Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

30 novembre 2010

Bankrun 2010


J'ai hésité à diffuser ce texte car je ne souhaite pas trop parler de politique et d'économie sur le blog . Il me paraît néanmoins intéressant de le faire  parce que ce texte et les actions qu'il va peut être susciter reflètent assez bien nos préoccupations actuelles et le désir de changement qui anime de plus en plus d'humains à travers la planète.Prenez connaissance de ce texte si cela vous intéresse. A la fin du message,, vous trouverez plusieurs adresses de sites dont celui où Eric Cantona lance l'idée( ces adresses ont été communiquées par Alain).

 

"Depuis une petite semaine, la presse internationale relaie l’appel au bankrun que nous avons  lancé sur Facebook pour inviter tous ceux qui souhaitent nous suivre à retirer leur argent de leur compte le 7 décembre prochain.
"Depuis la publication de notre appel, des citoyens se mobilisent pour traduire le texte dans leur langue, recréer  l’événement dans leur pays, faire connaître notre initiative par tous les moyens possibles et inviter leurs contacts à faire de même. Notre appel rencontre un succès que nous n’osions espérer. Nous nous en réjouissons et grâce à l’investissement personnel de tout ceux qui, comme nous, souhaitent jouir d’un système bancaire sain, équitable, abordable et responsable, nous espérons qu’au fil des semaines nous réussirons à convaincre suffisamment de gens de par le monde  pour être enfin entendus par nos gouvernements respectifs. 

Nous précisions que nous ne nous exprimons au nom d’aucun parti politique, ni d’aucune organisation syndicale ou religieuse. Notre action est une action citoyenne qui se désolidarise de tout propos haineux ou complotistes qui pourraient être tenus au nom de notre mouvement par des tiers au cours de leurs interventions sur les espaces de discussion qui échapperaient à notre contrôle.  Nos noms n’engagent que nos propos. Nous ne cherchons  à nuire à personne en particulier. C’est à un système corrompu, criminel et mortifère que nous avons décidé de nous opposer dans la mesure de nos moyens, de nos déterminations et dans le respect de la loi.                         

Pourquoi avons-nous lancé cette action?   

Wall_Street_NYTout d’abord, nous avons tenu à sensibiliser l’opinion publique sur le fonctionnement du système monétaire.  L’écrasante majorité des titulaires d’un compte en banque, d’un compte d’épargne ou encore, d’un plan de pension, ignore la manière dont l’argent est créé ou ce que les banques font de l’argent qu’on leur confie.  Ils ignorent tout du principe de l’argent dette et ils ne connaissent pas les réalités qui se cachent derrière les mots comme “bulles financières”, “bons du trésors”, « Hedge Funds » ou “titrisation”. Ils l’ignorent d’autant plus que les médias dans leur ensemble font peu d’efforts pour les informer de manière objective, transparente et  accessible à tous. Tout ce que le public  sait vraiment, c’est que la majorité des grands crimes financiers et des délits d’initiés restent la plupart du temps impunis et qu’ils sont les premiers à en payer les conséquences.

Non seulement nous déplorons que  de nombreuses questions que se posent les citoyens ordinaires sur la situation économique restent sans réponses claires dans vos colonnes, mais nous regrettons également votre manque de zèle à dénoncer les mesures qui ont permis que la situation économique mondiale en arrive au point où elle se trouve aujourd’hui : une situation qui a mis nos chefs d’états  et de gouvernements à genoux devant les agences de notations, tremblants de peur à l’idée que nos notes se dégradent. 
Nos responsables politiques ne peuvent à la fois répondre aux intérêts des marchés financiers et à ceux des citoyens. Aussi, il est grand temps de leur rappeler au service de qui ils ont été élus.
Puisque les grèves et les manifestations ne servent plus à rien, puisque quoi que nous fassions, nous ne sommes pas entendus, et puisque quoi qu’ils fassent, nous ne sommes pas consultés, nous avons décidés de frapper le système dans son organe le plus vital
 - LE SYSTEME BANCAIRE.

Sommes-nous conscients des conséquences économiques qu’entraînerait le succès de notre action ?

bourseNous sommes surtout conscients des conséquences que le système financier mondialisé dérégulé et incontrôlable ont sur nos emplois, nos santés, notre éducation, nos pensions, nos industries, notre environnement, notre avenir, notre dignité, la dignité des citoyens des pays que ce système a asservi par des dettes qu’ils ne pourront jamais rembourser pour mieux s’approprier leurs ressources. C’est le sort qui attend les citoyens Occidentaux si nous ne nous prenons pas en main.

Nous sommes conscients du rôle que ce système joue dans la prospérité des empires industriels dont les intérêts sont tributaires des conflits armés, de la maladie, des pénuries alimentaires et de la misère qui règnent dans les pays qui leur fournissent mains d’œuvre et ressources naturelles à des coûts dérisoires.  Nous sommes conscients que ce système-là n’aura jamais rien à gagner d’un monde où régneraient la paix et la prospérité et qu’en continuant de confier notre argent honnêtement et durement gagné à ce système malade, nous nous rendons complices de ses vols, de ses crimes, de ses guerres, et de la misère qu’il génère.

Que voulons-nous ?

Nous, les citoyens du 21ème siècle, héritiers des générations qui se sont sacrifiées  pour que nous soyons et demeurions des citoyens libres et dignes, nous exigeons  la création d’une BANQUE CITOYENNE, au service des CITOYENS, une banque qui mettrait notre argent à l’abri des fièvres spéculatives, à l’abri des bulles financières toutes condamnées à exploser un jour,  à l’abri des opérations  qui transforment nos emprunts en actifs et se servent de nos dettes pour acheter d’autres richesses. 

argentNous voulons des banques qui ne prêtent que les richesses qu’elles possèdent. Des banques qui aident les petites et moyennes entreprises à relocaliser l’emploi, des banques qui prêtent à taux zéro. (*)  Des banques qui soutiennent les projets qui profitent aux citoyens plutôt qu’aux « marchés » Des banques où déposer notre argent tout en ayant la conscience tranquille.  Des banques dont nous n’aurons plus à nous méfier.  Des banques dont le succès sonnera le glas des marchands de morts, de maladies et d’esclaves.  Sur les ruines de l’ancien système, nous voulons construire un système bancaire qui ne sacrifiera plus la dignité humaine sur l’autel du profit.
Nous les citoyens enfin réveillés par la pauvreté et le désespoir qui frappent les plus fragiles d’entre nous - pensionnés, allocataires sociaux ou travailleurs pauvres -  et qui  menacent ce qu’il nous reste encore de classes moyennes, d’entrepreneurs et d’indépendants que l’on traie comme des vaches à lait, nous voulons que soient purement et simplement annulées les dettes publiques générées par ce système malade dont nous ne voulons plus. Nous refusons que nos impôts, nos efforts, nos ressources continuent d’alimenter ce puits sans fond. Nous voulons retrouver le pouvoir de battre monnaie et nous affranchir des directives qui nous sont imposées par cette Union Européenne qui s’est construite contre le consentement de la majorité des citoyens consultés par référendum, sans parler de ceux dont le pays d’origine n’a pas organisé de consultation populaire.

 

(*) Ce que les banques islamiques accomplissent avec succès en refusant la pratique de l’usure pour des motifs religieux, nous pouvons l’accomplir pour des raisons citoyennes.

Pour conclure

Nous attirons votre attention sur le fait que même si parvenons à relocaliser nos emplois, les technologies de pointe et les machines ont remplacé le travail de l’homme dans un nombre croissant de domaines. Elles permettent de produire plus, plus vite, moins cher et, pour ces raisons, elles font peur à ceux qui se demandent comment ils gagneront leur vie demain.  Ceci est regrettable, car la technologie, depuis l’invention de la roue, a vocation à améliorer les conditions de vie de l’homme. Si le progrès était mis au service des citoyens plutôt qu’au service du marché, nous pourrions faire un bond quantique dans le développement des technologies aujourd’hui paralysées par des groupes d’intérêts qui sont les premiers bénéficiaires de ce système. 
Nous possédons déjà les connaissances pour affranchir l’humanité de ses besoins en énergies fossiles et nucléaire, et pour produire et acheminer l’eau potable partout sur la planète à moindre coût, pour produire des fruits et des légumes, de la banquise jusqu’au désert. La pauvreté n’existe sur notre planète qu’à cause du manque de volonté politique des pays industrialisés, soumis aux lois du marché. La pollution et le gaspillage des ressources ne sont que les tristes conséquences de ce système obsolète auquel il nous faut mettre un terme d’urgence.
Nous, les héritiers du chaos, nous avons un monde à reconstruire. Un monde où le travail ne sera plus vécu comme un asservissement, et l’absence de travail comme un drame, parce que nous aurons su repenser la manière dont l’homme de demain assurera sa survie, son éducation, son bien-être et ses vieux jours.

Nous invitons tous ceux qui veulent nous suivre sur cette voie - y compris vous, chers journalistes -  à dépasser leurs peurs de l’inconnu et à poser les premières pierres pour la construction du système qui remplacera celui-ci et qui, avec ou sans nous, finira par s’écrouler, quand il nous aura tout pris.  Nous préférons ne pas attendre que nous en soyons arrivés-là où pire encore, que pour sauver l’économie, une guerre de plus soit déclarée. 
Nous remercions le footballeur Eric Cantona de nous avoir insufflé cette idée. Nous l’avons pris au mot. Les dés sont jetés. L’avenir nous dira si nous avons eu raison. (07/11/2010)"

Géraldine Feuillien 
41 ans, scénariste
Belgique

Yann Sarfat
24 ans, Comédien, Réalisateur
France

 http://www.bankrun2010.com/

http://www.youtube.com/watch?v=fJvFL5qIP24 Vidéo de sensibilisation essentiellement, malheureusement nécessaire pour bousculer les consciences.

http://www.youtube.com/watch?v=3zPruxTbrR0&feature=related Explication en détail de l'action BANKRUN

http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news Petit documentaire de 50 minutes expliquant de manière simplifiée les mécanismes de notre système monétaire. De l'entrée de l'argent en ce monde à nos jours.

http://www.bankrun2010.com/ Enfin le site de l'action pour des informations complémentaires.
                 

Posté par DANIEL GENTY à 07:10 - Informations - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Bankrun 2010

    Merci Daniel

    Je vous rappelle mon commentaire du 24 novembre dernier intitulé "FIN DU SYSTEME" sur le thème du 19 octobre "C'ETAIT EN 1968."

    J'ai mis en garde ma fille sur les conséquences d'une telle initiative tout en la soutenant corps et âme ainsi que tous ses frères et soeurs de vie dans le combat qu'ils vont commencer concrètement.

