, indifférent au temps qui passe. Et voilà qu’on le détruit ! C’était un beau cinéma qui contenait 800 places. Il y avait un balcon  et, à côté du balcon, un bar.

cinemaA cette époque aller au cinéma constituait une sortie importante. J’aimais m’y rendre le samedi soir avec des copains. La séance démarrait à 21 heures et se terminait vers 23 heures 30. D’abord un documentaire, suivi des actualités (vous vous rappelez certainement la Twenty Century Fox et de  toutes ces filles qui levaient la jambe en même temps). Puis l’entracte pendant lequel tout le monde allait au bar, boire une boisson ou déguster une glace. Cela durait dix minutes  ou un quart d’heure. En fin c’était l’heure du film. Je me souviens de ce film avec Gary Cooper »Le train sifflera trois fois ». J’adorais les westerns, les films de cow-boys et d’indiens. J’étais fasciné par les Apaches et Sitting Bull était mon idole. La séance coûtait deux francs ! On rentrait à la maison dans la nuit, sans crainte d’être agressés. On chantait dans la rue et on tirait sur les sonnettes en s’enfuyant à toutes jambes comme de vrais garnements. Le ciel était rempli d’étoiles, on était heureux.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Silence on tourne

  • dernière séance

    cela me rappelle mon enfance aussi et la chanson de schmoll Monsieur Eddy qui a été un pote (c'était le dernière séance ..) les cinémas de quartier finiront en super marché cette chanson à chaque fois que je l'entends je replonge dans mon quartier près de la porte de la villette (ancien abbattoir, devenu citée des sciences maintenant) rue de Flandres il y avait 3 cinémas ou on allait avec mes grand-parents - souvenirs -souvenir de mon Paname qui me manque tant. merci Daniel c'est triste mais beau.

    les temps heureux et Alan Ladd mais celui qui ma plaisait le plus était Charlton Heston "les dix commandements" - et "l'inoubliable Benhur" et tant d'autres chez les femmes j'étais un inconditionnelle de Marilyn ma belle et dans les brunettes la fine Audrey Hepburn zt aussi Katherine même nom pas même fille. souvenir daniel

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 26 octobre 2011 à 11:32 | | Répondre
  • Le meileur des remèdes

    Nous on était une bande de cinq et on faisait que des conneries. Je peux pas toutes vous les raconter. J'étais le plus jeune en plus. Le chef c'était Momo, il a fini sergent dans l'armée, ensuite c'était José la Fiarde, un gentil garçon qui pleurait quand il riait, aucun son ne sortait de sa bouche, après c'était le Gillou, un peu fou, toujours fou aujourd'hui, un primate qui avait un rire qui faisait vibrer les vitraux de l'église et de toutes les maisons alentour. Ensuite, le Castor, tout petit, encore tout petit aujourd'hui, avec une barbe et des yeux de rongeur. Il était malin et rusé. C'était celui qui nous faisait faire le plus de conneries.
    Alors vous pensez que la séance du mercredi soir, dans le village, quand ils nous voyaient arriver, ils se marraient déjà. On allait surtout voir les western et quand ils étaient avec suspense, alors on pipait pas mot mais quand c'était rasoir, en plein milieu de la séance, le Gillou se mettait à éclater de rire, et on le suivait.
    Ah, c'était quelque chose la séance du mercredi soir, pendant les vacances.
    Et je vous dis pas après, avec nos mobylettes, on mettait les casques et on attendait l'ouvreuse. Ah, l'ouvreuse du cinéma de mon village, quel souvenir nom de diou !
    Elle était sympa l'ouvreuse, on l'emmenait boire un verre et pis s'en allait... sagement... hummh !!!

    http://www.youtube.com/watch?v=b_fdC-YCycY

    Posté par Alain Thomas, 26 octobre 2011 à 15:56 | | Répondre
  • Pardon, je me suis trompé de vidéo

    http://www.youtube.com/watch?v=kKnY8tBLG3g&feature=player_detailpage

    Posté par Alain Thomas, 26 octobre 2011 à 15:58 | | Répondre
  • C'était le bon temps!

    Alain , c'était le bon temps quand on était jeune: le cinéma, les filles, les P4, les baignades au bord de l'eau, les mauvaises notes à l'école.....

    Posté par Daniel, 26 octobre 2011 à 17:47 | | Répondre
  • Alain ..

