Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

21 octobre 2010

De l'autre côté

ciel_nuages_1


Fermer une porte, terminer une phrase, éteindre la lumière, partir, mourir, tirer les rideaux, c’est une fin, fin d’un cycle, une rupture….. Mais c’est aussi un recommencement, une possibilité de changement, une opportunité pour rebondir.

En fait il n’y a jamais de fin, seulement des transformations, des cycles qui s’enchaînent les uns à la suite des autres.

La mort n’est pas une fin en soi mais un changement d’état qui permet d’aborder d’autres plans. Du moins c’est ce que je pense, croyant à la réincarnation. Notre corps est éphémère et notre âme immortelle. Je ne peux imaginer que tout s’arrête au dernier soupir.

Plusieurs témoignages que j’ai recueillis m’ont conforté dans cette attitude. A une époque je travaillais pour un magazine spirituel et j’ai eu l’occasion de faire plusieurs reportages auprès de personnes ayant vécu des NDE OU EMI (Expérience de Mort Imminente). La plupart du temps il s’agit de personnes qui, à la suite d’un accident ou d’une opération, sont entrés dans un état de coma avancé et ont eu accès à d’autres plans. Ils en reviennent transformés avec une vision différente de la vie. En feuilletant dernièrement l’une de ces revues, j’ai retrouvé ce témoignage que je vous livre.

 

Daniel

 

On n’a pas voulu de moi

 

Un soir de novembre 1993, nous entrons avec mon mari sur l’autoroute du sud pour regagner notre domicile où nous attendent nos enfants. Nous avions perdu notre fille dans un accident de voiture quelques années auparavant. Au bout de quelques centaines de mètres, nous sommes obligés de stopper en raison d’un grand carambolage. Derniers de notre file, nous sommes là depuis dix minutes quand un véhicule, arrivant à vive allure, nous projette sur la voiture devant nous. au_del_Juste le temps de voir passer la voiture au-dessus de la nôtre et je ressens une vive douleur au côté gauche. Puis tout à coup, plus de douleur, plus de bruit et je me rends compte que je survole l’endroit. Je vois les voitures de pompiers, les ambulances, les blessés que l’on extirpe des voitures.

Je me dis alors « Mais si tu vois tout ça, c’est que tu es morte », et puis « Si je suis morte, je veux voir ma fille ». A ce moment, je me sens filer à toute vitesse dans un long couloir sombre. Au bout d’un temps, je me sens stoppée et ressens des présences autour de moi. Une sorte de dialogue s’installe alors entre elles et moi mais je n’en démords pas, je veux voir ma fille ! A ce moment, je sens que c’est elle qui me parle. Un élan me saisit et j’ai envie de la prendre dans mes bras, mais je ne peux pas. Je me sens enveloppée de tout son amour et je discute pied à pied avec elle : « Je veux te retrouver ma chérie ». Au bout d’un certain temps, elle m’interrompt fermement et me dit : « Maman, tu dois repartir. Tu vas très vite comprendre pourquoi ».

Aussitôt, je me sens projetée dans mon corps, le souffle coupé. Un secouriste est à côté de moi. J’ai cinq côtes cassées et une aiguille plantée dans le bras. Il faut me désincarcérer de la voiture et m’emmener à l’hôpital. La suite aurait pu être dramatique car nos enfants avertis, viennent à l’hôpital et sur le chemin, croisent la voiture écrasée, découpée. Ils s’affolent et se promettent que si leurs parents sont morts, ils se suicideront ! Vous comprendrez alors pourquoi là-haut on n’a pas voulu de moi.

Janine A

Posté par DANIEL GENTY à 07:57 - Enseignement spirituel - Commentaires [69] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur De l'autre côté

  • L'âme

    L’âme est Amour. Elle ne peut pas mourir…

    Immortelle, l’Être est en son cœur.
    Infinie, éternelle. Une esquisse, immuable dans sa grâce et sa beauté…
    Elle s’envole, tel un oiseau des cieux, au-dessus du Monde, au cœur du Temps, tel un écrin mystérieux, insondable.

    Un Trésor. Une Enigme. Un fil d’Ariane qui relie tous les Êtres.

    Le dernier soupir est peut-être ce passage dans une autre dimension qui correspond à sa libération dans un sublime désir d’Être.

    Posté par Hanami, 21 octobre 2010 à 21:27 | | Répondre
  • Indicible

    L'âme est Amour. Rien ne peut causer sa mort.
    Infinie, indivisible et non duelle.
    Immuable dans sa saveur unique.
    Une fois libérée de ses liens, elle se dissout dans l'espace infini du Tout.
    Elle "est", tel le ciel immaculé, sans direction ni centre.

    Elle existe et elle n'existe pas car il n'y a rien d'autre.
    Elle inclut tout et n'exclut rien.

    Sa chaleur est si douce qu'elle nous transporte au-delà de l'Amour connaissable.

    Posté par Alain Thomas, 21 octobre 2010 à 23:11 | | Répondre
  • Ames bienveillantes

    Ah! mes amis que vous êtes des âmes bienveillantes !
    S'il suffisait de retourner dans le monde des esprits pour devenir immédiatement meilleurs, notre monde ne serait qu'amour!

    Posté par Eve Lyne, 22 octobre 2010 à 04:31 | | Répondre
  • L'état de veille

    Il suffit de tourner son esprit vers l'intérieur pour trouver le monde du sans forme (monde des esprits).
    Ou simplement d'être en état de veille avant le sommeil profond.
    Le rêve alors devient "éveillé" ou pure réalité.