    Suite à son mail du Brésil, voici ce que je lui ai répondu :

    Ma fille bien aimée,
    Je me couche très tard ce soir car j'ai vu tous les liens que tu m'as proposés dans ton mail.
    Oui, les sociétés secrètes existent et sont dirigées par quelques familles, essentiellement issues des Etats-Unis d'Amérique.
    Oui, ces familles appartiennent au Nouvel Ordre Mondial, celui du monde de la finance et des banques.
    Oui, leur volonté est de nous asservir, de nous appauvrir, afin de nous contrôler et de conserver les privilèges qu'ils se sont octroyés depuis qu'ils ont mis en place le système monétaire mondial.
    Oui, la dette prend des proportions exponentielles et il ne sera plus possible de tenir, très bientôt.
    Oui, vous devez réagir et changer les choses.
    Ce ne sera pas possible sans que le sang coule à flot car la "Bête" s'opposera aux résistants et les anéantira, en masse.
    Oui, je te suivrai sur ce chemin, tant que je pourrai le faire car je veux le faire depuis longtemps.
    La journée du 7 décembre ne peut être qu'un point de départ, telle une goutte d'eau tombée dans l'océan.
    Pour que votre action soit efficace, il faudra la renouveler régulièrement, en recueillant de plus en plus de sympathisants révolutionnaires, tout en sachant que ceux qui ne sauront pas rester anonymes seront assassinés, sans ménagement.
    Pour que le 7 décembre marque le point de départ de la révolution, il faudra recommencer, tout en sachant que les émeutes suivront et qu'elles seront difficiles à canaliser.
    Il faudra une grande force marquée par le nombre, la ténacité, la persévérance et le sacrifice pour le bien de l'humanité qui souffre.
    Je peux rencontrer Eric Cantona, s'il le faut.
    Pour l'instant, je puis t'assurer que je serai à ma banque en ce 7 décembre pour y retirer de l'argent.
    Je te suis sans failles, je te soutiens et demeure à tes côtés.
    Je t'aime !
    Papa.

    Je recommande le petit commentaire de 50 minutes de Paul Grignon intitulé "l'argent dette."
    C'est un chef d'oeuvre de pédagogie simple qui démontre avec beaucoup d'honnêteté le principe et les mécanismes de notre système monétaire.
    Nous devons comprendre que nous, les occidentaux, avons fabriqué un système monétaire permettant à quelques banquiers, hommes politiques et initiés de s'enrichir personnellement tout en donnant la possibilité au peuple de jouir des richesses engendrées par l'argent virtuel.
    Ce système, malsain, comparable au jeu de monopoly où les participants conviendraient qu'il serait impossible de faire faillite, est mort dès sa naissance car il repose sur le principe fondamentalement pervers de prêter de l'argent qu'on n'a pas ou plutôt qu'une toute petite partie.
    Cela a permis aux occidentaux de bénéficier de richesses virtuelles tout en profitant du temps d'avance sur les autres cultures pour amasser encore plus, s'insinuant comme un serpent partout dans le monde. Il eut été acceptable que cette supercherie profite aus pays pauvres, pour le moins d'une redistribution, en permettant par exemple d'acheminer de l'eau partout sur la planète et d'éradiquer la faim.

    "Non !
    Car chez ces gens-là, on ne donne pas, on prend... et si on prend, on amasse... et si on amasse, on n'a pas assez."

    Le problème est que ces quelques familles qui dirigent "les sociétés secrètes" (Voir les Illuminati), savent consciemment ou pas que ce système est voué à l'échec car il n'est pas viable, du fait des intérêts des prêts que cela crée.
    Les intérêts et agios fabriquent la dette qu'il n'est pas possible de réguler.
    Pour réguler la dette, je l'ai dit plus haut, il faudrait accompagner ce système inique d'une régulation permettant la redistribution.
    Or, les lois et permissivités qui accompagnent le système donnent plus d'avantages aux "familles" qu'aux autres et provoquent un déséquilibre de plus en plus grand, un fossé qui aggrandit la dette, enrichit les riches et appauvrit les pauvres.
    Comme la planète devient trop petite avec de plus en plus de gens du peuple, il faut contrôler impérativement la population en l'appauvrissant, la droguant, l'alccolisant et la rendant dépendante du système.
    On fabrique une élite que l'on endoctrine tout en l'enfermant dans le système pour qu'elle le suive sans conscience.
    Le tiers-monde doit rester le tiers-monde, en continuant à lui donner de la misère supplémentaire... sur son propre dos.
    L'Orient est encore dépendant de notre savoir faire, non pas issu d'une intelligence qui serait supérieure mais de la perversité du système que nous avons mis en place et qui donne toujours un temps d'avance en matière de technologie, de science, d'armes, d'industries, d'ingéniérie...
    Le plus grand danger vient des Etats-Unis dont la dette est devenue colossale, pour ne pas dire abyssale. Ainsi, elle n'a plus aucune signification. Le bateau tangue et on garde l'équilibre... jusqu'au clash.
    Les chinois et les indiens attendent, patiemment, que notre système s'écroule pour de bon, même s'ils savent que tout est relié, que la faillite d'un seul pays, fusse-t-il issu de la zone euro, peut avoir des conséquences irréversibles sur le système mondial.
    Les banques islamistes sont les seules au monde à respecter la charte que leurs gouvernants ont créée.
    Elles ne créent pas de dette. Cela ne veut pas dire non plus que leur système crée de la richesse pour tous mais les nations ne sont pas en faillite.

    Il y a deux façons de réduire la dette, enfin... si l'on en croit les hommes politiques.
    Soit en pratiquant une politique visant à relancer l'économie par la consommation outrancière, en donnant du pouvoir d'achat aux personnes, en créant de l'emploi public, et l'on s'engouffre dans une course effrénée qui augmentera inéluctablement la dette, soit en pratiquant une politique d'austérité, qui enlèvera du pouvoir d'achat, créera du chômage, freinera l'économie par un manque de consommation et ne permettra pas de réduire la dette, du fait que les seuls intérêts ne pourront pas être remboursés.
    La troisième politique visant à réduire la dette consisterait à trouver une voie médiane dont l'homme est incapable car elle l'obligerait à redistribuer les richesses, réguler le monde de la finance, interdire la spéculation boursière, bref toute une série de mesures dont les "familles" ne veulent surtout pas.
    Il n'y a donc pas d'issue à cette crise, annonciatrice de la FIN DU SYSTEME.


    Ce que les banques islamiques accomplissent avec succès en refusant la pratique de l’usure pour des motifs religieux, nous pouvons l’accomplir pour des raisons citoyennes.

    Oui.
    Le problème est que cela ne pourra pas se faire sans la violence de ces "familles" qui ne voudront jamais perdre leurs privilèges et qui, au nom d'un Nouvel Ordre Mondial, se déchaîneront, au prétexte du bien de l'humanité, de sa sécurité, sur les fils des Vainqueurs, les hommes de bonne volonté.
    Il en est ainsi des civilisations.

    Pour les guerriers spirituels, il y a toujours une solution.
    Le problème est ici trop grave pour que le message qui va suivre soit inscrit dans une tradition ou une autre ou bien encore dans une religion, une doctrine ou un mouvement quelconque. Disons qu'il est le fruit d'une pensée bienveillante et réparatrice, universelle et qu'il peut inspirer la condition présente de l'être dans l'action qu'il va produire.
    On pourrait intituler ce message :

    "le chemin alchimique de la transmutation."
    (Texte totalement inspiré par Fabrice Midal)

    Il repose sur une conception que l'on peut nommer alchimie spirituelle. Il nous invite en effet à ne rien rejeter, à ne pas mettre de côté tel élément du réel comme étant mauvais, empoisonné ou dangereux. Nous devons entrer en rapport avec tout. C'est une pratique spirituelle qui se sustente de la confusion, de la colère, de la haine, de l'esprit de possession, du sentiment de pauvreté, de l'égo. Tout cela constitue pour la pratique un extraordinaire festin. Le meilleur engrais pour qu'éclosent les fleurs les plus belles.
    Suivons leur exemple. N'ayons pas peur de la confusion, qui nous invite à la sagesse si nous apprenons à en opérer la transmutation. Le moyen de le faire est d'entrer véritablement avec ce désordre, à l'épouser même. Nous savons tous que le vrai terrible n'est pas la colère ni même la haine, mais l'entêtement des hommes à faire semblant qu'ils n'en sont pas atteints, à se justifier encore et encore, à ne jamais entrer en rapport avec la réalité poignante de leur insuffisance.
    Pour les adeptes de cette pratique en revanche, seul ce chemin au travers de la confusion mène pour de bon à l'Eveil. Sa puissance provient de la radicalité de son engagement qui nous invite à ne rien rejeter. Sans confusion, pas de chemin, clame cette pratique. En nous provoquant, la confusion ne nous laisse pas sombrer dans la somnolence de l'ignorance, dans un confort anesthésiant. Elle nous force à affronter le réel. Ne la refusons donc pas mais portons-la ouvertement comme un ornement.
    Si nous sommes en colère, se laisser brûler par la colère est la seule manière d'en voir sur-le-champ la luminosité inhérente. Les autres approches (l'apaiser, la comprendre, l'exprimer, c'est-à-dire s'en débarrasser par n'importe quel moyen) restent prisonnières d'une forme de peur. Ces approches conventionnelles veulent éteindre l'incendie, se débarrasser des émotions douloureuses, elles restent ainsi animées par une dose d'agression non reconnue, contre ce qui est. C'est le problème du moralisme. Il se réfère à des points qui réduisent chaque individu à un cas particulier d'un problème général, niant sa singularité. Il refuse de considérer la situation en elle-même, sa cohérence et son exigence propres.
    Cette pratique vise à laisser se déployer pleinement ce qui est, afin qu'elle soit pleinement vue et reconnue. C'est une attitude tout à fait surprenante pour nous qui cherchons généralement à arrondir les angles, à faire que les choses soient convenables. Cette pratique ne craint pas l'échec mais la lâcheté. Elle est, pour cela, impitoyable.
    La transmutation qu'elle invite à opérer a ceci de subtil qu'elle ne change pas véritablement le plomb en or, mais reconnaît dans le plomb le support même à partir duquel l'or peut surgir.
    On compare parfois le chemin de l'"éthique", fait de la discipline la plus rigoureuse, au fait de couper un à un les fruits empoisonnés d'un arbre pour éviter de nous intoxiquer. En effet, une attention précise à chacune de nos actions permet d'éviter de nous fourvoyer dans des impulsions inconsidérées.
    Le chemin de la culture de l'amour d'autrui, en reconnaissant la vacuité des phénomènes, en coupant la dualité entre un objet et un objet, déracine l'arbre de l'égarement.
    Le chemin qui mène à la Sagesse invite à manger le fruit empoisonné de l'arbre pour en faire un élixir de vie et de beauté, comme le paon qui, dit-on, n'hésite pas à consommer du poison pour que ses plumes soient plus belles. Voilà pourquoi cette pratique peut être féroce. Elle affronte le poison directement, sans hésitation. Sans le moindre doute, sans avoir même besoin d'y réfléchir, le paon prend le poison et en fait un médicament. Il saute dans la confusion et la voilà aussitôt libérée. Aux yeux de la plupart des hommes, c'est un acte fou, dangereux, agressif. Mais pour lui, c'est la seule manière de ne rien refuser du réel. C'est un acte d'accueil unique et profond, et de confiance absolue (de vraie compassion).

    Posté par Alain Thomas, 30 novembre 2010 à 12:18 | | Répondre
  • Affronter

    Le texte de Fabrice Midal est très intéressant.
    Il nous dit en substance que l'on doit affronter nos problèmes si on veut les accepter..éviter la politque de l'autruche..

    L'"affrontement" serait une source de guérison car nous regardons enfin en face ce qui est "mauvais" mais l'épuissement est souvent là et le soutien est nécessaire.

    On pourrait donc le considérer comme suicidiaire car à l'encontre de tout préservation dont nous sommes emplis et même temps il est ce qui est de plus salvateur.

    C'est une confrontation avec soi-même avec notre propre "conscience" et une confrontation avec l'élément source, un vrai combat que l'on engage dont on ressort plus mûr...et plus à même d'être proche de l'être car nous avons goûter à la cigüe.

