Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

20 septembre 2010

Tiens toi droit !!

education20enfant20respect«  Tiens toi droit, fais attention à tes vêtements, mange ta soupe ». Combien de fois ai-je entendu ces phrases dans mon enfance. Le temps a passé : je suis un peu vouté (sans doute les soucis), j’aime la soupe, surtout les veloutés et je ne suis pas très soigneux. Toute une éducation balayée car j’ai fait de la résistance…Avec le recul, ce fut difficile mais je crois que j’ai bien fait. Enfant unique et face à une mère, possessive, autoritaire, voir castratrice, je n’avais que ce moyen pour me protéger : la résistance.

J’ai tellement résisté que j’ai épousé une femme à l’opposé de ma mère : douce, compréhensive, non directive (elle a quand même des défauts….)

J’ai donc traversé des hauts et des bas sur le plan affectif et il m’en est forcément resté quelques séquelles : le syndrome de l’abandon et un besoin de reconnaissance.

 

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 07:30 - Expériences de vie - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Tiens toi droit !!

  • Le chemin d'ARS

    A première vue, cette image m'a transporté à Ars:

    " Tu m'as montré le chemin d'Ars, je te montrerai le chemin du ciel " . (11 Février 181

    Posté par Eve Lyne, 20 septembre 2010 à 08:00 | | Répondre
  • Fais pas ci fais pas ça

    Viens ici, mets là
    Sois poli dis merci
    Prends la porte sors d'ici
    Viens ici ôte-toi de là
    Tu vas recevoir une beigne
    T'es qu'un bon à rien
    Tête de mûle, tête de bois
    Mange ta soupe tiens-toi droit
    Vous en faites pas les gars
    Moi aussi on m'a dit ça
    Et j'en suis arrivé là
    Et j'en suis arrivé là
    La la la
    La la la
    La la la

    Posté par Eve Lyne, 20 septembre 2010 à 08:09 | | Répondre
  • Ô destin !

    Eh bien moi, j'ai épousé la même tête de pioche que moi!
    Sauf que lui, il se dit athée.
    Mais, quel coeur il a !!!
    Bien plus grand que le mien.
    C'est beau pour finir
    En somme, le Ciel sait ce qu'il fait!

    Posté par Eve Lyne, 20 septembre 2010 à 08:20 | | Répondre
  • De la vie à l'enfer

    Et bien les souvenirs ressurgissent d'un seul coup.
    Tiens !
    Il y en a tellement qu'on ne peut pas les raconter.
    Pourquoi seraient-ils inavouables ?
    D'abord parce que la mémoire de nos parents fait que certaines images, nous préférons les enfouir clairement dans un coin, par respect pour ce qu'ils nous ont donnés par ailleurs et par amour.
    Oui, on peut avoir été "maltraités" et en même temps avoir reçu une certaine éducation, certaines valeurs et de l'amour.
    Ensuite, parce que nous-mêmes reproduisons quelque part ce que nos parents ont produit, certes, d'une manière différente mais toute aussi perturbatrice pour nos enfants, selon le regard qu'ils ont.

    Alors qu'est-ce donc que la Transparence ?
    Ici je rejoins je ne sais plus qui, qui a écrit sur ce blog que la transparence ne doit pas non plus être vécue comme un viol.
    On ne peut pas tout dire non plus.

    La Transparence, ce n'est pas non plus tout dire. En clair, c'est se mettre à nu mais pas forcément dire des choses qui pourraient indirectement ou directement faire du tort aux autres, d'une certaine manière.

    J'ai connu par exemple ce temps où, mes deux frères et moi, nous devions, lorsque nous nous mettions à table, poser les avants-bras parallèlement, et, le poing fermé, tourner bien droit le pouce vers le haut.
    Nous devions boire de l'eau, mélangée avec du vin. Nous devions manger la peau du lait, la peau du saucisson et les pieds de porc, même si cela nous donnait envie de vômir.
    Bref ! Je préfère arrêter mais notre génération, celle de Daniel, Eve Lyne, Marie-Christine et d'autres, a connu ce temps où les enfants étaient à leur place, un peu comme les chiens aujourd'hui vivent dehors.