    Dans ce voyage astral intemporel, toute une symbolique relié au monde de la forme nous accompagne.

    Posté par Alain Thomas, 22 octobre 2010 à 05:54 | | Répondre
  • La vie après la vie

    A lire :
    "La vie après la vie" de Raymond MOODY, célèbre médecin américain qui a fait de son livre un best-seller dans les années 70 : un recueil de témoignages impressionnants où ceux qui ont vécu ou vivent aujourd'hui des expériences de mort imminente, osent raconter l'inracontable.

    Aujourd'hui, chaque fois que je le peux, je recueille moi-même ce genre de témoignage.
    Il suffit d'être à l'écoute et provoquer l'ouverture. Les personnes se sentent alors en confiance et vous disent qu'ils ne peuvent pas raconter cela à n'importe qui, car ils passent pour des fous. Je les rassure et ils me parlent de leur expérience. Cela leur fait du bien et cela m'enrichit, me nourrit de cette spiritualité qui m'attire tant.

    Je constate que les témoignages sont tous différents avec pourtant des points clefs communs.

    Le premier est cette sensation de décorporation où l'on flotte au-dessus de son corps et où l'on aperçoit ces gens qui s'affairent autour de ce corps. Vous souhaitez leur signifier que tout va bien mais en voulant les toucher, vous les traversez.

    Vous ressentez un immense bien-être, une chaleur réconfortante.

    Vous pouvez traverser l'espace à la vitesse de la lumière, franchissez les murs et entendez des conversations dans les pièces voisines.

    Vous êtes aspirés dans un tunnel, un escalier ... noir. Tout au bout, vous apercevez un point lumineux, aveuglant et très attirant car vous ressentez l'Amour.

    Vous rencontrez des êtres défunts proches de vous, essentiellement des membres de votre famille. Ils vous disent que ce n'est poas encore le moment, que vous devez réintégrer votre corps.

    Vous êtes aspirés dans l'autre sens et votre voyage astral se termine brusquement lorsque vous réintégrez votre corps.

    A nouveau prisonnier, vous souffrez et êtes conscients de l'expérience que vous venez de vivre, que vous taisez, mais qui va changer totalement votre état d'esprit pour le reste de votre vie.

    Posté par Alain Thomas, 23 octobre 2010 à 04:42 | | Répondre
  • Certitude

    Ce vètement qui retient l'esprit, prisonnier pour un temps...
    L'observer en toute indifférence...
    Ainsi nait la certitude que l'esprit existe bien, hors la matière.

    Posté par Eve Lyne, 23 octobre 2010 à 06:01 | | Répondre
  • Mon livre

    « DE L’AUTRE COTE » Commentaire du 19 Janvier 2010-01-21

    - voir sur Google à « De l’Autre Côté – Marie Jeanne EDEL »

    On passe vraiment dans l’Autre Dimension ! Quand on connaît l’auteur depuis de longues années on ne doute pas de l’authenticité de ses expériences extraordinaires. Cela rend le récit très attachant. Est ce possible que sur notre pauvre planète, torturée par tant de malheurs , il existe des êtres capables de nous transmettre ces messages d’Amour et de Lumière, puisés à la Source même de l’Amour Divin.

    L’étonnement fait place à l’envoûtement au fil de notre progression dans la lecture,
    On est confronté à des Vérités aussi éclatantes et rassurantes que celle d’autres vies avant et après notre existence actuelle, et de Celle de l’Universalité de la Source Divine.

    C’est par cette certitude que nous pouvons nous affranchir de toutes nos peurs !

    Cette lecture , si troublante ,nous laisse un Espoir indéfectible.


    Christiane B. DE TOULON

    Posté par Mamydou, 23 octobre 2010 à 17:14 | | Répondre
  • Doute et certitude

    Des scientifiques cherchent des conclusions scientifiques, ce qui est louable.
    Cependant, ils n'ont aucune certitude.
    J'ai pris conscience de n'être qu'un instrument quand je me suis vue, assistée par des présences qui opèraient par mon intermédiaire.
    J'ai cessé de chercher à comprendre, car, j'ai constaté que celà était une entrave.
    Mon implication reste l'application à prendre soin de "l'instrument".
    Celà ne m'a pas rendue meilleure que les autres,
    (sourire).
    Seuls les résultats sont mes repères et la base de mes certitudes.
    Toutefois, on peut se demander pourquoi certains êtres et pas les autres?
    Quoique... On peut tout aussi bien se demander pourquoi des grands talents dans tous les domaines.
    Quoi qu'il en soit, les témoignages restent très précieux.
    Ils ne sont pas pour convaincre, mais informer.
    Il en faut du temps et des expériences, avant que le doute ne se transforme en certitude.
    Les sceptiques d'aujourd'hui seront peut-être les instruments de recherche et de progrès dans ce domaine, qui sait ?!

    Posté par Eve Lyne, 24 octobre 2010 à 04:17 | | Répondre
  • Eve Lyne

    La vraie certitude ne serait-elle pas de savoir, simplement ?
    Savoir d'où nous venons, qui nous sommes, où nous allons ?
    Comment la terre est là ?
    Comment fonctionne le cerveau ?
    Où est situé le "moi" ?
    Où se trouve l'âme et comment se libère -t-elle ?
    De quoi est-elle constituée ?
    Y-a-t-il plusieurs galaxies, d'autres mondes, lesquels, où ça, comment on y va ?

