mort

A lire par tous ceux qui s'intéresse à l'après vie.

Stéphane Allix devient reporter de guerre le jour où il rejoint l'Afghanistan. Il a 19ans. Le jeudi 12 avril 2001, son frère Thomas, qui l'avait accompagné, meurt sous ses yeux sur une route afghane. Thomas avait tout juste 30ans. «Maintenant, je sais que la mort est présente à mes côtés et j'ai décidé de la regarder dans les yeux. Il faut que je lui trouve une place dans ma vie», écrit Stéphane Allix dans son dernier ouvrage, La mort n'est pas une terre étrangère.

Pendant 9 ans il a exploré les mystères de la conscience. Dans son livre qui nous entraîne aux quatre coins du monde à la rencontre de médecins, chercheurs, médiums, lamas tibétains ou de chamanes de la forêt amazonienne, il dresse le tableau des connaissances actuelles sur la mort pour aborder de façon originale et novatrice cette question éternelle : y a-t-il une vie après la vie ?

En juillet 2007, Stéphane Allix a fondé l'Institut de recherche sur les expériences extraordinaires (Inrees).

La mort n'est pas une terre étrangère de Stéphane Allix aux éditions Albin Michel