    Ce n'était pas plus mal, voire mieux.

    Quand à l'abandonnite, cette maladie aujourd'hui identifiée, elle affecte bon nombre de personnes et nous, les gens comme moi, par exemple, sont là pour aider ces personnes. C'est ainsi et c'est très bien.

    Cela me fait penser à cette mère éthiopienne, je la vois, au bord du chemin poussièreux, en plein sable, les yeux creusés par la faim et la misère, s'éloigner de son enfant qui sait à peine marcher car elle ne peut plus l'allaiter.
    Elle l'abandonne et en même temps, elle se déchire et se tourne, hébétée, vers les plus grands, qui auront peut-être la force, eux, de trouver la nourriture, pour continuer à vivre en enfer.

    Posté par Alain Thomas, 20 septembre 2010 à 14:03 | | Répondre
  • De l'enfer à la vie

    Moi aussi, Alain, j'ai connu les bras bien posés, parallèles, sur la table. Et si ça laissait à désirer, mon père prenait son couteau et me donnait( à plat bien entendu) un coup sec sur le bras pour me rappeler à l'ordre. C'était le bon temps( enfin, pas trop quand même).

    Posté par Daniel, 20 septembre 2010 à 17:39 | | Répondre
  • Règles de bienséance

    Née peu après guerre, j'ai eu droit aussi à ces directives de bienséance des enfants, mais j'ai eu la chance qu'elles soient transmises avec amour et patience que ce soit de mes parents ou de mes grand-parents. Cela ne m'a pas empêché de les remettre en cause ! Pour se structurer, un enfant un besoin de faire ses choix par rapport à ce qui lui est transmis. Deux enfants qui ont la même éducation ne réagissent pas de la même manière. Donc notre perception n'est-elle pas influencée par notre caractère personnel, voire notre karma ?

    Posté par Francine, 20 septembre 2010 à 21:55 | | Répondre
  • Main de fer dans un gant de velours

    Ma mère nous avait achetés le guide du savoir vivre.
    Mon père tapait dur et punissait. Il nous malmenait, affirmait son autorité et pourtant c'était un homme exquis. Je crois que notre génération a connu ces années où l'éducation était rigide, avec une main de fer dans un gant de velours.
    Tout le monde n'a pas eu cette chance.
    Je pense à Marie et à plein d'autres.
    J'ai eu beaucoup de chance.

    Posté par Alain Thomas, 20 septembre 2010 à 23:35 | | Répondre
  • C'est drôle !

    Oui Daniel, c'est drôle votre expression : "C'était le bon temps, pas trop quand même".
    Il m'arrive de penser la même chose : regrettant parfois le chahut et les taquineries insouciantes de mon enfance avec les frères et soeurs ... Il y a plus de 40 ans ... Ouh la la !
    Les gueulantes du paternel et les coups de martinet (qu'est-ce que c'est ? diraient les d'jeun's d'aujourd'hui).
    Le confort d'une maison chaude, la volupté d'une assiette toujours remplie (et que c'était bon !).
    Mais pour moi, le bon temps, c'est ce jour.
    Je suis libre et lucide. J'ai de merveilleuses filles et de beaux petits-enfants.
    Je suis lucide sur ma vie, même et surtout si elle est douloureuse.
    Je suis libre de dépenser mon argent comme je l'entends, d'inviter qui je veux, d'accrocher tel tableau sur mon mur, d'aller voir une expo, de me coucher tard, de choisir mes relations, de gambader sur internet, de sauter dans ma bagnole pour aller à Paris ou à Lille. Quelle chance !
    J'ai fait mienne la foi reçue de mes parents.
    Elle a évolué, grâce aux autres.
    J'ai l'impression de grandir dans mon coeur.
    Je suis fier de faire du tri dans mes acquis.
    Ces profs qui me bourrent le crâne de choses dont je ne saurai jamais que faire ...
    Quoique, la poésie de Victor Hugo et les fables de La Fontaine ...
    J'ose affirmer : "ça j'aime, ou ça, je n'aime pas, sans avoir peur des autres".
    Mais je sais aussi que je traînerai toujours quelques casseroles. Certaines me collent à la peau ...