    Nous savons donc comprendre ses errements, ses luttes internes, sa façon d'être..car justement nous devenons compatissant...proche de l'être tel qu'il est réellement et non comme nous l'imaginons.

    "Les gens qu'on interroge, pourvu qu'on les interroge bien, trouvent d'eux-mêmes les bonnes réponses" - Socrate.

    Posté par Sarah, 30 novembre 2010 à 13:09 | | Répondre
  • Bon d'accord, mais ...

    Si je retire mes sous ce 7 décembre 2010, que vais-je faire de ce monceau d'or ?

    Posté par Hibou endormi, 30 novembre 2010 à 13:17 | | Répondre
  • Bravo Sarah

    On peut considérer cette pratique comme "suicidaire" et d'ailleurs bon nombre sont tombés dans le piège, sans se suicider pour autant, "Dieu merci."
    Mais tout n'est pas dit dans ce texte car je ne peux pas emplir non plus tout l'espace du blog.

    Une telle pratique ne peut pas se mettre en action sans l'aide d'un ami spirituel, d'un guide, qui sait comment altérer la confusion et se désaltérer d'elle.

    Je vois que tu as pris conscience de cela. C'est intéressant. Car évidemment, il n'y a pas de but, ou plutôt, le but c'est le chemin et le chemin c'est l'ouverture totale à tout ce qui surgit ou ce qui survient, "en nous" ou "devant nous."
    C'est sans espoir, juste un état, l'esprit avant l'esprit.
    C'est l'inespoir, dénué de toute volonté, de tout effort, uniquement de la prise de conscience de son état, dans l'ici et maintenant.
    Alors, nous n'avons pas besoin d'aller chercher ailleurs d'autre fruit. Tout est déjà là.

    Posté par Alain Thomas, 30 novembre 2010 à 13:49 | | Répondre
  • Alain

    Oui Alain je remercie mon travail et les difficultés que j'y rencontre.

    La cigüe je l'a bois depuis 4 ans..si je suis immunisée je ne pense pas... !

    Mais en tout cas cela te fait prendre conscience de la réalité : la réalité des êtres tout d'abord, la réalite du monde qui nous entoure..les difficultés que chacun vivent au quotidien.

    Le fait de prendre sur soi au maximum jusqu'au risque d'un AVC...

    Mais de continuer à affronter aves ses propres armes son propre bouclier ...et puis au final on en ressort grandi..heureux d'y être aller jusqu'au bout ..au bout de soi au bout de la situation.

    Puis on se retourne et on est content du chemin parcouru...prêt à continuer son chemin, détecter les situations et devenir à son tour peut-être un soutien..

    Posté par Sarah, 30 novembre 2010 à 13:57 | | Répondre
  • Le monde du travail

    Car le monde du travail est le microcosme de monde humain entre les gentils gentils, les "cons" très "cons" chaque ayant un égo surdimensionné et un orgueil mal placé..ne prenant conscience que de sa petite personne.

    Les chausses-trappes, les coups en douce, les vengeances idiotes...etc..

    Au final et on est là on se débat. "Les joueurs de bac à sable" ou les "t'es plus mon copain ou ma copine" deviennent pathétiques car ils oublient les enjeux importants et essentiels.

    Est-ce que cela m'a rendue plus dure ? Oui
    Est-ce que cela m'a rendue plus cynique ? Oui

    Certains diront que je manque de sensibilité ou que je dis des conneries honnêtement j'm'en tappe !

    Les sensibilités ne se montrent qu'aux personnes qui comprennent que les épines ne sont que des paravents et qui savent mettre de côté leur propre orgueil.

    J'avais un de mes collégues le pauvre homme il est décédé en avril 2009 m'a dit qu'il était surpris par mon courage devant ces situations lançinantes il ne comprenait pas...pourquoi je me démenais pour trouver des formations, m'enguelais avec mon chef pour des membres de mon équipe : obtenir le grade de cadre pour quelq'un , obtenir une augmentation avec la Rh pour un collaborateur sous payé, dire à un collègue de rentrer chez lui car on a l'impression de voir un cadavre, faire la quête pour sa couronne mortuaire et assister à l'enterrement..

    Il avait un caractère d'enfer et moi-même je ne suis pas toujours facile..mais il savait qu'à chaque fois qu'il avait un problème d'ordre familiale ou autre, je fermais les yeux et je le couvrais en sachant pertinemment que j'aurais des problèmes avec ma hiérarchie.

    Tous dans mon service savent que je mets plus en avant la vie que le travail, que je n'hésite pas à demander à la personne de partir en cas de problème ex : maladie, enfant malade, mari pas bien, fuite dans la maison etc...

    Là récemment nous avons embauché un jeune homme, cela faisait un jour qu'il travaillait qu'il m'a demandé un journée de congé pour une réunion interprofessionnel pour trouver un emploi stable (CDI)

    Pourtant nous sommes en sous-effectif ..tant pis son avenir est là bas pas ici.

    Peu de gens comprennent tant ils sont de leur propre turpitude.

    Il y a d'autres choses plus importantes, plus graves que des guerres de clocher ou de bac à sable...

    Grandir et mûrir commence par le fait d'en prendre conscience qu'il faut parfois mettre de côté son orgueil, sa turpitude pour s'ouvrir autres...mais pour cela il faut boire la cigüe jusqu'à la lie.

    Car sinon on ne sait pas mettre son orgueil de côté.

    Mais après ..Quel bonheur !..enfin nous nous connaissons et nous nous acceptons...et nous acceptons l'autre dans sa globalié.

    Posté par Sarah, 30 novembre 2010 à 15:13 | | Répondre
  • Chère Sarah

    On entend souvent dire que le chemin consiste à "abandonner son égo", que telle action est vraiment "due à notre égo", ou encore qu'untel à un "égo redoutable". Cette compréhension repose sur un léger glissement de sens qui est malheureux. Selon la doctrine bouddhique, l'égo n'existe pas. Il est une fiction. Aussi, en parler comme d'une entité négative dont il faudrait se défaire est erroné et conduit à une attitude dualiste, culpabilisante et agressive. Le geste même visant à nous en délivrer nous enferme beaucoup plus sûrement.
    Qui se délivre alors de l'égo ? L'égo !
    L'égo est le nom que donne Bouddha à cet étrange mécanisme ou structure qui agit comme malgré nous. A sa racine est l'incertitude que nous avons vis-à-vis de notre propre existence. Nous souffrons de ne jamais être établi avec suffisamment de certitude dans notre propre être. Nous pressentons par exemple notre mortalité. Nous sommes mortels et notre existence est donc conditionnée, fragile, à la merci des aléas de la vie. Elle n'est pas éternelle.
    Nous ne sommes, de plus, jamais certain de qui nous sommes. Nous voudrions bien nous penser comme une entité fermée sur elle-même mais nous sommes faits de nos circonstances, nous sommes indissociables du monde. Nous ne sommes pas une monade que l'on va ensuite relier aux choses et aux êtres ; nous sommes sans porte ni fenêtre. Toujours déjà du monde. Ouvrons-nous à cette réalité - c'est déjà l'au-delà de l'égo.
    La description du chemin bouddhiste comme l'anéantissement de l'égo est un leurre. L'égo ne se trouve nulle part. Et cette incertitude est le ressort même de son extension. Il ne faut pas lutter contre l'égo, mais soutenir son absence et pourfendre l'agglomérat qui tente, en vain, de le constituer.

    Pardon ma chère Sarah si je t'offre encore en guise de réponse un texte superbe de Fabrice Midal - auquel j'adhère totalement bien sûr.
    Je t'offre ce texte pour que tu comprennes bien que nos visions sur l'égo sont différentes.

    Au fait je suis taureau ascendant sagittaire, né à Lyon le 22 avril 1950 à 23h30.

    Bonne nuit !

    Posté par Alain Thomas, 30 novembre 2010 à 22:41 | | Répondre
  • SURPRISE ...

    NON, " LES VOIES DE L'ÂME " doivent rester
    dans la radieuse Lumière d'une Alchimie Science
    et Spiritualité Universelle.
    Ou alors vous ouvrez un autre Blog spécifique aux problèmes d'organisation de notre
    Société.
    J'ai quantité d'écrits sur cette VOIE
    de l'âme, La RAISON SUPRÊME au delà de tous
    les raisonnements.

    Marie Jeanne EDEL
    Ecrivain * Conférencière * Poète

    La Goélette, Avenue du Port de Plaisance
    83000 T O U L O N
    Tél. 04 94 00 60 52 mjedel@wanadoo.fr.


    La Science ! Une émergence de la Connaissance

    La Science est une manifestation de l’incommensurable Intelligence de la Source Centre Première , le Grand Esprit.
    Chacun de nous, à des degrés divers , est bénéficiaire de ce qu’il a acquit de sa propre évolution à travers une succession d’existences.

    L'Étincelle Divine après un long cheminement sur la voie de nombreuses expériences, embrase littéralement la compréhension de toutes choses et la créature humaine exprime, en tous domaines, le "JE SAIS DE LA CONNAISSANCE".

    La science, fragment du Savoir, ne peut donc pas émettre un avis autorisé sur des faits ou phénomènes qui échappent à ses moyens. La négation étant trop souvent une sentence qui se retournera immanquablement contre des avis, lesquels, dans le temps, seront balayés comme feuilles mortes par un ouragan de preuves incontournables.

    La Sagesse .. le silence sur ce qu’on ignore …protègera la Dignité jusqu’à l’incursion prévisible des autres dimensions sur notre très prétentieuse Planète terre.

    Quelle fatuité d’user d’un vocable « La Science » en moyen évocateur d’une discrimination qui s’exprime en sentence irrévocable entre le possible … et l’impossible !
    La Science est l’école maternelle de la Connaissance …. Nous devons nous acheminer vers une Spiritualité Scientifique.
    Ne l’oubliez pas !
    Marie Jeanne EDEL
    Marie Jeanne EDEL
    Écrivain * Conférencière * Poète
    La Goélette, Avenue du Port de Plaisance
    83000 T O U L O N


    L'Épée flamboyante


    Devant le spectacle d’une actualité dans laquelle s’affrontent tous les antagonismes, face à ces mots, ces promesses, ces ambitions, dénués de toute référence à la responsabilité des hommes et à des Valeurs plus Hautes , Intangibles , Éternelles, on reste confondus.

    Je cherche « le Don de soi » , les mots qui suscitent en chaque personne l’énergie d’un nouveau combat contre l’ignorance, contre l’indifférence au constat de toutes les injustices , terrifiantes , situations de malheur engendrées par les Systèmes de notre Société. C’est l’œuvre de chacun, au quotidien, nous sommes tous gouvernants et gouvernés, on devrait dire responsables de tous et de chacun.
    Le vide désespérant des discours, les stratégies pour atteindre le Pouvoir, sont bien éloignées de la Grandeur du Don de Soi qui fait d’un Chef d’ État le Serviteur des Serviteurs de la Nation.
    « L’Epée Flamboyante »
    Son fil s’aiguise sur la Pierre Éternelle de toutes les Vertus. Elle est un Signe de Force et d’Humilité, de Pouvoir et de Service , de Gloire et de Sacrifice, d’Honneur et d’intégrité. Elle est l’ âme et l’arme qui puisent dans « la Source Divine » l’inépuisable énergie de la Création, les directives de l’Amour et de la Sagesse.
    « Si malgré ta vaillance tu arrêtes le combat, c’est que tu n’es pas sûr de ton Épée. L’Epée Flamboyante du Juste n’a même pas besoin d’un bras valide. »

    Réveillez les consciences endormies gardiennes de la dignité du Genre Humain.
    Marie Jeanne EDEL

    Posté par Mamydou, 01 décembre 2010 à 07:25 | | Répondre
  • Mamydou

    Si vous le permettez, avec toute l'admiration qui est la mienne envers votre Expérience, peut-être, en ces temps difficiles et décadents, pouvons-nous, le temps d'un espace, le temps d'un jour, réveiller nos consciences sur un blog qui n'est pas consacré à ce type d'échanges !