    J'arrête Eve Lyne, tellement il y a des questions.

    On ne peut pas parler de certitude Eve Lyne, seulement des hypothèses et des démonstrations, sans qu'elles puissent affirmer quoi que ce soit.
    Si on avait des certitudes, le monde n'aurait plus aucun sens.

    Si on savait tout Eve Lyne, tout.
    Par exemple, si on savait ce qu'il va se passer demain puisque le temps n'existe pas.

    Tiens, c'est mathématique.

    Si tu sais avec certitude une chose, pourquoi ne saurais-tu pas pour autre chose ?

    La certitude que nous pouvons avoir, c'est notre Foi et notre Espérance et c'est déjà énorme.

    Tu vois ma douce, quand je parle comme ça, j'en ai des certitudes. Et oui, cela signifie que comme disait Gabin, tout ce que je sais c'est que je ne sais rien.

    Même dans le bouddhisme, où il y a les dix non vertus, l'une d'entre elles, liées à la parole, est : "S'abstenir de bavarder".

    Ce que nous faisons allégrement sur ce blog, bavarder. On me dit que pendant que je bavarde, je ne pratique pas.
    Le plus terrible est que c'est vrai, mais sans doute que mon égo est plus fort, plus insidieux.

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 06:45 | | Répondre
  • " Mon livre ;;;"

    19 Mars 2008
    LA DEMEURE DE LA DAME DE LUMIERE
    « extrait du Manuscrit : De l’Autre Côté ….. »

    Avais-je vraiment le choix lorsque dans « une indescriptible Lumière d’un Lieu où j’étais consciente » j’ai accepté de « revenir sur la terre » ?
    Je me souviens de cette clarté vivante de milliers de particules cristallines et de ce confort lucide du REGARD IMMOBILE qui embrasse le mouvement
    du temps et de la terre. Je me souviens de cette faculté de nouer le passé au futur du champ temporel de notre système solaire. J’ai aussi le souvenir d’une vision panoramique, la conscience voit tout, sans avoir des yeux de chair.
    Je ressens, comme si c’était hier, cette incroyable compassion des « voyageurs arrivés » qui pourraient enfin se reposer dans l’extase d’un Eden douloureusement gagné. Je les vois tendre leurs mains … vers leurs frères de la terre. Chaque point de conscience capte les pensées échangées.
    Je conserve le souvenir de murmures colorés, de vagues musicales déferlant dans l’Immensité, de pensées induites dans ma conscience, lesquelles s’installent comme étant programmées d’Eternité.
    Tout ce récit repose sur la conscience de ne pas avoir perdu la « mémoire d’exister » entre le moment où j’ai quitté ma dernière enveloppe, charnelle et celui où j’ai accepté de REVENIR, de reprendre un corps sur la planète TERRE.

    Marie Jeanne EDEL
    Ce paragraphe situe en quelques lignes un fascinant récit dont le texte est en rapport direct avec « L’apocalypse » dans le sens d’un choix toujours possible, mais bientôt il pourrait être trop tard. !

    Posté par Mamydou, 24 octobre 2010 à 07:19 | | Répondre
  • Bavardage

    Eh oui, le bavardage, quelques soient les philosophies, on devrait s'en corriger.
    Il n'empêche que je ne cesserais jamais de remercier ce monde qui oeuvre à nos côtés.
    Et vive les certitudes !

    Posté par Eve Lyne, 24 octobre 2010 à 08:44 | | Répondre
  • Mon livre,

    A Eve Lyne,

    Quel bavardage ?

    Le récit d'authentiques évènements, même
    venus " d'Ailleurs " très édifiants, voyez le
    commentaire de Christiane de TOULON -

    Dire cela sur " La demeure de Lumière"
    est assez sidérant ... En fait je ne pense pas
    que vous cherchiez vraiment à savoir !

    Dommage, pour vous, Mamydou

    Vous trouvez mes "bavardages" sur Google
    en tous genres .. mais inspirés. " Je joue le temps sur les cordes de l'Éternité car mon âme
    est un violon et son archet l'amour !

    Marie Jeanne EDEL
    83 ans, écrivain, conférencière ....
    poésie, contes pour enfants, Société, Justice .....

    Posté par Mamydou, 24 octobre 2010 à 09:04 | | Répondre
  • A Mamydou

    Chère madame,

    Il y a méprise...
    Ce post ne vous était pas adresser.
    Si vous m'avez suivi, vous devez comprendre que j'ai bien des certitudes dans le domaine qui est votre labeur.
    Avec tout mon respect pour ce magnifique travail qui vous est confier.

    Posté par Eve Lyne, 24 octobre 2010 à 09:15 | | Répondre
  • A Eve LYNE,

    En pardon, un poème ...





    Jardin du ciel



    Cœur suspendu aux quatre coins du Ciel, c’est mon
    Jardin libéré des saisons.
    J’ai déroulé pour tous un tapis d’Espérance. Ombre
    Fraîche, ruisseaux clairs, fleurs chatoyantes où
    Butinent les abeilles, fruits délicieux et délicats
    Arômes, en profusion d’Amour, sont offerts à chacun .
    Mais toi …tu a écarté la chevelure d’un Ange qui
    Cachait l’entrée de mon Domaine mystérieux.
    Ton regard s’est posé sur les Muses endormies, un
    Frémissement a parcouru leur vie encore incertaine
    Et le Miracle s’est accompli.
    Alors, je t’ai pris par la main pour te conduire près
    De la Source où le Soleil fait glisser des diamants
    Entre les courbes d’un arc-en-ciel. Dans l’eau pure,
    Retenue par la coupe de tes mains, une Colombe est
    Venue se désaltérer.
    Tu as contemplé la Lumière qui éclate en gerbes
    Eblouissantes, pluie de perles irisées, étincelantes.
    Tu as respiré le fluide léger d’un air embaumé.
    En pénétrant dans mon secret, tu établis ta Royauté.

