Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

07 avril 2011

Il s'en passe des choses la nuit

nuit

Un soir de la semaine dernière, j’étais allongé dans mon lit, la tête bien calée sur mon oreiller moelleux. Je venais d’éteindre la lumière  et me mis à penser. Avez-vous remarqué  comme cet instant peut être important : se retrouver, seul, face à soi même. Des pensées arrivent, d’autre partent. C’est toujours l’occasion de faire un petit bilan. J’aime bien cette plongée quotidienne dans la nuit. Il s’en dégage une vibration spéciale qui m’amène à trouver souvent des solutions à mes problèmes. C’est aussi le moment où j’écris dans ma tête ce que je vais diffuser sur le blog. Une pensée me traversa l’esprit. Elle est arrivée inopinément et m’interpella : Quelles leçons peux tu retirer de ta vie actuelle ?
Aussitôt mon esprit se mit à réfléchir et je savais déjà que le sommeil serait pour un peu plus tard.

Je vous livre les résultats de mes cogitations :

- Rien n’est jamais acquis et tout peut être remis en cause en quelques secondes. A partir de cela j’ai commencé à moins m’attacher aux choses et aux biens.

- Tout dépend de nous et rien que de nous. Trop facile de mettre sur le dos des autres nos propres erreurs.

- La vie à deux est peut être le seul espace où on apprend le plus. J’y ai appris le respect de l’autre et la tolérance. J’y ai aussi appris que les différences dans un couple sont plus source d’enrichissement que de conflits.

- Savoir rester à sa place et parler peu. Le silence est souvent un allié.

- Ne pas faire de plans sur la comète qui, d’ailleurs, se réalisent rarement. Mieux vaut profiter de l’instant.

- Accepter les différences. Elles m’ont permis d’ouvrir ma conscience et de ne pas rester dans des stéréotypes de pensées. C’est pour cela entre autre que je ne suis pas attaché à une religion particulière.

Ce que je n’ai pas encore assimilé : la patience et l’égoïsme. Je m’en veux souvent d’autant plus  que ma femme est très patiente et sans une once d’égoïsme. Par son attitude elle me renvoie cela chaque jour et je m’en mords les doigts. Je regrette aussi de ne pas avoir suffisamment donné de ma personne autour de moi, de ne pas avoir été assez disponible et de ne pas avoir assez  écouté. Toujours par égoïsme. Mais il faut bien garder des défauts pour mes vies à venir….

Tout ça m’a bien pris deux heures de temps. Pourquoi ? Je me le demande encore….

 Daniel

 

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Expériences de vie - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Il s'en passe des choses la nuit

  • Donner de sa personne

    La réflexion qui me parle plus dans ton texte Daniel c'est lorsque tu dis : "Je regrette aussi de ne pas avoir suffisamment donné de ma personne..." Rien ne peut satisfaire plus profondément que le don de soi. Encore faut-il que ce soit authentique, pur et efficace car les bonnes intentions peuvent aussi être biaisées, en toute innocence parfois.

    Posté par kea, 07 avril 2011 à 13:40 | | Répondre
  • Rien n'est jamais acquis

    C'est vrai, Daniel, rien n'est jamais acquis, chaque jour nous remettons nos actes, nos désirs, nos choix, notre vie, en question.
    Et nous devons nous accepter tels que nous sommes, c'est à dire imparfaits, faibles, parfois égoïstes, parfois trop lents, ou trop vifs, trop bavards ou trop secrets, mais remplis d'amour pour cette vie qui nous a été offerte...
    Et essayer d'en faire quelque chose de bien. Quelque chose de "poétique" quelque chose de "véritablement utile parce que c'est beau"
    Enfin, c'est ce que je ressens... même dans les moments de détresse...

    Posté par Myrrha-El, 07 avril 2011 à 16:18 | | Répondre
  • les racines

    Une des manières de déraciner l'indésirable est d'aller au fond en découvrir l'origine .