    Pourtant, me semble-t-il, tout est lié, inextricablement et toutes les dénominations et appellations ne sont que des concepts, illusoires.

    Seule le Connaissance... la Sagesse, est née d'elle-même, à la Source de la Source, depuis des temps sans commencement.
    Mais du Grand Esprit émane toute manifestation, dont la souffrance et la misère. Notre énergie, aussi pure qu'elle puisse être, est compassion illimitée et je pense que le sujet ci-dessus n'est pas incompatible ou dissociable du Tout.

    Vous le prouvez d'ailleurs dans votre magnifique texte :

    L'Epée Flamboyante

    Vous exposez-là le combat des Justes, ceux que j'appelle les Guerriers spirituels, les Fils des Vainqueurs.
    Je n'ai pas la prétention d'en faire partie, mon savoir est si inconsistant. Je fais le voeu d'être sur le Chemin et de renaître rapidement car le monde est très malade et il est urgent de le transformer, de lui redonner sa Candeur, en conservant sa Splendeur Sacrée, par nos pensées, nos paroles et nos actes.

    Nous sommes les serviteurs d'un monde que nous avons créé, indissociable du Grand Esprit.


    "L'esprit est au-delà de toute pensée, de toute expression, de toute représentation. Il est inconcevable, inexprimable, indicible.
    Lorsqu'on le voit, rien n'est vu en tant que tel, car il n'a ni forme, ni couleur, ni caractéristique. Lorsqu'il est connu, rien n'est connu car il n'est pas un objet de connaissance."

    Lama Guendune, Mahamoudra, le grand sceau ou la voie de la compassion et de la dévotion, Paris, JC Lattès, 1997, p. 59.



    Mamydou, pendant que vous observez, de votre fenêtre, la houle des bateaux et le ballet des mouettes en quête de nourriture, la neige est là, lumineuse, formant un blanc tapis, tapie à l'aube, ses petits flocons tombant légèrement, sans bruit, doucement, en magie, devant mes yeux d'enfant émerveillé.
    Je vous offre ce spectacle, veuillez s'il vous plaît, m'offrir le vôtre.

    Je vous embrasse !

    Alain

    Posté par Alain Thomas, 01 décembre 2010 à 08:15 | | Répondre
  • Sagittaire !

    Hmm les sagittaires et les lions s'entendent très bien !!!..dommage pour la balance !

    Oui tu as tout à fait raison je pense qu'il faut laisser l'égo de côté.

    Cette notion est liée à mon avis à de notre éducation, de la représentation que nous en avons ou de celle que nous a donné.

    Nous l'avons ou a été donc "crée" afin d'être une representation de soi dans le "meilleur" ou dans le "pire" quelque chose qui ne peut être atteint et qui nous atteint lorsque l'on porte atteinte (oui bcp d'atteint dans ce paragraphe !)

    Peu de personne savent taire leur égo et prendre conscience qu'il faut aller au delà des idées premières.

    Qu'il faut abandonner cette "sphère" "néfaste" qui donne l'image de nous-même ou ce que nous pensons être nous-mêmes.


    C'est pour cela que je te parle de l'orgueil.

    L'orgeuil et l'égo sont deux notions étroitement liés. Pour moi l'un ne va pas sans l'autre car elle fait appel à notre vision...si on fait atteinte la "fierté" en prend un coup !

    Là où je travaille il faut faire complétemment abstraction de ces notions sinon tu ne "survives" pas....tant elles sont mis à rude épreuve.

    C'est à la fois très dur et en même formateur.

    Cela t'apprend le détachement. Tu te rends compte que les gens ne sont pas tout blanc ou tout noir, que rien n'est définitif ce matin c'est bleu, cet après-midi rouge et ce soir vert ...qu'il ne faut pas aller à l'encontre de ce courant et plus tu te laisses porter et mieux tu es car il n'y a pas de lutte.

    Tu te rends compte de la qualité de certaines personnes qui ont de fort caractère comme celui dont j'ai parlé et qui en dehors du monde professionnel était quelqu'un de bien pourtant au boulot ..il a fait des coups pendables, d'une grande mauvaise foi,manipulateur...dont je n'hésitais pas à lui dire ce qui faisait que nous étions en opposition.

    Néanmoins il nous ramenait des gâteaux du Nord, de la Bretagne, il installait une crèche à noel...et on se tapait de sacré délire.

    Pour en arriver là, il a fallu que je fasse taire mon orgueil, mon "égo" sinon je serai passée à côté de quelqu'un qui m'a appris bcp sur le métier, sur le monde managérial (bande de crabe !), sur moi, sur le monde du travail...

    Mon bureau sert de bureau des pleurs parce que justement ...je laisse tout de côté. Ils savent que je suis quelqu'un qui ne mâche pas mes mots quand je suis en colère ou pas d'accord ce qui fait qu'en définitive, ils ont confiance car si ils ont un problème ils savent que je vais essayer de trouver une solution.

    C'est très dur parce qu'on éponge bcp ...malgré ça j'ai mon petit Yvon qui me demande en mariage tous les deux mois en disant "tu n'as aucun recours" !

    Cela va faire 6 semaines le 19 décembre qu'on ne s'est pas vu ...je pense avoir une nouvelle demande à la noël !!!!!

    Posté par Sarah, 01 décembre 2010 à 08:43 | | Répondre
  • Mon cher Alain

    Comme Présidente du Conseil National de
    Défense des Libertés Privées et Publique, depuis
    12 ans, j'ai une expérience terrifiante dans
    ce domaine.

    D'une part : l'organisation d'une
    Société et de sa Justice, on y apporte ses
    moyens sans la moindre allusion à tout ce qui
    évoque une appartenance spirituelle, dans le cadre
    du Droit Officiel.

    Je vous ferai parvenir, si Daniel le permet
    un texte " Quelle Justice" ?

    C'est au prix de cette vigilance que j'ai
    gagné bien des procédures jusqu'en Cassation
    concernant la Sécurité Sociale.

    Chaque part d'activité parait antinomique
    de l'autre ... cependant au résultat ma rigueur
    dans ce domaine m'a construit un Tremplin de Crédibilité, tant sur le plan de ma parfaite
    santé mentale que sur sur l'intérêt suscité par
    mes écrits (venus .. d'Ailleurs). Une femme qui
    maîtrise l'organisation sociale et le langage de ses Œuvres littéraires "particulières".

    Mais je vous comprends et votre bel enthousiasme est réconfortant... attention.
    Pour rendre une âme à un système perverti il
    faut veiller à tous les pièges qui peuvent vous
    faire perdre votre crédit d'un côté, comme de l'autre.

    Bisous affectueux de Mamydou,

    Posté par Mamydou, 01 décembre 2010 à 09:01 | | Répondre
  • Mon cher Alain,

    Un livre de chevet remarquable ..

    Le SERMON sur LA MONTAGNE

    D'EMMET FOX

    C'est le Langage, décrypté de JÉSUS, la
    mise en place de tous les pions ... Je ne t'en dis pas davantage, c'est toi qui m'en parleras.

    Tu peux également lire le livre " De l'Autre
    Côté .." de Marie Jeanne EDEL, tu connais ?
    Scribe de la Dame de Lumière...

    TU VOIS? MON INSTINCT EST TRÈS SUR PAR
    L'assistance de la Dame de Lumière...

    Mais il faut vraiment lire " le Langage
    de Notre Mère Divine .." pour suivre ..

    Pour t'aider :






    L’ETOILE FLAMBOYANTE

    Un pied après l’autre, le gauche et le droit,

    Tu avances sur un sentier très étroit.

    Sur un côté si haute est la falaise,

    De l’autre un gouffre te met bien mal à l’aise.

    Impossible de revenir en arrière,

    Derrière toi, tout s’écroule dans la rivière

    L’angoisse, soudainement saisit ton âme

    Gravir la falaise… ? ton espoir s’enflamme !

    Mais ce mur reste impossible à franchir !
    .
    Les yeux levés au ciel pour réfléchir…

    Tu découvres enfin l’Etoile Flamboyante,

    La Vérité est alors foudroyante !

    Sans autre appui que l’Astre dans tes yeux,

    C’est ton sentier vers un Destin Radieux. !

    Marie Jeanne EDEL

    Posté par Mamydou, 01 décembre 2010 à 10:44 | | Répondre
  • Tendresse Mamydou

    Comme je l'ai dit à ma fille, vous me dites... attention.
    Oui, attention...

    attention à la vision ou la compréhension juste
    attention à la pensée ou au discernement juste

    attention à la parole juste
    attention à l'action juste
    attention au moyen d'existence ou à la profession juste

    attention à l'effort ou la persévérance juste
    attention à l'attention ou la pleine conscience ou la prise de conscience juste
    attention à la concentration ou à l'établissement de l'être dans l'éveil

    Ce sentier si difficile à trouver lorsque l'on n'a pas encore vu la réalité telle qu'elle est, dans sa pure nudité.
    Cette connaissance sans laquelle nous errons parce que nous n'en avons que des aperçus, sans aucune maîtrise et qu'il nous faut donc faire beaucoup d'efforts pour être un authentique attentif.
    Ce chemin si magnifique que j'entrevois seulement parce qu'encore ignorant, fragile, instable, prisonnier des poisons mentaux dans lesquels je ne sais pas encore entrer et que je ne sais donc pas accueillir tels qu'ils sont.

    Ce chemin que vous connaissez Mamydou car vous l'avez expérimenté ou plutôt vécu, dans l'esprit qui SAIT, qui CONNAIT.

    Sans vous, nous sommes comme des brebis égarées cherchant leur mère.

    Douce affection à vous... Mamydou

    Posté par Alain Thomas, 01 décembre 2010 à 11:05 | | Répondre
  • A chacun sa réalité ?

    Bonjour à tous,

    En cette blanche journée,voici une petite vidéo en trois partie à voir bien au chaud.(Enfin...il me semble...)

    http://www.dailymotion.com/video/x7nl3f_a-chacun-sa-realite-y-

    Posté par Isa, 01 décembre 2010 à 11:16 | | Répondre
  • Oh Mamydou

    Nos post se sont croisés.

    J'ai commandé il y a maintenant une semaine votre livre... De l'Autre Côté... Ma libraire doit me téléphoner dès qu'elle l'aura reçu.

    Je vais de ce pas commander LE SERMON SUR LA MONTAGNE d'Emmet FOX.

    Ensuite vous me direz pour LE LANGAGE DE NOTRE MERE DIVINE.


    L'ETOILE FLAMBOYANTE


    Ce fameux sentier dont je vous parlais pendant que vous l'écriviez... d'une autre façon, tellement plus belle, connaissante, foudroyante.

    Le poète exprime la Sagesse en son plus haut point, juste à la cime, juste avant que les mots s'étiolent car on n'en trouve plus ou bien qu'ils sont transformés en une saveur unique, un goût unique, indicible.
    Le poète frise l'âme de sa tendresse, de sa douce caresse, par ses mots complices d'un sens profond et nourricier, salvateur.
    Il pousse les autres à se réveiller, à faire attention, à recevoir l'amour pour le restituer.

