Les voies de l'âme

Ce blog a pour objet d'amener à réfléchir sur le sens de la vie, sur notre évolution personnelle. C'est donc l'expression d'un chemin de vie à la fois philosophique et spirituel.

28 juillet 2010

Marie Christine au Québec

Marie Christine est partie au Québec voir sa fille qui vit maintenant à Montréal. J’ai eu l’idée de reprendre ses messages qu’elle a adressés sur le blog en échangeant notamment avec Évelyne. Un carnet de route en quelque sorte….

montreal11

Montréal


Coucou du Québec le 09/07/2010

Bonjour les amis !

Chaleur étouffante : 40° ressentis. Je dors toute la journée, ou toute la nuit, enfin ...les deux, pour récupérer du stress de ces derniers jours.

A Montréal il y a de grands parcs avec des piscines gratuites. Tu fais tes courses, tu te baignes un coup et tu repars !

Les gens sont sympas et pas bruyants.

La terrasse est une sorte de palier extérieur avec des escaliers en fer comme à New York.

Tout le monde se voit sans s'épier et se dit bonjour.

On dine dehors au son d'une musique country montant du rez de chaussée.
Demain nous allons à la ville de Québec puis plus haut dans le nord voir les baleines et des lacs en longeant le fleuve Saint-Laurent.

Y aura des photos.

Grosses bises à tous.

Gros becs le 09/07/2010

Merci Frincèïne et Eve Lèïne !

Bonnes vaquinces à vous !

J'm'in vais bientôt partzèïr troès jours dins l'grind nooord .

Mais commint que j'parle, mouè, lo ?

Et gros becs à Alain !

Les québécois et la patience le 15/07/2010

D'après ce que je peux en juger, les Québéquois ne comprennent pas le langage de la mauvaise humeur et de la revendication à la française. Un Français mécontent, c'est comme si quelqu'un vous parlait dans le fin fond de l'Ouzbékistan : on ne comprend pas cette langue. Inutile de chercher à comprendre, n'est-ce pas ? Alors ils s'éclipsent discrètement en attendant que ça passe.

Chez nous, la colère est une seconde nature. Chez eux, c'est une patience à toute épreuve dans les files d'attente, etc ...

Pays de liberté, on ne vous juge pas, on est comme on est, on vit comme on veut, on vous accepte comme vous êtes.

Mmmmm ! A méditer ...

Bon, ils ne sont sans doute pas parfaits mais ça facilite déjà beaucoup la vie en société.

automne_au_qu_bec
Automne au Québec


j'suis lo aussi le 23/07/2010

Bonjoursoir, les amis. Je suis toujours lo, à Montréal, dans le pays du matriarcat . Ici c'est les femmes qui dominent, décident, choisissent ....

Shorts, mini-jupes et même maillot de bain en pleine rue (il y a des piscines gratuites dans les parcs) mais pas de drague sinon tu risques une baffe mémorable. Machos s’abstenir. De toute façon les hommes ici ne font pas attention. Chacun va comme il veut. Pas de jugement

Je suis en pleine époque de festival : spectacles en salles et spectacles de rue tous les jours, parfois style Cendrillon revu et corrigé à la manière Dysney Land Texas ...
Les québécois sont fiers de leur langue car n'oublions pas qu'ils ont résisté pour la conserver dans ce fief de l'anglophonie qu'est l'Amérique du Nord. Et ils se moquent gentiment de notre accent pointu en nous imitant : "Ouiii euuuh, du coup, euuuh... " (Faire la bouche en cul de poule).

Périple le 25/07/2010

Ici au Québec, ce n'est pas le manque de travail qui préoccupe les politiques, c'est le système de santé et principalement les urgences où l'on doit attendre 15 heures pour un problème grave. Il y a pénurie de médecins et d'infirmiers, c'est pourquoi ils vont régulièrement les recruter en France.

Toute personne qui veut travailler trouve facilement, à tout âge. J'ai vu un monsieur de 70 ans bien sonnés balayer un café de centre commercial, sans doute pour arrondir sa retraite. Les jeunes, étudiants ou autres, travaillent beaucoup dans les commerces, le tourisme, etc ... J'ai vu des pancartes sur des vitrines disant qu'ils embauchaient.
Tout est plus libre. Si tu veux faire du vide-grenier, il te suffit d'exposer tout ce que tu as à vendre devant ta porte. Les gens passent, regardent et achètent ou non. Pas d'autorisation à demander, pas d'emplacement à payer ...

