Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

23 février 2011

Le centre du monde

monde

 

Cessons d’être centrés sur nous–mêmes et de nous focaliser sur nos petites misères et nos petits désirs. Nous ne sommes pas le centre du monde et trop d’attentes ne peuvent qu’engendrer des frustrations. Arrêtons de nous écouter pour écouter un peu plus notre entourage. Arrêtons de parler de nous –mêmes pour donner la parole aux autres.

Ceux qui ont des problèmes sont ceux qui justement sont attentifs à leur propre personne. A contrario, c’est pour cela que les autres sont importants et que l’ouverture de notre être est essentielle. L’intérêt que nous portons aux autres permet de nous détourner de nous-mêmes. C’est en quelque sorte, comme une thérapie, comme une façon de se libérer de son ego.

S’ouvrir à ceux qui nous entourent et les écouter permet d’enrichir sa vie et de ne pas tourner en rond en ressassant toujours les mêmes problèmes.

Plus on est centré sur soi et plus on est fragile, de cette fragilité qui nous bloque, nous empêche d’aller de l’avant, qui rigidifie notre comportement. Il est bon de se libérer de soi-même en allant vers autrui.

J’ai dans mon entourage des personnes terriblement centrées sur elle-même et dont, bien entendu, les difficultés sont importantes : problèmes relationnels mais aussi problèmes corporels. Je pense à l’une notamment dont la vie est devenue épouvantable. Elle ne sort pratiquement jamais, n’a pas d’amies et est incapable de s’intéresser  à son entourage, tellement sa propre vie, avec ses difficultés, la ronge et la submerge. Ce mode de fonctionnement empêche au mental de se régénérer puisqu’il tourne en rond sur lui-même. On s’épuise, on ne peut rayonner et on se consume à petit feu.

Aller vers les autres est donc une nécessité mais génère aussi des difficultés car les autres ne sont pas toujours tendres, disponibles, ouverts….Et pourtant….Insistons, persévérons, passons outre aux remarques, vexations, conflits divers. Il y a toujours sur le chemin des êtres merveilleux, des rencontres enrichissantes, des instants de communion. Ce serait dommage de passer à côté de telles opportunités.

 

« L’égoïste, c’est celui qui pense aux autres pour que l’on pense à lui »

 

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Le centre du monde

  • Oui Daniel

    Que la Force Divine accompagne chacun dans son coeur !

    Posté par marie christine, 23 février 2011 à 08:49 | | Répondre
  • La connaissance de "Soi"

    Nous avons cette tendance fâcheuse à croire que "se connaître" est l'aptitude à discerner nos schémas répétitifs, nos habitudes et nos facettes diverses pour ne pas dire multiples.
    Certes, les apparences tendent à prouver que nos corps, nos timbres de voix, nos façons de marcher ou nos empreintes permettent de considérer notre spécifité.
    Notre libre arbitre et la possibilité illimitée de manifester notre énergie donnent ce caractère unique propre à l'être humain.

    Cependant il y a deux façons de considérer la vraie nature de notre "Soi".
    Soit nous nous penchons sur nos personnalités diverses et multiples, changeantes et interchangeables, en nous évertuant à travailler sur l'impermanence illusoire des phénomènes de la vie conditionnée, duelle et séparée, soit nous tentons de dissiper nos obscurcissements, nos voiles en nous découvrant totalement, en nous mettant à nu pour rejoindre la Source, à l'origine de tout, effaçant ainsi tous les aspects illusoires de nos projections, de nos fabrications mentales erronées et des poisons qui y sont liés.

    Se connaître, c'est non pas s'attacher à notre personnalité illusoire et changeante, c'est accepter l'Immuable qui réside en nous, en chacun de nous, en le "découvrant", (en ôtant ce qui le recouvre), afin de briser les chaînes de la séparation, de la dualité et ainsi parvenir, par la purification et le nettoyage, à la destruction d'un moi inexistant fondamentalement, source des égoïsmes dont l'amour de soi, l'orgueil, à l'origine de notre ignorance et de notre séparation d'avec le Divin.