    Ma chère Mamydou

    Posté par Alain Thomas, 01 décembre 2010 à 11:26 | | Répondre
  • Bonjour Isa !

    La photo de famille... ça te dis ?
    Je viens juste de quitter les bottes...
    Figures-toi qu'il faut penser à l'avance...
    Des mamies avaient l'intention d'aller chercher leur pain et leur journal, ce matin...
    En ville, c'est au ralenti, la pagaille s'organise dans le calme et avec le sourire...
    Un peu de neige et nous voilà rendu à la disposition de la nature !
    Contente de ton apparition.
    La science avance...
    La science reste la science.

    Posté par Eve Lyne, 01 décembre 2010 à 12:17 | | Répondre
  • Eve Lyne

    Si Isa est d'accord, je m'occupe de la photo... si elle est d'accord aussi... évidemment.

    Si tu veux voir une fontaine de grâce, c'est encore possible, en ces temps douloureux...
    Magie du visage du coeur, du reflet de la lune dans l'eau, mirage de l'instant de grâce, de l'amour dévôt, les yeux coulants, fenêtres ouvertes du Coeur pur, blanc, reflétant l'amour indicible où, plutôt que de commenter la peinture de l'artiste, on la montre... simplement... telle qu'elle est.

    Pour la vidéo, je te la conseille, puisque tu parles de science.
    Mais, cette science-là, on ne s'y attend pas vraiment... elle est surprenante, moderne, tellement en accord avec une certaine spiritualité... pour une fois.

    A conseiller à tous... vraiment.

    Chère Eve Lyne

    Posté par Alain Thomas, 01 décembre 2010 à 13:19 | | Répondre
  • La photo

    Merci de ton accueil Evelyne, c'est un plaisir aussi. Je ne me montre pas souvent mais je vous lis plutôt régulièrement, Alain le sait déjà.
    C'est OK pour la photo Alain, je te laisse faire, j'en aurai aussi la surprise, je ne me souvenais pas que tu avais mon portrait.
    Je vous embrasse tous.

    Posté par Isa, 01 décembre 2010 à 13:35 | | Répondre
  • A Isa

    Bonne idée que de diffuser cette vidéo. Je viens de la regarder et elle m'a beaucoup intéressé.
    Je me pose souvent la question. Est ce que je vois est seulement ma réalité? N'y a-t-il pas autre chose?
    En tout cas nous sommes loin d'avoir exploité toutes les ressources du cerveau.
    Bon après midi

    Posté par Daniel, 01 décembre 2010 à 15:55 | | Répondre
  • Chère Isa

    Je n'ai pas ton portrait.
    Je vais te le faire, c'est tout !

    Posté par Alain Thomas, 01 décembre 2010 à 18:11 | | Répondre
  • Daniel

    Contente que la vidéo vous ai plu,il est toujours agréable de revenir de temps en temps sur votre blog.
    Bonne soirée à vous.

    Posté par Isa, 01 décembre 2010 à 20:16 | | Répondre
  • Isa, Alain

    Ce matin encore, j'ai mis la vidéo...
    Histoire d'en savoir davantage et d'échanger ensuite.
    Désolée, je dois me contenter de rester dans mon
    ignorance ignare...
    Dés qu'il s'agit d'anatomie, je prend un de ces mal de tête... Je suis obligée de zapper.
    Chaque fois que je veux savoir... C'est la même chose !!!
    Bon, dis moi, Alain, j'espère que tu es déjà au travail !
    On attend Isa !

    Posté par Eve Lyne, 02 décembre 2010 à 05:10 | | Répondre
  • En pleine cuite !

    Tous les ans, à l'approche du 8 décembre...
    Je praline.
    Le chaudron en cuivre oeuvre. Les amandes vont caramélisé.
    Les petits sachets doré sont prêts.
    Mon immense cuillère de bois taillée il y a plus de trente ans...
    Tourne... Tourne, sans relache.
    Allez! je vous laisse...
    Je suis en pleine cuite !!!

    Posté par Eve Lyne, 02 décembre 2010 à 05:35 | | Répondre
  • En pleine cuvée

    Je suis bien là Eve Lyne, j'ai déjà déjeuné.
    J'aime beaucoup le matin et quand il y a un beau tapis blanc devant mes yeux, je fonds...
    Je me souviens des marrons que les gens apportaient dans l'usine de mon oncle. Il faisait les meilleurs marrons glacés au monde. Un vrai régal.
    Lyon va devenir la plus belle ville du monde, le temps d'une nuit et toi, tu vas être heureuse bien sûr.
    Bon, la photo c'est un travail, un art même. Pour qu'elle SOIT, il faut que le sujet et l'objet ne fassent qu'un... comme une rengaine des enseignements.
    Alors t'as pas compris la vidéo ?
    Incorrigible.
    Tu sais, la Vue, c'est comme une révélation. Cela ne s'apprend pas, ça se vit, ça EST.
    Bisous du matin.

    Posté par Alain Thomas, 02 décembre 2010 à 06:14 | | Répondre
  • Tourne, tourne... Sans relâche

    Non, Alain...
    Je ne suis guère heureuse que l'hommage à la Dame se transforme en fête de commerce qui coûte très cher...
    Tous les ans, on transporte la Dame dans le jardinet... Un peu de chapelet... Petite réunion rien que pour la Dame.
    Une soupe et tout le monde rentre chez soi.
    Cette année rien de tout celà.
    Si le temps le permet, je serais à Ars.
    Appliques-toi bien pour Isa!
    Je retourne à ma cuite, les amandes vont caramèlisées.

    Posté par Eve Lyne, 02 décembre 2010 à 06:55 | | Répondre
  • La Dame et la Communion

    Tu as raison, les fêtes, en Occident sont devenues païennes, sans foi.
    Commerce, argent, "paraître", gaspillage, orgies.
    Mais tu es là et tu n'es pas la seule. Beaucoup de personnes comme toi honorent la Dame comme il faut.
    Applique-toi bien à ta cuite !

    Je ne m'appliquerai pas pour la photo d'Isa.
    Je ne suis pas qualifié mais j'aime tellement photographier, j'aimme tellement faire des portraits que sans sa communion, il n'y aura pas de photo.
    Un portrait, c'est comme un tableau.
    Capter la présence, la profondeur, la lumière, l'expression, la grâce.
    C'est un échange de nudité.
    Le sujet et l'objet, le temps de l'instant, sont en union profonde.
    Pas sûr que ça marche.

    Posté par Alain Thomas, 02 décembre 2010 à 08:15 | | Répondre
  • Lorsque l'on a la foi

    Alain, lorsque l'on a la foi, l'argent dépensé pour les cadeaux et pour les agapes des fêtes est une forme d'énergie salutaire qui est véhiculée entre les personnes destinataires des cadeaux, ou invitées ou même les commerçants chez qui nous faisons les achats. En tout l'on peut voir le mauvais côté ou le bon, ou accepter tel quel sans juger du bon ou du mauvais !

    Posté par Francine, 02 décembre 2010 à 15:21 | | Répondre
  • Ce n'est pas facile

    Oui Francine, on peut accepter tel quel sans juger du bon ou du mauvais.
    Vous vous placez là à un niveau de conscience profond, là où les phénomènes n'ont aucune existence propre, là où le bon et le mauvais sont des concepts illusoires, là ou la souffrance est dissoute.

    Oui en tout l'on peut voir le mauvais côté ou le bon. On se place là à un autre niveau de conscience, plus grossier, là ou ça fait mal ou là ou ça fait du bien.

    Ce n'est pas simple.
    Il est clair qu'accepter tel quel sans juger du bon ou du mauvais est le chemin.

    Ce n'est pas facile de regarder un enfant mourir de faim et accepter certaines choses telles quelles sans juger du bon ou du mauvais.

    Francine, ne prenez surtout pas mal ce que je vous dis là.
    Je ne le dis pas pour vous mais pour moi.
    Pour moi, ce n'est pas facile.

    Posté par Alain Thomas, 02 décembre 2010 à 19:53 | | Répondre
  • Espoir

    Excusez-moi Francine, je ne veux pas interférer mais j'ai juste envie de dire à Alain que "ce n'est pas facile" oui, mais il faut prendre la réalité telle qu'elle se présente avec ses bons et ses mauvais côtés. Le tout, et là je sais que tu risques de mal le prendre, c'est que tu ne peux travailler à ton niveau que si tu es calme dans ton coeur et dans ta tête, sinon c'est la confusion la plus totale et ainsi l'amoindrissement de tes moyens pour agir.
    Le calme mène à la clarté et la clarté apporte les solutions, si solutions il y a... Il y a toujours un moyen à mon sens, voire plusieurs (aussi infime soit-il) d'intervenir de façon directe ou indirecte. En cela il y a de l'espoir...

    Le moindre espoir est une source positive et constructive. C'est en cela qu'il faut croire et en rien d'autre.
    Voilà ce que j'avais à dire Alain.

    Posté par Hanami, 02 décembre 2010 à 21:00 | | Répondre
  • Les mots qui viennent du coeur

    Oui Alain, j'ai bien conscience que ce n'est facile pour personne, mais de le rappeler peut aider, surtout lorsque c'est dit avec les mots qui viennent du coeur, comme Hanami et Sarah savent si bien l'exprimer.

    Posté par Francine, 02 décembre 2010 à 21:20 | | Répondre
  • Très bien Hanami

    Je ne le prends pas mal.

    J'ai parlé de l'inespoir parce que lorsque l'on parle d'espoir, on parle aussi de désespoir.
    C'est comme lorsque parle de bien, on parle aussi de mal.

    Je n'ai aucun espoir.
    Je n'ai rien à obtenir.
    Je n'ai rien à atteindre.
    Je n'ai rien à attendre.
    Je n'ai pas à être sauvé.

    JE SUIS.

    Ce n'est pas facile d'ÊTRE.

    Je suis d'accord que je n'y arrive pas encore.
    Le calme est une pratique quotidienne pour amener l'esprit dans l'absorption méditative.
    Cela, j'y arrive parfois.
    Mais dès que je sors de la pratique, certains événements de la vie peuvent me mettre en colère.
    Je ne crois pas que ce soit bon de refouler la colère. Au contraire, je crois qu'il faut la vivre comme une expérience, une manière d'exprimer sa désapprobation, parfois avec une grande conviction, parfois en menant des actions franches en justice, parfois en forme d'éducation ou de message, voire d'enseignement, à condition que son expression émane du Coeur de l'être, en son niveau primordial.

    Heureusement, la joie coule à flots dans mon coeur.
    Sur le blog, on échange parfois avec un peu de provocation, certains pour éveiller les consciences ou d'autres pour piquer les partenaires.
    Maintenant, il est moins aisé de satisfaire le lecteur pour celui qui s'exprime très souvent que pour celui qui s'exprime avec parcimonie.

    Peut-être Hanami que tu n'as jamais fait l'expérience de la colère ou de la révolte !

    Douce nuit à toi.

    Posté par Alain Thomas, 02 décembre 2010 à 21:43 | | Répondre
  • Oh !

    Je puis vous assurer Francine que chaque fois que je m'exprime sur ce blog, c'est avec la plus grande sincérité et avec des mots qui viennent du coeur.
    Vous me surprenez, d'autant plus que je répondais à Eve Lyne qui me disait :
    "Je ne suis guère heureuse que l'hommage à la Dame se transforme en fête de commerce qui coûte très cher..."
    Vous ne devez pas être lyonnaise pour comprendre ce qu'est devenue la fête de la Vierge, le 8 décembre.
    Je n'ai fait qu'aller dans le sens d'Eve Lyne car la Dame représente pour elle beaucoup, beaucoup plus.