Ici, criminalité zéro. Tu te balades à toutes heure du jour et de la nuit, seule, dans une rue, dans un parc, personne ne viendra t'agresser ni même t'importuner en te faisant des réflexions. Tu peux t'assoir à minuit sur un banc ou t'allonger dans l'herbe, c'est tout à fait normal. Pas de regards en coin, aucune méfiance. L'insécurité, on ne sait pas ce que c’est.
Si tu t'adresses à quelqu'un, il sera toujours prêt à te donner un renseignement car il n'imagine pas que ce puisse être pour une autre raison.

Alors avec toutes ces constatations, on est amené à beaucoup observer et réfléchir sur la vie, sur soi, sur le monde, sur la nature humaine.

De l'extérieur, je sens que la France est en train de se recroqueviller sur elle-même, d'étouffer de ses interdits, de ses peurs du lendemain, de ses lois, de ses taxes, de ses précautions exagérées, ses méfiances de l'autre ... Elle se rétrécit comme peau de chagrin. Elle ne respire plus. Elle frise la paranoïa collective.

J'exagère peut-être mais on n'est pas loin. Il va falloir exorciser ...
Mais je ne veux pas finir sur une note pessimiste. La France est un pays avec d'immenses qualités. Il faut juste reprendre confiance et optimisme.

paysage

Paysage Québécois


Les dépanneurs le 25/07/2010

J'ai encore beaucoup de choses à dire sur le Québec et les Québécois.
Par exemple qu'ici ce n'est pas la Suisse mais tu n'as aucune odeur d'urine dans les coins de rues ou les couloirs du métro, ni de crottes de chiens sur les trottoirs ; pas non plus de parfums agressifs ni de maquillages à outrance ni de bijoux ostentatoires. Pas non plus de vulgarité. On sait se tenir, et c'est naturel.

Il y a des bars et des cafés restaurants partout. On mange et on boit à toute heure jusque tard le soir. Les gens aiment bien s'y retrouver et discuter. Ils sont tellement contents de la chaleur en été que les vitrines de cafés sont amovibles et donc ouvertes à l'air libre. Il y a beaucoup de terrasses aussi.

Pas de pharmacies ni de bureaux de poste proprement dits, ils sont inclus dans des sortes de supermarchés où tu trouves aussi des lunettes de soleil, des chocolats et des appareils photos ...

Mais la panique, c'est que les bureaux de tabac n'existent pas . Où achète-t-on des cigarettes ? Pas un paquet en vue, nulle part ! Et pourtant on voit pas mal de gens fumer dans la rue. Mystère ! Réponse : il faut aller dans des boutiques appelées "DEPANNEUR». Ce sont des sortes de boui-bouis tous tenus par des asiatiques. Tu rentres, et là, toujours pas un paquet en vue ! Tu vois des smarties, des sodas et, oh espoir, des briquets ! Tu demandes timidement : "vous avez des cigarettes ?" et comme par magie, sortis de grands tiroirs en bois, ils te tendent enfin l'improbable paquet de Winston.

On a un voisin qui écoute Léo Ferré et Renaud sur son balcon. Il est à 2 mètres de nous mais ça ne dérange pas. Personne ne s'épie ni écoute les conversations des autres. On se dit bonjour.

Marie Christine

Posté par DANIEL GENTY à 08:33 - Informations - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Marie Christine au Québec

  • va et vient

    Retour au bercail, oh surprise, je me retrouve au Québec !
    Ajoutons que les robinets coulent à flot car l'eau est gratuite là-bas, et l'électricité bon marché . Ca doit leur paraître incongru d'économiser en se lavant les dents ...

    Une remarque : dis donc Daniel, tu n'es pas obligé de reproduire mes fautes d'orthographe ! (ex : Québécois avec un c)

    Posté par marie christine, 28 juillet 2010 à 09:14 | | Répondre
  • Bon retour Marie-Christine

    Posté par Francine, 28 juillet 2010 à 11:03 | | Répondre
  • Voyage

    Une très bonne idée qui fait voyager par procuration et aussi se projeter dans certains détails qui ne sont pas dans les livres spécialisés. Amitiés.

    Posté par Ariaga, 31 juillet 2010 à 17:51 | | Répondre
  • Marie-Christine c'est plaisant la manière dont tu décris le Québec. Une perception bien positive.

