ciel

Certes l’époque que nous vivons n’est pas facile. Beaucoup d’insécurité et de violence nous sont proposées et il faut bien se rendre à l’évidence, la récession économique est là. L’équilibre mondial devient de plus en plus précaire et l’abîme se creuse entre les riches et les pauvres. Le capitalisme, longtemps glorifié, prouve ses limites et n’a pas su, malgré l’indéniable liberté qu’il propose, promouvoir le sens de la solidarité et du partage.

A vrai dire, peu importe les systèmes économiques car il existe toujours, à un moment donné, des hommes pour les pervertir, pour s’emparer du pouvoir et satisfaire leur égoïsme. Ce ne sont pas les systèmes économiques qu’il faut changer mais la nature profonde de l’homme.

Ces temps difficiles ne doivent pas nous décourager car ils sont le ferment du renouveau. C’est le moment de se remettre en cause et de changer le cours des choses même si cela sera long. Le changement est en marche partout, dans tous les pays : le Monde Arabe, les Etats-Unis, la Grèce, la Chine. Un nouvel esprit est en train de naître comme en témoigne les actions menées par les indignés dans différents pays.

Chacun a son niveau doit agir avec ses propres moyens même s’ils semblent limités : réduire sa consommation, respecter la nature, partager dans un élan solidaire, aider les autres, signer les pétitions qui paraissent valables, faire entendre tout simplement sa voix et exprimer ses valeurs. Tout nous pousse à transformer notre mode de vie et notre vision de la vie.

L’espoir d’un monde meilleur se profile à l’horizon bien que le ciel soit encombré de lourds nuages noirs.

 

Daniel