Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

25 novembre 2010

Réflexions

Marie Christine est toujours là !. Elle vient de m’adresser deux textes par courrier, son ordinateur ayant rendu l’âme. Voici le premier. Nous devrions retrouver Marie Christine en début d’année. Merci à toi pour tes écrits toujours intéressants. Je connais bien tes valeurs. Elles sont les miennes.

des_dieux_et_des_hommes

 

Je vois un point commun entre des films comme (dans le désordre) "Titanic, Harry Potter, Amélie Poulain, Camping, Bienvenue chez les Ch’tis, les Choristes, Des Dieux et des hommes" qui attirent les foules.

Ne font-ils pas appel à quelque chose de plus grand en nous, quelque chose de plus ou moins enfoui, de plus ou moins fort, de plus ou moins réprimé ? Ne viennent-ils pas réveiller ce quelque chose d’idéaliste, de désintéressé, ce besoin de bonté, de dépassement, ce besoin de noblesse d’âme et de simplicité, ce besoin profond de respect de soi qui fait que l’on est autre chose qu’un animal grossier avec des préoccupations primaires.

Il est très facile de faire un film basé sur les peurs et les désirs les plus bas : argent sexe, pouvoir, mort, haine….On se laisse glisser, on se vautre dans le sordide, on y prend plaisir d’une manière plus ou moins avouée, mais au final on en sort découragé, englué, écœuré et irrémédiablement pessimiste sur la nature humaine et son devenir ( on fait un pacte secret avec les forces hostiles, inconsciemment). C’est comme un soufflé qui n’a pas levé. Il reste aplati, dépourvu de toute légèreté et de la subtilité du goût, mais on le mange parce qu’on a faim.

La politique non plus ne nous transporte pas. Elle se situe en bas et prend des airs d’idéalisme qui sonnent faux.

Chaque fois que l’on peut dire d’un film ou d’un art ou de quoi que ce soit »J’aime parce que…. », c’est parce que on n’a pas été vraiment touché dans les parties les plus hautes de soi-même.

Je suis frappée de voir les interviews des spectateurs à la sortie de ces films cité plus haut. On voit ses sourires béats, des yeux encore embués d’émerveillement, on voit presque l’âme émaner de leur corps, une douceur, un sentiment d’être autre chose, d’avoir touché un autre monde.

Pourquoi ont-ils aimé ? Ils ne l’expliquent pas !

Ne nous méprenons pas : c’est beaucoup plus que ce que l’on appelle communément un besoin de rêver ou de se changer les idées.

C’est infiniment plus intense, plus profond, plus essentiel. C’est cet appel intérieur, cette urgence que tout être humain possède en lui : un besoin de transcendance.

C’est la marche irrépressible, irrévocable de la force d’évolution.

L’être humain suit son destin d’être spirituel qu’il a toujours été. Simplement, il en prend conscience peu à peu.

Marie-Christine

Posté par DANIEL GENTY à 07:00 - Bazar spirituel - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Réflexions

    Chère Marie,

    Donc, si j'ai bien compris...
    C'est un ordi tout neuf, qu'il te faut.
    Il fut un temps, vois-tu, je t'aurais donné le mien, d'emblée!
    J'ai évolué: plus question de m'en séparer! Hi! Hi!
    Ah! si l'on pouvait lire mes pensées...
    Mais voilà...

    Posté par Eve Lyne, 25 novembre 2010 à 07:37 | | Répondre
  • " De l'Autre Côté ..."

    Mon livre vient à la rencontre de vos propos
    Marie Christine. Vous le trouvez en vente sur plusieurs sites à Marie Jeanne EDEL tout simplement.

    Les quelques réponses sur le blog de mes
    mutants curieux répondent à bien des questions.
    Mais le livre répond à tout et c'est un voyage
    depuis l'Atlantide ...

    Bisous à tous, Mamydou

    Posté par Mamydou, 25 novembre 2010 à 11:17 | | Répondre
  • Pourquoi ?

    Bonjour Marie-Christine,
    Est-ce à dessein que vous avez modifié le titre du film "Des hommes et des dieux" ?

    Posté par PLV, 25 novembre 2010 à 12:31 | | Répondre
  • Tout à fait d'accord avec ce que tu dis Marie-Christine.
    Patience pour l'ordinateur ! Et bon courage pour ces jours de classe avant Noël où les enfants sont souvent excités.
    Amitiés

    Posté par Francine, 25 novembre 2010 à 12:41 | | Répondre
  • Eh bien ! PLV

    Voulez-vous insinuer de bon matin...
    Que notre Marie serait dans le désordre ?!