    M.J. EDEL

    Posté par Mamydou, 24 octobre 2010 à 09:35 | | Répondre
  • Sans douleur ni séparation

    Vous voyez Hanami, encore un exemple de méprise sur un blog qui est pourtant si intéressant.

    Je parle de bavardage, l'une des dix non vertus dans le bouddhisme et voilà que ma "chouette préférée", Eve Lyne, se fait reprendre de volée.

    Bon, la connaissant, il n'y a aucune incidence, juste une prière ou deux en direction de Marie Jeanne EDEL et Mamydou

    Mamydou, le récit de Marie Jeanne EDEL figure en bonne place sur les quelques millions de témoignages receuillis depuis les années 70 sur les expérience de NDE ou sur la mémoire des vies antérieures.

    Il n'y a rien d'exceptionnel en cela, sinon la confirmation d'une "certitude" sur la non naissance et la non mort de l'esprit.
    C'est pourquoi on appelle cela l'Ordinaire.

    Sur un point tout de même je voudrais rectifier s'il vous plaît, avec ma chaude fraternité.

    Vous dites :

    "Marie Jeanne EDEL
    Ce paragraphe situe en quelques lignes un fascinant récit dont le texte est en rapport direct avec « L’apocalypse » dans le sens d’un choix toujours possible, mais bientôt il pourrait être trop tard. !"

    Tous les êtres sans exception sont indissociables du Tout.
    Aucun ne sera voué à la destruction car chacun possède en lui la nature de Dieu.
    Tous les êtres, les plus grands criminels, ont en eux la nature de Dieu.
    Quelles que soient les conditions de l'Apocalypse et personne ne peut avoir de certitude en ce domaine, personne ne sera épargné, personnne ne disparaîtra, chacun réintégrera la Source, lumineuse et connaissante, dont l'énergie est compassionnée illimitée.
    Il n'y aura plus de douleur ni de séparation.
    Tous les êtres seront sauvés.

    Seulement, je ne crois pas à l'Apocalypse, seulement à la fin d'un système.
    Des mondes, il en existe une infinité.
    Eux sont voués à la destruction car ils ont connu la naissance et donc ils connaîtront la mort, comme chaque corps né mourra.

    L'esprit, lui, l'Ordinaire, est non né.
    Rien ne peut l'altérer. Il n'y a rien d'autre et chacun de nous possède en lui une parcelle indestructible de cet esprit qui ne demande que libération. Cette parcelle, on l'appelle "âme", "goutte essentielle" ...

    En supposant que la terre arrive à la fin de son histoire, ce sera de par nos actes.
    Nous ne serons pas punis. Il n'y a pas de notion enfer paradis.
    Il y a le chemin.
    Nos actes sont des empreintes sur ce chemin.
    Nous pouvons renaître sans cesse. Ce n'est pas forcément nous qui déterminons cela.
    Selon notre karma, nous pouvons ne pas avoir le choix.
    Mais selon notre karma, nous pouvons avoir le choix.
    Nous pouvons renaître dans un autre monde si celui-ci a été détruit.
    La destruction de la terre n'est pas l'Apocalypse.
    L'Apocalypse, ce serait la fin des mondes, la fin de l'esprit, la fin de Dieu.
    Non

    Et ben en voilà de sacrées certitudes hein ???!!!

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 09:56 | | Répondre
  • Pour tous un tapis d'Espérance

    Merci beaucoup pour ce message, chère madame.
    Puisse cette grâce que vous avez reçu pour nous transmettre ce tapis d'Espérance, vous garder encore longtemps au labeur...

    Posté par Eve Lyne, 24 octobre 2010 à 10:04 | | Répondre
  • Apocalypse

    Et pourtant au départ l'Apocalypse est anonciatieur du retour du fils de l'homme..ce n'est pas si mauvais que ça !

    "Lorsque ce sera le plein de l'an mille après l'an mille
    Les hommes auront ouvert les yeux
    Ils ne seront plus enfermés dans leurs têtes et dans leurs cités
    Ils se verront et s'entendront d'un point à l'autre de la terre
    Ils sauront que ce qui frappe l'un blesse l'autre
    les hommes formeront un grand corps unique
    dont chacun d'eux sera une part infime
    Et ils constitueront ensemble le coeur
    Et il y aura enfin une langue qui sera parlée par tous
    Et naîtra ainsi le grand humain" - Prohétie de Jean de Jérusalem.

    Posté par Sarah, 24 octobre 2010 à 10:23 | | Répondre
  • Magnifique prophétie

    C'est exactement cela Sarah.
    Tu vois qu'on peut être d'accord.
    En plus ce texte, c'est exactement cela.

    "Les hommes formeront un grand corps unique dont chacun d'eux sera une part infime"

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 10:48 | | Répondre
  • " De l'Autre Côté ..."