    DO le do il a bon dos, Ré rayon du soleil d'or - Mi c'est la moitié d'un tour - Fa c'est facile à chanter - sol l'endroit ou vous marchez - La l'endroit ou vous allez - Si c'est siffler comme un Merle et on recommence à Do - DO - RE - MI - FA - SOL - LA - SI - DO (SOL - DO) la Mélodie du Bonheur étant jeune fille je gardais des enfants et je connaissais toutes les chansons chanter par Mathé Altéry sublime voix - la doublure vocale de Julie Andrew.

    et je vous grâce, de mes joies quotidiennes sinon faites moi signe bisous

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 26 octobre 2011 à 22:59 | | Répondre
  • cadeau

    www.vimeo.com/27920977

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 26 octobre 2011 à 23:08 | | Répondre
  • désolée

    cela ne fonctionne pas chez Daniel.
    http://www.vimeo.com/27920977 deuxième essai sinon j'abandonne à demain

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 26 octobre 2011 à 23:10 | | Répondre
  • ça marche ..

    youpi ça marche .. régalez-vous les mirettes et écoutez la musique - un jour je vous ferais une belle surprise.
    belle nuit avec de doux rêves

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 26 octobre 2011 à 23:10 | | Répondre
  • Mon amie la rose

    Bonjour Andrée.
    La rose est apparue...
    Le reste ne suit pas.
    Sans doute le trou perdu où je me trouve.
    Merci quand même.
    Un ciel bleu nuit parsemé d'étoiles m'enchante ce matin.
    Quel silence au milieu de cette nature.
    Presque irréel.
    Un vieux puit d'antan, là, juste sous ma fenêtre.
    Je guette :
    "La vérité sortira-elle du puit ?"
    Pour l'heure, pas même un fantôme !

    Lucie.

    Posté par Eve Lyne, 27 octobre 2011 à 06:39 | | Répondre
  • L'âme poétique

    Ce matin, Eve Lyne, je vous trouve l'âme poétique...

    Posté par Daniel, 27 octobre 2011 à 09:43 | | Répondre
  • Romantique

    j'acquiesce! Daniel.
    La vie simple...
    En toute simplicité...
    Tout simplement.
    La vraie vie en somme.

    Posté par Eve Lyne, 27 octobre 2011 à 13:56 | | Répondre
  • Rome antique ?

    Daniel, moi je crois que c'est plutôt le p'tit rosé du coin qui lui fait voir la vie en rose (ah, ah, ah, hi, hi, hi !) .

    Posté par marie christine, 27 octobre 2011 à 14:03 | | Répondre
  • Ouais c'est ça

    Le bois ramassé...
    L'écurie balayée..
    Les légumes épluchés...
    La soupe mijotée...
    Ma place est au grenier.
    Pas de quoi pavoiser...
    J'file me coucher...
    Epuisée !
    Ah! que c'est chouette, le conte de fée !

    Posté par Eve Lyne, 27 octobre 2011 à 18:41 | | Répondre
  • Ouais !

    Il y a un grand plan, c'est évident . Mais personne ne le connaît, et chacun fait sa soupe, dans la plus grande paix possible ...
    Bénie soit l'amitié entre tous .
    Une valeur sûre .

    Posté par marie christine, 27 octobre 2011 à 18:55 | | Répondre
  • indices

    Je ne connais pas le grand plan,
    j'en ai seulement quelques indices :

    "Nul ne peut servir deux maîtres à la fois"
    ou
    "le connaître, l'aimer et le servir"

    ça m'enligne

    Posté par kea, 27 octobre 2011 à 21:44 | | Répondre
  • Le grand plan

    Chère Kea,

    Présentement, le temps se morpionne...
    La nature guide nos pas :
    "La connaître, l'aimer et la servir."
    Quel boulot !
    ça m'enligne aussi !

    Posté par Eve Lyne, 28 octobre 2011 à 10:07 | | Répondre
  • Eve Lyne

    Merci de détendre l'atmosphère !

    un peu tendue parfois
    évidemment
    car chacun arrive avec ce qu'il a à dire
    et ça peut parfois bousculer
    mais les mots ne sont que des mots
    et c'est derrière les mots que se trouve l'essence
    chacun s'exprime comme il peut
    mais derrière il y a un être comme moi
    sur le chemin

    Posté par kea, 28 octobre 2011 à 13:41 | | Répondre
  • En chemin

    Cheminons donc ensemble, Kea.

    Posté par Eve Lyne, 28 octobre 2011 à 19:52 | | Répondre
Nouveau commentaire