    Posté par Alain Thomas, 02 décembre 2010 à 22:00 | | Répondre
  • Echanges scripturaux authentiques

    Oui, Alain, je pense comme toi...
    Une bonne colère...
    Parfois, même, on y laisse quelques plumes à méditées.
    On ne compte plus les témoignages de gens sur terre, que la Dame a remis sur le bon chemin...
    De ce fait, il faut être bien ingrat pour laisser celà dans l'ombre.
    Je l'ai déjà dit et ne me lasserais jamais de le redire, tant qu'il me restera un souffle de vie.
    Si je ne suis pas devenue meilleure que les autres...
    Elle m'a aider à n'être pas plus pire que je n'étais...
    Quand je lui ai demandé un être humain...
    Monsieur Philippe est apparut...
    Je sourie aujourd'hui, car sans le savoir, c'est sur le chemin de l'Evangile qu'Elle m'a conduit.
    Monsieur Philippe m'a recadré plus d'une fois!
    Lui aussi... Piquait de ces colères...
    N'oublions pas que le petit curé...
    Lui aussi... Piquait de ces colères...

    Pour le 8 décembre à Lyon, c'est une gigantesque foire à tout, au milieu de mille lumières, histoire de nous en mettre plein la vue, c'est honteux, j'ai honte!
    J'en pleure à l'intérieur, tant de misère...
    Ne voit-on pas pleurer la Dame, au milieu de ces lumières aveuglantes, tant d'argent qui pourrait nourrir le pauvre monde.
    Cher Alain, suis-je dans lattitude d'échanges spicturaux z'authentiques??
    (sourire)
    Vas-tu me voler dans les plumes...
    Ôooooooh! Aïe! aïe! aïe!

    Posté par Eve Lyne, 03 décembre 2010 à 05:22 | | Répondre
  • SOURIRE, !!

    Bon, on se torture pas mal dans le coin,

    Un cadeau de bonne humeur ...! LES DENTS DE
    LA TERRE ( j'en ai d'autres )







    LES DENTS DE LA TERRE



    Sainte Apolline, est au dentiste,
    La patronne de cet artiste
    Pour son art forgé de passion,
    En faire une Noble Mission.


    Déjà penché sur tes racines,
    Dés lors qu’ont sonné les matines;
    C’est tout à fait ingénument
    Qu’il fait le choix de l’instrument.


    Au souvenir d’autres tenailles,
    Comme elles se tordent tes entrailles !
    De tes caries l’inquisiteur,
    Tu trembles sous son projecteur.


    Alors qu’il brandit la seringue,
    Fragile comme une meringue,
    Sans défense sous son regard,
    Si tu voyais ton air hagard !


    Mais ta gencive anesthésiée
    T’a rendu la mine extasiée,
    Ta langue et tes lèvres sont de bois,
    La biche n’est plus aux abois.


    Admiratif, la bouche ouverte
    Tu ne crains pas la main experte,
    Bonne ouvrière au râtelier,
    Elle va te faire un vrai perlier.



    Marie Jeanne EDEL

    Posté par Mamydou, 03 décembre 2010 à 09:01 | | Répondre
  • Quelle torture !

    Mamydou, vous étes une fortiche !
    Chez mon dentiste...
    Je ne ressemble pas à une biche!
    Il m'a vidé mon compte...
    Et j'attends encorrre mes dents !
    Grrrrrr!
    Etes-vous bien sûre d'être sur la bonne sphère...
    Avec nous autres.
    Enfants terrrribles ! vous dis-je .
    Garez-vous...
    L'atmosphère se morpionne...
    Bisou... Bisou !!!!!

    Posté par Eve Lyne, 03 décembre 2010 à 11:39 | | Répondre
  • Alain, rapplique et vite !

    Moi... En rêve, j'ai vu une belle Isa !
    Des yeux noisettes...
    Un visage de porcelaine...
    Des cheveux soyeux, légèrement méchés.
    Tiens! serais-je donc émèchée??

    Posté par Eve Lyne, 03 décembre 2010 à 18:05 | | Répondre
  • Tricheuse

    Avoue vilaine !
    C'est pas bien ça.
    Pas la peine
    T'en tireras pas, na !

    Posté par Alain Thomas, 03 décembre 2010 à 20:17 | | Répondre
  • Un ange va passer

    Cher Alain,

    L'espace d'un instant,
    Une vision de toute beauté
    m'est apparue.
    Si l'on m'offrait de matérialiser
    Le visage d'un ange,
    Je choisirais celui de cette vision
    A peine entrevue,
    Trop vite disparue.

    Bon, allez!
    Une vision est une vision...
    Les anges n'ont pas de visage
    Pas d'ailes...

    Posté par Eve Lyne, 04 décembre 2010 à 05:10 | | Répondre
  • LA PEUR

    La peur est certainement plus dangereuse voir destructive que l'action qui l'a cree.
    Si le but de monsieur Catonna n'aurait pas tout simplement de cree cette peur de maniere a donne une bonne leon a nos politiques et financiers qu'il soit de toute tendance politique en esprant qu'il fassent quelque chose bien que je n'y crois pas ,mais on ne peut encore savoir comment sont appelle va etre realise soif massivement ce qui aurais de lourde consquences ou comme je le dit au debuts le message a ete compris comme moi je l'ai interprete.
    Mr Cantona savais que sont appelle ne pourrais tre ralis ou du moins difficilement. Mais ralis ce que pourrait entraine une panique en exploitant ce que le mot PEUR peut-tre dangereux, voir mortel.Voir lien suivant :http://membres.multimania.fr/victimes007/cinq_t_cons1.htmPersonnellement je trouve cette ide gnial, simplement provoque se mouvement de panique qui pourrais peut tre modifie, la vision que les politique et financiers se font de leur peuple, que l'on est des personnes ayant une certaines intelligence pour comprendre qu'on nous prenne pour des vaches lait.Est qu'il serait peut-tre le temps de chang avant qu'il ne soit trop tard, il serait peut-tre bte que tout cela finisse en une rvolution a l'chelle plantaire avec des consquences trs grave voir irrversibles.Si cela a t votre ide premire Mr Catonna alors bravo

    Posté par manureva, 08 décembre 2010 à 02:37 | | Répondre
  • Changement du système

    Notre système monétaire est condamné.
    Tous les économistes le savent.
    Nous ne parviendrons pas à endiguer la dette.
    Tous les économistes le savent.
    Les banques possèdent des créances dites "toxiques" dans des proportions inimaginables.

    Leurs bilans sont faux car sur la page "actif", résident tous les avoirs des emprunts, sans tenir compte de la "toxicité" de ces emprunts.
    Aucune banque aujourd'hui, n'est capable de dire avec précision si elle survivra dans les deux ans qui viennent.
    Les Etats garantissent les banques sur le dos des petits épargnants, en augmentant le dette car il n'y a pas d'autre choix.
    En France, le premier ministre, François Fillon a annoncé, il y a plus d'un an, que la France était en état de faillite.
    C'est la pure réalité.
    Depuis, la dette a encore augmenté.
    C'est comme si une petite entreprise comme la mienne avait un découvert de plus en plus grand et qu'on lui donne de l'argent neuf pour qu'elle continue de vivre, sans pour autant qu'elle fasse des bénéfices, bien au contraire, et qu'elle continue à s'endetter.

    L'action BANKRUN 2010 était symbolique et révélatrice de la situation réelle de notre système.
    Il y aura d'autres manifestations, sous des formes différentes.

    L'idéal serait de créer une association loi 1901 par internet, dans la zone euro, qui serait capable de mettre en place une banque citoyenne.
    Cette banque pourrait, si elle recevait l'appui des Etats, ne prêter que l'argent qu'elle possède et sans intérêts. Elle pourrait ne servir qu'à cela.

    Ce n'est pas une utopie puisque les banques islamiques le font très bien.

    J'ose espérer que cette idée va germer dans l'esprit des jeunes et qu'ils se donneront les moyens de changer le système.

    C'est possible.

    Posté par Alain Thomas, 08 décembre 2010 à 11:36 | | Répondre
  • L'année 2011

    Le saviez-vous ?
    Entre le 31 décembre 2010 et le 1er janvier 2011, que s'est-il vraiment passé ?

    http://www.youtube.com/watch?v=5wJ9POGxxS0

    Posté par Alain Thomas, 01 février 2011 à 00:20 | | Répondre
  • 21 décembre 2012

    Envoyé par Une Médecin de Haut niveau, Vietnamienne, adorable, elle recommande mon livre à ses malades ! Mamydou

    Message du 17/03/10 07:27
    De : "Anita Bui"
    A : mjedel@wanadoo.fr
    Objet : FW: Maya

    C'est très long mais aussi très intéressant pour le rapprochement des cultures. Je vous propose de visionner une partie tous les jours.

    Pour ceux qui ont une autre approche de la vie, je m'en excuse de les avoir importunés.

    En ce qui me concerne, j'ai pensé à "il se créera un Ciel nouveau et une Terre nouvelle " St Marc.
    j'ai le pressentiment que c'est pour bientôt...

    Deo Gratias
    Bien amicalement.
    EK


    Drunvalo Melchizedek nous fait le don de cette vidéo afin de nous transmettre beaucoup plus rapidement que s'il le faisait avec un livre, les informations que les Mayas lui ont demandé de transmettre au monde.

    Cette vidéo a été faite en juillet 2009, et nous parle de cette fenêtre de fin des temps dans laquelle nous sommes entrés pour les Mayas, depuis le 24 octobre 2007.

    Cette fenêtre de 8 ans peut durer jusqu'en 2015, et nuance donc la date fatidique du 21 décembre 2012.

    Par contre, nous sommes amenés à basculer vers un nouveau monde de conscience où les douleurs de la dualité vont faire place à l'unité, la beauté, le sacré.

    Chacun sera guidé, mais le passage sera facilité si le monde moderne entre en connexion avec le monde ancien, si chacun peut apprendre à transformer ses peurs dans la voie du coeur, de l'intériorité, de la méditation.

    30 heures d'obscurité sont aussi annoncées, qui seront plus faciles à vivre si nous restons dans la vibration du coeur qui nous connecte elle-même au coeur de la terre, du soleil et des étoiles.

    De très grandes cérémonies ont été faites et exceptionnellement filmées pour permettre à l'humanité de bénéficier de l'immense conscience et sagesse Maya.

    J'ai aussi compris à travers cette vidéo ce que représentait les crânes de cristal.

    Nous pouvons tous être heureux de cette période exceptionnelle que nous sommes en train de vivre, et continuer de donner le meilleur de nous-même en étant à l'écoute de ce qui fait chanter notre coeur.

    "Ne t'inquiète pas, sois heureux et respire avec ton coeur" est la meilleure façon d'approcher la vie actuellement.

    Bien sûr nous continuons de travailler, de payer nos factures, et de vivre "normalement" pour rester instant près instant dans la responsabilité, l'intégrité, la complétude, et la grandeur que nous avons toujours à incarner et perfectionner !