    Apocalypse veut dire REVELATIONS, c'est
    le but de mon livre...
    Vous serez étonnés, chers interlocuteurs,
    Voyez les Publicités et quelques commentaires
    sur GOOGLE.

    J'ai voyagé nombre de fois hors du temps,
    en divers lieux : Egypte, Atlantide, la Grande
    Pyramide m'a révélé ses secrets, la Dame de
    Lumière est Dieu avec Le Père, le Fils et
    le Saint Esprit.

    Allez à la découverte ... bien loin de l'imaginaire !

    Marie Jeanne dite Mamydou

    Posté par Mamydou, 24 octobre 2010 à 11:41 | | Répondre
  • Ma chère Sarah

    Je reviens sur cette prophétie tout de même car elle nous annonce le 21 décembre 2012 en plus.
    Si cela ne t'ennuie pas, je vais la commenter parce que j'en ai vraiment envie.

    "Lorsque ce sera le plein de l'an mille après l'an mille".
    Ici, Jean parle du troisième millénaire, celui que l'on vient de commencer : le plein de l'an mille après l'an mille. Nous y sommes.

    "Les hommes auront ouvert les yeux."
    Il s'agit ici de la Vue. La Vue, c'est la compréhension profonde de la véritable nature de notre esprit, immuable, qui n'est qu'amour et compassion.

    "Ils ne seront plus enfermés dans leurs têtes et dans leurs cités."
    Ils auront compris le sens de la prière, du recueillement, de la méditation et de la négativité du mental obsessionnel, base de tous les voiles et de tous les obscurcissements. Le ciel immaculé de leur esprit sera dégagé.
    Ils auront compris que la cité est la tour de Babel, l'endroit où les hommes accumulent les haines, les tensions mais aussi les richesses personnelles.
    Les hommes en ces temps fuiront les grandes villes pour mieux vivre avec la nature, en harmonie avec son message, symbole de ce qui "est".

    "Ils se verront et s'entendront d'un point à l'autre de la terre."
    Cette phrase est fondamentale de la transition entre la vie et la vie après la vie.
    Dans les expériences de mort imminente, nous faisons l'expérience de cette acuité où les cinq sens ne font plus qu'un et qu'au delà d'eux, nous avons la capacité de nous voir et de nous mouvoir avec un sens unique d'ubiquité, comme si la vitesse et le mouvement, à leur paroxysme, n'avaient aucune existence propre.

    "Ils sauront que ce qui frappe l'un blesse l'autre."
    Lorsque l'enveloppe corporelle meurt, elle libère notre âme ou goutte essentielle qui, à l'image d'un gaz, réintègre sa dimension élastique et infinie, sans qu'il puisse y avoir distinction ou séparation. C'est la loi de l'interdépendance où tout est inextricablement lié, non séparé.
    Cela démontre l'importance, dans tout ce que nous faisons (nos actes), des conséquence positives, neutres ou négatives sur le reste de l'humanité.

    "les hommes formeront un grand corps unique."
    Ce que l'on appelle le Tout, indivisible, dont rien d'autre n'existe et/ou se situe à l'extérieur.

    "dont chacun d'eux sera une part infime."
    C'est le grand paradoxe entre les deux Vérités : la vérité relative, duelle en apparence, et la vérité absolue, non duelle.
    On ne peut pas dire que chacun existe indépendemment des autres, de manière autonome ou indépendante et on ne peut pas dire non plus que chacun n'existe pas en tant qu'être unique.
    D'une certaine manière, nous existons parce que ce n'est pas le néant et d'une autre manière nous n'existons pas parce que nous n'avons aucune particule, aussi infime soit-elle, qui puisse exister en tant qu'entité séparée du reste.
    Dans le Tout indivisible, nous sommes inclus comme pluriels et non multiples et nous ne sommes pas exclus puisqu'il n'y a rien d'autre.

    "Et ils constitueront ensemble le coeur."
    Ici, le mot "coeur" signifie aussi "esprit".

    "Et il y aura enfin une langue qui sera parlée par tous."
    Au-delà des mots et du langage, les cinq sens seront dissouts en une saveur unique où la compréhension du Tout émanera de la Sagesse née d'elle-même, connaissante, sans forme, où tous les êtres animés confondus connaîtront l'Amour, sans qu'il soit possible de le dire, le raconter, le sentir ou l'éprouver, simplement en "étant".
    C'est indicible et inéffable.
    Unique. C'est la Joie profonde et le grand Bonheur durable, dénué de souffrance.

    "Et naîtra ainsi le grand humain"
    Comme un retour originel à la Source, la porte par où la conscience apparaît, le retour à la Source est aussi la disparition de la conscience, agrégat issu de la création.
    Ici, le grand humain est la Source, non née et indestructible.

    Merci petite Sarah !
    Je t'aime !

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 12:23 | | Répondre
  • Mamydou

    Comment faire pour acheter votre livre Mamydou s'il vous plaît ?

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 12:26 | | Répondre
  • Ajout

    Dans :
    "Ils se verront et s'entendront d'un point à l'autre de la terre."
    Il est bien sûr fait état ici, au premier degré, de la foudroyante et exponentielle avancée technologique (téléphonie mobile, conversations internet avec webcam ...)

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 15:06 | | Répondre
  • " De l'Autre Côté ...

