sogyal_rinpocheSur mon ancien blog « Les trois mondes », j’avais suscité, sans en avoir l’intention, un vaste mouvement de contestation concernant la personnalité de Sogyal Rinpoché. J’avais diffusé à l’époque un court extrait de son livre « Le livre tibétain de la vie et de la mort » qui m’avait séduit. Cela me valut 500 post assez virulents sur le personnage. Certains allaient très loin sur les attitudes et la façon de faire de Sogyal Rinpoche. Etant tout à fait neutre, j’en conclus qu’il y avait anguille sous roche. Le temps passa et je fus assez étonné que personne, compte tenu de ce qui avait été dit, ne monta au créneau ouvertement.

Cependant durant l’été, je fus contacté par une journaliste du magazine « Marianne » qui était décidé à faire un reportage sur Sogyal Rinpoche. Elle–même venait d’effectuer une retraite de 8 jours à Lerab Ling, le centre où enseigne Sogyal Rinpoche. Ce qu’elle vit et vécut pendant ces 8 jours l’étonna sur plus d’un point. Elle décida donc de pénétrer un peu plus au cœur du sujet en essayant de recueillir des témoignages. D’où son contact avec moi afin que je puisse l’aider à avoir des entretiens. Je lui donnais alors la possibilité d’entrer en relation avec plusieurs personnes dont Alain qui semblait avoir certaines connaissances sur le sujet.

Le reportage vient de sortir dans le N° 756 de Marianne (semaine du 15 au 21 octobre 2011). Bien sûr ce reportage, qui remplit 6 pages du magazine, risque de ne pas donner une bonne image du bouddhisme mais il est aussi salutaire car il me semble important de dénoncer toutes les  graves dérives qui existent dans un monde qui se prétend spirituel. Garder toute sa lucidité, tout son libre arbitre, ne pas tomber sous la coupe psychologique d’un soi disant maître, n’empêche nullement d’avoir une démarche et un engagement emprunt de spiritualité. Il faut savoir rester totalement libre et avancer aussi par soi-même.

Daniel