    Posté par Eve Lyne, 25 novembre 2010 à 12:46 | | Répondre
  • Tirer vers le haut !

    Comme vous avez raison Marie-Christine !
    Si les arts existent, c'est, à mon sens, pour tirer l'Homme vers le haut.
    L'art, c'est de la création. Mais pas n'importe quoi : Essayer de créer de la beauté.
    Vous me direz, la beauté c'est subjectif !
    En êtes-vous si sûr ?
    Regardez la splendeur d'un coucher de soleil.
    Et le visage angélique d'un Di Caprio dans le Titanic.
    La touchante gravité du visage de Lambert Wilson dans le prieur de Tibhirine.
    La persévérance d'un Jugnot pour mener à bien sa chorale du Fond de l'Etang.
    L'intuition d'un Beauvois qui ose monter à l'écran un sujet peu porteur.
    L'Homme, pourtant pétri de glaise, a besoin d'élévation.
    Rares et précieux sont ces moments où l'on se sent bien. Peut-être serait-il bon de les "cultiver" ?
    Observez cette fameuse Crise du Milieu de la Vie (CMV). Ce temps où les remises en question foisonnent et déstabilisent. Où beaucoup vont tenter d'y voir clair avec leur psychothérapeute, ou encore au travers de leur Bible.
    Nos médias comme certains politiques, nous imposent leurs peurs, cassent notre espérance.
    Pourtant combien de signaux sont alarmants : suicides, divorces, échecs scolaires, consommation d'antidépresseurs, violences multiples, etc.
    Ah si la sagesse habitait tous les coeurs ...
    "I have a dream"

    Posté par PLV, 25 novembre 2010 à 13:08 | | Répondre
  • Art

    Oui Marie Christine l'Art peut se décliner sous plusieurs formes ils véhiculent plusieurs messages celui de la détente, de la réflexion, de la découverte.

    On peut que rester qu'admirative devant le film des hommes et dieu traitant d'un sujet sensible sans le rendre accusateur.

    Poser des questions telles que : sommes-nous apte à aller au delà de notre foi, ou sommes-nous que des hommes qui choisiront l'instinct de survie est-ce pour autant un manque de foi ?

    En même temps c'est un message plein d'humanité, du respect de l'homme et de l'amour de l'homme à l'heure où nous sommes dans une sphère de consommation outrancière et que l'on perd facilement nos repères.

    Que dire du film de la princesse de montpensier qui nous conte l'histoire de France durant les guerres de religion...

    Et lambert Wilson, grand acteur, plein de profondeur s'imprégnant des rôles qu'il doit jouer ou des êtres qu'il doit incarner nous faisant toucher du doigt toute la dimension de l'être.

    Que dire du film "elle s'appelait Sarah" magnifique film sur la ralfe du vel d'hiv qui nous montre l'horreur et en même temps l'impuissance de certains être à ne pas se révolter, la volonté d'autre à vouloir à tout prix sauver au péril de leur vie.

    On ressort de film boulversée, et on se receuille.

    D'autant que le jour où je suis allée le voir j'étais assise à côté d'un homme qui l'avait vécu ..nous avons discuté ensemble...j'ai mis du temps avant de reprendre "mon souffle"...tant j'ai été émue par notre échange et par ce film.

    Mais que dire d'un De funes, d'un Montand dans la folie des grandeurs et d'un streap tease d'Alice sapritch ...excellent !

    Que dire du film Hurricane Carter avec Denzel Washington ..j'adore cet acteur.

    Vous nous parlez d'Harry Potter. J'aime beaucoup cette saga. Il ne faut pas le regarder comme un conte pour enfants mais une quête de l'être des choix qu'il doit faire, de la vie, de la mort...et de son muricemment...

    Mais la beauté c'est aussi un tableau de Monet nous présentant des nénuphars aux différentes heures de la journée qui nous fait deviner toutes les splendeurs que la nature peut rassembler dans ses conjugaisons de couleur, de senteur, et de bien être.

    Un jubé d'une Eglise et une prière donnée.

    L'Art c'est le premier sourire d'un bébé, on est surpris de cette explosion de joie qui jaillit à l'intérieur de nous et on a qu'une seule envie lui rendre cet amour.