    Mon cher Alain,

    Vous pouvez le trouver sur un des sites
    avec Publicité GOOGLE ou INTERNET en indiquant
    Marie Jeanne EDEL et " De l'Autre Côté ..."
    Ou simplement à la FNAC- Ou Editions ABM -

    Bien amicalement,

    Mamydou

    Posté par Mamydou, 24 octobre 2010 à 17:02 | | Répondre
  • A alain

    Oui Alain je ne suis pas réfractaire à tout..... !!!!!!

    Je savais qu'elle te plairait cette prophétie moi-même j'ai aimé ce message d'espoir même si la première partie de la prophétie est très noire.

    "Lorsque ce sera le plein an mille après l'an mille
    l'homme connaîtra une seconde naissance
    L'Esprit saisira la foule des hommes
    Qui communieront dans la fraternité
    Alors s'annoncera la fin des temps barbares
    Ce sera le temps d'une nouvelle vigueur de la Foi
    Après les jours noirs du commencement
    de l'an mille qui vient après l'an mille
    s'ouvriront des jours heureux
    l'homme retrouvera le chemin des hommes
    Et la terre sera ordonnée."

    Posté par Sarah, 24 octobre 2010 à 17:12 | | Répondre
  • Merci Mamydou

    J'irai l'acheter à la FNAC.
    Quand je lis la couverture, je me sens déjà chez moi.
    Avec toute ma sympathie et mon respect !

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 19:29 | | Répondre
  • A Sarah

    Ce texte là est très intéressant aussi.
    On peut toujours commenter une prophétie mais comment être certain que la prophétie est authentique ?
    Non bien sûr, on ne peut pas être certain, juste pofondément en accord avec. C'est déjà pas mal non ?
    Et c'est si réjouissant de savoir, presque comme si c'était inscrit en "soi".
    On ressent ces choses-là, comme si nous étions prophètes nous-mêmes, avec une joie profonde.

    Posté par Alain Thomas, 24 octobre 2010 à 23:20 | | Répondre
  • ANNONCIATION

    C'est avec la plume de l'aile d'un Ange
    Qu'il faut décrire la visite d'un Archange
    Il avait blonde chevelure flottant
    Sur ses épaules et sourire éclatant.
    Cependant empreintes de gravité.
    Ses paroles étaient de Solennité.
    En longue Robe d'Immaculée Blancheur,
    Ses mains jointes étreignaient joie et douleur!
    Elle a dit "OUI" à Grandiose Destinée!
    Par son "FIAT" Elle est nouvellement nèe.
    Marie est Présence de la Mère Divine,
    Par elle le Verbe Incarné s'illumine.
    Sa Mission accomplie, l'Ange Gabriel
    A refermé l'Ouverture sur le Ciel!

    (Poème de Marie Jeanne EDEL (Mamydou) )

    Posté par Eve Lyne, 25 octobre 2010 à 04:57 | | Répondre
  • Annonciation

    Merci à Eve Lyne d'avoir offert ce poème à
    nos lecteurs.

    Vous en trouvez bien d'autres, libres de
    diffusion, à "Marie Jeanne EDEL, POÉSIES" sur Internet. Dommage pour les illustrations.

    Ce qui m'est dicté du Ciel ne m'appartient
    pas - Mamydou

    Posté par Mamydou, 25 octobre 2010 à 07:12 | | Répondre
  • A Alain

    Toutes les prophéties effectivement sont discutables, tout comme certain texte que l'on lit parfois..la chose le plus importante pour éviter de tomber facilement dans l'endoctrinement c'est de se connaître soi-même, prendre du recul et ne pas croire que le dernier qui a parlé à raison.

    Ainsi on partant de là, on peut facilement commenter et échanger librement.

    Les textes qui nous émeuent ne sont que le reflet de nous-mêmes, c'est pour cela qu'ils nous interpellent...

    Posté par Sarah, 25 octobre 2010 à 08:11 | | Répondre
  • Lumière

    Quel bonheur de lire ce que certains êtres perçoivent, entrevoient, entendent et comprennent ce qui ne vient pas d'eux.
    Quelle chance d'avoir la faculté de retransmettre avec les bons mots...

    Posté par Eve Lyne, 25 octobre 2010 à 08:42 | | Répondre
  • Ce qui m'est dicté du ciel ne m'appartient pas

