Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

24 novembre 2010

A plein poumons

eole


Nous avons rarement conscience de notre respiration et de la façon dont nous respirons. Il faut dire qu’il s’agit d’un acte constant, répétitif et devenu donc pratiquement inconscient.
Et pourtant, la respiration est la fonction la plus vitale de notre organisme. Pas de respiration, pas de souffle et pas de vie. C’est la mort….c’est aussi la seule fonction sur laquelle nous pouvons agir pour la transformer, l’améliorer.
Les bienfaits d’une bonne respiration sont nombreux. J’enseigne le yoga et j’insiste beaucoup sur les différentes façons de respirer. Avec l’habitude je peux même dire » Montre moi comment tu respires et je te dirais comment tu fonctionnes ». Il existe plusieurs techniques respiratoires. Chacune a ses vertus.

Mais revenons globalement sur les différents bienfaits. En voici trois :

Tout d’abord une respiration bien posée, profonde permet de mieux oxygénée la circulation sanguine et aide à brûler les toxines qui s’accumulent dans le sang. Excellent pour lutter contre le stress.

La respiration est un moyen de se relier au monde extérieur et de favoriser les échanges avec notre environnement. Celui qui a du mal à respirer fonctionne en circuit fermé et ne peut renouveler ses énergies. Il s’appauvrit constamment. Par la respiration nous pouvons donc nous relier à des plans très vastes, nous pouvons nous relier au cosmos. N’oublions pas, nous sommes tous des enfants de l’Univers.

Enfin la respiration permet, en la pratiquant régulièrement d’une façon consciente, de modifier progressivement son propre taux vibratoire en le purifiant et en l’élevant.

Alors respirons à plein poumons chaque fois que nous le pouvons. L’air est une énergie qui n’est pas encore rationnée. Profitons-en !!

Daniel

La plage musicale que vous entendez est un extrait de l"album"Eurasia" composé par Bernard Tabanous

Posté par DANIEL GENTY à 07:35 - Enseignement spirituel - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur A plein poumons

    AFFICHER PARTOUT

    Tellement important ... Daniel vous devriez
    entreprendre une campagne sur le sujet. BRAVO !

    Même face à la rade il faut attendre que les
    paquebots se soient éloignés pour respirer à pleins poumons. Les volutes de fumée noire sont
    à surveiller. Avant d'ouvrir les fenêtres il faut
    regarder le paysage, ça en fait des cigarettes
    de toxicité.

    Pourtant la mer est si bleue ... C'est la raison de ma prédilection pour les voiliers et les rameurs. Le progrès, tous azimuts, nous coupe
    le souffle sur deux facettes, l'admiration et
    la peur ...

    Bisous à tous, Mamydou

    Posté par Mamydou, 24 novembre 2010 à 08:54 | | Répondre
  • suite ...

    AVIRON



    Le bateau possédé s’enchaîne à leurs efforts,

    La mer et l’aviron, et tous ces hommes forts.

    Un corps qui se déroule,

    Un seul Cœur sur la houle.

    Un jour sans clémence, je le vis sous la pluie,

    Frères d’un Idéal, et riant à la vie.

    Les torses balancés,

    En rythme associés.

    D’un salut identique, ils plongent avant les rames,

    Se rejettent en arrière, et repoussent les lames,

    Un instant suspendus ..

    Offrent des visages nus,

    Ebauche d’abandon, pour un nouvel essor.

    Le Rite les enchaîne d’un seul et noble effort.



    Marie Jeanne EDEL








    Ecrivain, conférencière, arrière grand mère !

    Posté par Mamydou, 24 novembre 2010 à 09:14 | | Répondre
  • Le pouvoir de l'esprit

    Nous respirons naturellement.
    Nous inspirons puis expirons.
    Nous n'avons pas conscience que l'inspiration, en pleine conscience, peut avoir un temps beaucoup plus court que l'expiration.

    La respiration, lorsque nous méditons, entre en jeu, à condition que nous soyons attentifs à celle-ci.

    Elle devient alors inséparable de l'être, de sa concentration et de sa pensée.

    La respiration profonde est un effort naturel dans lequel nous modifions sensiblement le cours du temps que nous lui donnons.
    C'est un relâchement, une détente, un aperçu de notre être qui nous éloigne de notre inconscience ou nous rapproche de notre véritable nature.

    Nous produisons un objet naturel de méditation, en notre coeur, au plus profond de notre être.

    Nous gonflons nos poumons puis nous relâchons, en un exercice bienfaiteur pour notre corps, offert à toute l'humanité.

    Je pratique cet exercice tous les jours, à plusieurs reprises, n'importe où.

    Lorsque je suis tendu, sur les premiers inspirs, le souffle est saccadé.
    Toutefois, sur le premier expir, je pince mes lèvres et j'envoie, tranquillement, tout ce qu'il y a de plus profond en moi.

    Petit à petit, je me détends et ressens un bien être empli de paix.
    J'accompagne l'exercice en produisant des pensées bienveillantes.

    Dans l'inspir, je prends toute la misère du monde et la noirceur malveillante sous forme d'un nuage épais, nauséabond.
    Dans l'expir, j'envoie toute la lumière et l'amour qui sont en moi et qui ne m'appartiennent pas, en direction de cette misère et de cette noirceur.

    Je répète cet exercice jusqu'à ce que mon corps et mon esprit soient apaisés.
    Je l'accompagne de prières, qui n'ont rien à voir avec toute forme de religion, uniquement concentré sur l'amour et la compassion.

    Dans l'état d'esprit du bouddhisme tibétain, c'est la pratique de Tonglen, du donner-recevoir.

    La pratique du mariage de la respiration en pleine conscience et du donner-recevoir est une source de purification pour soi-même et de bienveillance pour autrui.

    Le pouvoir de l'esprit.

    Posté par Alain Thomas, 25 novembre 2010 à 00:08 | | Répondre
Nouveau commentaire