Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

03 mai 2011

L'EMI de Pamela Reynolds

Le chirurgien cardiologue, Michael Sabom, l'un des fondateurs de l'association internationale pour la recherche sur la mort imminente, exerce à l'hôpital Saint-Joseph dans l'Atlanta quand il tombe sur un cas inhabituel : celui d'une patiente, Pamela Reynolds, qui était morte selon les critères actuels de la médecine et dont les médecins possèdent toutes les données minute par minute, même les mesures des courants cérébraux.
Dans le cas de cette patiente, il s'agissait d'enlever un anévrisme dans le cerveau qui se trouvait à un endroit très difficile d'accès. Pour que cette intervention puisse se faire, pas une goutte de sang ne devait circuler dans le cerveau. Après le début de la narcose, pour protéger le cerveau contre le manque d'oxygène, le corps a été placé en hibernation à 15,5°.
Après lui avoir mis des écouteurs sur les oreilles, émettant un cliquetis très rapide et très fort de l'ordre de cent décibels, pour enregistrer l'activité électrique du cerveau, mis du sparadrap sur ses yeux, pour les maintenir clos afin d'éviter tout dessèchement, et l'anesthésier complètement, l'intervention commença :

« Une incision avait été pratiquée sur l'artère fémorale droite, mais elle s'est révélée trop étroite, aussi a-t-il fallu refermer et ouvrir l'artère de la jambe gauche. Pam Reynolds dit s'être réveillée hors de son corps pendant cette procédure alors qu'elle entendait un bourdonnement. Étant musicienne, elle a pu identifier la note précise de ce bourdonnement. C'était le son de l'instrument qu'on utilisait pour lui ouvrir le crâne. Elle a parfaitement décrit cet instrument bien qu'il soit très inhabituel. [...] Elle rapporte également que lorsqu'elle est sortie de son corps, et regardait l'opération, elle a entendu la femme chirurgien dire : "Ce vaisseau est trop petit. Il va falloir ouvrir l'autre côté." Pam Reynolds n'avait pas rencontré ce médecin auparavant et ne savait même pas qu'il s'agissait d'une femme¹. »   Dr Bruce Greyson, professeur de psychiatrie, directeur de la Division of Perceptual Studies et du département de médecine psychiatrique de l’Université de Virginie.

En plus, c'est l'une des premières fois que les médecins ont les enregistrements médicaux. Ils ont pu donc étudier l'activité des ondes cérébrales, ils ont pu également analyser tout ce qui s'est passé dans le corps physique au moment où cette expérience s'est produite.

Cette étude leur a permis de répondre à des questions telles que :
- L'EMI* est-elle déclenchée par une crise du lobe temporal ou par une certaine activité électrique dans le cerveau ? La réponse a été non, parce que les ondes cérébrales étaient plates et que le tronc cérébral était inactif au moment précis où cette expérience a eu lieu...(voir la vidéo)

Tous les médecins, les neurologues, les chercheurs qui se sont penchés sur les EMI en arrivent à la même conclusion : une partie de nous a la possibilité de percevoir, de ressentir, de se souvenir sans le support matériel du corps, sans que le cerveau soit actif. Quelque chose peut continuer d’exister pleinement lorsque le corps est hors d’état de fonctionner. Conscience²... Voilà, le mot est enfin lâché !  

* Expérience de Mort Imminente

1. Extrait, p.93, du livre de Stéphane Allix "La mort n'est pas une terre étrangère" aux éditions Albin Michel

2. Ibid. p.96.

Cet article figure sur le blog" Sciences et Spiritualité", un super blog, très intéressant animé par Florinette qui m'a autorisé à le diffuser.

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Informations - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur L'EMI de Pamela Reynolds

  • La conscience

    Esprit, es-tu là?

    Posté par Eve Lyne, 03 mai 2011 à 11:49 | | Répondre
  • L'Esprit

    Ben oui, je suis là.
    Pourquoi, vous en doutiez ?