    Posté par Alain Thomas, 23 février 2011 à 09:29 | | Répondre
  • Tellement vrai !

    Comme c'est bien dit mon cher Daniel !
    J'adhère totalement à cet état d'esprit et je peux témoigner combien c'est vrai.
    Soyez rassurés !
    "Il" est toujours là ...
    Points de suspension ...
    Suspension = Suspendre.
    Tiens voici un curieux verbe au double sens :
    Suspendre = accrocher quelque chose en l'air.
    Suspendre = cesser une action pour quelque temps.
    Eh oui, on avance en tâtonnant.

    Posté par PLV, 23 février 2011 à 12:31 | | Répondre
  • bonjour PLV

    Sans-oublier-le-trait-d'union-dans-toute-cette-ponctuation !
    "O temps, suspends ton vol ...!"

    Posté par marie christine, 23 février 2011 à 13:46 | | Répondre
  • Dans le lac

    Ainsi, toujours poussés
    Vers de nouveaux rivages,
    Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
    Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
    Jetter l'ancre un seul jour?

    Posté par Eve Lyne, 23 février 2011 à 17:57 | | Répondre
  • qqu'est-ce qu'elle fait La Martine ?

    "Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
    Que les parfums légers de ton air embaumé,
    Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
    Tout dise : ils ont aimé !

    Posté par marie christine, 23 février 2011 à 18:52 | | Répondre
  • Ô Marie !

    Je pense que ma Martine danse et chante avec les anges...Et qu'elle est belle, belle, belle !
    Quant à Lamartine...
    Il ne cesse de me bercer au bord du lac...
    Si tu savais comme il est beau, beau, beau !
    Ce lac.

    Posté par Eve Lyne, 23 février 2011 à 19:19 | | Répondre
  • Citation en vrac

    Pour le reprendre le thème de Daniel le centre du monde, j'ai noté quelques citations par rapport à la connaissance de soi.

    "C'est un grand défaut que de se croire plus que l'on est et de s'estimer moins que l'on ne vaut."
    Goethe

    "Descendez en vous-même, et vous connaîtrez la pauvreté de votre demeure"
    Perse

    "Si la connaissance est le but, te connaître doit suffire."
    Shakespeare

    Se connaître Alain c'est apprendre qui nous sommes et nous accepter comme tel et non comme on voudrait être pour les autres ou pour soi-même et donc oui ne pas s'attacher à une personnalité illusoire, une apparence que l'on souhaite donner, qui nous correspond pas.

    Ainsi conscient de cela nous pouvons évoluer et nous améliorer.

    Posté par Sarah, 23 février 2011 à 19:29 | | Répondre
  • Un peu de philo !

    "Cette conscience de soi, l'homme l'acquiert de deux manières primo, théoriquement, parce qu'il doit se pencher sur lui-même pour prendre conscience de tous les mouvements, replis et penchant du coeur humain et d'une façon générale se contempler, se représenter ce que la pensée peut lui assigner comme essence, enfin se reconnaître exclusivement aussi bien dans ce qu'il tire de son propre fonds que dans les données qu'il reçoit de l'extérieur. Deuxièmement, l'homme se constitue pour soi par son activité pratique, parce qu'il est poussé à se trouver lui-même, à se reconnaître lui-même dans ce qui lui est donné immédiatement,dans ce qui s'offre à lui extérieurement. Il y parvient en changeant les choses extérieures, qu'il marque du sceau de son intériorité et dans lesquelles il ne retrouve que ses propres déterminations. L'homme agit ainsi, de par sa liberté de sujet, pour ôter au monde extérieur son caractère farouchement étranger et pour ne jouir des choses que parce qu'il y retrouve une forme extérieure de sa propre réalité" Hegel

    Posté par Sarah, 23 février 2011 à 19:36 | | Répondre
  • Ô Marie !

    Et ta Martine, qu'est-ce qu'elle fait?