    J'ai, Je, Moi, Mon, ... Ouh la la, quel orgueil encore dans un coin de ma tête !
    Quel EGO vont s'exclamer les habitués des Voies de l'âme !
    Eh oui, Sarah a raison, je suis sur le chemin, mais pas encore arrivé. Tant mieux.
    Allez PLV, marche vers l'humilité, mais pas vers l'humiliation !

    Posté par PLV, 21 septembre 2010 à 12:47 | | Répondre
  • Oui Oui Alain !

    Mais oui mon cher Alain, j'ai connu ça aussi, chez ma grand'mère : Pas le droit de boire de l'eau avant d'avoir fini la soupe !
    Logique, si un liquide prend la place de l'autre dans mon estomac, ça ne va plus ... Pas si fous les anciens !
    Et les petits poings serrés sur la table avec le pouce droit debout. Ouh la la ces souvenirs, vieux, vieux, mais comme si c'était hier, à Amiens, rue Duthoit.
    Chaque fois que j'y repasse, ça me fait tout drôle.
    Et ma grand'mère qui me confiait, vingt ans plus tard : "Je ne me souviens plus avoir été si sévère avec mes petits-enfants".

    Posté par PLV, 21 septembre 2010 à 12:56 | | Répondre
  • Digne d'intérêt ?

    Mais y raconte sa vie celui-là ...
    Comme disait mon examinateur, à Reims, au sortir de mon oral du Bac de français : "Racontez pas vot'vie, elle est pleine de trous !"
    Toute une philosophie ...

    Posté par PLV, 21 septembre 2010 à 12:58 | | Répondre
  • A propos d'enfer :

    Silouane l'Athonite a eu une expression "choquante" mais aussi (peut-être) pleine de sens pour quelques uns :
    "Tiens ton esprit en enfer, et ne désespère jamais !"
    L'enfer, c'est ma souffrance. Elle est réelle. Je ne peux y échapper.
    L'espérance, c'est la beauté de demain. Un certain état du coeur. Avec le sourire.

    Posté par PLV, 21 septembre 2010 à 13:04 | | Répondre
  • Souvenir, Souvenir !

    Les souvenirs d'enfances on a tous eu à peu près la même éducation...à ce que je vois !

    Pas de martinet..à l'horizon non bien pire !!!.
    Quand j'étais petite..je n'étais pas sage..ça change !!.

    Mon père voulait que je travaille à l'école aussi il m'a séparée de mes amis et m'a mis dans une école voisine.

    A l'heure de la récrée je montais sur un arbre, escaladait le mur et rejoignais mes amis...
    Oui mais les vêtements et les chaussures aie aie aie !!

    Mon père avait instauré un système de punition pour moi spécialement : un vêtement ou chaussure abimés : 10 F, un vêtement sali : 1 F.

    Adieu argent de poche !!!

    (Ainsi quand je me suis cassée le poignet..j'ai payé les radios !)

    J'ai continué à escalader mais j'ai moins abîmé !
    A table on devait mettre les mains à plat ..tout un cinéma et j'avais en seconde ligne mon parrain ..et être droit ....moi qui aie le dos tordu !!!!

    Mais l'enfance n'est pas seulement la dureté de l'éducation s'est aussi de beaux souvenirs ..

    Mon grand-père nous aidant à confectionner des statues en plâtre, ma grand-mère qui me posait sur sa MBK et courrait à côté pour donner de la vitesse !!

    Notre éducation, même si elle nous entrave bien des années plus tard, aide à nous affirmer en tant que personne.

    Il y a des choses à bannir ; notre attitude est liée à ces enseignements qui ne sont pas toujours bon pour certains..l'important c'est d'en prendre conscience !