    Posté par PLV, 03 mai 2011 à 13:11 | | Répondre
  • Ah la la !

    Eve Lyne :
    SVP, un petit espace juste avant le point d'interrogation, et la frappe sera parfaite.
    Celui-là, y changera pas !
    On était si tranquille lorsqu'il dormait ...

    Posté par PLV, 03 mai 2011 à 13:14 | | Répondre
  • Réssusciter les morts

    Ouf!
    Heureuse de vous entendre, cher PLV...
    Enfin...De vous lire,
    Voulais-je dire,
    Bien sûr!
    Sachez que mes fautes volontaires ont souvent pour effet de réveiller les morts!
    Bonne journée.

    Posté par Eve Lyne, 03 mai 2011 à 13:40 | | Répondre
  • magnifique

    témoignage magnifique et puissant
    nous avions mon mari et moi un ami qui pouvait sortir de son corps
    il avait accepté de le faire sous encephalogramme
    et cela avait marché vraiment. Tout le tracé était plat. mais son corps devait être bien couvert car il avait trop froid en revenant. Il s'enrhumait . André nous disait toujours qu'il flottait un moment au-dessus de lui et qu'il allait voir des amis morts par ex.
    Aujourd'hui décédé, nous pensons souvent à lui. Ces expériences n'étant pas un jeu il ne l'a pas fait souvent. Il voulait surtout se prouver que l'âme voyage et change de corps pour continuer sa route.
    c'est comme quand on a une voiture usagée et qu'après elle va a la casse, le corps est abimé et il faut changer.
    Mais pas n'importe comment...Parfois il faut patienter longtemps avant de revenir...et rester désincarné. Enfin c'est compliqué...
    Si les dépressifs savaient que le suicide n'arrangera rien qu'au contraire ils se rajoutent des poids à supporter, ils ne s'ôteraient pas la vie.

    Enfin pour de nombreuses personnes c'est évident
    que lorsque ce n'est pas notre heure nous ne mourrons pas.
    je répéte: magnifique ce témoignage

    Posté par sylviesissi57, 03 mai 2011 à 18:29 | | Répondre
  • Curiosité

    Ce que je trouve magnifique, c'est que nous ne savons rien. Nous croyons en beaucoup de choses mais nous ne savons pas.
    Je suis arrivée ici, je viens d'où... et je repartirai, où... je ne sais pas.
    La chose que je sais c'est que je suis pris soin.
    On s'est occupé de moi avant ma naissance, durant ma vie et je n'ai pas d'inquiétude on s'occupera de moi après mon départ. Il me reste juste à en profiter pleinement maintenant.

    Posté par maty, 03 mai 2011 à 23:15 | | Répondre
  • maty

    oui maty c'est exact...nous ne savons rien donc nous croyons des choses qui peut être sont des illusions...
    de toute façon vivons notre vie du mieux possible
    mais ne nions pas avoir une âme.
    trop d'expériences nous le prouvent.
    Chaque être doit faire son expérience.
    Les hautes pensées et les prières (toujours au sens de: chanter c'est prier, bonnes attitudes d'amour, vibrations de joie, de paix etc... ) nous élévent.
    Et surtout nous permettent de mieux se sentir dans ce magnifique chemin qui est la vie.
    "On s'est occupé de moi" c'est une chance non?

    Posté par sylviesissi57, 04 mai 2011 à 11:02 | | Répondre
  • EVOLUTION

    En effet, chaque Etre doit faire son Expérience, laissons le temps au temps, tout arrive au moment propice !... et, pour ceux que cette Expérience d'Après-vie intéresse, je recommande aussi le LIVRE de Stéphane ALLIX "La Mort n'est pas une Terre Etrangère", qui répond à beaucoup de questions sur les mystères de la Vie et de la Mort !... de même que le Site de l'Assoc° créée par cette même personne : http://www.inrees.com
    qui organise des Conférences passionnantes !
    Bonne Journée à tous !