    Bref l'art réside en chacun de nous, il nous appartient de nous le révéler cela ne veut pas dire créer une oeuvre magnifique ...cela veut dire créer notre propre oeuvre ..celle de notre vie....

    Posté par Sarah, 25 novembre 2010 à 13:47 | | Répondre
  • Merci de ce beau billet !

    Posté par Aji, 25 novembre 2010 à 13:49 | | Répondre
  • Votre texte me plait beaucoup Marie-Christine...
    Je vous souhaite une bonne fin de journée.
    Amicalement.

    Posté par Binchy, 25 novembre 2010 à 15:23 | | Répondre
  • Aussi être un Don ...

    ... revenu des vies antérieures !

    Je vous en parlerai, avec preuves à l'appui
    un peu plus tard.. il faut que je tire les documents et les photos en preuves ..... et que Daniel les mette en illustration.

    Toute la nature est Art, c'est certain ....

    Mais c'est si passionnant de réaliser une
    Œuvre ... !

    Ils sont supers " les Mutants de l'Espoir"
    tous azimuts !

    Bonne nuit à tous avec des
    rêves Lumineux !

    Mamydou

    Posté par Mamydou, 25 novembre 2010 à 17:23 | | Répondre
  • " Ne laissez pas tomber le Rosaire !"

    Edgar Cayce, le prophète a beaucoup parler de réincarnation dans ses "lectures".Il parle aussi de l'Atlantide.
    Certains ouvrages le concernant, sont passionnants. On s'y croirait!
    Douce nuit étoilée à tous!

    Posté par Eve Lyne, 25 novembre 2010 à 19:42 | | Répondre
  • Art

    C’est l’être qui s’exprime où l’âme qui s’envole et qui danse…. Le cœur est empli d’un amour plein d’amour.
    C’est une communion entre celui qui reçoit et celui qui crée.
    C’est le don qui se déplace de l’un à l’autre… Et inversement. Ce don vécu comme un échange d’authenticités. Il n’y a plus de barrières, ni de freins, aucune notion d’espace et de temps. Tout est dans l’instant… Confondu.
    Il n’y a que la relation elle-même, au cœur même da la création, éclairée, qui se déplace comme sur un fil d’argent.
    Quelques notes de musique… Quelques touches de lumière… Quelques saveurs… Quelques parfums… Quelques sensations du bout des doigts… Et des mots qui touchent… L’Être s’élève.

    Nos sens sont en éveil. Ils caressent peut-être le sixième… Celui de l’âme ?
    Notre âme qui voyage… Et voyage… Libre et heureuse… Lumineuse…
    Des larmes d’allégresse nous inondent, nous envahissent jusqu’au tréfonds…
    Et le cœur emprisonné n’a qu’un seul désir… Exploser dans la joie. Mais il ne le peut pas bien sûr. Douloureuse déception. Et pourtant, l’être dans son entier vibre jusqu’au plus profond…
    Tristesse et joie mélangées… Mélancolie…
    L’amour est là. On peut le toucher… Mais il est si près et si loin à la fois tant nous sommes quelquefois enfermés.

    Ce sont des instants de bonheur d’une telle intensité…
    Des instants de bonheur indescriptibles qui subliment l’être… Si fugaces pourtant.

    Mais tout se cultive comme la fleur sur son brin d’herbe… L’arbre et ses racines…
    La joie, le bonheur, le bien-être et l’amour même s’ils sont entrecoupés de ces moments de souffrances… « Les larmes du cœur…. » Comme tu le dis Alain…

    Ces larmes qui siègent au plus profond de nous… Qui viennent du cœur et de nulle part ailleurs.
    Ces larmes qui parfois nous investissent tant elles participent à la mélancolie de l’âme qui ne cherche qu’à s’élever et à s’exprimer dans toute sa grandeur et sa noblesse….

    Posté par Hanami, 25 novembre 2010 à 21:24 | | Répondre
  • La grâce

    Quand les larmes du coeur se déversent, nous pouvons alors rire dans la joie.
    L'art fait naître cette émotion positive où le rire et les larmes se confondent dans la grâce.

    J'ai mémoire d'une amie, pleine de grâce, capable de mêler ses larmes dans un éclat de rire.
    Nous touchons là au Divin.

    Posté par Alain Thomas, 26 novembre 2010 à 06:23 | | Répondre
Nouveau commentaire