    Posté par marie christine, 07 avril 2011 à 17:22 | | Répondre
  • Mon cher Daniel

    "- Savoir rester à sa place et parler peu. Le silence est souvent un allié."

    "Je regrette aussi de ne pas avoir suffisamment donné de ma personne autour de moi, de ne pas avoir été assez disponible et de ne pas avoir assez écouté. Toujours par égoïsme."

    Tu es l'exemple même de l'Universalité, de la tolérance, de la diversité, de l'écoute.
    C'est un bonheur de t'avoir dans un coin de mon esprit. Tu es là, tu résides, en quelque sorte. Tu es un résident de mon esprit et cela fait du bien. Parce que tu as une telle ouverture que seul le coeur peut le permettre.
    Alors s'il te plaît, quand tu parles du silence comme tu l'exprimes et que tu oses dire que tu n'as pas assez écouté par égoïsme, tu me fais penser à mon père.

    Lui, on lui a mis sur le dos tous les défauts de la terre.
    Egoïste, solitaire, parlant peu, n'écoutant pas... ben voyons !!!
    C'est normal qu'on n'écoute pas quand on veut la paix et l'harmonie.
    Alors qu'est-ce qu'on fait ! On jardine, on taille ses haies, on fait de l'introspection dans son lit, on va à la pêche, on se promène dans la nature avec son chien, on fait le tour du lac où on s'assoit à son bureau aux côtés de son chat, bref, on fuit les conflits, les bavardages inutiles et j'en passe.

    Deux jours avant sa mort, fallait le voir mon père, et déclarer sa flamme à sa femme, comme au premier jour, plus de soixante ans après leur rencontre.

    En tout cas, la nuit, dans ton introspection, t'en as appris des belles choses. Faut croire que tu as su ouvrir la brèche vers le Divin qui est en toi et qu'ainsi, les pensées induites t'ont traversé en pleine conscience.

    Amitiés

    Posté par Alain Thomas, 07 avril 2011 à 20:09 | | Répondre
  • A Alain

    Je me ressens bien dans ton texte et surtout avec cette phrase"Alors qu'est-ce qu'on fait ! On jardine, on taille ses haies, on fait de l'introspection dans son lit, on va à la pêche, on se promène dans la nature avec son chien, on fait le tour du lac où on s'assoit à son bureau aux côtés de son chat, bref, on fuit les conflits, les bavardages inutiles et j'en passe."
    Finalement je me sens à cheval: à la fois dans le monde et hors du monde

    Posté par Daniel, 08 avril 2011 à 08:54 | | Répondre
  • A Myrrah

    Rien n'est jamais acquis et on peut tout perdre en quelques secondes.... C'est important d'en avoir conscience car cela permet de beaucoup relativiser. On est déjà presque dans l'acceptation.
    La vie qui passe est comme un livre . A chaque page, il y a toujours des leçons à tirer.

    Posté par Daniel, 08 avril 2011 à 09:00 | | Répondre
  • A kea

    Donner sans calcul, spontanément, comme tu le dis, Kea. Mon regret à moi, c'est d'avoir mis le manque de temps en avant pour ne pas écouter ou aider les autres comme j'aurais du le faire....

    Posté par Daniel, 08 avril 2011 à 09:03 | | Répondre
  • A cheval !

    Oh oui, Daniel...
    A la fois dans le monde et hors du monde !
    Cherchez pas, ça c'est le côté Cancer qui prend le dessus.
    Pour l'heure, je ne peux pas trop causer avec vous tous...
    De nouveau perchée sur un escabot...
    Bien que les peintures d'aujourd'hui, moins odorantes...
    Je crois...
    Que je suis en pleine crise de Foi !
    J'ai des boutons qui me sortent de partout...
    Ah! Je suis chouette !
    Heureusement, une cure de citrons préssés fera l'affaire.

    Et puis avec le Capricorne...
    On rigole pas tant.