    Posté par Grain de sel, 04 mai 2011 à 14:44 | | Répondre
  • livre

    merci grain de sel pour cette info

    Posté par sylviesissi57, 04 mai 2011 à 23:29 | | Répondre
  • Si vous n'avez pas lu le livre du Docteur Raymond MOODY "La Vie après la Vie", et si ce sujet vous interpelle pour le moins, alors achetez-le et lisez-le, vous ne serez pas déçu.
    C'est le premier livre de l'histoire des NDE ou EMI (expérience de mort imminente).
    A l'époque, au milieu des années 1970, le Docteur MOODY a recueilli en traversant les Etats-Unis un nombre incalculable de témoignages.
    Ses recherches lui ont permis d'identifier un certain nombre d'étapes franchies par le patient, entre l'instant de sa mort clinique en état de veille et l'instant où il réintègre son corps.

    La première étape consiste à la décorporation, ce que l'on appelle communément aujourd'hui le "voyage astral", voyage de plus en plus fréquent.
    La différence est que dans une EMI, le voyage est involontaire. Il n'enfreint rien. Je veux juste dire que dans un "voyage astral" volontaire, on peut s'attendre à toutes sortes de manifestations, autant positives que négatives.
    L'être humain, dans son éthique, n'est pas fait pour forcer sa destinée (voyage astral, hypnose, spiritisme, sciences occultes... liste non limitative) et il doit s'attendre à tout un tas de conséquences.
    Dans cette étape très importante, il se voit au-dessus de son corps et généralement, il voudrait prévenir ceux qui s'affairent autour de lui, notamment qu'il va bien. Peine perdue, le contact physique est impossible. Il entend tout ce qui se dit. Il a le don d'ubiquité dans la mesure où il peut traverser les murs et entendre ce qui se dit dans la sazle d'attente par exemple ou dans la chambre d'à côté. Il peut se déplacer à la vitesse de la lumière et il est télépathe.

    La deuxième étape relève d'une sensation de bien-être au-delà de ce qu'est le bien-être habituellement.

    La troisième commence lorsque le corps est aspiré. On parle d'escalier ou plus généralement d'un tunnel.

    Dans ce tunnel, il retrouve des personnes proches et essentiellement des membres de sa famille. Comme nous savons que l'expérience va se terminer dans son corps pour un retour à la vie, toutes ces personnes rencontrées dans le tunnel disent que ce n'est pas le moment et qu'il faut y retourner. Les êtres rencontrés n'ont pas la même forme que l'idée qu'il en avait au moment de leur mort.
    Une grande douceur règne dans ce tunnel.

    Tout au fond, sous forme de point lumineux, il y a cette lumière incroyable, indicible et d'une chaleur radieuse. La plupart l'appellent Dieu ou Amour et quand ils arrivent à ce stade, ils n'ont plus envie de revenir.
    Il existe quelques rares témoignages de personnes ayant franchi le tunnel pour se retrouver dans un champ pur, d'une incroyable beauté puis très vite se sont laissés aspirer dans le sens inverse.

    Le retour dans le corps est très brutal. Ceux qui font parfois des voyages astraux (ils se reconnaîtront) le savent bien. Le retour volontaire ou involontaire dans le corps peut être violent.

    Bon ! Et alors !
    Alors ?

    Ben alors, comme le dit le Professeur américain dans ce reportage, ce ne sont surtout pas des hallucinations liées à des ondes électriques. Impossible.

    Alors ?

    Ben voilà !

    Maty nous dit que nous ne savons pas. Et elle ajoute que c'est magnifique.
    Ouaaahh !
    Je partage ce point de vue.
    Nous ne savons pas et je pense même que si nous savions, nous ne serions pas là en train d'évoluer en expérimentant.
    Dans une vie, on expérimente peu. Je ne parle pas des enfants qui s'arrêtent avant l'heure mais qu'est-ce que l'heure de la mort ?
    Puisque il y a continuité dans l'intemporalité, y aurait-il heure ?... au niveau absolu bien sûr...
    Les EMI sont là pour nous le faire comprendre, mais sans certitude... juste une conviction sur le chemin de chacun.