    Posté par Sarah, 21 septembre 2010 à 13:11 | | Répondre
  • hip hip hourra !

    Enfin ..Plv a compris !.
    Tâchez de ne faire tomber dans la "rebelle attitude" !
    Bon courage.

    Posté par Sarah, 21 septembre 2010 à 15:41 | | Répondre
  • Belles histoires !

    J'aimerais bien vous raconter mon père,enfin mon vrai père mais j'avais 4 ans quand ma mère l'a quitté pour un scélérat.
    Un beau légionnaire, genre Gary Cooper. Avec lui, ma mère a vu du pays, elle qui était de la campagne...
    J'ai bien failli naître à Sidi Bel Abbes. Merci! maman, je suis de Marseille !
    Retour à Sidi Bel Abbes, juste le temps d'attrapper le choléra... D'en réchapper et je dois la vie à une femme de là-bas qui m'a caché dans une corbeille, lors d'une raffle.
    Mon père était très fière de toutes ses médailles et je crois vraiment que c'était un homme d'honneur, tout entier à son pays: La France

    Vingt ans après sa mort, l'espace d'un court instant, je l'ai vu allongé sur mon lit, pas encore en état de putréfaction mais presque...
    Il voulait de l'amour, c'est ce que j'ai compris.
    Je lui ai dit que je ne pouvais pas lui donner d'amour, mais des prières pour lui.
    Je ne l'ai plus revu.

    Tout de même, ça m'aurait bien plu d'avoir un père pour le faire tourner en bourrique...

    Posté par Eve Lyne, 21 septembre 2010 à 17:09 | | Répondre
  • Quelle belle histoire !

    Eve lyne votre histoire est très belle.

    Je suis contente que vous ayez réchappé à cette terrible maladie.

    Vous savez il y a une légende qui dit que lorsqu'on voit un défunt c'est qu'il s'ennuie de vous.

    Vous manquiez à votre père et les prières qui vous lui avez donné c'est aussi de l'amour même si vous avez pensé le contraire.

    Son âme sait que vous pensez à lui ..il sait qu'il n'est pas oublié.

    Posté par Sarah, 21 septembre 2010 à 17:18 | | Répondre
  • Bourrique

    Oui oui Eve lyne et le voir vous poursuivre en courrant "attends un peu !!!"...

    Non non il n'y a pas de vécu là dedans !!!!!!!!!

    Posté par Sarah, 21 septembre 2010 à 17:24 | | Répondre
  • Bonjour

    Votre histoire est très émouvante Eve Lyne et vous l'êtes à travers elle.
    Ce court instant où vous avez vu votre père allongé est un instant d'éternité et vos prières comme le dit Sarah étaient des prières emplies d'amour.

    Posté par Hanami, 21 septembre 2010 à 17:29 | | Répondre
  • Héritage

    Oui! Sarah, c'est bien comme celà que je vois les choses.
    Ma soeur avait sa légion d'honneur, ses médailles, ses photos, mais quand elle est partie elle aussi, on a rien retrouvé.
    Peut-être qu'un jour, au détour d'un étale de vide grenier, de bric à brac ou de brocante...
    Qui sait? n'est-ce pas notre sort à tous de finir aux puces...

    Posté par Eve Lyne, 21 septembre 2010 à 17:34 | | Répondre
  • Piqures !

    Ne me parlez pas de puce..ça gratte.!!!

    Je doute sincèrement que tout finissent aux puces..il y a des pièces qui demeurent et que se transmettent de génération en génération.

    En même temps, il y a le souvenir..mon père me parle bcp de sa grand-mère, de son grand-père à travers lui je les rencontre...nous tentons de faire pareil avec mon neveu pour transmettre..

    Sans le caractère..cela serait une bonne chose !!!!!

    C'est fou ce que l'on peut retrouver dans les greniers..ils ne doivent être bien loin. C'est en ne cherchant pas que l'on trouve au détour d'une boîte.. un album...