    Pas vrai, Alain?!
    Nous, on est ascendant Sagittaire...
    Alors, quand il s'agit de se taire...
    Et bien, nous on l'ouvre !!!

    Allez, bonne journée...
    Il fait si beau !

    Posté par Eve Lyne, 08 avril 2011 à 11:14 | | Répondre
  • Ah ce mal de Foix !

    Ouais mais comment écouter le silence si on l'ouvre tout le temps ?
    Quoique la nuit, on s'rattappe sur ton ballet.
    Dis, si t'es en pleine crise de Foi et qu'une cure de citrons pressés fera l'affaire, j'pense que t'as du faire une fôte d'orthographe, si tu fois ce que je veux dire.
    Rien de tel qu'une soupe de mouches grillées à la bave de crapaud. J'te jure qu'après ça, t'auras plus mal au foie.

    Posté par Alain Thomas, 08 avril 2011 à 11:29 | | Répondre
  • Oh, hisse Eve Lyne !

    Quoi ? Une cure de six troncs pressés ? Pas facile ...! Mais il suffit de le faire six fois si foi il y a, je ne le répéterai pas sans foie !

    Posté par marie christine, 08 avril 2011 à 12:58 | | Répondre
  • Hello, les amis !

    Le Daniel, on dirait qu'il a mis les voiles...
    Ca vous dirait de faire les andouilles, pour changer un peu?!
    N'allez pas croire qu'une crise de foie...
    remettra en doute ma Foi.
    Non, mais défois !!!

    Posté par Eve Lyne, 08 avril 2011 à 16:32 | | Répondre
  • non Eve Lyne !

    Ce n'est pas une raison pour faire la foi-re !!! Sept fois six pas plus que les autres !

    Posté par marie christine, 08 avril 2011 à 17:40 | | Répondre
  • Vous être bourrées ?!

    D'autant que j'en ai mangé une foi un jour au marché de Fois dans l'Ariège mais ça ne veau pas le foie de vaut rosé au m'adhère ; la langue par monts et par vaulx c'est sublime.
    On n'a plus beuhsoin de près c'est les six troncs un parrain, t'en as vite mare. C'est la haine après quand tu plonges dans la marre.
    Qu'est-ce qu'on a riz hier !

    Bon, comme dirait la Lyne, j'men vas élever mon esprit c'soir.
    Y a méditation.
    Ouai je sais, ça va m'faire du bien d'accord !

    Posté par Alain Thomas, 08 avril 2011 à 18:09 | | Répondre
  • Bizarre, le hasard ...

    Tu te rends compte, Marie...
    En ce moment, je fais le guignol de sueur...
    Exactement où chaque matin, tu prenais la route pour aller faire la maitresse.
    Quand même, le hasard !

    Dis-donc, Alain...
    On dirait que la Marie elle insinue qu'on est des foirés... Des foireux... OU? OU? OU? ...
    Allez, aide-moi, Alain !!!

    Vu qu'il fait jour jusqu'à point d'heure...
    Il n'y a pas bal ce soir...
    Je retourne sur mon escabot.

    Bonne soirée!

    Posté par Eve Lyne, 08 avril 2011 à 18:23 | | Répondre
  • pas de vacances !

    Hé ben, Eve Lyne, chapeau ! No ?

    Posté par marie christine, 09 avril 2011 à 20:14 | | Répondre
  • Lacets vertigineux!

    Ouais, Marie!
    Jusqu'à point d'heure, j'te dis...!
    Juste dans la descente, les virolets...
    Ces gamins là, y aurons ma peau...
    De me faire monter si haut...
    En plus, sur un escabeau...
    Heureusement, j'ai mon chapeau !
    Dis-donc, pour le langage des oiseaux...
    On s'entend bien, n'est-ce pas, Marie !