    En ce qui me concerne, j'ai des convictions et je crois que c'est important d'en avoir.
    Il y a les intuitions qui émergent et le mental pour chercher et raisonner.
    Il y a le coeur pour contempler et le mental pour analyser.
    Il y a la vue juste et la vue erronée. Question de conviction et de Foi.
    La Foi est une certitude dénuée de mental.
    La Connaissance est un état profond, naturel, inexprimable et non identifiable.
    Je ressens profondément que l'esprit est non né, incréé et qu'à un moment donné, il a fait surgir de lui-même la vie, en la manifestant sous formes variées diverses et infinies.
    Conscience, point de départ de la spirale.
    L'évolution a fait son chemin dans chaque monde, la cosmologie démontrant que les univers n'ont pas de limites, de centre, de mouvements, de direction ni de tailles.
    Nous évoluons et changeons de niveau de conscience, au fur et à mesure de notre désir d'évolution.
    Sur nos chemins de route et dans nos expériences, individuelles et colectives, des obstacles surgissent et aussi des messages.
    Tant que nous sommes prisonniers de nos enveloppes, nous ne pouvons rien affirmer et nous ne savons rien, sauf que nous évoluons parce que nous vivons au quotidien des expériences de vie auxquelles nous devons être attentifs avec notre conscience du coeur grande ouverte.

    Nous n'avons pas idée à quel point il est important aujourd'hui de se débarrasser de notre mental ou tout du moins d'être de plus en plus conscient que le mental doit laisser progressivement la place au Coeur et à l'Amour.
    Il faut faire une grande différence entre ce qu'est la morale et l'éthique.
    Il est vital aujourd'hui de se forger une éthique.
    La morale émane du mental et l'éthique émane du coeur.

    C'est très important de prendre conscience de tout ce que nous vivons en expériences individuelles et collectives aujourd'hui.
    Les choses vont très vite et chaque évènement a une grande signification.

    On n'a pas idée de ce que sera le monde de demain mais il semblerait que ce soit un monde merveilleux... enfin !

    Sans certitude.

    Posté par Alain Thomas, 13 mai 2011 à 17:50 | | Répondre
  • Le cas Reynolds, un exemple type de mauvaise interprétation

    «Cette étude leur a permis de répondre à des questions telles que :
    - L'EMI* est-elle déclenchée par une crise du lobe temporal ou par une certaine activité électrique dans le cerveau ? La réponse a été non, parce que les ondes cérébrales étaient plates et que le tronc cérébral était inactif au moment précis où cette expérience a eu lieu...»

    Cette affirmation est fausse, l'expérience de sortie du corps telle qu'elle est décrite chez Moody a commencé 2H25 avant le tracé plat de l'activité corticale et 2H40 avant le tracé plat du tronc cérébral. Il n'y a donc aucune corrélation possible entre l'OBE et l'absence d'activité cérébrale. Par conséquent, il est parfaitement plausible que l'expérience de sortie du corps est déclenchée par une "crise du lobe temporal".

    «Tous les médecins, les neurologues, les chercheurs qui se sont penchés sur les EMI en arrivent à la même conclusion : une partie de nous a la possibilité de percevoir, de ressentir, de se souvenir sans le support matériel du corps, sans que le cerveau soit actif. »

    Une lecture plus attentive de la littérature scientifique vous permettra de vous rendre compte que cette assertion est fausse.

    Posté par glouphop, 18 octobre 2012 à 21:02 | | Répondre
  • Salut Glouphop

    J'ai rien compris à votre commentaire.
    Pouvez-vous être plus clair s'il vous plaît ?

    Posté par alain thomas, 19 octobre 2012 à 00:56 | | Répondre
Nouveau commentaire