    Cette nuit, le vent du nord souffle fort.
    Ma fenêtre est ouverte et le chauffage est coupé, comme toutes les nuits.
    Mes yeux sont grand ouverts. C'est toujours comme ça quand le vent souffle fort. Il influe sur mon état. Le vent m'excite et me réveille, ou bien il m'empêche de dormir ; c'est la même chose.
    La lune est invisible. Je la cherche et ne la trouve pas. Pourtant, là, devant moi, au bas du ciel, une grosse planète scintille comme une étoile. C'est Jupiter, l'étoile du berger. Sans doute que le ciel est dégagé, juste en bas.
    Une sensation étrange parcourt mon corps et mon esprit. C'est propice à la méditation. Je m'assois sur ma chaise en bois plein, le dos bien droit et je commence.
    Le vent est un des nombreux objets de méditation lorsqu'il emplit le silence de la nuit. Notre attention est ainsi facilitée.
    Quelques exercices de respiration, et l'esprit se dépose, telles des particules de boue dans un verre d'eau, lorsqu'on ne l'agite pas. Laissé inaltéré, l'esprit reconnaît sa vraie nature, débarrassé des souillures adventices.
    Sans le savoir, on se rapproche du meilleur. On ne sait pas à quel point les efforts des hommes pour croire à tout prix en un monde meilleur sont des attentes et des espoirs qui consolident leurs peurs.
    L'espoir d'obtenir quelque chose ou, encore pire, de l'attendre. Se dire que nous allons continuer à vivre durement et qu'au bout, il y aura la récompense. Oublier que c'est ici et maintenant que cela se passe, que la joie est si proche et si profonde qu'on ne peut pas le croire.
    Ne pas se rendre compte que lorsque l'on est en connexion directe avec le divin qui est en nous, nous n'existons plus en tant que personne indépendante et séparée, esclave de son égo qui juge, perdu dans ses peurs et ses projections.
    Alors nous sommes reliés au divin, non séparés, nous vivons avec lui sans qu'il soit extérieur à nous ni cohabitant. Il est en nous autant que nous sommes en lui.
    C'est ainsi que nos intuitions émergent, que notre talent s'exprime, que nous sommes capables de réaliser des choses que l'on croit extraordinaires alors qu'elles deviennent d'un seul coup ordinaires.
    Comme le dit Marie Jeanne, "ce qui m'est dicté du ciel ne m'appartient pas".
    Je l'ai souvent écrit sur ce blog. Nos intuitions ne nous appartiennent pas, ni notre talent. Le talent est un don. Et le don nous est donné. Il ne nous appartient pas. Nous devons donc l'offrir aux autres en guise d'amour et pour le bien de l'humanité toute entière.
    Les talentueux ne peuvent pas revendiquer leur talent. Ils remercient le divin qui est en eux sans pour autant qu'il soit extérieur ou distinct et ils offrent leur talent à tous les êtres, sous quelque forme que ce soit.
    Le poète écrit. Sa plume, légère, parcourt le papier comme une écriture automatique. Ses intuitions doublées d'un effort authentique devenu "sans effort" émanent du divin et ne lui appartiennent pas.

    "De l'autre côté", c'est aussi "ici et maintenant", dans le monde parallèle de l'esprit tourné vers l'intérieur, dans le voyage astral intemporel du rêve ou de l'expérience de l'état de veille, dans la quête du coeur de l'esprit d'éveil, dans ces expériences de mort imminente où la clarté des événements, comme un message, nous renvoie pour un temps encore et pour faire de nous "des messagers du ciel".

    A Mamydou

    Posté par Alain Thomas, 26 octobre 2010 à 04:58 | | Répondre
  • En haut comme en bas

    En bas comme en haut...
    La lune est bien là, le vent souffle fort...
    Les arbres perdent leurs feuilles...
    Les oiseaux ont déserté...
    Enfin... Peut-être pas, je ne les entends plus.
    Depuis un moment déjà, sur ma chaise, les genoux cagneux...Ô! pardon...!
    Les genoux repliés en appui sur l'épais barreau de bois, je médite devant la flamme d'une bougie...
    Non pas devant un crâne comme la Madeleine pénitente...
    Je parle à Notre Dame et je lui dis : "tu"
    Insolente que je suis!
    Ce matin, j'ai usé mes yeux à comprendre le silence selon... Selon qui déjà??? J'ai déjà oublié!!!
    Retour case départ!

    Posté par Eve Lyne, 26 octobre 2010 à 05:34 | | Répondre
  • Rectificatif

    Je ne suis pas à genoux...
    Enfin bref! comprenne qui pourra...
    C'est bien un nègre qu'il me faut!!!
    Je pense à Mamydou, précieux instrument...

    Posté par Eve Lyne, 26 octobre 2010 à 05:52 | | Répondre
  • La nègre,

    Je suis "le nègre" de la Dame de Lumière, ou plus poétiquement une "Messagère" ! C'est bien
    Eve Lyne.

    Bravo Alain !

    Disons que je vais vous mettre sur la liste des
    " Mutants de l'Espoir ! "

    Bisous Mamydou (83 ans) 15 descendants !

    Un poème suivra ...

    Posté par Mamydou, 26 octobre 2010 à 07:38 | | Répondre
  • Juste quelques pas...

    Alors je demande :
    Quelques pas, juste quelques-uns afin que « la pensée se dépose ».
    Quelques étoiles, quelques notes au clair de Lune…

    L’Instant se propose...
    Le fardeau de l’égo s’envole
    Et le poids du jour s’étiole.
    Il n’y a plus d’espace, il n’y a plus de temps
    L’authenticité est là, dans l’ici, le maintenant
    Elle se dessine dans l’Eternel présent
    Puis se dissipe comme par magie.
    Elle est... Le Souffle de nos vies.

    Posté par Hanami, 26 octobre 2010 à 07:50 | | Répondre
  • A mes petits enfants

    A MES PETITS ENFANTS
    Dédié à toutes les grand mères


    Enchantement et grand maman,
    Grand mère et ses petits enfants,
    Le plus beau des programmes.
    Chers petits vous êtes mon âme,
    Tous vos rires et tous vos jeux
    Sont pour moi, coin de ciel bleu
    Avec vos joues pétales de rose
    Telles des fleurs à peine écloses
    Du bébé aux pas chancelants
    Vous êtes devenus des grands..
    Et puis toutes vos questions posées
    Timidement, un peu osées
    Allez bande de petits curieux
    J’ai vu l’étincelle dans vos yeux…
    Et si on parlait d’autre chose
    C’’est l’heure ou grand mère se repose
    Crois-tu qu’elle soit un petit vieux ?
    Bien sûr et nous ses petits Dieux !
    C’est sa poésie qui nous dit,
    Bonne Année mes chers petits.