    Vidéo : Les Mayas du Temps Eternel - Drunvalo Melchizedek :

    Partie 1: http://www.youtube.com/watch?v=f40n1FCFbbg&feature=channel

    Partie 2: http://www.youtube.com/watch?v=OP6Nd-pIMQY&feature=channel

    Partie 3: http://www.youtube.com/watch?v=TPCYDVwgw4Y&feature=channel

    Partie 4: http://www.youtube.com/watch?v=2bYdmmuFcng&feature=channel

    Partie 5: http://www.youtube.com/watch?v=bBuIkSv79-A&feature=channel

    Partie 6: http://www.youtube.com/watch?v=B8rVxLed1Z8&feature=channel

    Partie 7: http://www.youtube.com/watch?v=rVkCGMLhwC0&feature=channel

    Partie 8: http://www.youtube.com/watch?v=bfhEa1WPOrg&feature=channel

    Partie 9: http://www.youtube.com/watch?v=aKJDWpTiGUg&feature=channel

    Partie 10: http://www.youtube.com/watch?v=EG0xaBUC1Ws&feature=channel

    Partie 11: http://www.youtube.com/watch?v=jjXi4TJiuTY&feature=channel


    Réponses à des questions:

    Partie 12: http://www.youtube.com/watch?v=bjSMO-3dR9E&feature=channel

    Partie 13: http://www.youtube.com/watch?v=L9BmJqxumJ4&feature=channel

    Partie 14: http://www.youtube.com/watch?v=ZXaG6UyQFWI&feature=channel

    Posté par Alain Thomas, 01 février 2011 à 07:30 | | Répondre
  • kek vous dites encore ?

    Pitié Alain, je ne vous suis plus du tout.
    Avez-vous bien dormi cette nuit ?
    Dès 7 h 30 vous cogitez fort sur le blog.
    Apparemment, vous nous donnez à lire un texte écrit pour Mamydou ?
    Vous parlez d'un livre (de Mamydou ?), mais je ne vois pas son titre ?
    Ensuite vous évoquez une vidéo de 2009 sur les Mayas ?
    Les Mayas sont-ils boudhistes ?
    Vous nous proposez une promenade sur des pages de Youtube ...
    Est-ce un jeu de piste ?
    C'est bien mélangé tout ça !
    J'vous dis que je suis bien largué ...
    Et qui sont :
    EK ?
    Anita Bui ?
    St Marc ? L'un des 4 évangélistes ?
    Drunvalo Melchizedek ? Quel lien avec le grand roi de l'Ancien Testament ?
    Et les Mayas ? Est-ce ce peuple bien connu d'Amérique du Sud ?
    Faut-il voir dans ce commentaire le résultat de votre équanimité ?
    Le débat est ouvert.
    Bientôt le printemps : le débat est "tout vert" ... MDR ! = Mort De Rire !

    Posté par PLV, 01 février 2011 à 12:57 | | Répondre
  • Sacré PLV

    Allez PLV un petit effort... pour une fois.
    Regardez et écoutez attentivement les vidéos au lieu de faire l'autruche... ou l'anguille.
    Ensuite, on pourra échanger... si vous avez compris bien sûr.

    Posté par Alain Thomas, 01 février 2011 à 14:20 | | Répondre
  • Gagné Alain !

    J'suis paresseux avec les manip sur internet.
    Donc je n'irai pas (pour le moment) ouvrir toutes les pages indiquées.
    Dommage, mais : J'suis fatigué, c'est kro dur !
    Et j'ai une vie en dehors des blogs (mais si, mais si).
    Et même si parfois j'aime taquiner la muse, mon QI ne dépasse pas la moyenne !
    Euh, la "muse" c'est pas ma nouvelle copine !
    Avec laquelle je ma muse.
    Je ne suis qu'un pauv'petit.
    Ca y est, le revoilà qui nous fait sa p'tite victime.
    Vous êtes trop fort Alain en analyse psy et en signe zodiacal de monsieur, comme disait le bon Pierre Dac.
    Bon allez, va bosser PLV, au lieu de jacter bêtement, ya ton patron dans le bureau d'à côté.
    Pourvu qu'un jour je parvienne à être équanime !
    C'est pas gagné !

    Posté par PLV, 01 février 2011 à 14:50 | | Répondre
  • Ce Cher PLV

    C'est le problème avec vous PLV, vous n'allez jamais au bout des choses.
    Je ne crois pas que vous connaissiez le véritable sens du mot "équanimité". Rassurez-vous cela est normal puisque ce mot n'est pas français.
    C'est comme le mot "compassion". Quand je pense que "pitié" est un synonyme pour le dictionnaire, c'est regrettable.
    Mais les mots n'ont pas une grande importance n'est-ce pas puisqu'ils n'ont qu'un sens "provisoire".
    Dans le sens "Ultime", il n'y a plus de mots, plus de vidéos, plus même de pensées ; il n'y a que... l'équanimité.

    Allez ! Ne vous faites pas de soucis ! Il y aura bien prochainement une petite fête mondaine dans laquelle vous excellerez... juste après la messe.

    Bien à vous.

    Posté par Alain Thomas, 01 février 2011 à 15:53 | | Répondre
  • Les prophéties d'Edgar Cayce

    Un homme averti ...
    Pendant la tempête de 1999, j'ai bien cru que ce moment décris par Cayce, nous allions le vivre...
    "Ne laissez pas tomber le Rosaire" dit il...
    Pendant qu'au dehors, la nature se déchainait, dans la nuit noire ou tout était étrangement inhabituel et effrayant, devant une bougie, en prière devant la Dame...
    Toute ma frayeur disparut, une grande sérénité jamais véçue jusqu'àlors, m'envahit, comme si je n'avais absoluement rien à craindre, quoi qu'il arrive.
    Les hommes s'agitaient ne comprenant rien de se qui se passaient, les arbres pliaient comme des roseaux,les branches volaient de toutes part...
    Certains ont véçu leur fin du monde en perdant tout.

    De quoi avons nous peur, puisque nous n'avons rien à craindre?!

    Posté par Eve Lyne, 01 février 2011 à 18:05 | | Répondre
  • Coïncidence ?

    LES USA LANCENT LE COMPTE A REBOURS

    Le Trésor américain a confirmé lundi (9 mai) que la limite maximale de la dette publique, fixée par le Congrès des Etats-Unis, serait atteinte le 16 mai, et a indiqué pouvoir retarder jusqu’au 2 août la date où le pays fera défaut sur certaines obligations si ce plafond n’est pas relevé.

    « Puisqu’il apparaît que le Congrès n’agira pas d’ici au 16 mai, le Trésor va devoir commencer à mettre en oeuvre [des] mesures exceptionnelles cette semaine » pour gagner du temps, écrit le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, dans une lettre adressée aux principaux responsables politiques au Capitole.


    "Il est étonnant de constater que le Président du FMI, c'est-à-dire l'homme le plus puissant du monde sur le plan monétaire, alors qu'il s'apprêtait à participer au prochain G8 et apporter des solutions à la dette occidentale et particulièrement à la dette grecque, soit tombé dans un incroyable piège, justement là où on savait qu'il était vulnérable, pendant que le Trésor américain avait une semaine plus tôt fixé la limite maximale de la dette publique au 16 mai (aujourd'hui).

    Quelles sont donc les mesures exceptionnelles que le Trésor devait commencer à mettre en oeuvre pour gagner du temps ?

    La main mise de Wall Street sur Washington serait-elle effective maintenant ?"

    A quoi allons-nous assister aux Etats-Unis dans les prochaines semaines ?

    A. Thomas

    Posté par Alain Thomas, 16 mai 2011 à 14:34 | | Répondre
  • Oui Alain

    Je crois que de grands bouleversements sont à prévoir . Mais ce sera une purification de la Terre qui en a bien besoin .
    Il ne faudra pas se fier aux apparences ni aux pollutions médiatiques, ni craindre de voir changer ce qui doit changer .

    Posté par marie christine, 16 mai 2011 à 19:34 | | Répondre
  • Bankrun 2011

    Confirmation Alerte Majeure pour le second semestre 2011 – Fusion explosive de la dislocation géopolitique et de la crise économique et financière mondiales

    Depuis près d’un an, LEAP/E2020 a identifié le second semestre 2011 comme un nouveau moment décisif dans l’évolution de la crise systémique globale. A l’image de notre anticipation de Février 2008 qui avait prédit pour Septembre 2008 un choc majeur affectant l’économie américaine, notre équipe confirme dans ce GEAB N°55 que toutes les conditions sont désormais réunies pour que le second semestre 2011 soit le théâtre de la fusion explosive des deux tendances fondamentales qui sous-tendent la crise systémique mondiale, à savoir la dislocation géopolitique globale, d’une part, et la crise économique et financière globale, d’autre part.
    Depuis plusieurs mois en effet, le monde connaît une succession quasiment ininterrompue de chocs géopolitiques, économiques et financiers qui constituent selon LEAP/E2020 les signes avant-coureurs d’un événement traumatique majeur que nous analysons dans ce numéro du GEAB.
    Parallèlement, le système international a désormais dépassé le stade de l’affaiblissement structurel pour entrer dans une phase de délabrement complet où les anciennes alliances se délitent tandis que de nouvelles communautés d’intérêt émergent très rapidement.
    Enfin, tout espoir de reprise économique mondiale significative et durable s’est dorénavant évanoui (1) tandis que l’endettement du pilier occidental, en particulier des Etats-Unis, atteint un seuil critique sans équivalent dans l’Histoire moderne (2).

    Le catalyseur de cette fusion explosive sera bien évidemment le système monétaire international, ou plutôt le chaos monétaire international qui s’est encore aggravé depuis la catastrophe qui a frappé le Japon en Mars dernier et devant l’incapacité des Etats-Unis à faire face à l’exigence de réduction immédiate et significative de ses immenses déficits.
    La fin du Quantitative Easing 2, symbole et facteur de la fusion explosive en préparation, représente la fin d’une époque, celle où le « Dollar US était la devise des Etats-Unis et le problème du reste du monde » : à partir de Juillet 2011, le Dollar US devient ouvertement la principale menace pesant sur le reste du monde et le problème crucial des Etats-Unis (3).
    L’été 2011 va confirmer que la Réserve fédérale US a perdu son pari : l’économie US n’est en fait jamais sortie de la « Très Grande Dépression » (4) où elle est entrée en 2008 malgré les milliers de milliards de Dollars injectés (5), comme le sait d’ailleurs l’immense majorité des Américains (6). Sans pouvoir lancer un QE3 (même officieusement), via ses Primary Dealers, comme elle le faisait de facto avant que le monde ne s’intéresse de trop près au marché des Bons du Trésor US), la Fed va donc contempler impuissante la remontée des taux d’intérêts, l’explosion du coût des déficits publics US, la plongée dans une récession économique aggravée, l’effondrement du cours des bourses et un comportement erratique du Dollar US, évoluant à court terme en dents de scie, au gré des influences de ces différents phénomènes, avant de lâcher brutalement 30% de sa valeur comme nous l’anticipions dans le GEAB N°54 (7).
    Parallèlement, Euroland, BRICS et producteurs de matières premières vont rapidement renforcer leurs coopérations tout en lançant une ultime tentative de sauvetage des institutions internationales issues de Bretton Woods et du monde dominé par le tandem US/UK. Ce sera la dernière puisqu’il est illusoire d’imaginer Barack Obama, qui n’a montré aucune envergure internationale jusqu’à présent, faire preuve d’une stature d’homme d’Etat et prendre donc des risques politiques majeurs à un an d’une élection présidentielle.

