Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

12 octobre 2011

Histoire de mon père

Dernièrement, j'avais écrit un texte"La vieille dame". Cela a du rappeler à Alain certains souvenirs concernant son père. Il nous livre une tranche de vie comme il sait si bien les raconter. Pas terrible la vieillesse !! Nous y arriverons tous. Acceptons le temps qui passe et défraîchit les plus beaux corps!

Les photos, que m'a transmises Alain, représentent son père et sa mère.

PARENTS4Ce matin-là, ma mère trouve mon père en bas de son lit, incapable de se lever.
Elle en a marre elle aussi des frasques de son mari et mon frère aîné également.
Depuis sa péridurale ratée suite à un adénome de la prostate, mon père s'imagine qu'il est paralysé des jambes et il se plaint qu'elles le brûlent. Le neuropsychiatre lui donne du prozac et je sais intimement que mon père vieillit, tout simplement et qu'il a peur. Voilà des années qu'il nous dit qu'il finira en chaise roulante.
Il n'y en a qu'un qui essaye de lui faire comprendre que son mental y est pour beaucoup. J'essaye de minimiser et en même temps, je prends en considération ses souffrances morales. Cela me fait mal pour lui mais je ne sais plus quoi faire. Je me dis qu'il faudrait un choc. En tout cas, je ne le laisse pas tomber, je ne le laisse pas sur le bord de la route. Il sait d'ailleurs que je ne le laisserai jamais tomber.

Alors ce matin-là, ma mère appelle les pompiers. Ils viennent et ils l'emmènent à Saint-Jean de Dieu, l'asile pour ceux qui ne sont pas bien dans leurs têtes.
On ne m'a pas prévenu tout de suite car je n'habite pas à côté.
Ma mère et mon frère ainé se mettent d'accord pour qu'il reste là-bas. Ainsi, il ne sera plus un poids pour les autres.
Quand j'apprends ce qui se passe, je prends ma voiture et je fonce à Lyon. J'arrive à Saint-Jean de Dieu, mon père est dans un fauteuil roulant. Il a l'air hébété. J'ai cru me voir dans le film avec Jack Nicholson - "Vol au-dessus d'un nid de coucou". Une grande pièce au centre, des malades qui courent, d'autres qui parlent à des fantômes, d'autres qui ont une grande souffrance sur le visage, d'autres qui sont seuls, d'autres qui sont surveillés parce qu'ils ont l'air imprévisibles. Je vois des femmes et des hommes en vêtements blancs, qui sont là pour faire leur travail difficile. Mais il y a longtemps qu'ils ne s'apitoient plus. Je vois des infirmières qui s'affairent et mon père est dans un coin, sur son fauteuil roulant. Quand il me voit, son visage s'éclaire. J'arrive vers lui et je hausse le ton, pour que tout le monde entende bien.

- Qu'est ce que tu fous dans ce fauteuil papa ?

- Je ne peux plus marcher.

- Mais si tu peux marcher. Tu veux rester là ou rentrer avec moi à la maison, parce que c'est maintenant ou jamais.

- Je veux pas rester là. Je veux être avec maman.

- Bon, alors lève-toi et tiens-moi le bras, on s'en va.

- Mais je ne peux pas me lever.

- Bien sûr que si que tu peux te lever. Arrête de faire l'imbécile !
PARENTS1Tout le monde regardait et je peux te dire qu'aucun habillé en blanc ne bronchait.
J'ai levé mon père et quand il s'est retrouvé sur ses jambes, j'ai poussé violemment le fauteuil roulant contre la fenêtre. Il est resté debout. Je lui ai dit de marcher. Il a commencé par de tous petits pas de quelques centimètres. Comme on avançait très doucement, je lui ai demandé de se dépêcher car s'il voulait qu'on dégage d'ici, il fallait qu'on aille chercher ses affaires dans sa chambre et qu'on se tire en douce, sans passer par l'administratif.
On a mis un certain temps pour arriver à sa chambre. Je l'ai assis sur le lit. Il me regardait comme un enfant regarde son père, quand il est livré à lui-même. J'ai ramassé ses affaires (il n'y avait pratiquement rien), j'ai tout mis dans son sac.