    Marie Jeanne EDEL

    Posté par Mamydou, 26 octobre 2010 à 08:19 | | Répondre
  • Mamandou

    C'est un bonheur de figurer sur votre liste des "mutants de l'espoir".
    Vous êtes notre maman à tous.
    Merci de veiller sur nous et surtout sur tous ces petits êtres en devenir, les enfants de la terre, la nouvelle génération des vainqueurs de l'amour.

    Posté par Alain Thomas, 26 octobre 2010 à 08:53 | | Répondre
  • " La demeure de la dame de lumière"

    Dis! le Alain...
    Tu crois qu'on va devenir vieux, nous! Maintenant qu'on est assez grands...
    "mutant de l'espoir"... Tiens, j'te vois déjà lisser tes moustaches!!!
    Pour info: va faire un tour:les trois mondes 18 mars 2008.
    Tiens, Mamydou donne des ailes à tout le monde ce matin!
    Quelle fraicheur! n'est-ce pas, Hanami?!

    Posté par Eve Lyne, 26 octobre 2010 à 09:21 | | Répondre
  • Le coeur et ses ailes !

    Oui Eve Lyne et cela met du baume au coeur !

    Posté par Hanami, 26 octobre 2010 à 09:28 | | Répondre
  • Des ailes! vite des ailes!

    Je me suis attardée ...
    Les trois mondes pleins de poèmes Mamydou !!!
    La Dame est ma plus grande affection, et je m'appelle aussi: Lucie!!!
    Maintenant, je suis en retaaaard....
    On m'attend, ça va chauffer...
    C'est la très grande faute à MAMYDOU !!!

    Posté par Eve Lyne, 26 octobre 2010 à 10:03 | | Répondre
  • a vous tous

    Merci à Daniel,

    Posté par Mamydou, 13 novembre 2010 à 08:03 | | Répondre
  • Ca demarre vite ...

    Pas eu le temps d'écrire mon commentaire :

    Je répète : MERCI A DANIEL, et pour vous tous
    mes "Mutants de l'Espoir" toute ma tendresse.

    Je reviens, j'ai dû me battre contre une
    personne qui veut détruire mon livre ...plus tard
    je vous raconterai. C'est entre les mains de
    la Justice. Et oui ! qui pourrait croire à cela ?

    Tendresse à tous,

    Mamydou

    Posté par Mamydou, 13 novembre 2010 à 08:08 | | Répondre
  • Hop! Là...

    Mamydou!
    Partez pas si vite....
    Et la photo de famille... Alors???

    Posté par Eve Lyne, 13 novembre 2010 à 08:09 | | Répondre
  • Mamydou

    Les mots sont indestructibles et votre livre non plus.
    Gardez bien votre courage, cet aspect des fils des vainqueurs.
    Ce combat-là, gagnez-le avec la force de l'amour et laissez de côté la haine.
    Je vous embrasse avec tout mon soutien.

    Posté par Alain Thomas, 13 novembre 2010 à 09:32 | | Répondre
  • Merci Alain

    En face de " l'impensable " oui il faut
    tout remettre entre les Mains de la Dame de
    Lumière !

    C'est vrai que mon livre émane entièrement
    d' Ailleurs et particulièrement de la Mère divine ! Comme la poésie et tous les dons que j'ai
    reçu !

    J'enverrai mes deux dernières petites filles, elle sont tellement jolies . mais dites
    moi quelle est la manœuvre, d'habitude les photos
    ne passent pas par la case des commentaires§

    Bisous de Mamydou,

    Posté par Mamydou, 13 novembre 2010 à 10:06 | | Répondre
  • Mamydou

    Après la Dame de Lumière...
    Il faut passer par Danieeeel!

    Posté par Eve Lyne, 13 novembre 2010 à 10:10 | | Répondre
  • C'est bien ce que je pensais

    J'attends un coup de fil de " La Porte c'est Daniel ...!"

    Je vous ferai parvenir quelques vues
    extraordinaire car je demeure face et sur la rade avec tous les navires possibles, dont le Charles
    de Gaulle, encore à la clinique de l'Arsenal. Il est
    là devant mes yeux, et des voiliers, et les
    paquebots pour la Corse et de magnifiques bâtiment de tourisme. Hier il y en avait un de
    huit étages devant le balcon de ma chambre.

    J'ai même eu sous mes yeux le plus beau voilier
    du monde. Bisous à tous Mamydou
    Merci à Eve Lyne

    Posté par Mamydou, 13 novembre 2010 à 10:34 | | Répondre
  • Clic clac c'est fait !

    Demandez à Daniel, et également qu'il me
    fasse parvenir son n° de téléphone, vous êtes
    des amours mes "Mutants de l'Espoir". Le Sîte est
    en cours de mise en place.

    A bientôt, et Merci,

    Mamydou,
    Je joue le temps sur les cordes de l'Eternité
    car mon âme est un violon et son Archet,L'AMOUR !

    Posté par Mamydou, 17 novembre 2010 à 17:32 | | Répondre
  • Tous des Z' amours !

    Vous entendez les z'amis ...

    Posté par Eve Lyne, 17 novembre 2010 à 17:55 | | Répondre
  • "Mutants de l'Espoir"

    Que c'est beau! Mamydou ...

    Posté par Eve Lyne, 17 novembre 2010 à 18:00 | | Répondre
1  2    Dernier »
Nouveau commentaire