Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

19 février 2011

Acceptez vous vous même


swamijinl7Ce que vous êtes, vous l'êtes ! Acceptez-le avec tout votre être et pas seulement intellectuellement. Les circonstances sont comme elles sont parce que c'est ainsi que vous les avez faites. C'est le but que vous avez poursuivi dans le passé. C'est donc à vous. Il vous appartient. Il n'est pas question de ne pas accepter ce qui est à vous. Vous l'avez demandé et c'est venu. 

Ne vous rejetez pas vous-même en tout ou en partie. Si vous le faites vous ne pouvez plus être vous-même. Si vous vous rejetez vous-même, comment pouvez-vous accepter les autres ? Ce que vous voyez à l'extérieur n'est qu'une projection de vous-même. Le monde entier tel que vous le voyez n'est qu'une projection de vous-même. Vous ne voyez que vous-même partout. 

Aussi, acceptez émotionnellement chaque chose y compris vous-même et voyez intellectuellement ce qui peut être fait si quelque chose peut être fait. Dans la réalité, faites-le. Puisque cela vous est arrivé, vous ne pouvez pas l'annuler. Alors ? Acceptez-le. Dites oui à toute chose. C'est à vous. C'est là. 

Il faut accepter ou rejeter. Si vous ne pouvez pas dire oui, dites non. Il n'y a rien entre les deux. Entre les deux est une illusion. "J'accepte mais... " C'est un mensonge. Ce " mais " est émotionnel. Si vous avez accepté, vous avez accepté de tout votre cœur  et complètement. Si vous êtes incapable d'accepter ce qui arrive, rejetez-le, c'est-à-dire voyez la cause pour laquelle c'est arrivé et cherchez à éliminer cette cause. Si la cause est éliminée, l'effet disparaîtra également. Si, toutefois il ne vous est pas possible d'éliminer la cause de ce qui arrive, laissez-la. Acceptez-la comme vous appartenant et expérimentez-la. Le plaisir et la peine, le chaud et le froid sont les deux aspects d'une même chose. Si vous avez un furoncle qui vous gratte, cela vous gratte. Un point c'est tout. A partir du moment où vous vous identifiez avec celui-ci il se met à vous faire mal, ce qui signifie que vous ne l'acceptez pas, bien qu'il soit là. La vérité (Tattvam) est ce qui est. Connaître la vérité, c'est voir ce qui est sans vous identifier ni vous projeter. L'accepter, c'est en faire une part de vous-même. Quand ce qui est, est une part de vous-même, comment pouvez-vous ne pas vous sentir à l'aise avec ce qui est ? 

Swami Prajnanpad

 Qui était Swami Prajnanpad ?

 

Yogeshvar Chatterjee est né le 8   février 1891 à Chinsura, à une cinquantaine de kilomètres de Calcutta, dans   une famille brahmane très pauvre. Il fait des études brillantes avec un   intérêt pour les sciences physiques. Il découvre les écrits de Freud   dans les années 1920 à la bibliothèque de l’Université de Bénarès où il   enseigne. Il trouve un maitre Niralamba Svami en 1922. Il accepte de se   marier sur l’insistance de son frère mais trois mois avant la naissance de sa   fille, il démissionne de l’Université et part dans les Himalaya pour devenir   moine

Son frère vient le chercher et   il reprend sa place à l’Université. En septembre 1930,à la mort de son   maître, il s’installe à l’ashram Channa. Dans l’intervalle il a trouvé un   sentiment d’accomplissement qui ne peut être troublé. Il est connu d’un petit   nombre de disciples indiens. Familier des textes traditionnels orientaux et   diplômé de physique, il a intégré des données venant de sources aussi   différentes que la tradition indienne, la physique occidentale et la psychanalise. Il   est connu en France pour avoir été le maître spirituel d'Arnaud Desjardins. Svamiji fait deux séjours en France, un en 1966 à   Bourg La Reine auprès d’Arnaud et Denise Desjardins, un autre en 1973 en   Normandie invité par Daniel et Colette Roumanoff. Il s’éteint le 24 septembre   1974.  

 

 

Posté par DANIEL GENTY à 06:57 - Enseignement spirituel - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Acceptez vous vous même

  • pas des saints

    Bon choix, Daniel ! J'approuve ces paroles .
    Qui peut se prétendre tout blanc ou tout noir ?
    Sincérité avant tout .

    Posté par marie christine, 19 février 2011 à 19:22 | | Répondre
  • Pas si simple

    "Il faut accepter ou rejeter. Si vous ne pouvez pas dire oui, dites non. Il n'y a rien entre les deux. Entre les deux est une illusion. "J'accepte mais..." C'est un mensonge.

    Comme il est impossible de tout accepter alors il faut rejeter ce que l'on ne peut accepter.
    Rejeter est aussi une forme d'acceptation d'une certaine attitude à adopter, basée sur une vision qui nous est propre. On rejette alors ce qui n'est pas conforme à cette vision.

    Pourtant, personne ne détient la Vérité.
    Compliqué tout ça.

    Le "J'accepte... mais" est un mensonge.
    Serait-ce un mensonge dans le sens où notre attitude ici n'est pas conforme ?
    Peut-être !

    Hier, j'ai été confronté à une situation où quelqu'un m'imposait de me plier à une tradition ritualiste qui ne correspond pas à ma propre vision.
    J'ai été tenté par le "J'accepte" car cela était tranquille, sans histoire.
    J'ai été saisi par le "mais".
    Je n'aime pas le "rituel".
    Je me sentais mal, bêtement.
    Je choisis de ne pas accepter, autrement dit je rejetai.
    Je me sentis tout de suite mieux et cela n'a posé aucun problème.
    Au contraire, j'ai senti que cela a permis d'échanger quelque chose de fort ; comme un respect mutuel où les traditions peuvent vivre ensemble et s'aimer, sans que cela crée du négatif.

    Posté par Alain Thomas, 19 février 2011 à 21:39 | | Répondre
  • oui Alain

    Se respecter soi-même pour respecter les autres .

    Posté par marie christine, 20 février 2011 à 09:59 | | Répondre
Nouveau commentaire