Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

03 octobre 2010

Le risque

risque


Rien n’est jamais figé et tout se transforme. L’arbre perce la terre, la larve se transforme en papillon, l’enfant devient adolescent. On se doit de grandir et de répondre à ses besoins changeants si on veut se sentir pleinement vivant. Les gens les plus heureux sont ceux qui ont le courage de croître et de prendre des risques pour vivre en fonction de leurs valeurs.

RISQUE

Rire, c’est risquer d’être ridicule ;

Pleurer, c’est risquer d’avoir l’air sentimental ;

Tendre la main vers l’autre, c’est risquer l’engagement ;

Exprimer ses sentiments, c’est risquer de révéler sa véritable nature ;

Exposer ses rêves et ses idéaux aux autres, c’est risquer de les perdre ;

Aimer, c’est risquer de ne pas être aimé en retour ;

Vivre, c’est risquer la mort.

Espérer, c’est risquer la déception ;

Essayer, c’est risquer l’échec.

Mais on doit risquer, car le plus grand danger est de ne pas prendre de risques.

La personne qui ne risque rien ne fait rien, n’a rien et n’est rien.

Elle évite peut-être la souffrance et le chagrin, mais elle ne peut rien apprendre, rien sentir, rien changer, elle ne peut ni croître ni vivre.

Enchaînée par ses certitudes, elle en est l’esclave. Elle a perdu sa liberté.

Seule une personne qui prend des risques est libre.

Auteur anonyme( texte déjà publié en janvier 2008)

Posté par DANIEL GENTY à 07:58 - Enseignement spirituel - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Le risque

  • Audace et compassion

    Ce texte est très intéressant.
    Il parle de l'audace, ce mot qui est mon préféré dans le dictionnaire de la langue française, à condition qu'il soit accompagné de la compassion.
    Audace et compassion sont les clés de la liberté.

    Oser, c'est se mettre en avant pour mieux comprendre l'autre, ses souffrances, ses interrogations.
    Oser, c'est s'enrichir de toutes les expériences que nous faisons en créant, en entreprenant, en innovant, en avançant sur des terres inexplorées ou des voyages profonds de notre être intérieur.
    Oser, c'est prendre l'enfant par la main et l'ouvrir à la vie, pour que de lui-même il observe et fasse des expériences de toute sorte, rassuré dans l'accompagnement éducatif.
    Oser, c'est soigner l'autre et particulièrement celui qui est handicapé face à la vie parce qu'il n'est pas autonome et que sans cette autonomie, sa liberté est limitée. Alors, l'accompagnant par son audace et sa compassion va lui ouvrir les portes de cette liberté.
    Oser, c'est évoluer dans un mode évolutif où les paliers se franchissent au gré de notre propre évolution parce que nous désirons évoluer, comme sur une échelle constituée de barreaux à l'infini.

    Mais oser peut être aussi fuir les mondanités et choisir le recueillement, la prière, la méditation pour mieux évoluer dans la non dualité de l'esprit le plus profond dans lequel nous trouverons l'essence de chaque chose.

    L'audace n'est pas limitée au monde extérieur. Elle peut même prendre toute sa dimension dans la recherche de sa vraie nature, au plus profond de soi, aussi bien dans une grotte que dans un couvent, un monastère ou tout lieu de pélerinage.

    Les jeunes qui trvaillent et ont travaillé avec moi ont entendu ce discours souvent, qui consiste à permettre la fabrication des ailes de l'envol vers la liberté, l'autonomie, par l'audace et la compassion.

    Posté par Alain Thomas, 03 octobre 2010 à 11:12 | | Répondre
  • Prendre un risque ?

    "Il meurt lentement
    celui qui ne voyage pas,
    celui qui ne lit pas,
    celui qui n’écoute pas de musique,
    celui qui ne sait pas trouver
    grâce à ses yeux.

    Il meurt lentement
    celui qui détruit son amour-propre,
    celui qui ne se laisse jamais aider.

    Il meurt lentement
    celui qui devient esclave de l’habitude
    refaisant tous les jours les mêmes chemins,
    celui qui ne change jamais de repère,
    Ne se risque jamais à changer la couleur
    de ses vêtements
    Ou qui ne parle jamais à un inconnu

    Il meurt lentement
    celui qui évite la passion
    et son tourbillon d’émotions
    celles qui redonnent la lumière dans les yeux
    et réparent les coeurs blessés

    Il meurt lentement
    celui qui ne change pas de cap
    lorsqu’il est malheureux
    au travail ou en amour,
    celui qui ne prend pas de risques
    pour réaliser ses rêves,
    celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
    n’a fui les conseils sensés.

    Vis maintenant !

    Risque-toi aujourd’hui !

    Agis tout de suite!

    Ne te laisse pas mourir lentement !

    Ne te prive pas d’être heureux !"

    Pablo Neruda.

    Le risque c'est se jeter à l'eau. Accepter qu'il faut parfois changer pour évoluer.
    Faire un tri et regarder les choses qui ne vont pas.
    Prendre une décision, et aller de l'avant.
    Pas évident, néanmoins, tant nous sommes pétris dans nos habitudes.
    Les événements de la vie, se chargent souvent de nous faire prendre des risques..comme on dit si bien "Quand on veut... on peut !".

    Posté par Sarah, 03 octobre 2010 à 13:54 | | Répondre
Nouveau commentaire