    Moi, je suis québéçoise "pure laine" comme on dit ici. Tout ce que tu décris est vrai je te dirais à 80%.
    Exemple: à Montréal, moi je ne me promènenais pas à n'importe quelle heure, n'importe où. Il y a des coins de la ville où le soir... je m'abstenais. Les petits boisés, certaines pistes cyclables, les rues ou ruelles noires, seule le soir Non! Je parle en "ais" car depuis 15 ans j'habite en région.
    Et l'eau ici, il est vrai qu'elle coule à flots et je dirais malheureusement. Cet été il y a pénurie d'eau dans plusieurs municipalités et les cours d'eau sont à leur plus bas niveau. Il va falloir qu'une conscience s'éveille et reconnaisse que notre bel eau n'est pas inépuisable.
    Et ici au Québec on ne cesse de nous dire que notre électricité est moins chère qu'ailleurs, qu'on est tellement chanceux. Oui c'est vrai. Mais il faut penser que c'est au Québec qu'on a installé les plus grandes centrales, au détriment de bien grands et beaux cours d'eau. Toute cet eau c'est notre ressource naturelle.
    Cette grosse machine qu'est Hydro Québec empiètre allègrement sur les cours d'eau. Dès qu'il y a une petite chute d'eau on essaie de s'y installer.
    Oui nous avons pour nous beaucoup d'électricité à des prix plus bas qu'ailleurs, nous vendons aussi aux autres provinces du Canada, aux États-Unis notre électricité mais quel prix devra t'on payé? L'état sauvage de nos cours d'eau, la beauté encore sauvage de bien des rivières est en péril.

    J'espère ne pas te laisser une image moins belle du Québec... J'aime beaucoup mon Québec. On y est bien, on y est libre.

    Posté par maty, 09 août 2010 à 05:00 | | Répondre
  • Ah! les fautes

    correction : promènerais - cette eau

    Posté par maty, 09 août 2010 à 05:10 | | Répondre
  • à Maty

    Bonjour Maty,
    C'est vrai que j'ai eu le privilège de résider au centre ville et que je connais peu la périférie . Merci de corriger !
    J'ai visité le Jardin Botanique de Montréal . Il y a un véritable mouvement écologique au Québec mais bien sûr, l'habitude de profiter de l'eau et de l'électricité à profusion invite encore au gaspillage .
    En même temps on respecte et on protège la nature . J'ai visité un jardin zoologique à l'ouest de Montréal . Quoi un jardin zoologique ? C'est une réserve immense où l'on trouve des cerfs, des daims, des loups, des ours, des sangliers en liberté . On y circule en voiture (sauf à quelques endroits réservés au pique-nique), les bêtes s'approchent et viennent croquer les carottes qu'on leur tend par la fenêtre . Les sangliers circulent autour de vous, ils sont doux comme des agneaux !
    En ville, tout le monde réalise le tri sélectif . Il y a même un jour dans la semaine où on peut déposer les encombrants devant sa porte . Et tout le monde peut se servir : tables, chaises, machines à laver ... C'est comme ça que ma fille a meublé sa terrasse !
    Au fait, les appareils électro-ménagers sont comme aux USA : presque deux fois plus grands que chez nous !
    Ce séjour m'a fait du bien . Il m'a permis de prendre conscience et de faire disparaître une angoisse qui me poursuivait depuis l'enfance .
    Le nazisme a fait beaucoup de dégâts, et sur plusieurs générations !
    C'est un plaisir de communiquer avec toi, Maty . Comme on dit au Québec : nous sommes de vieux cousins .

    Posté par marie christine, 09 août 2010 à 10:58 | | Répondre
  • S'il te plait, Marie ...

    Veux-tu nous parler de cette angoisse qui te poursuivait depuis l'enfance ?

    Posté par Eve Lyne, 17 août 2010 à 05:15 | | Répondre
  • l'âme

    Bonjour,

    Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

    Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

    La Page No-25, THÉORÈME DE L'ÂME

    LES MATHÉMATIQUES DE L'INSTANT PRÉSENT.

    Cordialement

    Clovis Simard

    Posté par clovis simard, 21 juin 2011 à 22:30 | | Répondre
  • ???

    Hé ben ! Faut avoir la bosse des maths !

    Posté par marie christine, 22 juin 2011 à 08:48 | | Répondre
Nouveau commentaire