- Alors, tu veux qu'on rentre à la maison maintenant ?

- Son visage s'est éclairé comme un enfant émerveillé.

Lève-toi !

Il s'est levé sans problème et m'a tenu le bras. On a marché ainsi doucement jusqu'à ma voiture en prenant soin de ne regarder personne.
Il est monté comme ça, en pyjama. Quand on a stoppé devant la barrière de sortie, le garde n'a même pas regardé. Il a levé la barrière. Pendant le trajet, mon père était heureux... et moi aussi.
Quand j'ai sonné à la porte de l'appartement, ma mère nous a ouvert et est restée bouche bée. Elle n'a pas pipé mot et moi non plus.
Mon père était heureux de retrouver sa femme. Il l'a tellement aimée toute sa vie. Je l'ai emmené dans sa chambre, j'ai fermé la porte et lui ai dit ceci :

- Papa, si tu veux rester ici, même si tes jambes te brûlent, tu as la preuve maintenant que tout est dans ta tête. Alors ne me parle plus jamais de fauteuil roulant et relève-toi tout seul, chaque fois que tu tombes !

Il n'en a plus jamais parlé et a pu vivre encore deux ans de plus, dans la difficulté certes, mais dans la dignité.

 

Alain Thomas

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Histoire de mon père

  • Merci Daniel

    J'avoue que c'est fort et émouvant, alors je pleure tout seul à mon bureau et je pense à Papa et Maman que j'ai tant aimés.
    C'est curieux mais quand je pleure sur ce type d'émotion, je ressens une joie profonde. J'ai l'impression que les larmes servent à laver puis élimer les toxines mentales et physiques.
    Penser à mes parents, les regarder s'aimer dans leur jeunesse, les avoir vu traverser leur vie parsemée de conflits et d'amour, cela provoque en moi une émotion positive, de l'amour, un bien-être et une paix profonde.

    C'est un beau cadeau Daniel que tu me fais là. Je te remercie du fond du coeur.

    Posté par Alain Thomas, 12 octobre 2011 à 10:39 | | Répondre
  • Oui c'est vrai !

    L'émotion est un curieux sentiment.
    Sans doute spécifique à la condition humaine ...
    Et comme toi, Alain, j'ai souvent l'impression que mes larmes effacent la mélancolie, cette bile noire qui nous empêche de vivre.
    Se remémorer les souvenirs, quelle douceur !
    Quoi de plus beau en effet que des frères et soeurs évoquant calmement les traces de leur lointain passé ?

    Posté par PLV, 12 octobre 2011 à 13:00 | | Répondre
  • Lève toi et marche !

    J'acquiesce !
    Notre Alain n'a pas son pareil pour nous émouvoir.
    Belle histoire relatée.
    Il a su ce qu'il fallait pour son père.

    Posté par Eve Lyne, 12 octobre 2011 à 13:54 | | Répondre
  • alain

    Comme tu ressembles à ton papa!
    Ton témoignage m'émeut car cela me fait penser à mes parents. j'ai eu un peu la même chose avec ma maman qui avait baissé les bras. C'est dur très dur de voir ses parents vieillir.

    Lorsque l'on peut organiser des soins à domicile c'est vraiment mieux pour la personne.
    Encore mieux si elle peut garder son chat ou son animal favori.

    Dans les maisons de retraite où l'animal fait son entrée avec des bénévoles plusieurs fois par semaine, des petits miracles se sont produits:
    un grand père qui ne participait plus et se refermait, à la grande surprise des soignants
    sest levé sans aide afin de caresser le chien qui
    lui rendait visite!!!!
    D'autres exemples incroyables ont eu lieu

    Magnifique

    Posté par sylviesissi, 12 octobre 2011 à 15:22 | | Répondre
  • Je suis content

    Alain, je suis vraiment heureux de t'avoir fait ce plaisir. Ce que tu écris est émouvant.

    Tu es un excellent conteur d'histoires ! J'attends les prochaines avec impatience.