    Posté par Eve Lyne, 10 avril 2011 à 07:10 | | Répondre
  • Eve Lyne

    Sois assurée que je compatis ! J'en ai connu des déménagements, des voyages dans ma vaillante titine de voiture remplie à ras bord, France-Portugal-France puis France dans tous les sens !
    Jusqu'à ce que je trouve enfin le repos chez les Allier .
    C'est pourquoi j'ai une affection particulière pour ma fidèle titine qui n'a jamais compté ses efforts . Elle n'a que 22 ans, elle est donc toute jeune .
    Je parie que tu fais des merveilles sur ton escabeau . Faire du beau, ça vaut tous les sacrifices .
    Fais pas semblant de te plaindre, oh, l'Eve Lyne, je suis sûre que tu apprécies au plus haut point la renaissance de ce petit bijou de maison qui se révèle jour après jour ...
    Reconstruire une maison, c'est se reconstruire soi-même . C'est admirable !
    J'ai habité au "centre-ville", à droite de l'église, à côté de la pharmacie, au-dessus de la boucherie . J'entendais tous les jours sonner les cloches (j'aimais bien), et je voyais le coq girouette de ma fenêtre .

    Posté par marie christine, 10 avril 2011 à 10:20 | | Répondre
  • La titine à Marie !

    Oh oui! Marie, je me souviens...
    Elle est bichonnée ta titine!
    Et tu lui causes, bien sûr !
    C'est comme moi, quand j'entends un bruit bizarre, j'me dis: On verra bien...
    C'est souvent catastrophique quand le diagnostic tombe...
    Mais bon, j'y comprends rien ma voiture a 12 ans et on dirait qu'elle est neuve!
    Heureusement, j'ai un bon médecin ...
    Un vrai bijou, j'te dis...
    Ma voiture, et mon médecin bien sûr !

    Posté par Eve Lyne, 10 avril 2011 à 18:17 | | Répondre
  • nos voitures

    Un phare qui voit mal, c'est ma vision des choses qui est à réviser ; l'embrayage qui flanche, c'est ma difficulté à passer à une vitesse (de conscience) supérieure ; un pneu à plat, c'est moi qui marche mal dans ma vie, etc, etc ...
    Le moteur, c'est mon coeur . Ouf, celui-là, il est increvable !
    Bien sûr que je la soigne, ma titine ! Toujours les meilleures huiles, la meilleure essence, les meilleures réparations .
    C'était la voiture toute neuve de mon père quand il est mort, il y a 22 ans, et dans laquelle je voyais son visage souriant, chaque fois que je me mettais au volant . Il me répondait, me protégeait et me guidait .
    Ca a duré des années, puis je crois qu'il a estimé que je pouvais me débrouiller toute seule . Je pense aussi qu'il avait envie d'aller se reposer dans le monde des âmes .

    Posté par marie christine, 10 avril 2011 à 20:01 | | Répondre
  • La titine à l'evelyne

    J'y comprends rien, Marie ...
    Avant hier, ma voiture était toute neuve...
    Aujourd'hui, elle est toute froissée...

    Posté par Eve Lyne, 12 avril 2011 à 13:12 | | Répondre
  • Méditons ...

    Ta portière, c'est ton bras . Et dans ton être spirituel, c'est une aile .
    Alors, voyons ... Réfléchissons !
    Peut-être voulais-tu en faire trop ... Peut-être as-tu trop porté ...
    Et bien sûr, c'est trop de poids pour voler !

    Posté par marie christine, 12 avril 2011 à 15:33 | | Répondre
  • L'envolée

    Oh oui, Marie...
    J'ai pris un bon coup dans l'aile, donc !
    Les voleurs, eux, ils ne manquent pas d'air pour voler...
    Ils ont le chic pour laisser le toc.
    Du coup, on se trouve soudain très allégés.
    Tiens, j'mens va écouter "Stances pour un voleur" de Georges Brassens...
    Histoire d'en rire.
    Bonne soirée.

    Posté par Eve Lyne, 12 avril 2011 à 19:46 | | Répondre
Nouveau commentaire