    Barrières, protections, embargos à l’exportation, diversification des réserves, frénésie autour des matières premières, inflation en hausse générale, … le monde se prépare à un nouveau choc économique, social et géopolitique.
    La Chine vient d’annoncer qu’elle interrompt toutes ses exportations de diesel pour tenter de stopper une hausse du prix du carburant qui a provoqué récemment une série de grèves des transporteurs routiers (. Que les pays asiatiques qui dépendaient de ces exportations chinoises se débrouillent, d’autant que le Japon a agi de même suite aux conséquences de la catastrophe de Mars dernier !
    La Russie cesse également d’exporter certains produits pétroliers pour limiter les pénuries et hausses de prix internes (9), arrêt d’exportation qui s’ajoute à celui des céréales décrété il y a déjà plusieurs mois.
    Partout dans le monde arabe, l’instabilité continue à prévaloir sur fond de renchérissement des denrées de base (10), tandis que les interrogations sur l’ampleur des réserves et des capacités de production de l’Arabie saoudite reviennent au premier plan (11).
    Aux Etats-Unis, le moindre événement climatique sortant de l’ordinaire provoque aussitôt des risques de pénurie du fait de l’absence de « matelas » de sécurité du système d’approvisionnement US, sauf à mettre à contribution les stocks stratégiques (12). Pendant ce temps, la population réduit ses dépenses alimentaires pour pouvoir remplir le réservoir de ses voitures avec un gallon à plus de 4 Dollars (13).
    En Europe, la diminution de la couverture sociale et les mesures d’extrême austérité mises en œuvre au Royaume-Uni, en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Irlande,… font exploser le nombre de pauvres.

    L’Union européenne vient de renforcer plus ou moins subrepticement son arsenal douanier pour résister aux importations venues d’Asie en particulier. D’une part, elle revoit tout son attirail de mesures de préférence douanière pour en éliminer tous les pays émergents, Chine, Inde, Brésil en tête. D’autre part, elle a passé discrètement fin 2010 une mesure facilitant la mise en œuvre de mesures antidumping et de sauvegarde puisque désormais une majorité simple suffira pour approuver une telle proposition de la Commission alors qu’il fallait auparavant une majorité qualifiée souvent difficile à rassembler (14).
    Parallèlement, les banques centrales continuent à acheter de l’or (15), à annoncer plus ou moins clairement qu’elles diversifient leurs réserves (16) tandis qu’elles prennent des mesures de plus en plus incohérentes et dangereuses, en augmentant les taux pour stopper l’inflation dans un contexte d’économies fragiles ou en récession, afin de contrer l’afflux de liquidités généré par la politique de la Réserve fédérale US (17). Pour paraphraser le titre de l’article d’Andy Xie, publié dans Caixin du 22/04/2011, « La montée de l’inflation rend fous les banquiers centraux » (1.
    Et côté américain, on est en effet dans le surréalisme le plus complet : alors que le pays a atteint des niveaux d’endettement insupportables, les dirigeants de Washington ont fait de cette thématique un enjeu électoraliste, comme l’illustre la question du plafond d’endettement fédéral qui sera atteint dès le 16 Mai (19). Les comparaisons abondent dans la presse américaine et financière internationale avec les années Clinton où un problème du même type s’était posé sans grandes conséquences. Visiblement une partie importante des élites US et financières n’a toujours pas intégré le fait que, à la différence des années 90, les Etats-Unis d’aujourd’hui sont vus comme l’ « homme malade de la planète » (20) dont chaque signe de faiblesse ou d’incohérence grave peut déclencher des paniques incontrôlées.
    Banquiers centraux en folie, leaders mondiaux sans feuille de route, économies en danger, inflation en hausse, devises en perdition, matières premières frénétiques, endettement occidental incontrôlé, chômage au plus haut, sociétés stressées, … pas de doute, la fusion explosive de tous ces phénomènes sera bien l’évènement marquant du second semestre 2011 !

    Notes :
    (1) Le Telegraph du 05/05/2011 dresse ainsi une liste intéressante des 10 raisons qui prouvent que l’économie mondiale est à nouveau en train de plonger.
    (2) Le graphique ci-dessous illustre comment, comme nous le recommandons depuis plus de trois ans, le calcul des grands indicateurs économiques hors effet Dollar donne une vision du monde très différente des indicateurs calculés en Dollar. Ainsi, alors que, calculées en Dollar, les estimations de dépassement des Etats-Unis par la Chine donnent des dates vers 2030, 2040 voire 2050, le FMI aboutit à 2016 … soit presque aujourd’hui dès lors qu’elles font abstraction de cet « étalon » qui change de taille tous les jours !
    (3) Signe des temps, le Financial Times, pourtant spécialisé dans les « Unes » sur la fin de l’Euro depuis plus de 18 mois, publie en pages intérieures (plus discrètes) un article du 11/05/2011 intitulé « Le Dollar fait face à un danger beaucoup plus grave que l’Euro ». Tandis que The Age et le Wall Street Journal du 23/04/2011 considère que l’économie US est désormais quasiment dans la même situation que celle de la Grèce.
    (4) L’illustration la plus flagrante de la poursuite de cette « Très Grande Récession », comme nous l’avons appelée il y a 4 ans, c’est que la crise de l’immobilier est repartie de plus belle. Les prix sont en train de crever à nouveau les « planchers » atteints en 2009, plongeant des dizaines de millions d’Américains dans des situations économiques et financières dramatiques. Même les plus optimistes ne voient pas d’arrêt de la baisse avant 2012. Or, comme nous l’avons déjà expliqué dans de précédents GEAB, l’immobilier c’est le plancher sur lequel s’est bâtie toute l’estimation de la valeur actuelle de l’économie US. La poursuite de l’effondrement des prix de l’immobilier, c’est la poursuite de la dépression économique. Source : MarketWatch, 09/05/2011
    (5) La société d’analyse économique Fathom a ainsi calculé que les quatre principales banques centrales mondiales (Fed, BCE, Banque du Japon et Banque d’Angleterre) ont injecté directement 5.000 milliards USD dans l’économie mondiale au cours des années 2008-2010 (cela n’intègre pas les récentes injections massives japonaises post-catastrophe, ni toutes les mesures de garanties en tout genre qui ont accompagné ces mesures). Cela représente près de 10% du PNB mondial avec le résultat que l’on connaît : un endettement public gigantesque, un endettement privé qui n’a pas vraiment diminué et des économies qui progressent à peine ou sont à nouveau en récession. Source : Telegraph, 26/04/2011
    (6) 80% des Américains estiment que l’économie va mal. Seul 1% pense qu’elle va très bien (ils doivent travailler à Wall Street). Source : CNNMoney, 09/05/2011
    (7) La fin du QE2 signifie que le marché des Bons du Trésor US n’a en fait plus d’acheteurs (puisque la Fed achète l’essentiel des Bons du Trésor émis depuis la fin 2010 (au moins) ; ce qui, au passage, rend complètement surréaliste les articles et analyses actuelles sur le placement des émissions de Bons du Trésor US. C’est l’évidence de l’ « illiquidité » effective du marché des Bons du Trésor, alors que son importance même est conditionnée à son statut de marché le plus liquide du monde, qui jouera le rôle de transmission entre QE2 et chute du Dollar, car cette situation entraînera une accélération brutale de la sortie des opérateurs hors du marché des T-Bonds, principal actif libellé en Dollars. Le phénomène provoquera dans un premier temps un besoin accru de Dollars US, puis très vite une offre excessive de Dollars à la vente. C’est le timing de ces deux phénomènes qui va conditionner l’évolution de la devise US par rapport aux autres grandes devises et à l’or au cours du second semestre 2011.
    ( Source : BusinessInsider, 14/05/2011
    (9) Source : France24, 28/04/2011
    (10) A ce propos, l’information comme quoi le fondateur de l’ex-société de mercenaires BlackWater a été recruté par les Emirats Arabes Unis pour constituer une armée de mercenaires destinée à protéger le pays de toute attaque extérieure ou tumulte interne, illustre l’instabilité croissante des monarchies pétrolières et la fin de la confiance dans la protection américaine. Ceci dit : faire confiance à des mercenaires occidentaux est une grande preuve de naïveté, ou bien de désespoir. Source : New York Times, 14/05/2011
    (11) Source : LeMonde, 25/04/2011
    (12) Dernier exemple en date, l’actuelle crue historique du Mississipi. Source : Bloomberg, 13/05/2011
    (13) Source : NewYorkTimes, 12/05/2011
    (14) Source : Sidley, 28/02/2011
    (15) Et on les comprend. En effet, quand on entend Timothy Geithner, le ministre américain des Finances, marteler que les Etats-Unis ne tenteront jamais de dévaluer le Dollar pour gagner un avantage commercial, on croit rêver. Tout le monde l’écoute poliment, fait le compte de toutes les autres raisons (dont la dette) pour lesquelles les Etats-Unis sont de facto engagés dans cette dévaluation, et achète donc de l’or, ou diversifie ses réserves hors du Dollar. Ainsi les banques centrales de Russie, du Mexique, de la Thaïlande, … continuent à acheter de l’or. Et Hong-Kong (donc la Chine) lance une attaque directe sur le monopole de Comex Gold Futures en lançant ses propres contrats de Kilo d’or. Sources : MarketWatch, 26/04/2011 ; Bloomberg, 04/05/2011 ; Zerohedge, 08/05/2011
    (16) La Chine continue ainsi à se débarrasser en douceur de ses titres US et n’envisage même pas de diversifier les deux-tiers de ses avoirs libellés en Dollars, soit 2.000 Milliards USD. Sources : CNS, 29/04/2011 ; Zerohedge, 24/04/2011
    (17) En effet, malgré les manipulations en tout genre des chiffres du chômage US, Ben Bernanke est bien obligé de constater qu’il faut continuer à soutenir artificiellement l’économie US. Pourtant quoiqu’il dise, avec la fin du QE2 et sans perspective crédible de QE3, l’économie US va se retrouver pour la première fois depuis trois ans sans stimulus majeur comme le confirme Jeffrey Lacker, le patron de la Fed de Richmond. Le second semestre va donc être un test direct de la performance d’une « économie zombie », sans source d’énergie extérieure. Sources : Bloomberg, 05/05/2011 ; MarketWatch, 10/05/2011
    (1 En tout cas pas tous, car en Asie les discussions vont bon train pour accroître et renforcer rapidement les fonds et mécanismes communs de soutien pour affronter un nouveau choc comparable à celui de Septembre 2008. Comme l’Euroland, l’Asie se découple de plus en plus du système financier américano-centré de la période pré-2008. Et au-delà des accords financiers, c’est toute la région, sous l’impulsion de la Chine, qui est en train de s’intégrer y compris en terme de réseaux de transport. Sources : AsahiShimbun, 06/05/2011 ; ChinaDaily, 30/04/2011 ; AsahiShimbun, 06/05/2011
    (19) Le Trésor américain se prépare d’ailleurs à un blocage sur cette question tandis que cette question semble vouloir être utilisée par les Républicains jusqu’à l’élection de 2012. Nul doute que le système financier mondial aura tranché avant cette date ! Sources : Christian Science Monitor, 10/05/2011 ; WashingtonPost, 27/04/2011
    (20) Et ce ne sont pas les mascarades médiatiques du type de l’assassinat de Ben Laden qui vont changer grand-chose à cette situation. En fait l’incroyable cafouillage médiatique qui a entouré cet épisode illustre que, même sur son dernier terrain privilégié, la communication, le grand savoir-faire de Washington, n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut. Le seul résultat durable de l’opération Ben Laden, c’est que les « théories du complot » sont désormais débattues en direct dans les grands médias et que les incohérences des versions officielles de l’histoire sont accusées de les alimenter.

    Posté par Alain Thomas, 17 mai 2011 à 22:57 | | Répondre
1  2    Dernier »
Nouveau commentaire