    Posté par Daniel, 12 octobre 2011 à 17:32 | | Répondre
  • oui Daniel

    oui Daniel j'espère qu'Alain va reprendre sa plume
    quel plaisir de le lire et vivre avec lui ses émotions si bien décrites
    vous êtes tous deux formidables!

    Posté par sylviesissi, 12 octobre 2011 à 20:28 | | Répondre
  • Cette chère Sylvie

    Je te sens en pleine forme en ce moment.
    En tout cas, je te remercie du fond du coeur toi aussi.
    Ce que tu dis à mon égard me touche beaucoup.
    Alors je te fais un gros bisou.

    Posté par alain thomas, 12 octobre 2011 à 21:18 | | Répondre
  • Y a pas photo

    Oui oui, c'est bien le fils à son père.
    S'il vit, c'est bien à travers lui.
    Si ! si !
    Gros mimi...
    Sylviesissi.

    Posté par Eve Lyne, 13 octobre 2011 à 10:27 | | Répondre
  • bravo Alain

    je connais bien ce genre de problème pour l'avoir vécu avec mon fils et ma mère quelque part on se ressemble Alain la seule différence c'est que moi je n'arrive pas à pleurer c'est coincé - bloquer je pense que tes larmes doivent te soulager.

    ce récit m'a touché et en même temps c'est un territoire qui m'est connu - Bravo Alain et Merci de l'avoir livré et bisous à tous
    oui je sais je ne passe pas souvent la vue mes amis
    ciao ciao

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 13 octobre 2011 à 10:37 | | Répondre
  • alain

    Alain la forme et les formes!
    mais je dirai plutôt "la positive attitude"
    pour tous autour de moi.
    Tu sais j'ai déja été à l'étranger 7mois cette année!!! retour pour les enfants et petits enfants
    ils nous manquent. Heureusement que nous les avons vu cet été.
    ah famille quand tu nous tiens hi! hi!
    Comme tu disais "la mama" va encore avoir les petits a dormir ce vendredi soir... et les ramène
    samedi midi...et prends l'avion à 17h ...pour la turquie...
    Sommes mon mari et moi, sur la même longueur d'ondes. Nous oeuvrons dans l'ombre afin que la famille soit au top!
    Pas toujours simple d'aimer mais il faut aussi s'investir et surtout ne pas être égoiste.
    La belle-mère a 88ans et c'est une "grande dame"
    dès notre retour visites et repas avec elle.
    Nous lui donnons de la joie , pourtant elle n'est pas toujours facile!!
    Nous avons décidé d'amener une bulle d'oxygène a notre entourage.

    C'est incroyable les bienfaits et les retombées!
    Bisous a tous

    Posté par sylviesissi, 13 octobre 2011 à 10:44 | | Répondre
  • oh Andrée!

    gros bisous a toi!
    On se connait peu mais j'ai beaucoup aimé te lire.
    bonne journée
    milles pensées de joie et bonheur

    Posté par sylviesissi, 13 octobre 2011 à 10:49 | | Répondre
  • A mon ami !

    Elle est belle ton histoire Alain et tellement émouvante... pleine de sensibilité, d'émotion et de coeur...

    Et tout le monde a raison tu sais, reprends ta plume ! Tu écris si bien que c'est un vrai plaisir de te lire à chaque fois !

    Posté par Hanami, 13 octobre 2011 à 20:41 | | Répondre
  • Ah !

    Si mon amie Hanami le dit, alors ...

    Posté par alain thomas, 13 octobre 2011 à 22:35 | | Répondre
  • Merci Sylviesissi

    c'est vrai on se connait peu mais c'est gentil de m'avoir lu - je ne suis pas une érudite comme certain - mais quand mes yeux sont reposés que je lis ce genre d'histoire je ne peux y être insensible et pour Alain je fais un coucou.
    Merci encore Sylviesissi

    bisous à tous

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 14 octobre 2011 à 10:49 | | Répondre
  • Chère Andrée

    Quand je vous vois apparaître, je suis comme un petit enfant émerveillé. Ne me demandez pas pourquoi, c'est ainsi que je le ressens !
    Je vous fais de gros bisous.

