Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Les voies de l'âme
9 septembre 2011

Un mental tranquille

fractale-9383

"Dans votre manière d'agir vis-à-vis de vos difficultés et des mauvais mouvements qui vous assaillent, vous faites probablement l'erreur de trop vous identifier à eux et de les considérer comme faisant partie de votre propre nature. Vous devriez au contraire vous en retirer, vous en détacher et vous en dissocier, les considérer comme des mouvements de la nature inférieure universelle, imparfaite et impure, comme des forces qui entrent en vous et essayent de faire de vous leur instrument d’expression.

En vous détachant et en vous dissociant ainsi, il vous sera plus aisé de découvrir la partie de vous (votre être intérieur ou psychique) qui n'est pas attaquée ni troublée par ces mouvements, et de vivre en elle de plus en plus ; ces mouvements lui sont étrangers, elle leur refuse automatiquement tout assentiment et se sent toujours tournée vers les Forces divines et les régions supérieures de conscience. Trouvez cette partie de votre être. Trouvez cette tranquillité qui est derrière, et votre mental aussi se tranquillisera, et par ce mental tranquille, vous pourrez appeler et faire descendre, d'abord la pureté et la paix, puis la Force divine jusqu'à ce qu'elles s'établissent en vous. Vous sentirez aussi la Force travailler en vous pour changer les mouvements et transformer la conscience. Ceci fait, tout le reste est une question de temps et de développement progressif de votre vraie nature divine ".

Texte tiré des enseignements de Mère, compagne de Sri Aurobindo. Texte transmis par Marie Christine

Publicité
Publicité
Commentaires
A
C'est surtout une pratique.<br /> Dans le bouddhisme tibétain, la pratique du calme mental s'appelle samatha.<br /> C'est ma pratique quasi quotidienne.<br /> Le but est de ne pas s'attacher aux pensées qui nous assaillent en permanence. Il faut juste les reconnaître pour ce qu'elles sont, vides de toute existence intrinsèque. On a effectivement tendance à s'identifier à elles. C'est bien naturel car sinon qui sommes-nous ? Ce sont bien elles qui nous font croire que nous existons en tant que "moi" séparé et de "je" qui s'ensuit.<br /> Toutes ces pensées émanent de l'esprit sans que l'on puisse les identifier comme étant intrinsèquement "nôtres".<br /> Alors, que ce soit dans la pratique formelle (méditation) ou informelle (intégration dans l'action), soyons juste conscients de leur émergence et simplement, faisons fi de ce qu'elles signifient ! Ne nous attachons surtout pas à elles car elles ne sont pas ce que nous sommes !<br /> Ce que nous sommes vraiment se trouve effectivement derrière ces nuages que sont nos émotions et nos pensées. Ce que nous sommes vraiment est ce ciel bleu immaculé, vide et plein de sa luminosité, la Claire Lumière immuable et non séparée du Tout.<br /> <br /> Ce qui est exceptionnel, c'est cette possibilité que nous avons tous d'expérimenter ceci dans la pratique formelle.
Répondre
K
Facile !!!
Répondre
P
Bah oui,<br /> il s'agit de rejoindre "l'enfant de lumière" qui sommeille en chacun de nous.
Répondre
Les voies de l'âme
Publicité
Derniers commentaires
Les voies de l'âme
Newsletter
Publicité