    Posté par Eve Lyne, 23 février 2011 à 19:38 | | Répondre
  • Beauté d'âme, Gardienne de la Sagesse

    Que de l'amour, et c'est peu dire.

    http://www.viddler.com/explore/tree2share/videos/22/

    Posté par Isa, 23 février 2011 à 23:41 | | Répondre
  • Chers tous

    Le coeur bien gros, je m'en vas rester dans cette toute simplicité qui est mienne.
    Mamydou a perçu mon bon guide...
    Je m'efforce d'avoir la sagesse de le suivre.
    Après cette vidéo...
    Je prends conscience de ma hauteur bien basse.
    Un vertige m'envahit soudain:
    Eve Lyne... Sauve qui peut!!!
    La trouille, mes amis...
    Bon voyage à tous!
    MOI! je reste en bas.

    Posté par Eve Lyne, 24 février 2011 à 11:31 | | Répondre
  • que dire de plus ?

    L'Amour est Paix et Force .
    Il ne connaît ni les souffrances de l'ego ni la peur .
    Soyons confiants .

    Posté par marie christine, 24 février 2011 à 18:52 | | Répondre
  • Kiescha Crowther

    "Par l'Amour, nous sommes des rêves qui vont se réaliser.
    Par l'Amour, cette planète Terre va devenir magnifique.
    ...
    Et dans l'Amour, tout est possible."
    Kiescha Crowther

    C'est tellement ça !
    Merci Alain

    Posté par Hanami, 24 février 2011 à 19:35 | | Répondre
  • Avec un Coeur d'Enfant

    Oui, 85 minutes de Sagesse à entendre... encore et encore... et encore... avec un coeur d'enfant...

    Car la Sagesse est si simple que l'Enfant la perçoit, avec son coeur.

    Posté par Alain Thomas, 24 février 2011 à 20:05 | | Répondre
  • Nikola Tesla

    Kiesha nous demande de faire des recherches sur Nikola Tesla.
    En fait cet homme a tout simplement trouvé le moyen de produire gratuitement de l'énergie, ce qui n'a pas plu aux douze familles qui règnent sur le monde dont celle des Rockfeller...

    "Énergie gratuite
    C’est au cours de la conférence du 20 mai 1891 à l’American Institute of Electrical Engineers de New York, que Tesla a pour la première fois parlé de l’énergie gratuite. Voici ce qu’il annonce : « Dans quelques générations nos machines seront propulsées par cette énergie disponible à tout endroit de l’univers.[…] Dans l’espace il y a une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est –, ce n’est qu’une question de temps, et l’humanité aura mis en harmonie ses techniques énergétiques avec les grands rouages de la nature. »

    Posté par Alain Thomas, 25 février 2011 à 00:06 | | Répondre
  • Tesla

    Voici un petit passage que j'ai trouvé sur Nicolas Tesla.

    "Tesla, voyez-vous, prétendait pouvoir mettre au point des tas d'inventions toutes plus délirantes les unes que les autres. Il fit sauter son laboratoire à quelques reprises, comme un savant fou. Il jura qu'il pouvait amener la paix sur la terre en offrant à tous les chefs d'État du globe le «Rayon de la Mort», une arme si puissante qu'elle pourrait fendre la terre en deux, ce qui obligerait tous les chefs d'État à s'entendre entre eux... Il prétendit communiquer avec les extras-terrestres. Il breveta même une invention consistant à jouer avec le climat terrestre, invention qui eut des répercussions récemment, dans le cadre d'un conflit entre la Russie et le parlement d'un pays satellite (Biélorussie? Estonie? Merde! Je cherche la référence! Ça remonte à pas plus de 3 ans...). Ledit parlement adopta un vote de blâme contre la Russie, l'accusant d'utiliser l'invention de Nicolas Tesla pour faire pleuvoir toute l'année et ruiner l'économie du pays... La controverse entourant le projet HAARP (High frequency Active Auroral Research Program) est du même ordre. Certains y voient un complot, compte tenu de l'implication de l'armée américaine."

    Posté par isa, 25 février 2011 à 10:44 | | Répondre
Nouveau commentaire