    Posté par Alain Thomas, 14 octobre 2011 à 16:05 | | Répondre
  • pourquoi ..

    c'est un flash qui est bien réel Alain car je suis une mère - je suis très maternelle - même mon mari je materne - j'aurais préféré avoir des petits enfants à materner et des enfants de mon fiston mais bon le seigneur m’envoie des petits enfants de coeur
    et enfants de coeur alors j'en suis heureuse car chaque enfant à le droit à sa part d'amour.
    même vous Alain et j'embrasse tout le monde bon Week-end à tous et bisous aux petits loups

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 14 octobre 2011 à 19:33 | | Répondre
  • Je suis ému

    Vous me faites penser à Amma.
    Comme je serais bien dans vos bras !
    Dites-moi Andrée, vous êtes de quel signe, si ce n'est pas indiscret ?

    Posté par alain thomas, 14 octobre 2011 à 21:59 | | Répondre
  • non ce n'est ..

    je suis cancer ascendant capricorne et je crois que Daniel et l'inverse de moi Alain en astro chinoise je suis buffle ascendant buffle de terre.

    il parait que l'on est bien dans mes bras, une petite fille qui vient pour se faire soigner par Serge Elsa me l'a dit elle adore se nicher dans mes bras et je la serre très fort pour lui donner de l'énergie car elle en manque.

    quand mon fils était BB je le serrais aussi mais lui en bon scorpion ascendant scorpion n'appréciait pas

    chacun son truc pourquoi Alain y voyez plus clair en ayant mon signe ???

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 14 octobre 2011 à 22:37 | | Répondre
  • Une maman de rêve

    Vous ne pouviez pas mieux répondre, le cancer est le signe le plus féminin du zodiaque. Vous êtes lune lune et vous êtes la mère rêvée.
    Vous portez le même signe que ma fille et que mon père que vous voyez sur la photo.
    Je suis entouré de "cancers" et je m'entends très bien avec eux en général.
    Autant que je sache, sur ce blog, il y en a quelques unes.
    D'ailleurs, je les appelais les crabesses.
    Elles se reconnaîtront hi hi.
    Gros câlin à vous chère Andrée.

    Je vais quand même vous dire que lorsque j'étais petit, on me surnommait "Câlin" parce que j'étais toujours fourré dans les bras de mes parents. Aujourd'hui encore, dans le village de vacances de mon enfance, les villageois me disent quand ils me voient :
    "Bonjour Câlin".

    Posté par alain thomas, 15 octobre 2011 à 08:50 | | Répondre
  • Hi ! Hi !

    Fée ?
    Mie ?
    Nains ?

    Oui oui...
    C'est bien moi, Blanche Neige !

    Posté par Eve Lyne, 15 octobre 2011 à 10:19 | | Répondre
  • Bonjour la Lyne

    Dis-donc t'as des nouvelles de Marie toi ? Elle s'est mise en quarantaine ?

    Toi une fée ?
    Tu ne serais pas la croute plutôt que la mie ?
    Je croyais que t'étais grande !

    Et pourquoi pas Nuit Noire hi hi !

    Bisous hein !

    Posté par alain thomas, 15 octobre 2011 à 12:44 | | Répondre
  • Taquin

    Alain vous êtes taquin alors à moi de vous demander de quel signe êtes vous ???

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 15 octobre 2011 à 15:36 | | Répondre
  • "Bonjour Câlin"

    Dis donc, Alain...
    Moi ! Une vieille croute ?
    Vieux crouton toi même !!!

    Pour la Marie, c'est le grand mystère?
    J'espère qu'elle est pas au fond du puit, avec les encombrants.

    En fait, je ne m'inquiète pas trop...
    Elle est d'un bois si rare...
    Il me semble qu'elle est coupée du monde, un problème de courant.Faudrait pas que ça dure trop longtemps quand même !!!