    Posté par Sarah, 21 septembre 2010 à 18:44 | | Répondre
  • Eve Lyne et mon grenier

    Oui c'est pour ça que le meilleur grenier que je connaisse est dans mon coeur.
    Là, j'peux vous assurer que j'ai le meilleur étal de la région, avec toutes les insignes, médailles, croix, caillous et bijoux, lettres et photos, meubles et bibelots, sentiments et amertumes, rancoeurs et aigreurs, douceurs et délices, caresses et tendresses.
    Ah qu'il est beau mon grenier ! Grâce à lui, je peux tout donner, ne garder que l'essentiel, l'Amour.

    Eve Lyne, t'en a des histoires que tu gardes et tu vas pas commencer à les raconter sinon tu n'en finiras plus.
    J'aime pas quand tu baragouines toute seule en croisant les passants. Pendant ce temps-là, tu te fais des films et tu oublies d'être.
    J'te fais un gros câlin, ma chouette, je monte sur ton balai. Emmène-moi sur le croissant de ta lune, on donnera l'bonjour à ton papa qui t'aime, sorcière à lunettes.
    Qu'est-ce tu crois, il est là l'papa et y veille lui ... sur sa fille chérie. Il a bien raison le bougre. Elle est sacrément fière l'Eve Lyne.
    Bon sang l'Eve Lyne, ma Belle !

    Posté par Alain Thomas, 21 septembre 2010 à 23:36 | | Répondre
  • Choux ... Hiboux !

    La lune est bien là, juste au dessus de la fenêtre, elle me guette...
    On peut dire que je ne la loupe jamais,depuis mon enfance elle me tire du lit...
    Dis donc Alain! tu m'épate...Comment tu fais pour être en pleine forme à une heure pareille??
    Dans la rue, j'ai pas encore de lunettes...
    Quoique... Je ne vois personne, mais ça, c'est encore une déformation spéciale et pis je peux t'assurer que je ne bargouille point, je cause... MOI... Monsieur! haut et fort.
    J'ai quand même remarqué que depuis l'arrivée des portables, c'est moins suspect puisque tout le monde cause dans la rue, sans voir personne!
    T' inquiètes pas, pour les histoires, j'fais encore le tri sélectif. On peut quand même pas tout raconter non mais défois!!!

    Posté par Eve Lyne, 22 septembre 2010 à 04:06 | | Répondre
  • Histoire de ma vie

    Dans mon grenier, j'ai de très très belles histoires mais, je les raconterai quand je serai très trés vieille.
    Je pense que la mémoire n'oublie jamais le principal: les très belles histoires humaines baignées d'amour, dans le tourbillon de la vie, c'est celà que nous emportons avec nous...
    Enfin j'espère...
    Question d'état d'esprit.
    Parceque si on emporte les gammelles, alors là, y'a du souci...!
    Tu sais Alain, je vois où tu veux en venir avec mon papa. Je n'ai jamais eu de mauvaises pensées de sa vie, ni jugement. Peut-être de l'indifférence, c'est une âme qui a traversé la vie. Avec son lot.
    Je m'intérroge plutôt au parcours de mon âme...
    Qu'avais-je donc à apprendre...
    Je crois fermement que chacun de nous reçoit ce qui est nécessaire pour son évolution.
    Tôt ou tard, on y voit plus clair.
    Dans la cuisance, certes!
    Mais bon! on est quand même pas venu là que pour jouer au sccrable.
    Le sccrable, c'est pour le repos du guèrrier.
    En ce moment, je savoure les parties de sccrable avec ma chère maman... En même temps, je pense et je panse. Dans nos silences, nos esprits communiquent... On se prépare pour le départ, et dans le silence, on s'en dit des choses !!!

    Posté par Eve Lyne, 22 septembre 2010 à 05:01 | | Répondre
  • Vent ..

    Vous me faites penser à ma sorcière bien aimée tous les deux avec votre balai !..

    tadin tadin tatatadin !!!!..LOL ! (aie je vais entendre cette musique tout la journée !!)

    Posté par Sarah, 22 septembre 2010 à 07:09 | | Répondre
Nouveau commentaire