    Posté par Eve Lyne, 15 octobre 2011 à 17:22 | | Répondre
  • salut

    Je reviens de loin . Du fin fond des âges ... Il y a du bon à être coupé du monde . Rien de tel pour comprendre plein de choses, anéantir les obstacles et avancer .
    S'entourer de protections est une illusion qui entretient la peur .
    Supprimez les protections, vous découvrez Dieu en face, et seulement Lui .
    Et Dieu, il vous envoie la providence sous toutes les formes, y compris humaine . Pas comme vous l'aviez préparé, voulu, prévu, mais comme IL l'a conçu .
    Je ne suis venue sur terre que pour apprendre .

    Posté par marie christine, 15 octobre 2011 à 19:29 | | Répondre
  • La vraie vie

    J'acquiesce ! Marie...
    A nous la vraie vie, loin de la fausse lumière.
    Tiens toi prête...
    J'arrive !

    Lucie.

    Posté par Eve Lyne, 15 octobre 2011 à 20:02 | | Répondre
  • A Marie Christine

    D’où reviens tu Marie Christine?

    Posté par Daniel, 15 octobre 2011 à 20:26 | | Répondre
  • Rien de grave, Daniel . Juste des choses qui se règlent sans doute avec des vies antérieures . Ca donne l'impression de revenir de loin . Des petits événements font parfois les grandes occasions ! Merci à toi .

    Lucie, ta vraie lumière m'est toujours précieuse !

    Au fait, puisque nous sommes sur le thème de la vieillesse avec l'histoire d'Alain, ça m'amène quelques réflexions et visions d'avenir .
    Depuis un certain temps, je me dis que nous sommes les derniers témoins de ces maisons de retraite abominables, ces mouroirs qui ressemblent aux léproseries moyennâgeuses qui plongent les individus dans la passivité, le découragement, l'infantilisme, la sénilité précoce .
    Nous sommes la première génération (ceux qui ont connu mai 68 dans leur jeunesse) qui n'acceptera jamais de finir ses jours de cette manière . Les premiers à refuser la pitié, la déresponsabilisation, la dépendance à autrui . Nous voudrons accompagner notre propre vie jusqu'au bout, ne pas abandonner notre corps en cours de route, ne pas créer nos propres maladies, ne pas provoquer notre déchéance . Nous voudrons être nous-mêmes du début jusqu'à la fin .
    En ce moment, une femme octogénaire évoluée se bat pour changer les mentalités des pouvoirs locaux et trouver des fonds afin de faire construire un complexe qui lui permettra de finir ses jours avec d'autres femmes . Au programme : jardinage, natation, et toutes sortes d'activités intellectuelles et sportives .
    Des efforts sont en train d'être faits partout en France mais il y reste du chemin à parcourir.
    C'est notre génération qui, sortie du fatalisme primaire, imposera les solutions, avec l'aide des plus jeunes qui sont eux-mêmes révoltés par cette situation .

    Posté par marie christine, 15 octobre 2011 à 21:38 | | Répondre
  • Salut Marie

    J'adore quand tu parles comme ça.

    Posté par alain thomas, 15 octobre 2011 à 22:26 | | Répondre
  • Bonsoir Andrée

    Je suis taureau premier décan ascendant sagittaire et tigre dans l'astrologie chinoise.
    Gros câlins.

    Posté par alain thomas, 15 octobre 2011 à 22:28 | | Répondre
  • bon signe

    et bien Alain voilà pourquoi vous aimez tant les cancers (les crabes) bonne association avec les taureaux Mon époux lui est Bélier ascendant taureau en astro chinoise il est singe de bois et dragon de feu en ascendant et croyez moi ça déménage trop de feu pour moi ....

    heureusement il y a Vénus - née d'un père poisson et d'une mère Bélier ce sont mes grands -parents Gmère gémeaux et Gpère Sagittaire qui m'ont élevé et je les remercie car ils m'ont donné des valeurs que mes parents égoïstes ne m'auraient pas donné c'est ainsi.

    bon dimanche à tous et toutes et merci de ces infos
    bisous

    Posté par Andrée SCHNEIDER, 16 octobre 2011 à 10:38 | | Répondre
Nouveau commentaire